Russian Premier League – Notre équipe-type de la saison 2015-2016

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 27 mai 2016

La saison russe touche donc à sa fin et comme l’an dernier, il est temps pour nous de vous dévoiler l’équipe-type Footballski pour la saison russe, ainsi que les trophées de l’année avec le meilleur Russe, le meilleur Légionnaire et le meilleur espoir de la saison. Assez de mots, voici l’équipe-type.


Lire aussi : Saison 2015-2016 : Un an de football en Russie (Partie 1/2)


L’équipe de l’année

Equipe Type

 

LES TITULAIRES :

Igor Akinfeev – Игорь Акинфеев – CSKA MOSCOU

© Dean Mouhtaropoulos/Getty Images

© Dean Mouhtaropoulos/Getty Images

Nouveau plébiscite pour le gardien légendaire du CSKA Moscou, Igor Akinfeev. Recordman en activité du plus grand nombre de « clean sheets » en Premier League (234), le gardien moscovite a été une nouvelle fois déterminant dans l’obtention du titre de son équipe. Avec une défense aussi défaillante que celle du CSKA, cela paraît presque surréaliste de voir cette équipe encaisser si peu de buts (deuxième défense du championnat), grâce sans doute à un Akinfeev souvent impérial malgré les nombreuses fautes de concentrations de ses partenaires. C’est donc assez logiquement qu’il retrouve sa place de titulaire dans notre équipe-type.

Igor Smolnikov – Игорь Смольников – ZENIT SAINT-PETERSBOURG

Le défenseur a réalisé une saison pleine sur le flanc droit de la défense du Zenit. Très solide dans les duels tout en apportant sa touche offensive à l’équipe, Smolnikov fut un maillon essentiel sous Villas-Boas. Très apprécié dans le groupe, il a été aussi très utile sur le terrain : sa complicité avec Hulk a encore une fois fait des ravages au sein des défenses adverses. Enfin, sa qualité de centre pour trouver Dzyuba fut aussi une arme pour le Zenit tout au long de la saison. Il devrait rester sous Lucescu.

Andreas Granqvist (Suède) – FK KRASNODAR

Capitaine de l’équipe, joueur le mieux payé du FK Krasnodar (deux millions d’euros par an), élu meilleur footballeur du club de la seconde moitié de saison 2014-2015, le Suédois Andreas Granqvist a dignement justifié ces faits sur le terrain cette saison. Cet imposant défenseur (1m92) a hautement contribué à la bonne solidité défensive de Krasnodar et a même été un joueur sur lequel les Byki pouvaient compter en cas de difficultés collectives en match. Bien que défenseur, Granqvist a pas mal aidé son équipe dans tous les secteurs de jeu. Il a ainsi ouvert la voie de la victoire à domicile du FKK contre le Slovan Bratislava, lui a offert la victoire contre le Terek Grozny en Coupe de Russie alors que les attaquants Byki peinaient et il aurait même pu ouvrir le score à peu de choses près en République tchèque, face au Sparta Prague (but invalidé pour hors-jeu). Granqvist est parvenu à de nombreuses reprises à compenser les absences de la défense latérale et à animer le secteur offensif lorsque les attaquants ont été en manque d’inspiration. Un joueur qui, en plus de bien faire son boulot, est capable de faire la différence. On ne peut pas lui demander grand-chose de plus.

Cesar Navas (Espagne) – FK ROSTOV

Arrivé à Rostov au début de la saison du Rubin Kuban, on peut dire que Cesar Navas s’est parfaitement intégré au système de Kurban Berdyev, prenant à 36 ans le rôle de leader de la défense. Et le fait que Rostov finisse meilleure défense du championnat russe avec seulement vingt buts encaissés n’a rien d’étonnant.

© GENT SHKULLAKU/AFP/Getty Images

© GENT SHKULLAKU/AFP/Getty Images

Vitaliy Denisov – Виталий Денисов (Ouzbékistan) – LOKOMOTIV MOSCOU

Il est proche des supporters, il a une dégaine à faire batteur dans un groupe de heavy metal et il joue chaque minute de ses matchs à fond : c’est Denisov, le latéral gauche ouzbek du Lokomotiv. On a du mal à imaginer une saison à Tcherkizovo sans lui, d’ailleurs les dirigeants du club aussi, puisque son remplaçant, Arseny Logashov le maudit, n’a joué que deux fois sur le côté gauche cette année. Bien assez pour convaincre tout le monde qu’il est temps de cloner Denisov, pour l’avenir, pour l’Ouzbékistan, pour le monde.

