Deux journées de championnat en l’espace de quelques jours, cela valait bien un article un peu plus long que d’habitude. Le choc entre le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev est l’événement majeur de la semaine.

La lutte pour l’Europe

JOURNÉE 25

Zarya Lugansk 2-1 FK Lviv

Le Zarya Luhansk restait sur trois défaites en quatre rencontres avant d’affronter le FK Lviv. Deux défaites en UPL contre le Dynamo Kiev et le Shakhtar Donetsk et, plus regrettable, une en demi-finale de la Coupe d’Ukraine contre l’Inhulets Petrove, écartant une possible qualification directe pour les poules de la Ligue Europa. La seule rencontre gagnée a été le quart de finale de la Coupe d’Ukraine contre… le FK Lviv.

Contre toute attente, c’est le FK Lviv qui domine le début de match et se procure les meilleures occasions avec notamment un ballon mis juste au-dessus du cadre par Adamyuk sur un corner. Le Zarya se procure tout de même une très bonne occasion sur une frappe de Karavayev dans l’axe, mais Bandura parvient à arrêter le tir sans trop de difficulté. Juste avant la mi-temps, Lviv obtient un coup-franc pas loin du point de corner. Sur celui-ci, Duarte reprend de la tête et ouvre le score (0-1, 42’).

Au retour des vestiaires, le Zarya lance une contre-attaque très rapide avec un appel de Karavayev sur le côté droit qui réussit à trouver Lyednyev loin devant. Celui-ci remet au centre le ballon qui est trouvé de la tête par Budkivskyi qui égalise pour le Zarya (1-1, 56’). Le Zarya domine toute la deuxième mi-temps et frappe le coin du cadre avec Kabayev présent dans la surface de réparation. Ensuite, Bukivskyi est trouvé dans la surface de réparation sur la ligne des six mètres, mais son plat du pied frôle la poteau adverse. C’est ensuite au tour de Kocherhin de tirer, mais après un premier tir contré, le second frappe le poteau. En toute fin de match, alors que le Zarya assiège la surface adverse, Paramonov contrôle le ballon de la main lors d’un geste défensif, provoquant un penalty. Karavayev s’en charge et prend tranquillement Bandura à contre-pied (2-1, 90’). Le Zarya arrache ainsi deux autres points précieux.

Dynamo Kiev 0-0 Shakhtar Donetsk

Dynamo XI : Boyko/Kędziora – Burda – Kádár – Mykolenko/Buyalskyi – Shepelyev/Tsyhankov© – Shaparenko (54′ Tsitaishvili) – de Pena/Verbič (73′ Rusyn)
Shakhtar XI : Pyatov/Bolbat (68′ Butko) – Kryvtsov – Khocholava – Ismaily/Alan Patrick – Stepanenko (77′ Dentinho)/Taison© – Solomon – Wellington Nem (72′ Kovalenko)/Júnior Moraes

Disputé un mercredi après-midi devant un peu plus de 41 000 spectateurs au NSC Olimpiyskiy, ce classique ukrainien a des airs de tournant de la saison. En cas de victoire, le Dynamo Kiev peut en effet revenir à quatre points de son adversaire du jour, leader, tandis que le Shakhtar Donetsk peut prendre s’il s’impose dix points d’avance en tête et mettre fin à tout suspense dans la course au titre.

Compte tenu des absences d’un côté comme de l’autre, les compositions d’équipe sont quasiment sans surprise. Du côté du Dynamo, la nouvelle recrue uruguayenne Carlos de Pena est titulaire sur l’aile gauche, laissant Benjamin Verbič occuper la pointe de l’attaque. Du côté du Shakhtar, Wellington Nem est préféré à Kovalenko dans le trio chargé de soutenir un Júnior Moraes de retour dans le onze de départ.

La première mi-temps est plutôt favorable au Shakhtar qui se procure la première grosse opportunité de la rencontre après six minutes de jeu. Après une tentative d’infiltration d’Alan Patrick dans la défense du Dynamo, Wellington Nem se retrouve en bonne position mais il voit sa frappe passer juste au dessus du but de Boyko. Quasiment aucun autre événement notable ne se produit en première période, sinon un coup franc frappé en force par Taison et capté en deux temps par Boyko (30′). Peu en vue, le Dynamo Kiev ne se distingue dans ce premier acte que via des centres repoussés sans trop de frayeur par la défense du Shakhtar. Le score est de 0-0 à la pause.

