Saison 2015/2016 : 5 espoirs du championnat croate

Damien F - Publié le 30 juin 2015

Notre parcours à la recherche des espoirs de l’Est fait une pause en Croatie, pays bien connu pour ses diamants bruts footballistiques. Malgré le mauvais état de la ligue croate depuis une dizaine d’années, d’immenses talents se révèlent chaque saison. 2014/2015 n’aura pas été une exception à la règle. L’académie du Dinamo Zagreb financée par les contribuables croates est toujours très performante et celle de l’Hajduk a presque été fidèle à son potentiel sur Football Manager. Alors qui seront les successeurs d’Alen Halilovic et consorts ? Nous ne citerons pas le maestro de 17 ans, Andrija Balic, sur qui un article a déjà été écrit. Voici donc les cinq autres jeunes révélations croates de l’année.

Marko Pjaca (Dinamo Zagreb | 06.05.1995)

Pjaca est un ailier rapide, qui est capable de créer des différences grâce à sa qualité de dribble. Il peut jouer sur l’aile gauche ou droite. Avec 11 buts et 5 passes décisives en championnat, il a été le joueur de l’année de la prva liga, confirmant les espoirs placés en lui lors de sa saison 2013/2014 correcte. Il n’a pas non plus été en reste en Europa League où il a marqué un triplé contre le Celtic pour le seul match qu’il a disputé en tant que titulaire. Le Dinamo Zagreb attend au minimum 10 millions d’euros pour son ailier qui a un bon de sortie mais la somme pourrait monter à 20 millions si les enchères continuent. Le Bayern Munich est notamment très intéressé pour en faire un remplaçant à Ribery, trop souvent blessé.

Ante Coric (Dinamo Zagreb | 14.04.1997)

Milieu offensif droitier, Coric possède un superbe toucher de balle et il est quasiment impossible de lui piquer le ballon. Il n’est pas en reste pour faire briller ses partenaires grâce à sa créativité et au dynamisme dans la conduite des actions. Rapide, mobile, le joueur formé en Autriche et qui a atterri au Dinamo l’été dernier est un virtuose technique. Son principal rôle se situe dans la construction et la dernière passe. Les statistiques en ce sens sont de bon augure avec ses 8 passes décisives en ayant joué la moitié des matchs de son équipe. On attend de ce jeune joueur au visage de poupon une grande saison 2015-2016 au Dinamo Zagreb. Il ne devrait pas partir avant d’avoir une valeur financière au goût de Mamic.

Nikola Vlasic (Hajduk Split | 04.10.1997)

On a découvert le frère de l’athlète Blanka une fin d’après-midi ensoleillée de juillet en Irlande. Ce jour-là, un gamin de 16 ans marque son premier but pour son premier match professionnel lors du tour préliminaire d’Europa League contre Dundalk. Ce sera les prémices d’une belle saison ponctuée de 37 matchs, dont un bon nombre sous l’œil attentif des scouts étrangers. Niksi, comme il est surnommé, a déjà la technique et le physique contrairement au frêle Halilovic. Sa compréhension du jeu et sa technique balle au pied sont en revanche d’un niveau similaire au joueur du Barça B. Le garçon est même polyvalent puisqu’il peut jouer sur les deux ailles, deuxième attaquant ou faux neuf. Cela n’est pas surprenant étant donné que le papa Josko, détenteur du record croate du décathlon, entraîne individuellement sa progéniture depuis … 2002. Au cours du développement de Nikola, Josko a même fait appel à Tomislav Ivic le légendaire coach croate, qui a passé d’innombrables heures à entraîner Nikola. L’avenir nous dira si les ambitions du père, qui pense que son fils peut devenir l’un des meilleurs joueurs du monde, seront légitimes. En attendant, Blanka twitte régulièrement des travées de Poljud sur son petit frère chéri.

blanka vlasic, nikola vlasic, hajduk, split

Blanka Vlasic, la supportrice vraie.

Marko Rog (RNK Split | 19.06.1995)

Marko Rog est la très bonne surprise de la saison 2014-2015 en Croatie. Arrivé à l’été de Varazdin (3ème division), l’inconnu Rog a impressionné sous les couleurs rouges, avant de devenir international lors d’un match amical contre l’Argentine. Profitant du beau parcours de son équipe en Europa League (élimination en barrages contre le Torino), le petit numéro 17 a su se faire remarquer grâce à ses rushs tout en dribbles, sa vivacité et son sang-froid devant le but. Son total de neuf buts cette saison est remarquable pour un milieu offensif qui peut aussi jouer derrière l’attaquant. Rijeka, Maribor et le Dinamo Zagreb sont sur le pied de guerre pour récupérer la trouvaille de Split qui est en obligation de vendre en raison de ses graves problèmes financiers.

Filip Krovinovic (NK Zagreb | 29.08.1995)

Dans la pure tradition des milieux croates, le numéro 10 de Zagreb est créatif, virevoltant et doté d’une belle technique. Jouant dans une position plus reculée que les autres espoirs mentionnés dans cet article, il récupère les ballons assez bas avant de se projeter très vite vers l’avant grâce à son aisance balle au pied. Ses ouvertures et passes en profondeur sont souvent des merveilles. Il a plus de mal devant le but et pêche clairement dans la finition, payant peut-être sa très grande activité. Son but l’an prochain sera d’améliorer ses statistiques. Le jeune joueur mériterait d’être vu à un plus haut niveau. L’Hajduk s’est montré intéressé et certains supporters rêvent déjà d’un milieu Balic-Tudor-Krovinovic-Vlasic. Jeune, vif, talentueux.

Damien Goulagovitch

Saison 2015/2016 : 5 espoirs du championnat croate
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Damien F

De contrées en contrées, où le vent du #footballskitrip me mène.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Best of Ultras 2014/2015 – Ukraine

Tout le monde nous les envie, nos supporters tatoués, crânes rasés et plutôt fêlés sur les bords. Parce que les...

Fermer