Saison 2016/2017 : 5 espoirs du championnat géorgien

Antoine Gautier
Antoine Gautier - Publié le 25 janvier 2017

Ha, « espoir » et « géorgien », deux mots qu’on croirait inventés pour rester inséparables. Car il faut bien se l’avouer, très peu d’espoirs géorgiens ont réussi à concrétiser ces dix dernières années. Alors, un peu plus de chances pour la promotion 2016 ?


Retrouvez la totalité de nos espoirs de cette nouvelle saison et des précédentes éditions


Retour sur les précédents espoirs Footballski

Pas d’espoir géorgien sur Footballski en 2015, cela ne voulait pas dire aucun joueur pour y figurer. Au contraire, voici un petit retour sur une sélection (non exhaustive) de joueurs que l’on aurait sélectionné pour vous l’an dernier.

Commençons avec Nika Katcharava, le colosse de Tskhinvali, auteur de 13 buts en 15 matchs lors du début de saison 2015-2016. Attiré dès le mois de janvier par les sirènes du FC Rostov, alors surprenant leader du championnat russe, le jeune attaquant a eu très peu d’occasions de prendre sa chance dans une équipe aux contours bien définis et décidé à chercher la gagne. Katcharava a donc rejoint cet été Chypre, sa terre de naissance et terre d’accueil de nombre de ses compatriotes, à l’Ethnikos Achnas plus précisément. Prêté dans le club de milieu de tableau chypriote, Katcharava montre qu’il n’est pas venu en vacances puisqu’il en est actuellement à 11 buts en 15 matchs. Affaire à suivre donc, mais il pourrait bien rebondir ailleurs dans un de nos pays d’ici la fin de son prêt.

Une situation similaire pour Otar Kakabadze. Le latéral droit du Dinamo Tbilissi, classé parmi les révélations de la saison, attire l’œil des dirigeants du Gimnastic Tarragone en D2 Espagnole, qui le recrutent libre à l’été 2016. Assez peu utilisé (six petits matchs) en club, il a néanmoins disputé la totalité des trois derniers matchs de qualification pour la Coupe du Monde avec la sélection. Prêté à Esbjerg (Danemark) jusqu’à la fin de la saison, il s’agira là encore de grappiller du temps de jeu pour ne pas se laisser distancer.

Du côté des anciens du Dinamo Tbilissi, on misait également beaucoup sur Giorgi Kvilitaia, autre avant-centre imposant (1,90m) et auteur de 24 buts lors de la dernière saison, soit un tiers des buts du Dinamo. Passé par le Dila Gori et la Hongrie (ETO Györ) il a représenté la meilleure plus-value du mercato géorgien en rejoignant le Rapid Vienne pour 700 000€. Dans un style assez discret pour son physique, il a dû attendre le mois de novembre pour s’imposer comme un élément régulier du onze viennois. Résultat: son début de saison  est tout à fait correct avec 12 matchs de Bundesliga pour trois buts, des entrées en jeu en Europa League et des convocations régulières en équipe nationale. Âgé de 23 ans, il représente assurément la progression la plus intéressante parmi ces joueurs.

Enfin, et même s’il était un espoir il y a quelques saisons avant, citons Tornike Okriashvili qui aurait réellement pu devenir la recrue « frisson » de l’Olympique de Marseille cet été. Finalement barré dans les derniers jours du mercato par l’arrivée de Clinton N’Jie, les dirigeants olympiens justifiant sa non-venue par la détection d’une mononucléose lors de l’examen médical… Rappelons que quatre jours plus tard il cavalait avec la sélection géorgienne pour son entrée dans les éliminatoires face à l’Autriche. L’ancien du FC Gagra, du Shaktar Donetsk et de Genk a finalement signé au FK Krasnodar où il s’amuse à planter des retournés acrobatiques décisifs dans les dernières secondes face au Zenit.

Les espoirs 2016

Otar Kiteishvili (Dinamo Tbilissi | 20 ans)

Oui le Dinamo Tbilissi s’est complètement planté sur ce mini-championnat joué sur 6 mois, ne parvenant même pas à accrocher l’Europe. Mais si les lurji-tetri ont pu au moins accrocher les barrages, ils le doivent en grande partie à un petit bonhomme d’à peine 20 ans. Petit (1.70m), vif et technique le milieu offensif est un sacré régulateur au milieu de terrain, capable d’accélérer ou poser le jeu à la demande. Rien d’étonnant donc à ce que la fédération géorgienne l’ait élu meilleur jeune joueur de l’année 2016, un honneur qui lui a déjà été décerné en 2015. Si ses performances sur la dernière partie de l’année 2016 ne semblent pas extraordinaires (11 matchs – 1 but), il faut aussi prendre en compte sa saison 2015-2016 (27 matchs de championnat, 4 buts et 11 passes décisives). Encore un peu frêle et très introverti, le natif de Roustavi cherchera à confirmer cette nouvelle saison sous les couleurs du Dinamo, et en sélection, où il a reçu sa première convocation avec les croisés en ce mois de janvier.