Il faut attendre la 56ème minute pour voir le Dynamo enfin créer le danger : au culot, Carlos de Pena tente de lober Pyatov depuis le rond central et il voit sa tentative passer juste au dessus. Cette tentative marque le réveil du club de la capitale qui met la pression notamment sur coups de pieds arrêtés : Tsyhankov manque de très peu d’offrir une passe décisive à un Mykolenko trop court (66′) avant de tenter sa chance directement sur une frappe lointaine qui passe au dessus (71′). Le Shakhtar Donetsk, qui a laissé passer l’orage, prend le contrôle des opérations en fin de rencontre et il se voit récompensé au bout du temps additionnel par un penalty. Le capitaine Taison tente et réussit une percée avant de servir son compatriote Dentinho qui est accroché en pleine surface par Mykyta Burda. Dix-sept fois buteur cette saison, Júnior Moraes a l’occasion d’offrir la victoire et sans doute le titre aux siens avec ce penalty inespéré. Le néo-international ukrainien choisit d’envoyer le ballon du côté gauche qui est, malheureusement pour lui, celui où Boyko a choisi de plonger (90’+4).
C’est sur cet ultime rebondissement que s’achève un classique ukrainien vierge de tout but. Ce résultat fait davantage les affaires du Shakhtar Donetsk qui, à défaut de prendre le large, conserve un solide matelas d’avance sur le Dynamo Kiev.

Oleksandriya conforte sa place sur le podium et se rapproche de plus en plus d’une éventuelle qualification pour les poules de la prochaine Ligue Europa après sa victoire (2-1) face à Mariupol, quatrième au coup d’envoi. Tout s’est joué en moins d’un quart d’heure en première période : Banada a ouvert le score pour Oleksandriya (20′) avant l’égalisation de Vakula (23′). Hrechyshkin a ensuite inscrit le but de la victoire sur penalty (32′).

JOURNÉE 26

Mariupol 0-1 Shakhtar Donetsk

Un derby après le sommet. C’est à Mariupol que le Shakhtar Donetsk doit s’imposer pour maintenir sa confortable avance sur le Dynamo Kiev. Les hommes de Paulo Fonseca se déplacent sur le terrain d’une équipe qui reste sur deux défaites de suite et qui pointe à la cinquième place, pour l’instant non qualificative pour l’Europe.

Privé de Maycon, gravement blessé, du capitaine Taison et d’Andriy Pyatov, le Shakhtar Donetsk aligne une équipe habituelle où les absents sont remplacés respectivement par Marcos Antônio, Viktor Kovalenko et Oleksiy Shevchenko. Serhiy Kryvtsov porte le brassard de capitaine.
Le Shakhtar ne tarde pas à faire parler la poudre : servi en retrait par Bolbat, Wellington Nem ne laisse aucune chance à Halchuk et ouvre le score (12′). C’est à nouveau sur un centre de Bolbat que le Shakhtar parvient à obtenir un penalty, le ballon étant dévié de la main en pleine surface par Horbunov. Júnior Moraes, qui avait raté au bout du temps additionnel le penalty décisif face au Dynamo Kiev, s’exécute mais voit sa frappe passer à côté (23′).

C’est ensuite autour de Viktor Kovalenko de se distinguer par une tentative de frappe placée à l’entrée de la surface ; frappe qui fuit le cadre de peu (27′). Mariupol réagit dans la foulée avec un ballon qui passe devant le but de Shevchenko sans que Fomin, à l’affût, ne puisse reprendre victorieusement le ballon (28′). À la pause, le Shakhtar mène 1-0.
Le leader se distingue dès le début de la seconde période et obtient un nouveau penalty pour une faute de Polehenko (en position de dernier défenseur et expulsé sur le coup) sur Júnior Moraes. Après deux échecs successifs dans l’exercice, l’actuel meilleur buteur du championnat choisit de ne pas se faire justice lui-même et laisse Alan Patrick se charger de la sentence. Le milieu brésilien n’aura pas plus de réussite que son coéquipier puisqu’il voit son penalty, plutôt mal tiré, être arrêté par Halchuk (51′). Malgré ces échecs, le Shakhtar, désormais en supériorité numérique, continue de pousser notamment par l’intermédiaire de Wellington Nem qui manque d’un rien le doublé : sa tête consécutive à un centre de Júnior Moraes échoue sur la transversale (59′). Júnior Moraes se fait ensuite à nouveau passeur, servant Ismaily qui voit Halchuk s’interposer devant lui (62′). Le Shakhtar Donetsk terminera la rencontre en se procurant une multitude d’occasions, la plus sérieuse d’entre elles étant signé de l’entrant Tetê dont la tentative échouera sur le poteau (90’+4).
Vainqueur (1-0) de ce derby de l’Est, le Shakhtar Donetsk conserve une avance confortable sur le Dynamo Kiev. Mariupol, de son côté, reste cinquième.

