Saison 2015 : 5 espoirs du championnat estonien

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 22 juin 2015

Aujourd’hui, notre parcours à la recherche des espoirs de l’Est nous amène dans les pays baltes, et plus précisément en Estonie. Un pays où le championnat, la Premium Liiga, se dispute sur une année civile. La saison 2015 est donc déjà bien entamée, et après 15 journées, le Nömme Kalju est en tête, suivi de près par le Levadia et le Flora, deux clubs de la capitale Tallinn.

Angelo Palmeri, du site Rumori di Spogliatoio, le grand spécialiste du foot estonien que vous connaissez déjà chez Footballski, et son avis éclairé nous accompagnent. Un avis tranché d’entrée de jeu : « Honnêtement, je dois dire que cette année, peu de jeunes se sont mis en valeur. » Et en effet, beaucoup de ceux qui se sont révélés l’an dernier ont du mal à continuer sur leur lancée cette saison. Preuve de cette mauvaise passe, le récent match nul 0-0 que les U21 estoniens ont concédé à domicile face à leurs homologues de Saint-Marin pour l’ouverture des qualifications pour le prochain Euro. Au milieu de ce pessimisme ambiant, cinq jeunes méritent néanmoins que l’on s’intéresse à eux.

Maksim Gussev (Flora Tallinn | 20.07.1994)

Avec son numéro 20, le milieu offensif du FC Flora est l’un des rares jeunes aperçus l’an dernier à poursuivre son ascension cette année. Remplaçant en début de saison, Gussev s’est petit à petit fait une place parmi les titulaires. Pas une mince affaire au sein d’un effectif jouant le titre. Naturellement milieu gauche, sa polyvalence grandissante lui permet de jouer dans l’axe ou sur le côté droit, où il évolue le plus souvent cette saison. Le petit (1,73 m) milieu joue sur sa vitesse, son excellente technique et sa précision de passe pour lancer ses coéquipiers en profondeur, voire marquer lui-même, comme lors de la victoire des siens face au JK Tammeka Tartu. Grâce à cette progression, Gussev, habitué de la sélection espoirs, a pu honorer sa première sélection en équipe nationale au début du mois en entrant en toute fin d’un match amical disputé face à la Finlande.

Erik Listmann (Nömme Kalju | 9.02.1995)

S’imposer au Nömme Kalju, le leader de Premium Liiga, n’est pas une mince affaire. Erik Listmann est ainsi l’un des rares jeunes auxquels Sergei Terehhov accorde sa confiance. International espoirs depuis peu, l’ailier droit a réussi à gagner sa place de titulaire aux côtés des internationaux Ats Purje, Eino Puri, Artjom Dimitijev et du Japonais Wakui, star du championnat. Une sacré performance pour un joueur qui évoluait encore avec la réserve l’an dernier ! Malgré des lacunes dans les phases défensives qu’il doit encore améliorer, Listmann profite de ses qualités physiques pour faire la différence sur son aile.

Erik Listmann Nomme Kalju

La vitesse, l’atout majeur de Listmann pour perturber les défenses adverses

 Rauno Sappinen (Flora Tallinn | 23.01.1996)

Pur produit du club, Rauno Sappinen est un véritable rayon de soleil pour le FC Flora cette saison. Le milieu offensif axial confirme ainsi ses quelques bonnes apparitions de la saison dernière en Premium Liiga. Son début de saison a été excellent, avec trois buts lors des trois premiers matchs de l’année, dont celui décisif inscrit face au Sillamäe Kalev (une équipe qui lui réussit bien puisqu’il a inscrit ses deux uniques buts l’an dernier contre elle). Il aligne depuis les bonnes performances, avec notamment six buts et deux passes décisives sur les quinze premières journées de championnat. A noter qu’il est malgré son jeune âge capitaine de la sélection espoirs estonienne, dont il a hérité du brassard quelques jours avant même son 19e anniversaire ! Seul bémol, son incapacité à faire la différence lors des grandes rencontres, notamment face au Levadia ou  Kalju. Un défaut qu’il a encore le temps de corriger.

 

Joonas Tamm (Viljandi Tulevik (Transféré au Flora Tallinn) | 02.02.1992)

Bien que déjà âgé de 23 ans, Joonas Tamm est une découverte pour la Premium Liiga. Passé par le FC Flora Tallinn, le grand attaquant est en effet parti très tôt à l’étranger, à commencer par une saison chez les jeunes de la Sampdoria de Gênes à 17 ans seulement. Norkköping le recrute ensuite, mais ne le fait quasiment pas jouer. Tamm passe ainsi le plus clair de son temps en 3e division suédoise et disparaît des radars. Son retour au Viljandi Tulevik, le club de ses débuts, a fait de lui un nouvel homme. Très présent dans la surface grâce à son physique et son 1,91 m, Tamm profite également de sa vitesse pour retrouver son efficacité. Avec neuf buts en quinze matchs, il est le principal atout du promu dans la course au maintien. Un renouveau qui pourrait lui permettre de retrouver l’équipe nationale, où il n’a plus été appelé depuis trois ans. Et pourquoi pas d’attiser l’intérêt des grands clubs du pays, alors que le marché des transferts s’est ouvert ce week-end en Estonie.

Joonas Tamm Viljandi Kulevik

Joonas Tamm

 

Robert Kirss (Pärnu Linnameeskond | 03.09.1994)

Comme dit plus haut, il est difficile pour les jeunes de percer dans l’effectif du Nömme Kalju. C’est pourquoi Robert Kirss a été prêté cette année au Pärnu Linnameeskond. Et si le promu, avant-dernier, est à la peine en cette première partie de saison, l’attaquant tire son épingle du jeu. International espoir depuis presque deux ans, Kirss est le principal argument offensif de son équipe, puisque avec cinq buts et quatre passes décisives, il est impliqué dans plus de la moitié des buts de son équipe. Il a déjà quasiment égalé ses statistiques de l’an passé, lorsqu’il n’était que remplaçant à Kalju. Plutôt de bon augure vu le niveau clairement insuffisant du club de Pärnu cette année. Ce but marqué l’an dernier permet de se faire une belle idée de ses qualités techniques et de sa précision de frappe (à 3:20).

Pierre-Julien Pera, avec les conseils précieux d’Angelo Palmeri. Grazie Angelo!

Saison 2015 : 5 espoirs du championnat estonien
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine et de Premium Liiga estonienne. En attendant désespérément le retour du Yakutia Yakutsk en 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Aleksandar Zlateski, passionné de football macédonien

Bonjour Aleksandar, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Comment est né ton intérêt pour le football macédonien et comment...

Fermer