Alan Dzagoev – Алан Дзагоев – CSKA MOSCOU

Cette saison 2015/2016 a été celle de la renaissance pour le petit prince du football russe, enfin replacé dans l’axe après avoir été baladé à tous les postes du milieu de terrain avec le recrutement en début de saison de Doumbia (qui a poussé Musa sur une aile). Maître à jouer du CSKA Moscou (six buts, sept passes décisives), Alan Dzagoev a été indiscutable tout au long de la saison malgré la concurrence (Eremenko, Natkho puis Shirokov). Le natif de Beslan a notamment terminé très fort et s’est distingué en inscrivant le but du titre sur le terrain du Rubin Kazan lors de la dernière journée. Seule ombre au tableau : une blessure au pied contractée lors de la dernière journée de championnat qui privera Dzagoev d’Euro 2016, lui qui s’était révélé lors de l’édition 2012. Dommage pour lui qui, après des mois difficiles sous Fabio Capello, était enfin devenu incontournable depuis l’arrivée de Leonid Slutskiy à la tête de la sélection russe.

Pontus Wernbloom (Suède) – CSKA MOSCOU

Impérial et solide, comme son caractère, Pontus Wernbloom collectionne les cartons jaunes depuis son arrivée au CSKA (quinze cette saison) mais il est aussi devenu l’incarnation de l’esprit guerrier du club. Chouchou du public et de son entraîneur Leonid Slutsky, Wernbloom déclarait il y a quelques jours que « pour la première fois de sa carrière, il était prêt a mourir sur le terrain pour son coach ». Cette phrase résume l’état d’esprit de ce joueur devenu aujourd’hui le meilleur milieu défensif du championnat et un joueur essentiel pour le CSKA Moscou.

Alexandru Gațcan (Moldavie) – FK ROSTOV

© Артем Гусев - soccer.ru

© Артем Гусев – soccer.ru

En Russie depuis douze ans, à Rostov depuis déjà huit ans, mais jamais Gatcan n’avait été à ce niveau. Transcendé par la philosophie de jeu de Berdyev, l’international moldave a été un des maillons forts de cet incroyable milieu de terrain de Rostov qui a permis à l’équipe de contrôler ses adversaires et de se projeter très vite vers l’avant. C’est sans contestation qu’il est donc la surprise de notre équipe-type.

Hulk (Brésil) – ZENIT SAINT-PETERSBOURG

Nommé meilleur légionnaire de la saison (voir plus bas), il est donc logique de le retrouver dans l’équipe-type sur l’aile droite.

Quincy Promes (Pays-Bas) – SPARTAK MOSCOU

La star du Spartak Moscou. Auteur d’une saison pleine, il finit la saison deuxième meilleur buteur du championnat avec dix-huit buts, le meilleur résultat de sa carrière. Technique, bon tireur de coup franc, passeur, Quincy Promes a enchanté les supporters. Le Spartak souhaite bien entendu le garder mais les offres vont sûrement arriver. Qui plus est, il commence à faire son trou chez les Oranje.

Fyodor Smolov – Фëдор Смолов – FK KRASNODAR

Le meilleur Russe de la saison (voir plus bas) et meilleur buteur du championnat est titulaire à la pointe de l’attaque de notre équipe-type.

LES REMPLAÇANTS :

Soslan Dzhanaev – Сослан Джанаев – FK ROSTOV

Dernier rempart du FK Rostov dans cette saison folle, Soslan Dzhanaev est l’un des artisans de l’excellent parcours du club en championnat. Pratiquement pas utilisé durant la difficile saison 2014-2015 du club, il prend la place de Stipe Pletikosa, transféré au Deportivo La Corogne. A 29 ans, c’est l’une de ses meilleures saisons.

© Epsilon/Getty Images

© Epsilon/Getty Images

Mario Fernandes (Brésil) – CSKA MOSCOU

Souvent présent dans les XI type cette saison, le défenseur brésilien du CSKA Moscou a cependant connu une petite baisse de forme qui le prive de sa place de titulaire, mais ne vous y trompez pas, Mario Fernandes reste une valeur sûre au poste de latéral droit et l’un des joueurs les plus courtisés du championnat.

Vedran Ćorluka (Croatie) – LOKOMOTIV MOSCOU

Le défenseur central croate, capitaine du Loko, a encore une fois livré une saison impeccable, bien aidé il est vrai par ses duettistes Pejčinović et Ďurica. Ses nombreuses blessures et la lourde suspension récoltée en Ligue Europa ont sans doute joué contre lui au moment de désigner le meilleur défenseur central de l’année.

