Cette journée post-trêve internationale aura surtout souri au Shakhtar Donetsk. En faisant le travail et en profitant des échecs de ses rivaux, le champion en titre a pris le large en tête du classement.

Les résumés du week-end

Oleksandriya 0-2 Shakhtar Donetsk

Quand le calendrier de la saison 2018/2019 d’UPL est sorti, le Shakhtar Donetsk n’imaginait sans doute pas que ce déplacement à Oleksandriya, calé entre une trêve internationale et la Ligue des Champions, serait en fait un choc pour la première place qui l’obligerait à aligner sa meilleure équipe possible. Surprise du début de saison, Oleksandriya était deuxième avant de recevoir le champion en titre à seulement deux points de ce dernier. Une victoire dans son antre du CSC Nika plutôt bien rempli (5 000 spectateurs pour une capacité de 7 000) offrait à Oleksandriya l’opportunité de reprendre la première place.
Paulo Fonseca alignait pour l’occasion ce qui était quasiment son équipe type avec pour seul changement la présence sur l’aile gauche de Serhiy Bolbat en remplacement de Wellington Nem, Taison prenant quant à lui place au poste de meneur de jeu.
L’inclusion de Bolbat dans le onze de départ s’avérait être payante : c’est sur une ouverture parfaitement dosée de l’ailier ukrainien que Marlos ouvrait le score en s’arrachant pour reprendre le ballon (26′), inscrivant au passage son cinquième but de la saison. Malgré cette ouverture du score, le Shakhtar ne se montrait pas souverain et concédait même quelques occasions : Polyarus voyait sa frappe passer juste au-dessus des buts (28′) avant qu’une reprise de Mykytsey, consécutive à un coup franc, n’oblige Pyatov à s’employer (45′). À la mi-temps, le Shakhtar Donetsk menait 1-0.
La deuxième mi-temps sera un peu plus calme. Toujours volontaire, Oleksandriya manquera de peu l’égalisation peu avant l’entame du dernier quart d’heure : servi par Zaderaka, Yevhen Banada, quatre fois buteur cette saison, reprenait le ballon de la tête, mais Andriy Pyatov s’interposait sur sa ligne (73′). C’était le tournant du match. Dans la foulée, le Shakhtar allait resserrer l’étreinte et reprendre le match en main. Presque dans la foulée, Pankiv devait s’interposer devant Júnior Moraes avant qu’en toute fin de rencontre Viktor Kovalenko n’enterre tout suspense. Entré en jeu à la place de Bolbat (77′), le jeune milieu de terrain ukrainien profitait d’un excellent service d’Alan Patrick dans la profondeur pour tromper Yuriy Pankiv en finesse d’une frappe croisée (87′).
C’en était terminé pour cette rencontre : vainqueur (2-0) chez son dauphin, le Shakhtar Donetsk prend le large en tête du classement et prépare de la meilleure des manières la réception d’Hoffenheim en Ligue des Champions.

Zarya Lugansk – Dynamo Kiev

Ce match entre le Zarya Lugansk et le Dynamo Kiev opposait deux équipes à la forme différente. Vainqueur par deux fois du Shakhtar Donetsk en début de saison, Kiev était en train de marquer le pas, passant par une élimination piteuse contre l’Ajax Amsterdam aux préliminaires de la Ligue des champions et deux importants faux-pas dans le championnat domestique contre les Chornomorets Odessa et le Karpaty Lviv. À l’inverse, le Zarya Lugansk était sur une forme qui incitait plus à l’optimisme. Éliminé cruellement de la Ligue Europa en toute fin de match par Leipzig, le Zarya avait abordé la trêve internationale avec une victoire écrasante contre l’Arsenal Kiev. En théorie, le Dynamo se présentait en favori du match, mais ce statut était remis en cause par la forme des deux équipes.

