Retour sur la journée 6 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 7 septembre 2018

Dernière ligne droite avant la trêve internationale en Russie. Au programme, un alléchant Zenit – Spartak pour la course au titre ainsi qu’un Krasnodar – Lokomotiv de haute volée.

L’affiche du week-end

Zenit – Spartak Moscou : 0-0

L’affiche de cette sixième journée de RPL ! Le premier contre le deuxième, les deux n’étant séparés que par deux points. Le Zenit réalise une saison pleine, tant en championnat qu’en Europe et le Spartak tient le cap en RPL. Une belle affiche donc en début de championnat qui pouvait, en cas de victoire du Zenit, voir le club de Saint Pétersbourg prendre un matelas confortable avec cinq points d’écart.

Pour les compositions, à part Cristian Noboa, le Zenit se présentait avec un effectif complet. Au contraire du Spartak qui a perdu Quincy Promes dans les dernières heures du mercato, Ilya Kutepov sur blessure et Aleksander Selikhov en reprise. Les Rouge et Blanc alignent ainsi au stade Krestovsky deux joueurs de l’Académie, avec Nikolai Rasskazov et Aleksander Lomovitskiy. Promes parti, Pedro Rocha est de retour sur la feuille de match sur le côté gauche. La surprise de Massimo Carrera, c’est la non titularisation de Georgui Dzhikiya en charnière.

Devant plus de 60 000 personnes et un super tifo des supporters du Zenit en début de match, le match est âpre. De l’engagement physique parfois limite qui hache un peu le jeu. Il faut attendre la 17e minute de jeu pour voir la première discussion arbitrale du match.  La faute d’Ivanovich sur Rocha aurait pu mériter un penalty, tout comme ce pied haut de Fernando sur Sebastian Driussi. Il faut noter l’excellent match sur son côté droit de Rasskazov qui montre, pour son jeune âge (20 ans), beaucoup de caractère et d’intelligence. Le Spartak reste solide défensivement mais doit voir le Français Samuel Gigot, taulier de la charnière, sortir sur blessure. Le défenseur s’est malheureusement fait les croisés et risque d’être longtemps indisponible. La rentrée de Dzhikiya ne change pas la solidité du secteur défensif et on sent des difficultés pour le Zenit à trouver sa star Artiom Dzyuba. Hormis une tête non cadrée, l’attaquant russe n’a pas eu de grandes opportunités. C’est plutôt Aleksander Erokhin qui met Maksimenko à contribution sur une tête. Le jeune gardien Rouge et Blanc catapulté comme titulaire depuis le début de saison réalise des sauvetages impressionnants depuis la reprise. Auparavant, c’est Ze Luis qui aurait pu sur un coup de tête puissant ouvrir le score ! La première période s’achève sur le score nul, chose inhabituelle ces dernières années.

En deuxième période, le Zenit voit la sortie sur blessure de Driussi à la 50e. Le Spartak aurait pu ouvrir le score à la 65sur un coup franc de Fernando, si Dzhikiya n’avait pas manqué le cadre. A la 73e, c’est au tour du Zenit d’avoir la chance de débloquer le compteur mais Robert Mak manque le cadre après une superbe action faite de passes verticales rapides. La fin du match ne donnera rien. Un score final 0-0 un peu décevant quand on regarde les scores récents, mais les deux équipes sont restées solides et vont donc continuer à batailler pour le titre. Le Spartak ramène un point amer avec cette perte de Gigot…

FK Krasnodar – Lokomotiv Moscou : 2-1

Ces deux écuries européennes qui se rencontraient au Krasnodar Stadion restaient sur des résultats moyens depuis le début de la saison. Ce match avait une saveur particulière du fait que l’ancien buteur du FKK, Fyodor Smolov, foulait la pelouse de son ancien club pour la première fois depuis son départ. En l’occurrence, le Lokomotiv était sur une bonne dynamique puisqu’il avait remporté ses deux dernières rencontres (contre des bas classés toutefois).

