Saison 2016 : 5 espoirs du championnat kazakh

vorogovskiy
Damien F - Publié le 20 décembre 2016

L’année 2016 fut compliquée pour les jeunes joueurs kazakhs sans la règle qui obligeait, jusqu’à cette année, la participation à chaque match d’un joueur kazakh de moins de 21 ans. Forcément, nous avons vu moins de jeunes joueurs sur le terrain, le réservoir étant faible autant en quantité qu’en qualité. Nous avons quand même réussi à dégager cinq espoirs kazakhs pour vous les présenter. S’ils n’ont pas encore le niveau pour jouer dans les meilleurs championnats européens, ils sont tous des valeurs émergentes au pays et leur potentiel leur permet d’espérer une carrière intéressante. De même, vous pouvez retrouver la totalité de nos espoirs Footballski à cette adresse.


Voir aussi : 2016 – Une année de football au Kazakhstan


Retour sur les espoirs kazakhs de l’an passé

Georgi Zhukov, notre grand espoir de l’an dernier, a été victime de son instabilité cette année. Déterminé à s’installer en patron en Europe de l’Ouest en déclarant que le championnat kazakh n’a pas assez de valeur pour lui, il n’aura finalement pas brillé en Hollande, au Roda JC. Encore moins durant les 6 mois suivants à l’Ural Ekaterinburg où il a joué en équipe de jeune. Ironie de l’histoire, Zhukov jouera au Kazakhstan en 2017 puisqu’il a signé au Kazakhstan. Une bonne nouvelle pour les fans du football kazakh que nous sommes. Le milieu du Kairat version 2017 annonce du grand niveau. Désormais, Zhukov arrive à l’âge de la maturité et ne fait plus partie des espoirs kazakhs. Il est temps de confirmer.

Oralkhan Omirtaev est encore trop jeune et n’a joué que 49 minutes cette année. Nous ne l’avions placé dans notre liste de l’an dernier qu’en raison d’un pari fou sur l’avenir. En revanche, Erkebulan Tungyshbaev était une valeur bien plus sûre et a continué de séduire cette année. Dans son club de toujours, Ordabasy, Tungyshbaev a multiplié les bonnes performances en position d’ailier malgré la faiblesse de ses statistiques (3 buts, 6 passes décisives en 29 matchs). Il est avec Didar Zhalmukan le plus grand espoir de sa génération.

Timur Rudoselsky a joué 23 matchs cette année dans une bonne équipe du Kairat, preuve de sa montée en puissance. Pour un défenseur central, il est important d’engranger de l’expérience, ce qu’il fait. Il a aussi profité de la longue blessure de Bruno Soares pour engranger du temps de jeu mais il n’a pas déçu, se montrant solide et discipliné. Grigory Sartakov, quant à lui, a participé à la bonne saison de l’Irtysh même s’il n’a pas joué le début de saison. Il ira montrer ses talents d’arrière gauche du côté de Tobol l’an prochain qui monte un projet intéressant.

ESPOIRS KAZAKHS DE LA SAISON 2016

Voici notre tour d’horizon des espoirs kazakhs de la saison écoulée :

Didar Zhalmukan (Aktobe | 22/05/1996)

Chose rare pour un footballeur kazakh, Didar Zhalmukan fait l’objet d’une compilation de best of sur une vidéo Youtube. C’est dire s’il suscite l’intérêt. Pour cause, c’est probablement le seul jeune joueur réellement intéressant du pays. Sa vivacité et sa percussion en font un danger permanent. Dida possède des qualités techniques au dessus de la moyenne bien qu’il ne fasse pas toujours la bonne passe ou le bon tir au bon moment. Sa qualité de tir de loin est également prometteuse. Le potentiel de Zhalmukan semble très élevé et il est encore loin d’être atteint. Ses 6 buts et 4 passes décisives en 30 matchs ne reflètent pas son influence toujours plus importante au sein du jeu de son équipe. L’enfant d’Aktobe (né dans la région, ayant grandi dans la ville et étant formé au club) a même été propulsé capitaine en fin de saison. Dans des conditions plus saines l’an prochain (au niveau du club), il pourra probablement progresser plus rapidement. Sa position, milieu offensif ou ailier, en fait un élément offensif vital pour le Kazakhstan comme pour Aktobe. Il sera un des joueurs les plus intéressants à suivre en 2017 avec son statut de numéro Un dans la liste des espoirs kazakhs de cette année.

