Retour sur la journée 7 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 21 septembre 2018

Le Zenit s’envole, le Spartak en crise, le retour de Yohan Mollo, le carton du CSKA et de Krasnodar, voici ce qu’il faut retenir de cette septième journée en Russie.

L’affiche du week-end

Orenbourg – Zenit Saint-Pétersbourg : 1-2

Orenbourg XI : Frolov / Malykh – Oyewole – Begic – Andreev – Terekhov / Popovic (Ricardo Alves, 71e) – Afonin – Miskic – Sutomin (Chukanov, 85e) / Despotovic (Kozlov, 76e)

Zenit XI : Lunev / Smolnikov – Ivanovic – Neto – Nabiulin (Anyukov, 61e) / Kuzyaev (Marchisio, 71e) – Paredes / Shatov (Hernani, 84e) – Driussi – Erokhin / Dzyuba

Pour la septième journée de championnat russe, le Zenit se déplaçait sur la pelouse d’Orenbourg pour consolider sa position en tête de la RPL. Tout juste arrivé, l’Italien Claudio Marchisio débutait sur le banc. L’attaquant Artyom Dzyuba occupait la pointe de l’attaque du Zenit, comme depuis le début de saison. Sous un beau soleil estival, le Zenit rentrait bien dans son match. Sur sa première incursion, Erokhain ouvrait la marque d’une tête smashée, bien aidé par Frolov, le gardien d’Orenbourg, fautif sur le coup (1-0, 13e). Soutenus par plusieurs centaines de supporters, les coéquipiers d’Oleg Shatov insistaient pour prendre le large. D’une belle volée du droit, Driussi manquait d’un rien de doubler la mise (17e). Rebelote quelques minutes plus tard : après une contre-attaque initiée par Dzyuba sur la gauche, la frappe d’Oleg Shatov frôlait le poteau de Frolov. Des occasions non concrétisées par le Zenit pouvaient faire craindre un retour d’Orenbourg, il n’en fut rien. Le Zenit continuait d’accélérer et de mettre en difficulté l’équipe adverse. En fin de première mi-temps, Erokhin, encore lui, doublait la mise. Sur une merveille de remise d’Artyom Dzyuba, le meneur de jeu russe piquait son ballon pour tromper Frolov.

Au retour des vestiaires, Orenbourg marquait sur corner par l’intermédiaire d’Oyewole d’une belle frappe du droit en lucarne (48e). Trop peu pour bousculer davantage le Zenit, encore vainqueur et toujours leader. Jeudi soir, le Zenit affrontera Copenhague pour la première journée de Ligue Europa. Une compétition qui apparaît dans la liste des priorités dressées en début de saison par le club russe. De son côté, Orenbourg se classe au milieu de tableau (7e).

 

Les autres matchs du week-end

  • Court succès pour le Rubin. Dans une Kazan Arena déserte, le Rubin s’impose sur le plus petit score contre le Yenisey Krasnoyarsk.
  • Le CSKA est lancé! Impressionnant face à l’Ural (4-0), le CSKA a récidivé avec une grosse victoire 3-0 sur la pelouse d’Ufa. Zhamaletdinov s’est offert un doublé.
  • Première difficile pour Mollo. De retour à Samara, l’ancien Stéphanois a vécu des retrouvailles compliquées avec le foot russe, défaite 4-0 sur la pelouse de l’Arsenal Tula!
  • Krasnodar en démonstration. Face à un Anzhi aux abois, les verts et noirs se sont baladés et remportent tranquillement la rencontre sur le score de 4-0.
  • Surprenant Akhmat. Un an après son succès sur la pelouse du Spartak, le club de Grozny a récidivé en s’imposant 2-1 contre les hommes de Carrera sous le feu des critiques!
  • Un bon point pour Ural. Dominé par Rostov, Ural peut s’estimer heureux de repartir avec le point du nul. Score final 1-1 avec notamment deux buts en deux minutes!
  • Pas de vainqueur dans le derby. Match serré entre le Lokomotiv et le Dinamo, les équipes repartent finalement dos à dos sur le score de 1-1.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Le CSKA au Luzhiki

On entendait depuis quelques semaines la folle rumeur d’un retour du CSKA Moscou au stade Luzhniki pour la Champion’s League, c’est désormais officiel! La fédé ainsi que l’UEFA ont validé la demande du club moscovite qui souhaite évoluer dans une plus grande enceinte pour les matchs européens (et aussi pour occuper le stade). Un bon coup de pouce financier pour le club de l’armée qui en a profité pour bien augmenter le prix des billets contre le Real Madrid. Nul doute que le stade sera plein pour voir les stars madrilènes, mais qu’en sera-t-il contre la Roma et Plzen?

