Retour sur la journée 6 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 29 août 2018

Le Dynamo Kiev a perdu ses premiers points et sa place de leader, place que lui a chipé le Shakhtar Donetsk en remportant son derby. Pendant ce temps, le compte de fées Oleksandriya se poursuit, le Zarya Lugansk n’améliore pas son cas tandis qu’enfin l’Arsenal Kiev est parvenu à trouver le chemin de la victoire. Voici le résumé de la sixième journée du championnat d’Ukraine 2018/2019.

Les résumés du week-end

Olimpik Donetsk 2-5 Shakhtar Donetsk

Conflit dans l’est de l’Ukraine oblige, c’est au stade Lobanovsky de Kiev que se déroulait le derby de Donetsk entre l’Olimpik et le Shakhtar. Pour l’occasion, Paulo Fonseca reconduisait le même onze qu’à Lviv une semaine plus tôt. Wellington Nem était donc à nouveau titularisé au poste de meneur de jeu, semblant enfin avoir trouvé sa place dans l’équipe près de cinq ans après son arrivée dans l’équipe.
Le Shakhtar Donetsk rentrait très bien dans le match et faisait très vite la différence, ouvrant le score par Marlos dès la onzième minute de jeu. Après un déboulé sur son côté droit, l’international ukrainien trouvait Taison qui lui remettait dans la course. Après un contrôle parfait, Marlos pouvait tranquillement battre Krynskyi du pied gauche pour ouvrir la marque et inscrire son quatrième but de la saison. Quelques minutes plus tard, Marlos était à l’origine du deuxième but : son ouverture parfaitement dosée trouvait Ismaily qui centrait à ras de terre pour Júnior Moraes qui concluait dans le but vide (17′). Le transfuge du Dynamo Kiev s’offrait lui aussi sa quatrième réalisation en 2018/2019. De quoi définitivement mettre un terme à tout suspense ? Pas vraiment : deux minutes après le deuxième but, Hennadiy Pasich, lancé dans la profondeur par Ksyonz, battait Pyatov en finesse et redonnait un peu d’intérêt à la rencontre. Ce but avait du reste le mérite de réveiller le Shakhtar qui reprenait deux buts d’avance peut après la demi-heure de jeu : présent dans une position inhabituellement haute sur le côté gauche de l’attaque, Rakitskiy trouvait un minuscule espace pour lancer Ismaily de l’extérieur du pied. Le latéral brésilien offrait sa deuxième passe décisive de la rencontre à Júnior Moraes qui s’offrait le doublé (33′). À l’origine du troisième but, Rakitskiy allait faire figure de (quasi) passeur décisif sur le quatrième : son corner était repris par Stepanenko qui butait sur Krynskyi avant de voir le ballon rebondir sur lui et terminer sa course au fond des filets (42′). Au terme d’une première période animée et spectaculaire, le Shakhtar Donetsk menait déjà 4-1.

La domination du Shakhtar se poursuivait en seconde période, le champion en titre manquant d’un rien d’inscrire un cinquième but par Wellington Nem dont la balle piquée fracassait la barre transversale (64′). Le cinquième but allait arriver dix minutes plus tard à la suite d’une attaque fulgurante toute en verticalité initiée depuis la surface de réparation de Pyatov. L’action 100% brésilienne démarrait par une première passe d’Alan Patrick qui trouvait Taison. Le capitaine accélérait au milieu de terrain avant de lancer idéalement Júnior Moraes qui s’offrait le triplé d’une frappe qui finissait sa course dans le petit filet (74′), inscrivant au passage son sixième but de la saison pour figurer seul au sommet du classement des buteurs. Laminé, l’Olimpik parviendra tout de même à marquer un deuxième but pour l’honneur par l’intermédiaire d’un joueur du Shakhtar, Danchenko déviant malencontreusement dans ses propres filets un centre de Balashov (76′).
Vainqueur 5-2 dans ce derby, le Shakhtar Donetsk a réalisé une excellente opération, mettant au passage la pression sur le Dynamo Kiev qui devait se déplacer à Odessa.

Chornomorets Odessa 1-1 Dynamo Kiev

Pelouse en piteux état à Odessa pour la réception d’une formation du Dynamo largement remaniée en vue de la Coupe d’Europe. Nazary Rusyn manque de peu l’ouverture du score pour Kiev après dix minutes de jeu. Le jeune attaquant reçoit un ballon aérien aux six mètres, se jette mais ne peux contrôler sa reprise qui est capté par Sergiy Litovchenko. Le Dynamo fait le siège du but d’Odessa a tel point que les deux centraux de Kiev se permettent de tenter leurs chances de loin.
Rusyn malchanceux en première période trouve le chemin des filets à la 59ème. La merveille de centre d’Artem Shabanov fini sur la tête de Rusyn, pourtant pas très grand, mais qui bat son vis à vis. Le Chornomorets se réveille enfin et arrache l’égalisation en fin de match. Le défenseur Hlib Hrachov place parfaitement son coup de tête sur un corner et vient délivrer son stade. Mauvaise opération pour le Dynamo qui laisse deux points à Odessa.