Bobir Davlatov (Aktobe | 01/08/1996)

Bobir Davlatov, à juste 20ans, a déjà joué dans 3 pays. En Ouzbekistan, son pays, où il a été formé puis au Rubin Kazan qui avait remarqué ses qualités pour l’enrôler dans son équipe de jeunes. En Russie, Davlatov ne s’est jamais imposé et n’a jamais fait partie des plans d’un entraîneur. Il a alors été prêté à Zhetysu en 2015, puis à Aktobe en 2016. Dans un contexte très compliqué, Davlatov s’est imposé dans l’équipe lors de la fin de la phase régulière et lors des play off qu’il a joué en quasi intégralité. Son bilan d’un but et 3 passes décisives en 13 matchs dans une équipe malade est plus que correct. Les prestations de ce milieu relayeur qui se projette vers l’avant ont été très encourageantes pour la suite de sa carrière. Son prêt à Aktobe se finissant, il va falloir que le jeune Bobir fasse le choix du temps de jeu dans un club où il pourra s’épanouir. Nul doute que cet espoir ouzbek (il est passé par toutes les catégories de jeunes de son pays) en a les moyens.

Davtalov, espoirs kazakhs

Yan Vorogovskiy (Kairat | 07/08/96)

Yan Vorogovski s’était révélé l’an dernier malgré la relégation de son club, le Kaisar Kyzylorda. Il avait alors joué 24 matchs et montré quelques promesses. Régulièrement appelé en équipe de jeunes du Kazakhstan, le Kairat l’a fait signer pour cinq ans. C’est un grand pas dans la carrière du jeune ailier gauche qui n’a pas pu se faire sa place, jouant 6 bouts de matchs en pro, le reste en équipe U21. Il n’y avait que peu d’espoir dans le meilleur milieu de terrain du pays composé de joueurs expérimentés et talentueux. Ce temps n’a pas été perdu, Vorogovskiy ayant eu l’occasion de découvrir les exigences du haut niveau. Le but pour l’an prochain sera de grappiller du temps de jeu et de progresser physiquement et tactiquement afin de toucher de plus près le haut niveau.

 

Kuanysh Kalmuratov (Atyrau | 27/08/1996)

Formé à Atyrau, Kuanysh Kalmuratov a été prêté un an à Astana en 2014. Après cette année d’apprentissage, il est revenu dans son club formateur pour jouer. Il a enchaîné deux saisons bien garnies en 2015 et en 2016 et s’avère déjà être un bon milieu gauche du championnat. Formé comme latéral gauche et utilisé dans cette position à Astana, il a appris à développer ses qualités offensives sous les ordres de son coach à Atyrau qui lui demande souvent de jouer milieu gauche et de participer aux phases offensives. Malgré ses progrès à ce niveau, Kalmuratov doit réussir à créer plus de différences et à se montrer plus décisif. En récompense de son travail, il a pu faire ses débuts en équipe nationale U19 du Kazakhstan et se présente comme l’un des réels espoirs kazakhs à venir.

Anton Kuksin (Okzhetpes | 03/07/1995)

 

Anton Kuksin a tout pour être heureux. Après ses débuts l’an dernier dans le club de sa ville natale où il a été formé, il est devenu un titulaire à part entière cette année, jouant 23 matchs. De plus, son club Okzhetpes a obtenu le meilleur classement de son histoire. Pas question pour autant de se voir arriver pour le jeune Kuksin : « Se prendre pour une star du football est très mauvais à tout âge. Cela empêche de voir ce que l’on fait de mal et on ne sert plus à l’équipe. Dans notre ville, beaucoup de gens me reconnaissent et me saluent. C’est agréable mais il faut prouver à chaque fois que l’on est pas arrivé là par hasard ». Polyvalent sur l’aile droite, Kuksin compte encore plus apporter à son club de cœur en « essayant de corriger les erreurs, en apprenant des joueurs expérimentés et en essayant d’avoir un tour d’avance sur l’adversaire. Le football aime les joueurs intelligents». Avec tout cela, il est fort à parier que l’on entende à nouveau parler de ce joueur dans les années à venir.

Damien Goulagovitch

Saison 2016 : 5 espoirs du championnat kazakh
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Damien F

De contrées en contrées, où le vent du #footballskitrip me mène.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a vécu Wisla Krakow vs. Cracovia, la Guerre Sainte

Le Wisła Krakow accueillait son voisin du Cracovia pour le traditionnel "Derby Krakowa" comptant pour la 19e journée du championnat polonais. Pour leur dernier...

Fermer