Oleksandriya 0-2 Zarya Lugansk

Un temps second d’UPL et en course contre le Dynamo Kiev pour la seconde place à la trêve, le FK Oleksandriya a été largement distancé depuis et ce bien qu’il ait remporté trois de ses quatre dernières rencontres en UPL. Avec treize points de retard sur le Dynamo Kiev, Oleksandriya a sûrement dit adieu à la Ligue des champions. Au contraire, il lui faut maintenant surveiller ses arrières puisque le Zarya est moins loin à douze points. Pour ce dernier, éliminé en Coupe, il n’y a plus qu’à espérer une probable victoire du Shakhtar en finale et devancer Oleksandriya en championnat.

Le Zarya prend très rapidement le contrôle de la rencontre. Karavayev est le premier à mettre en danger Oleksandriya à la réception d’un long ballon, mais son tir trouve directement les gants de Pankiv. C’est ensuite Khomchenovskiy qui se fait contrer son tir en corner. Oleksandriya bénéficie néanmoins de certaines bonnes situations, comme cella où Luchkevych est trouvé dans la surface, mais perd son duel avec le gardien Shevchenko. Cependant, le Zarya reste dominateur. Peu avant la pause, Khomchenovskiy centre depuis le côté droit ; ce centre est repris de la tête en quatrième vitesse par Hromov qui ouvre le score (0-1, 41’).

Au retour des vestiaires, bien que dominé, Oleksandria obtient une occasion d’égaliser sur corner, mais Shevchenko parvient à parer la reprise de la tête dans la surface. Peu après l’heure de jeu, l’entrant Polyarus trouve Karavayev au milieu de terrain dont la passe parfaite en profondeur permet à Hromov de se présenter seul face à Pankiv ; Hromov remporte son duel et sécurise les siens (0-2, 62’). Oleksandriya ne sera jamais plus en mesure de se relever ; le Zarya se procurera toutes les occasions de la fin de match avec notamment une frappe très dangereuse de Lednev qui finit à côté du poteau, et surtout une énorme occasion avec une très bonne parade du gardien Pankiv contre Khomchenovskiy avant que Luchkevych ne détourne pour Oleksandriya ce qui aurait été la balle du troisième but par Mykhaylichenko.

Le Zarya réduit l’écart à neuf points. Avec six matchs à jouer, mais aussi deux contre le Dynamo et le Shakhtar, prendre la troisième place à Oleksandriya ne semble pas infaisable. Ce sera toutefois compliqué bien qu’il reste encore une confrontation avec l’actuel troisième à jouer. Oleksandriya a sûrement définitivement dit adieu à la seconde place et se contentera de défendre la troisième pour le reste de la saison.

FK Lviv 0-1 Dynamo Kiev

Après un début de match timide de part et d’autre, le brésilien Pedro s’envole vers le but de Kiev, se payant la défense entière au passage avant d’être maladroitement arrêté par Mykyta Burda, en position de dernier défenseur. La sanction est irrévocable et le défenseur central du Dynamo prend la direction des vestiaires dès la 20ème minute. La suite ne se déroule pas exactement comme prévu pour le FK Lviv qui encaisse un but quelques minutes plus tard. Vitaly Buyalskiy, légèrement hors-jeu, lobe Bogdan Sarnavskiy pour l’ouverture du score. Les locaux croient à l’égalisation peu avant la demi heure de jeu mais voient le but de Lipe refusé pour un hors-jeu bien peu évident du capitaine Borzenko. A la pause, le Dynamo s’en sort plus que bien avec son seul tir du match converti en but.

Malgré sa supériorité numérique, le FK Lviv peine à (re)prendre le dessus sur son adversaire. Les occasions sont rares face à une équipe de Kiev à l’affût en contre attaque. La fin de match est houleuse avec l’expulsion de Kedziora, la deuxième du match pour le Dynamo. Le latéral Polonais paye son tête à tête avec le brésilien Pedro qui fait sortir du terrain un second joueur adverse. A onze contre neuf, Lviv pousse très fort en fin de rencontre et croit tenir le un partout sur une frappe de Bruno. Peine perdue, sa frappe échoue par deux fois (sur le même tir) sur la barre transversale. Grigory Bushchan, le portier du jour dans les cages du Dynamo, sort d’un belle claquette la dernière chance du match pour Lviv. La défaite est amer pour les locaux,la victoire bien heureuse pour un Dynamo en difficulté et vainqueur sur un but hors-jeu.