Qu’est-il devenu?

Vladimir Koman

Vladimir Koman est un footballeur hongrois né à Uzhorod en république d’Ukraine de l’Union soviétique en 1989, ce qui lui fait 29 ans d’âge de nos jours. Vladimir Koman a connu la Russie deux ans, de 2012 à 2014. Avec le FK Krasnodar, de 2012 à 2013, puis l’Ural Ekaterinbourg lors d’un prêt avant de revenir brièvement à Krasnodar, alors devenu club européen, puis d’être vendu à Diosgyor, en février 2015.

Koman retrouve dans son pays natal un meilleur temps de jeu et prend part à dix matchs pour le restant de la saison 2014-2015. Il inscrit son premier but avec son nouveau club le premier août 2015 contre le tenant du titre Videoton, match perdu 1-2, mais qui a vu l’ancien du FKK et de l’Ural marquer sur penalty en début de match. Il marque son deuxième but en décembre 2015 contre le Békéscsaba 1912 Előre. Koman termine la saison 2015-2016 avec trois buts marqués en 26 matchs. Il rejoint par la suite la Turquie et le club d’Adanaspor pour deux saisons. Titulaire indispensable en 2016-2017 au cours de laquelle il marque un but et participe à 32 matchs. Cependant, son club descend d’un échelon. Il passe ainsi que la Süper Lig à la TFF First League lors de la saison 2017-2018 qu’il termine avec dix-huit apparitions et deux buts marqués. Pour cette saison 2018-2019, Vladimir Koman a rejoint le continent asiatique et plus exactement l’Iran Pro League. Il y évolue avec le club de Sepahan.

Le XI

Le but du week-end

Sombrero au milieu du terrain, contrôle du talon, coup du foulard. Véritable bijou inscrit par Pavel Mamaev pour Krasnodar ce week-end!

L’actu FNL

La FNL en bref…

Début d’éclaircissement en tête de la FNL. Tom s’est offert une victoire importante face à Tyumen 1-0. Il a fallu attendre une tête d’Aleksey Shumskikh à la réception d’un corner à la 88pour voir Tyumen craquer. Des victoires serrées qui compteront sûrement à la fin et qui permettent de garder deux points d’avance sur Tambov, vainqueur de Luch 0-1. Les locaux ont eu les occasions pour prendre l’avantage en première mi-temps, mais le réalisme fut du côté de Tambov. Le Nigérian Olabiran Muyiwa permet donc à Tambov de rester au contact du leader.

Ils profitent aussi des résultats négatifs des poursuivants. Le Spartak 2 a, contre toute surprise, perdu à domicile face à Armavir 2-1. Le énième coup franc de Panteleev n’a pas suffi et Armavir décroche sa première victoire de la saison. Krasnodar 2 a lui aussi perdu des points alors qu’ils menaient 2-0 à la 16e. À noter le très joli mouvement collectif des Bykis sur le but de Nikita Sergeev. Mais Yaroslavl a su profiter des faiblesses défensives de l’adversaire pour prendre le point à domicile. Seul Koursk profite avec son nul 1-1 contre le SKA pour prendre la quatrième place.

Chertanovo a su aussi inverser la tendance en fin de match en inscrivant deux buts dans les dix dernières minutes pour remporter une victoire contre le Sibir qui glisse dangereusement au classement et qui ne gagne pas depuis le 12 août dernier… Même chose pour Sochi qui a mené la danse tout le long du match avec des occasions incroyables, mais qui au final se fait planter deux buts par le Mordovia Saransk (0-2). Inconstance et difficulté à domicile dans un stade qui sonne bien vide…

Pour finir, match spectaculaire à Khimki entre Khimki et le Baltika (3-3) ! Entre penalty manqué, barre, arrêts de grande classe des gardiens, expulsion et six buts au total, ce fut le match le plus impressionnant du week-end. Le Baltika passe à côté de la victoire et peut s’en vouloir. Du mieux dans le jeu, mais au final, le club de Kaliningrad reste dans la zone rouge.

L’équipe Footballski


Image à la une : © Anton Denisov / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 7 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 8 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football

Cette journée post-trêve internationale aura surtout souri au Shakhtar Donetsk. En faisant le travail et en profitant des échecs de ses...

Fermer