Dès le coup d’envoi, les deux équipes ne perdent pas de temps. Le premier tir survient à la première minute et est l’œuvre de Mamaev. Les visiteurs répondent par une attaque qui fait suite à un placement malencontreux de l’arbitre Bezborodov en travers du chemin de Mamaev et qui se termine par un tir hors-cadre de Farfan. Les locaux bénéficient à ce moment-là d’un meilleur taux de possession et d’une meilleure créativité. Après le quart d’heure de jeu, Gazinski trouve Ignatiev d’un service derrière les défenseurs visiteurs, mais la frappe du jeune attaquant manque le cadre de Guilherme. Peu après, ce-dernier s’impose face à Gazinski en pleine reprise sur coup de pied arrêté.  Si les offensives du Lokomotiv se font rares, cela n’empêche pas les Cheminots de se procurer plusieurs bonnes opportunités. La charnière Spajic – Martynovitch, particulièrement fébrile, se retrouve piégée par un assaut rapide d’un Krychowiak qui prend de vitesse un Kritsyuk hésitant comme rarement, l’entraînant à la faute. Le penalty, incontestable, est sifflé à l’encontre des Byki. Manuel Fernandes l’exécute en prenant Kritsyuk à contre-pied et donne l’avantage aux visiteurs (0-1, 32e). Ce but inscrit logiquement mais contre le cours du jeu ne décourage pas pour autant le secteur offensif des locaux qui mettent la pression dans le camp de Guilherme et égalisent rapidement grâce à Wanderson, qui se procure un face-à-face avec Guilherme au niveau du second poteau et le remporte (1-1, 39e). Mamaev et Smolov, désormais adversaires, se font bloquer chacun leur frappe par Guilherme et Martynovitch si bien que les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité.

Le match reprend sous la pluie. Bien que le rythme de la rencontre s’accélère, la pelouse commence à glisser. Krasnodar a la possession mais attend une dizaine de minutes avant de réussir à créer de véritables actions. Légèrement blessé, Smolov doit sortir et Yuri Syomin invoque l’autre frère Miranchuk à sa place : Anton. C’est juste après que Krasnodar frappe les montants par l’intermédiaire d’un Wanderson vigoureux mais trop excentré. Le Lokomotiv répond par Aleksei Miranchuk sur une tête spectaculaire à la reprise d’un coup-franc, mais une parade tout aussi spectaculaire de Kritsyuk claque le ballon hors du cadre. Dans les quinze dernières minutes, les deux entraîneurs font rentrer leurs remplaçants. Barinov et Eder entrent pour le Lokomotiv tandis que Murad Musayev fait rentrer Cueva, Shishkin et Magomed-Shapi Suleymanov, le jeune produit de l’académie. Celui-ci, une nouvelle fois après son mémorable but de dernière minute contre Lyngby en 2017, devient l’auteur du but de la délivrance pour le FKK dans le temps additionnel. Il reçoit un ballon un peu trop long de Cueva depuis l’autre côté du terrain, revient vers le centre et bat Guilherme d’un pointu artistique entre les jambes (2-1, 93e). Du grand art !

Victoire finale d’un FK Krasnodar qui remonte dans le top 5 après ce succès en dépassant le champion en titre. C’est la première victoire de marque du FKK cette saison alors que le Lokomotiv ne confirme pas son retour en force, lui qui avait remporté ses deux derniers matchs après un départ compliqué. Il reste encore un peu de temps aux Moscovites pour prendre le rythme de la saison et aborder les poules de la Ligue des Champions en étant prêts, eux qui ont été tiré dans un groupe très homogène où ils peuvent finir premiers aussi bien que derniers.

Les autres matchs du week-end

  • Rostov cale. Tenu en échec par le Rubin Kazan, Rostov marque un coup d’arrêt dans son beau début de saison. Score final 1-1 dans une Rostov Arena quasiment à guichets fermés.
  • Samara au bout du bout. Incapable de marquer face à l’Anzhi, le Krylia a du attendre jusqu’à la 82ème minute pour être délivré par un but de Kornilenko sur corner (1-0).
  • Le CSKA s’amuse. Face à un Ural en grande difficulté cette saison, le club de la capitale l’a logiquement emporté sur le score de 4-0 avec un triplé de Chalov.
  • Un bon point pour le Yenisey. Un score nul et vierge entre le club de Krasnoyarsk et l’Arsenal Tula (0-0) qui fait l’affaire des locaux, qui montent progressivement dans le classement.
  • Le Dinamo se place. Un bon début de saison pour le Dinamo avec un nouveau succès 2-0 à domicile contre Orenbourg qui place les coéquipiers de Lutsenko dans la course pour l’Europe!
  • Ufa n’y arrive pas. Sorti cette semaine en barrages de Ligue Europa contre les Rangers, Ufa a connu une nouvelle défaite sur la pelouse de l’Akhmat. Score final 2-1.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Tirage européen pour nos équipes russes

Fortunes diverses lors des tirages au sort de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa réalisées cette semaine. Le Lokomotiv bénéficie d’un groupe très ouvert en C1 (Galatasaray, Schalke 04, Porto) et peut s’en sortir s’ils jouent un autre football que celui actuellement proposé en championnat. En Ligue Europa, le Zenit et le Spartak sont tombés dans des groupes également assez ouverts (Copenhague, Bordeaux, Slavia Prague pour le Zenit, Rangers, Rapid Vienne et Villareal pour le Spartak), tandis que Krasnodar aura un groupe relevé avec Séville, Standard et Akhisar. Du beau football en prévision, en espérant voir des Russes toujours en lice lors du printemps prochain.