Christian Noboa (Équateur) – FK ROSTOV

Le moins que l’on puisse dire c’est que le milieu équatorien a pesé dans l’entre-jeu de Rostov ! Incisif et décisif, Christian Noboa a tout de même marqué quatre buts et délivré trois passes décisives. Très bon techniquement et avec une bonne vision du jeu, Noboa ne devrait pas faire long feu à Rostov et devrait rejoindre de nouveau un top club russe voir européen.

Pavel Mamaev – Павел Мамаев – FK KRASNODAR

© ALEXANDER NEMENOV/AFP/Getty Images

© ALEXANDER NEMENOV/AFP/Getty Images

Mamaev a été élu pendant la trêve hivernale meilleur joueur du FK Krasnodar pendant la première moitié de la saison et aurait pu, s’il n’y avait pas eu Smolov, être réélu une nouvelle fois sans problème pour la seconde partie. Quasiment parfait au milieu, il s’est distingué pour ses apports tant offensifs que défensifs et a souvent joué un rôle de milieu offensif voire même d’attaquant. Au début de la saison, il a été celui qui a mené son équipe pourtant en difficultés sur la scène européenne comme nationale. Polyvalent, il a inscrit de nombreux buts déterminants. Sur la seconde partie de la saison, c’est essentiellement sur ses multiples passes décisives et sur sa maîtrise technique qu’il s’est distingué. Meilleur passeur du championnat derrière Hulk, Mamaev est l’un des joueurs marquants de la saison et défendra logiquement les couleurs de la Russie à l’Euro 2016.

Aleksandr Samedov – Александр Самедов – LOKOMOTIV MOSCOU

Sans doute le meilleur ailier russe en 2015-2016, Samedov réalise la meilleure saison de sa carrière sous les ordres de Cherevchenko. Le natif de Moscou, qui a connu quatre (!) clubs de la capitale, assume désormais sans complexe son rôle de leader au sein du Lokomotiv, et pourrait bien être un joueur-clé pour la Russie à l’Euro.

Artyom Dzyuba – Артëм Дзюба – ZENIT SAINT-PETERSBOURG

Avec 23 buts toutes compétitions confondues, dont 15 en championnat, Dzyuba a été cette saison un joueur essentiel du système offensif d’André Villas-Boas. Il a su confirmer les espoirs placés en lui et malgré un style de jeu peu académique, il a su être décisif dans de nombreux matchs-clés du Zenit. Il arrivera à l’Euro en France avec un statut de titulaire.

Le coach de l’année

© Epsilon/Getty Images

© Epsilon/Getty Images

Kurban Berdyev – Курбан Бердыев (Turkménistan) – FK ROSTOV

Coach de l’année sans aucun doute. Non pas que Slutsky (CSKA) et Villas Boas (Zenit) soient moins bons au contraire mais Kurban Berdyev a, contre toute attente, réussi à faire passer le FK Rostov de relégable la saison dernière à qualifié pour la Ligue des Champions cette année. Et encore, Rostov s’est battu avec le CSKA jusqu’à la dernière journée pour le titre. Pour en arriver là, il s’est appuyé sur une défense et un milieu solides mélangeant jeunes (Margasov, Bastos, Novoseltsev, Mogilevets, Erokhin) et expérience (Cesar Navas, Rotenberg, Noboa, Gatcan…). Devant, la paire Poloz/Azmun a fait des étincelles. C’est avec ce mélange que Berdyev a su développer un jeu de contre-attaque faisant tomber les meilleures équipes de RPL. Voilà un coach qui, malgré les difficultés financières du club, nous a montré que l’argent ne fait pas tout dans le football. Le vieux sorcier est toujours d’attaque après avoir fait triompher le Rubin dans le passé et il pourrait peut-être s’envoler vers la capitale fédérale pour tenter de faire revivre le Spartak.

Les trophées Footballski Russkie de l’année

Le Russe de l’année : Fyodor Smolov – FK Krasnodar

© ALEXANDER NEMENOV/AFP/Getty Images

© ALEXANDER NEMENOV/AFP/Getty Images

C’était vraiment le joueur que l’on n’attendait pas. Pour dire, on l’avait vu jouer en août à Bratislava lors de notre Footballskitrip contre le Slovan et on l’avait trouvé vraiment faible… L’avant-centre russe a enfin su prendre sa carrière en main et s’offre même le luxe de créer des frissons à Kokorin et Dzyuba pour le poste de buteur à l’Euro. Avec vingt buts et six passes décisives, Smolov a réalisé la meilleure saison de sa carrière. C’est simple, avec vingt réalisations, il a marqué autant que depuis son début de carrière en Russie ! Décisif, il a apporté de nombreux points à Krasnodar et a joué un grand rôle dans l’obtention de la quatrième place des Bykis. La question que nous sommes désormais en train de nous poser c’est « est-ce que Smolov va confirmer ? » Lui, le joueur tant instable, qui a marqué plus de buts en 2016 que Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo ! Pas étonnant de voir de grands clubs européens qui commencent à s’intéresser au buteur russe. En tout cas, nous avons a hâte de voir ce qu’il va donner l’année prochaine !