© GFF

Budu Zivzivadze (FC Samtredia | 22 ans)

La « surprise parmi l’équipe surprise » du dernier championnat n’en est en réalité pas vraiment une. Sacré avec Samtredia en novembre dernier et auteur de 11 buts pour 11 matchs de championnat l’attaquant Budu Zivzivadze s’était déjà fait remarquer l’an dernier en inscrivant 16 buts en 29 matchs. Formé au Dinamo Tbilissi le solide gaillard est parti s’aguerrir un an au Torpedo Kutaisi (ne jouant cependant qu’un petit match avec l’équipe première), avant de débarquer à Samtredia dans les valises de Gia Tsetsadze, ancien sélectionneur des U19. Rapide il est un avant-centre solide au duel et présent à la finition. Dès le mois de décembre, des offres de clubs polonais venaient submerger le bureau du président de Samtredia, dont les plus pressantes du Wisla Cracovie, finalement non concrétisées.

Bachana Arabuli (FC Samtredia à Dinamo Tbilissi | 23 ans)

L’ex-futur ex-espoir du football géorgien n’a que 23 ans, mais a déjà posé ses valises dans 6 clubs différents, signes d’une volonté de brûler les étapes depuis tout jeune. Arabuli a d’abord fait l’aller-retour entre le FC Saburtalo et le Dila Gori. Taulier des U17 puis U19 géorgiens, à chaque fois surclassé, le milieu offensif a longtemps été la pièce de choix des quelques scouts en visite en Géorgie. Après des essais à Manchester City, Duisbourg ou FSV Frankfurt, il est envoyé en prêt vers la réserve du club espagnol d’Alcorcon en 3ème division espagnole. Peu concluante l’affaire ne durera que quelques mois. Après de nouveaux mouvements entre le Dila Gori, Saburtalo, Tskhinvali il atterrit enfin au Dinamo Tbilissi, qui le prête au FC Samtredia pour le dernier championnat où il réalise enfin les performances que l’on attendait de lui. En 11 matchs Arabuli inscrit 6 buts et 6 passes décisives. Bien vu, puisque le Dinamo Tbilissi n’hésite pas cette fois-ci à le faire revenir dans l’équipe, ce qui lui permet également d’obtenir sa première convocation avec la sélection géorgienne.

© FC Samtredia

Giorgi Papunashvili (Dinamo Tbilissi | 21 ans)

Lui aussi très attendu très jeune, Papunashvili n’a pas pris beaucoup de de temps pour se faire une place en équipe première du Dinamo Tbilissi. Jouant 21 matchs pour sa première saison à 19 ans il tente sa chance en prêt au Werder Brême la saison suivante où il joue une vingtaine de matchs avec l’équipe réserve, s’installant également tranquillement en sélection U21. De retour au Dinamo Tbilissi pour le dernier championnat, il a inscrit 3 buts pour 10 matchs de championnat. Positionné en ailier droit c’est un joueur technique, doté d’une très bonne vision du jeu, capable de la passe juste et toujours vers l’avant. Un joueur classe en somme.

Giorgi Kharaichvili (FC Saburtalo | 20 ans)

Beaucoup moins en vue que les joueurs précédemment cités, Giorgi Kharaishvili a néanmoins toute légitimité à apparaître ici grâce à son rôle dans la bonne saison du FC Saburtalo (3ème de son groupe). Le natif de Marneuli progresse d’année en année, au même titre que ses responsabilités au milieu de terrain, que ce soit avec Saburtalo ou en sélection où il gravit les échelons un à un, des U17 aux U21 jusqu’aux portes des A. Peu étonnant donc que des clubs comme le Vitesse Arnhem, Brugge, Anderlecht et même le PSV Eindhoven se soient renseignés sur son cas.

Antoine Gautier


Image à la une : © Dinamo Tbilissi

Saison 2016/2017 : 5 espoirs du championnat géorgien
4 (80%) 1 vote

A propos de l'auteur

Antoine Gautier

Antoine Gautier

Khinkalis et khatchapouris sur footballski. Caucasiophile, mon horizon s'élargit à l'Est toujours avec un stylo et un micro.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
2016 – Six mois de football en Pologne

La Pologne a vibré cet été grâce à son football. L'Euro a été réussi malgré une élimination aux penalties contre le Portugal...

Fermer