Zarya Lugansk 0-2 Desna Chernihiv

Au terme d’un combat très difficile, le Zarya Lugansk a pu maintenir ses chances de qualification pour la phase de groupe de la Ligue Europa face à un RB Leipzig difficile à jouer. C’est dans ce contexte qu’il « recevait » le Desna Chernihiv, promu. L’occasion de se relancer ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce match fut tout sauf une partie de plaisir avant le périlleux déplacement en Allemagne. Les visiteurs donnaient le ton de façon surprenante dès le début du match sur une frappe de l’extérieur de la surface de réparation de Starenkyi contre un Zarya, à vrai dire, remanié (0-1, 11’). Sur un tir semblable manquant de peu le cadre, le Desna pouvait doubler la mise. Le Zarya n’y était pas et il fallait attendre la fin de la première période pour enfin avoir une réaction ; en premier lieu, sur un tir tenté depuis l’extérieur de la surface qui frôlait le premier poteau ; en deuxième lieu, sur une apparente main dans la surface de réparation après un corner, sauf que le caractère volontaire ne paraissait pas évident à évaluer et l’arbitre laissait le jeu se poursuivre au final.

Faisant rentrer plusieurs titulaires après la pause, comme Karavayev et Kharatin, le Zarya se procurait plusieurs occasions. En retour, le Desna manquait une immense opportunité juste avant l’heure de jeu sur un centre venu de la droite. Aidés par une défense laxiste, deux attaquants étaient esseulés devant le but vide mais il ne manquait que quelques millimètres de jambe à l’un pour pousser le ballon dans le but et le suivant, idéalement placé, ratait carrément son contrôle. Le Zarya obtenait par la suite trois opportunités à chaque fois dans la même configuration avec une frappe finale qui frôlait le poteau de droite. Le Desna punissait le Zarya pour ces occasions ratées grâce à Bezborodko, le jeune emprunté au Shakhtar, qui profitait de la sortie loupée du gardien Makharadze (0-2, 73’). Ce-dernier pouvait se racheter en fin de match en remportant un face-à-face. Le manque de réalisme et les erreurs défensives qui auront touché l’Européen dans cette partie ne seront plus permises.

Les autres rencontres

  • Le conte de fées estival continue pour Oleksandriya, remis de sa défaite à Kiev. Un doublé rapide et précoce de Ievhen Banada (15′, 17′), qui porte son compteur de buts à quatre cette saison, a permis aux hommes de Volodymyr Sharan de l’emporter (2-0) face au Vorskla Poltava. Profitant du match nul concédé par le Dynamo Kiev, Oleksandriya s’est emparé de la deuxième place, n’étant devancé par le Shakhtar Donetsk qu’à la différence de buts.
  • Pas de vainqueur entre Mariupol et le FK Lviv (2-2). Après que Bruno Duarte rate, en début de rencontre, un penalty pour le promu (7′), ce dernier ouvre le score dans les arrêts de jeu de la première période par Paramonov (45’+1). Pikhalyonok égalise en début de deuxième période pour Mariupol (49′) peu avant que Bruno Duarte ne redonne l’avantage à l’autre club de Lviv (51′). Churko (59′) offre finalement le nul à Mariupol devant son public. Le cinquième de la saison dernière est toujours avant-dernier tandis que le FK Lviv est neuvième.
  • Enfin l’Arsenal Kiev a obtenu son premier succès de la saison. Battu à domicile (1-2), le Karpaty Lviv est la première victime des hommes de Fabrizio Ravanelli. Orikhovskyi (28′), sur un coup franc direct parfaitement exécuté, et Hryn (39′) permettent à l’Arsenal de mener 2-0 à la pause. En deuxième période, Carrascal rate un penalty (52′) avant que l’Argentin Cristian Erbes ne réduise le score (59′). Malgré ce premier succès, l’Arsenal Kiev reste dernier même s’il compte le même nombre de points que Mariupol. Le Karpaty Lviv occupe quant à lui la dixième place.

Le classement

Matchs joués, victoires, nuls, défaites, buts marqués, buts encaissés, différence de buts, points

1Shakhtar Donetsk6501164+1215
2Oleksandriya650181+715
3Dynamo Kiev541051+413
4Chornomorets Odessa623165+19
5Zarya Lugansk622245-18
6Desna Chernihiv62138807
7Olimpik Donetsk6132710-36
8Vorskla Poltava620449-56
9FK Lviv612357-25
10Karpaty Lviv612369-35
11Mariupol5113711-44
12Arsenal Kiev6114410-64


Le but du week-end

Surprenant vainqueur du Zarya Lugansk (2-0), le Desna Chernihiv occupe désormais la sixième place. Son succès et donc son excellent classement, le promu le doit notamment à Serhiy Starenkyi qui a ouvert le score dès la onzième minute d’une superbe frappe du gauche.

L’équipe-type du week-end

Les tribunes du week-end

Chornomorets Odessa | © ultras.org.ua

Chornomorets Odessa | © ultras.org.ua

Chornomorets Odessa | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Kalush (D3) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une 

Retour sur la journée 6 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 4 votes

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2018 – 5 espoirs du championnat autrichien

Le football autrichien progresse lentement et sûrement. La première raison se situe au niveau de la formation. De plus en...

Fermer