Palmarès du « Russe du mois » 2015-2016 :

Juillet/Août : Oleg Shatov (Zenit)
Septembre : Igor Akinfeev (CSKA)
Octobre : Artyom Dzyuba (Zenit)
Novembre/Décembre : Pavel Mamaev (Krasnodar)
Mars : Yuri Zhirkov (Zenit)
Avril : Fyodor Smolov (Krasnodar)
Mai : Fyodor Smolov (Krasnodar)

Le Légionnaire de l’année : Hulk – Zenit Saint-Pétersbourg

© Epsilon/Getty Images

© Epsilon/Getty Images

Que dire, que dire… Encore une fois intenable sur son côté droit, Hulk remporte à nouveau le prix de Légionnaire de l’année ! Bien épaulé par Smolnikov sur son flanc, le Brésilien a cette année été le meilleur buteur du Zenit en championnat avec dix-sept buts marqués. Vif, rapide, explosif, puissant, le Brésilien possède maintenant tout l’attirail essentiel pour percer dans un grand club. Il a ajouté l’efficacité à la beauté, notamment en Ligue des Champions, où il a éclairé le jeu du Zenit. Injouable face à Lyon et Valence, il n’aura malheureusement pas assez pesé face à Benfica pour aider son club à atteindre les quarts de finale. La question qui se pose actuellement est la suivante : va-t-il rester maintenant que Villas-Boas est parti ? Difficile à dire, et beaucoup se souviennent qu’il était à deux doigts de partir en Chine au mercato d’hiver. Si une belle offre se présente donc, il sera très difficile de le conserver, malgré l’arrivée du brésilophile Lucescu. Et s’il était amené à partir, le Zenit perdrait très, très gros.

Palmarès du « Légionnaire du mois » 2015-2016 :

Juillet/Août : Quincy Promes (Spartak) – Pays-Bas
Septembre : Seydou Doumbia (CSKA) – Côte d’Ivoire
Octobre : Hulk (Zenit) – Brésil
Novembre/Décembre : Quincy Promes (Spartak) – Pays-Bas
Mars : Hulk (Zenit) – Brésil
Avril : Alexandru Gatcan (Rostov) – Moldavie
Mai : Quincy Promes (Spartak) – Pays-Bas

L’espoir de l’année : Sardar Azmoun – FK Rostov

© SAMUEL KUBANI/AFP/Getty Images

© SAMUEL KUBANI/AFP/Getty Images

Âgé désormais de 21 ans, le jeune espoir iranien est enfin en train de confirmer toutes les attentes qui étaient placées en lui depuis son arrivée au Rubin Kazan en provenance de Sepahan. Il a fallu attendre un deuxième prêt à Rostov pour le voir atteindre ce niveau, avec treize buts toutes compétitions confondues. C’est peut-être sans doute l’effet Berdyev car il avait déjà pu marquer quelques buts l’an passé dans une équipe pourtant à la ramasse. Lui qui jusque-là ne marquait qu’en équipe nationale (onze buts en seize sélections tout de même à seulement 21 ans), il est en train de passer un cap en club. Reste à savoir de quoi sera fait son avenir ? Un retour au Rubin ? La suite de l’aventure Rostov ? Ou un autre club ? Il se murmure d’ailleurs qu’il pourrait suivre son coach au Spartak si celui-ci décidait d’y aller. En attendant, celui qui a une clause estimée à sept millions d’euros est notre espoir de l’année et devra confirmer dès l’an prochain où qu’il se trouve !

Palmarès de « L’espoir du mois » 2015-2016 :

Juillet/Août : Grigoriy Morozov (Dinamo) – Russie
Septembre : Grigoriy Morozov (Dinamo) – Russie
Octobre : Pavel Mogilivets (Rostov) – Russie
Novembre/Décembre : Aleksey Miranchuk (Lokomotiv) – Russie
Mars : Dmitriy Korobov (Ural) – Russie
Avril : Aleksandr Golovin (CSKA) – Russie
Mai : Sardar Azmoun (Rostov) – Iran

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Image à la une: © Flickr / Piotr Drabik

Russian Premier League – Notre équipe-type de la saison 2015-2016
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #21 – 2016 : Matchs du week-end – Format court

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end où la plupart des...

Fermer