Dans la Slavutych Arena, le Zarya se procure la première occasion et quelle occasion ! Rafael Ratão, surgissant par derrière un visiteur en train de glisser et tomber, récupère haut le ballon et force le gardien Boyko à une parade sur une frappe pleine de puissance à la conclusion d’une accélération dans l’axe. Le Dynamo Kiev répond par une énorme occasion sur un centre venu du côté droit repris par Besyedin. Celui-ci ne parvenant pas à le reprendre confortablement, le ballon passe à quelques centimètres de la base du poteau. L’occasion suivante est signée Zarya Lugansk. Une longue passe en profondeur est reprise par Hromov dans l’axe. L’homme de Lugansk arme une frappe depuis l’extérieur de la surface qui frôle la barre transversale. Denis Boyko doit suite réaliser une détente à terre pour repousser une puissante frappe lointaine venue de l’axe, mais le ballon revient dans les pieds de Hromov qui bat un Boyko à terre et ouvre le score (1-0, 44’). L’addition aurait pu être plus salée pour le Dynamo Kiev si Artyom Hordiyenko n’avait pas raté une occasion immanquable à l’intérieur des six-mètres sur un centre parfait de Karavayev. Le vice-capitaine du Zarya reprend mal le ballon avec le côté du pied et expédie ce dernier dans les nuages alors qu’il était à moins de trois mètres du but vide. Le tournant du match qui n’a pas lieu.

En deuxième mi-temps, le Dynamo Kiev frappe le coin du cadre sur un coup franc bien placé. Ce premier avertissement n’est que partie remise. Sur un nouveau coup franc plus lointain, le ballon est servi en passe simple au centre pour Sydorchuk qui décroche une frappe rebondissante sur une trajectoire parfaite qui vient se loger sur le poteau droit de Makharadze (1-1, 67’). Boyko réalise un dernier arrêt spectaculaire en fin de match afin de préserver un match nul plutôt heureux pour le Dynamo, mais qui ne fait les affaires de personne en définitive.

Les autres rencontres

  • Le Vorskla Poltava revient en force. Le troisième de la saison dernière a préparé de la meilleure des manières son déplacement sur le terrain d’Arsenal en Ligue Europa en l’emportant (1-0) sur le terrain du Karpaty Lviv grâce à un but inscrit dans le temps additionnel de la deuxième période par Ardin Dallku (90’+1). Le Vorskla remonte à la cinquième place tandis que le Karpaty est dixième.
  • Le Desna Chernihiv a lui aussi réalisé une bonne opération en remportant le duel des promus face à l’Arsenal Kiev (1-0). Buteur en début de rencontre (6′), Artem Favorov a offert le succès à son équipe qui pointe à la sixième place tandis que l’Arsenal ne décolle pas et est lanterne rouge.
  • Les hommes de Fabrizio Ravanelli sont même distancés par Mariupol, qui l’a emporté (3-1) à Kiev face à l’Olimpik Donetsk. Valeriy Fedorchuk a ouvert le score pour Mariupol (9′) avant que Vakulenko n’égalise sur penalty (26′). En fin de rencontre, Fomin (80′) puis à nouveau Fedorchuk (89′) offriront une surprenante victoire aux visiteurs qui restent néanmoins avant-derniers avec toutefois un match de plus à jouer. L’Olimpik Donetsk redescend quant à lui à la neuvième place.
  • Cinquièmes avant le début de cette journée, les Chornomorets Odessa ont été battus à domicile par le FK Lviv (0-1). L’unique but de la rencontre a été inscrit peu avant la pause (43′) par le Brésilien Bruno Duarte. Grâce à ce succès, le FK Lviv passe devant son adversaire du jour et prend la septième place.

Le classement

Matchs joués, victoires, nuls, défaites, buts marqués, buts encaissés, différence de buts, points

1Shakhtar Donetsk8701204+1621
2Oleksandriya8512105+516
3Dynamo Kiev742164+214
4Zarya Lugansk8332106+412
5Vorskla Poltava8404710-312
6Desna Chernihiv831499010
7FK Lviv823389-19
8Chornomorets Odessa823378-19
9Olimpik Donetsk8233913-49
8Karpaty Lviv8224810-28
11Mariupol72141014-47
12Arsenal Kiev8116416-124


Les tribunes du week-end

Oleksandriya | © ultras.org.ua
Oleksandriya | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Desna Chernigiv | © ultras.org.ua
Veres Rivne (D3) | © ultras.org.ua

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

Il n’y a malheureusement pas eu ce week-end de but digne de figurer dans cette rubrique.

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © ultras.org.ua

Retour sur la journée 8 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 3 votes

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.