La lutte pour le maintien

JOURNÉE 25

  • Le Desna Chernigiv a manqué l’occasion de faire un pas supplémentaire dans la quête du « trophée Prestige ». Des buts de Serhiychuk (2′) et Khlyobas (14′) lui ont permis de rapidement mener 2-0 sur la pelouse du Vorskla Poltava, son poursuivant direct. Et si Denys Favorov manque un penalty (29′), le Desna arrivera quand même à la pause avec trois buts d’avance grâce à un nouveau but de Serhiychuk (42′). Le Vorskla se réveillera en seconde période et finira par revenir à hauteur de son adversaire grâce à Habelok (52′), Sharpar (62′ sp) et Nicolas Careca (71′). Cet incroyable match nul (3-3) ne remet toutefois pas réellement en cause la suprématie du Desna.
  • Après une série de deux victoires qui lui a permis de quitter la dernière place, l’Arsenal Kiev s’est incliné face à l’Olimpik Donetsk (0-2). Oleksiy Hay, sur penalty (37′) et Maksym Dehtyaryov (44′) ont inscrit les deux seuls buts de la rencontre en fin de première période. L’Olimpik peut de nouveau croire en un maintien direct.
  • L’Arsenal n’est néanmoins pas lanterne rouge puisque les Chornomorets Odessa ont été tenus en échec (0-0) sur le terrain du Karpaty Lviv, neuvième. Les Chornomorets sont devancés par l’Arsenal Kiev à la différence particulière.

JOURNÉE 26

  • Les Chornomorets Odessa ne s’en sortent toujours pas et restent en queue de classement après leur défaite à domicile (1-2) face au Vorskla Poltava. Tout avait pourtant bien commencé avec une ouverture du score précoce de l’attaquant islandais Árni Vilhjálmsson (2′) qui semblait mettre les Chornomorets sur la bonne voie. Le tournant du match arrivera autour de l’heure de jeu avec un penalty raté par Volodymyr Koval pour le club d’Odessa (58′) : derrière, Denys Vasin égalisera (également sur penalty, 84′) avant que le Vorskla ne l’emporte dans le temps additionnel grâce à une frappe de Habelok qui a rebondi sur le poteau puis sur le malheureux gardien Andriy Kozhukhar (90’+1). Les Chornomorets Odessa restent derniers tandis que le Vorskla, toujours huitième, se rapproche du maintien.
  • L’Olimpik Donetsk n’est plus barragiste après sa victoire (3-2) sur le Karpaty Lviv. Un but de Hennadiy Pasich (9′) permettra à l’Olimpik de prendre rapidement l’avantage avant que Francisco Di Franco n’égalise (36′). Cristian Ponde donnera ensuite l’avantage au Karpaty en début de seconde période (54′) mais le club de Donetsk l’emportera au finish grâce à deux buts inscrits en l’espace d’une minute par Maksym Dehtyaryov (83′) et par le Sénégalais Matar Dieye (84′). Ce succès permet à l’Olimpik Donetsk de sortir de la zone des barragistes au détriment du Karpaty.
  • Troisième victoire en quatre matchs pour l’Arsenal Kiev depuis le début de la deuxième phase. Les hommes d’Ihor Leonov ont frappé un grand coup en battant le Desna Chernigiv, « leader » (2-0). Le jeune Artur Avahimyan (11′) et Pavlo Orikhovskyi, sur penalty (27′) ont permis à l’autre club de la capitale de l’emporter. Le Desna reste septième mais avec seulement deux points d’avance sur le Vorskla Poltava tandis que l’Arsenal est toujours avant-dernier mais avec désormais trois points d’avance sur les Chornomorets Odessa.

Les classements

Matchs joués // Victoires // Nuls // Défaites // Buts Marqués // Buts Encaissés // Différence de Buts // Points

Lutte pour le titre

1Shakhtar Donetsk262141579+4867
2Dynamo Kiev2619344513+3260
3Oleksandriya2614573524+1147
4Zarya Lugansk2610883427+738
5Mariupol2696112839-1133
6FK Lviv2679102328-530

Lutte pour le maintien

7Desna Chernigiv26105113030035
8Vorskla Poltava26103132337-1433
9Olimpik Donetsk2669113138-727
10Karpaty Lviv2667133342-925
11Arsenal Kiev2663171845-2721
12Chornomorets Odessa2646161540-2518

Le but du week-end

Aucun des 28 buts marqués lors de ces deux journées n’a retenu l’attention de notre jury.

L’équipe type du week-end

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Metalist 1925 (D2) | © ultras.org.ua
Zhytomyr (D3) | © ultras.org.ua
Dnipro (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la Une : © ultras.org.ua

Donnez votre avis

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.