Cet article a été précédemment publié par le site Kosovans Abroad. Nous l’avons traduit pour Footballski avec l’aimable autorisation de son auteur, que nous remercions chaleureusement.


La Fédération de Football du Kosovo n’est reconnue que depuis quatre ans, ce qui en fait la plus jeune sélection au monde avec Gibraltar. Pourtant, même si le pays a une histoire très récente comme nation footballistique à part entière, il n’a jamais manqué de talents.

Albanie, Suisse, Suède, Allemagne, Norvège, Finlande et même Malaisie. Toutes ces nations ont eu la chance de compter dans leurs rangs des joueurs comme Lorik Cana, Granit Xhaka, Xherdan Shaqiri, Emir Bajrami, Leon Dajaku, Veton Berisha, Perparim Hetemaj ou encore Liridon Krasniqi.

Cependant, cela fait bien plus longtemps que les Kosovo-Albanais jouent au plus haut niveau à travers le monde. De fait, un des meilleurs joueurs que le Kosovo ait exporté est né il y a une centaine d’années avant sa reconnaissance par la FIFA. Il s’agit de Riza Lushta.

De Mitrovica à Turin

Riza Lushta est né à Mitrovica le 22 janvier 1916. Il fait ses premières classes à Rudari Trepça (qui deviendra par la suite le FK Trepça), avant de partir pour Tirana en 1934 pour commencer des études à l’école d’ingénieur « Harry Fultz ». A cette occasion, il rejoint le double champion albanais du SK Tirana (FK Tirana), où il commence à se faire connaître comme un buteur hors-pair en marquant 39 buts en 69 matchs. De 1934 à 1939, ses buts permettent à son club de remporter quatre titres nationaux et une coupe d’Albanie.

Timbre émis par la poste albanaise en 2002

Alors que la carrière de Riza est à son apogée, l’Italie commence son occupation de l’Albanie à partir de 1939. Et l’un des effets inattendus apportés par cette occupation est l’intérêt accordé au football par ces derniers. Alors que les Italiens se passionnent pour le football, la rumeur de l’existence d’une machine à but albanaise traverse l’Adriatique, jusqu’à Bari, qui devient le premier club de Riza en Serie A.

Cette première saison en Italie ne tient pas toutes ses promesses, Riza Lushta ne disputant que 19 matchs et n’inscrivant que trois buts. Suffisant pourtant pour aiguiser l’intérêt des géants transalpins tels que la Juventus, qui l’attire dans ses filets en 1940. Et c’est réellement dans le club de Turin que le serial buteur se fera connaître.

Après une première saison moyenne avec la Vieille Dame, conclue par neuf buts en 26 matchs de championnat, c’est lors de sa deuxième saison que Lushta explose avec 16 buts en 28 matchs, faisant de lui le meilleur buteur étranger du championnat.

Les tifosi se souviennent surtout de lui pour son triplé marqué en finale de la Coppa d’Italia 1942 contre le Milan AC, qui offre son deuxième titre en coupe à la Juventus. Lushta remporte également le titre de meilleur buteur lors de cette édition, avec huit buts en six matchs, dont ce fameux triplé en finale.

La saison suivante (1942-1943), Lushta continue d’enfiler les buts comme des perles, faisant trembler les filets 18 fois en 28 occasions. Sa dernière saison à la Juventus reste néanmoins un mystère, puisqu’il ne dispute – d’après les statistiques – que cinq petits matchs, pour autant de buts marqués.

A la fin de la saison 1944-1945, Riza Lushta quitte le nord de l’Italie pour rejoindre Naples, dans le sud. Il n’y convainc pas ses dirigeants et, après une saison et six buts, il retourne dans le Piémont, à Alessandria, au sortir de la guerre, avant de faire ses bagages et de partir en direction de la Côte d’Azur et de l’AS Cannes.

Son séjour à Cannes s’avère cependant aussi court que les précédents. Au bout d’une seule saison, il retourne en Italie finir sa carrière dans des clubs plus mineurs tels que Sienne, Forli et pour finir Rapallo Ruentes. Avant de finalement raccrocher les crampons en 1954, à l’âge de 39 ans. Au total, Riza Lushta a disputé 170 matchs en Italie, trouvant le chemin des filets à 68 reprises.

Juventus 1940-1941 – Riza Lushta est au premier rang au bout à droite (Photo : wikicommons)

Aux origines de l’équipe nationale albanaise ?

D’après le légendaire journaliste albanais Besnik Dizdari, Riza Lushta fut l’un des onze éléments fondateurs de l’équipe nationale albanaise en 1936, sous la direction de l’entraîneur hongrois Samo Singer. Les rumeurs avancent d’ailleurs que Lushta aurait joué 35 matchs pour l’Albanie, inscrivant 30 buts.

Aucune donnée officielle n’est cependant disponible, la plupart de ces matchs étant à l’époque des rencontres amicales non officielles (NDT : et le statut d’indépendance de l’Albanie sujet aux bouleversements de l’époque). Ces informations ne sont ainsi évoqués dans aucune source officielle.

Dizdari mentionne aussi le fait que Lushta aurait été invité en 1940 à un match de préparation avec l’équipe nationale italienne, couronnée championne du monde deux ans plus tôt.

La une très rétro du journal Footballi Shqiptar (2006)

Surtout, Riza Lushta est considéré comme un des meilleurs avant-centres du football italien. ll est également le premier footballeur albanais à s’être exporté et a avoir atteint le très haut niveau mondial. Il a ouvert la voie à d’autres noms comme Naim Kryeziu et Loro Boriçi. Il est également connu aujourd’hui, presque 70 ans après sa retraite, comme le meilleur buteur albanais dans les cinq grands championnats avec ses 68 buts marqués en Serie A.

Dans ses dernières années, Riza vivait à Turin, la ville où il aura passé la majeure partie de sa carrière. D’après plusieurs articles, Lushta vivait une paisible retraite entouré de sa famille et de ses amis, jusqu’à sa mort en 1997.

Aujourd’hui, son nom perdure dans sa ville de naissance, Mitrovica, qui l’a honoré en donnant son nom au stade de la ville, où joue aujourd’hui le KF Trepça 89.

Traduit pour Footballski par Antoine Gautier.

Image à la Une : © Footballi Shqiptar.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.