Qu’est-il devenu?

Welliton

Attaquant emblématique du Spartak Moscou de 2007 à 2014, Welliton a décroché deux titres de meilleur buteur en 2009 et 2010, totalisant 61 buts en 132 apparitions. La question de le naturaliser russe et de le faire jouer pour la Sbornaya avait même été soulevée. Toutefois, les choses ont commencé à déchanter à partir de la saison 2011-2012 à cause d’une série de blessures, puis des relations tendues avec l’entraîneur Unai Emery lors de la saison 2012-2013. Un départ commence à être envisagé en 2013, le joueur suscitant l’intérêt notamment du Rubin Kazan, du Metalist Kharkiv et de Fenerbahçe.

Pendant un an, Welliton a enchaîné les prêts en série en restant sous contrat avec le Spartak Moscou. Il est prêté à Grêmio pendant le premier semestre 2013 mais il peine à marquer, ne participant qu’à dix matchs sans trouver une seule fois les filets. Welliton était souvent remplaçant et entrait le plus souvent en cours de match. Le Brésilien bouge, toujours en prêt, à Sao Paulo après une série de négociations compliquées avec Grêmio. Il marque son premier but le 19 septembre 2013 contre l’Atlético Mineiro et inscrit deux autres buts plus tard contre Nautico et Fluminense. Après un semestre avec quatre buts marqués en dix-neuf matchs, Sao Paulo prévoyait d’acheter le joueur, mais celui-ci est revenu sur sa décision pour des raisons financières. L’attaquant du Spartak est prêté lors du semestre suivant au Celta de Vigo jusqu’à la fin de la saison. Le passage en Espagne est catastrophique. Welliton n’effectue qu’une seule petite apparition contre Elche lors d’un remplacement à la 87ème minute, puis se retrouve relégué sur le banc pour le restant de la saison suite à une blessure au tendon. La fin de ce prêt marque également la fin définitive de l’ère moscovite.

En août 2014, Welliton signe à Mersin Idmanyurdu en Turquie, pour un contrat de deux ans. Le Spartak a reçu une somme d’un million d’euros lors du transfert. En deux ans, il retrouve une forme bien plus positive. Il marque seize buts en 51 matchs, mais connaît des problèmes musculaires, qui contribuent en partie à la relégation du club à la fin de la saison 2015-2016. Welliton change donc de club en juillet 2016 et signe à Kayserispor, toujours en Turquie. Il marque douze buts en 28 apparitions lors de la saison 2016-2017 avant de rejoindre finalement le Sharjah FC aux Émirats arabes unis.

Le XI

Le but du week-end

Belle frappe de Chalov légèrement déviée par la défense qui permet au CSKA d’ouvrir le score face à Ural.

L’actu FNL

La FNL en bref…

Un haut de classement qui bouge en FNL avec les victoires de Tomsk 4-1 face au SKA Khabarovsk, décevant malgré le changement d’entraineur, et le Spartak 2 2-1 contre le Baltika. Cinquième victoire de suite pour les hommes Viktor Bulatov, réalistes grâce à leurs jeunes. Panteleev n’en finit pas de marquer, et toujours sur coup de pied arrêté. Autre équipe en forme et qui marque beaucoup de buts (18 depuis le début de saison), le FC Tambov a remporté son match 3-1 avec un doublé de l’ivoirien Senin Sebai. Cinq buts en huit machs pour l’attaquant ivoirien que doit regretter le Baltika… Krasnodar 2 ne perd pas mais enchaîne un deuxième nul contre Sochi. Plutôt un bon résultat surtout à l’extérieur.

Derrière, Kursk continue d’enfoncer Armavir (1-0), les jeunes de Chertanovo mettent la fessée 4-0 contre Tyumen qui glisse dans la zone rouge et le Zenit 2 gagne son premier point en faisant nul à Voronezh (2-2).

L’équipe Footballski

Retour sur la journée 6 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2018 – 5 espoirs du championnat roumain

Le temps semble s'être accéléré en Roumanie. A peine le temps de rentrer de vacances que sept journées de Liga...

Fermer