Retour sur la journée 4 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 24 août 2018

Un tapis superstar, un Ari qui pète les plombs et une avalanche de buts, voici ce qu’il faut retenir de la quatrième journée de RPL.

L’affiche du week-end

FK Krasnodar – Spartak Moscou : 0-1

Au nombre record de 34 302 (suites d’un léger élargissement du stade pendant la pause estivale), les spectateurs qui étaient présents au Krasnodar Stadion n’ont pas dû s’ennuyer du début à la fin de cette rencontre spectaculaire ! Le FKK commençait très activement avec Gazinski et Claesson qui tentaient leur chance par des tirs non cadrés. Ensuite, Mamaev ne passait pas loin de profiter d’un instant de déconcentration de Maksimenko, le portier spartakiste. Il fallait attendre un coup de pied arrêté pour voir la réaction du Spartak, mais quelle réaction ! Sur coup franc de Fernando, il fallait une magnifique intervention de Kritsyuk pour éviter l’ouverture du score par celui qui avait déjà marqué deux fois contre les Byki sur coup de pied arrêté. La deuxième moitié de la première mi-temps se rééquilibrait toutefois avec un rythme élevé, mais peu d’occasions. On pouvait tout de même noter deux centres dangereux du Spartak à la 35’, une reprise de Maksimenko à la limite de la main en dehors de la surface à la 38’ et un beau mouvement de Mamaev et Wanderson à la 39’ qui débouchait sur une frappe non cadrée. Un FK Krasnodar nettement dominateur, mais un Spartak Moscou dangereux sur ses opportunités avec un Promes que Markov peinait à marquer.

Le match se poursuivait sur un niveau encore plus intense et élevé après la pause. Si le Spartak Moscou dominait les cinq premières minutes avec la tête de Melgarejo stoppée par Kritsyuk, le FK Krasnodar dominait sans partage la suite et se déchaînait en occasions à partir de la 50’. Le retourné acrobatique d’Ari devant le but vide donnait le ton. Il était suivi d’un surnombre avec Gazinski et Wanderson à la 53’ ; d’un coup franc non cadré au millimètre près de Stotski à la 56’ ; d’un centre de ce dernier dont la reprise était manquée de très peu par Ari et Markov devant le but vide ; d’une frappe spectaculaire de Mamaev arrêtée par Maksimenko à la 60’ ; et d’un tir puissant de Kaboré qui venait frapper lourdement le coin du cadre alors que Maksimenko était battu à la 64’. D’un autre côté, Spajic et Martynovitch avaient (ont) beaucoup à faire avant d’atteindre le niveau qui fut celui de Sigurdsson et surtout de Granqvist et Markov était souvent en difficulté défensivement en contre-pied à son engagement offensif. Les deux erreurs de Spajic et Martynovitch respectivement à la 68’ et 72’ sur des passes simples à Kritsyuk avaient offert sur un plateau deux occasions venues de nulle part aux visiteurs. Finalement, le scénario qui se déroula n’était pas si imprévisible. Juste après une énorme occasion d’Ari en un contre un où l’ancien Cheminot tardait trop pour tirer et laissait les défenseurs revenir, Zé Luis trompait Martynovitch sur corner et marquait le seul but du match (0-1, 88’).

Une victoire obtenue au courage pour le Spartak dans un moment difficile et une défaite amère pour le FKK le plus séduisant et plaisant à regarder jouer de ce début de saison, mais en manque patent de réalisme. La fin de rencontre s’est terminée dans la polémique. En effet, Promes ayant apparemment retenu Ari sur une grosse occasion en pleine surface de réparation, les Byki se sont insurgés de ne pas avoir obtenu le penalty, puis Ari a répondu à une provocation de Gigot en lui assénant un coup de tête, tout de suite sanctionné d’une expulsion directe (trois matchs de suspension). Pour couronner le tout, des lancés de bouteilles depuis les tribunes par une dizaine de supporters de Krasnodar ont amplifié l’incident.

Les autres matchs du week-end

  • Orenbourg en feu! Nouveau succès pour le promu qui a facilement disposé de l’Anzhi sur le score de 3-1. Ils sont troisièmes au classement!
  • Le CSKA enfin. On l’attendait, le CSKA a enfin régalé à domicile. Face à un Arsenal Tula en petite forme, ils l’ont emporté sur le score de 3-0.
  • Nul à Grozny. L’Akhmat a du mal en début de saison et n’a pu faire mieux qu’un match nul 1-1 à domicile contre le Rubin Kazan.
  • Le Loko se relance. Après une défaite surprise contre Orenbourg, le Lokomotiv a remporté une victoire difficile contre Samara grâce à un but de Krychowiak.
  • Le Zénit sans forcer. Après son magnifique succès européen cette semaine, le Zénit poursuit sur sa lancée et domine logiquement l’Ural sur le score de 4-1.
  • Rostov s’amuse. La découverte de l’élite est difficile pour le Yenisey qui concède une nouvelle lourde défaite 4-0 sur la pelouse de Rostov.
  • Première pour le Dinamo. Incapable de remporter le moindre match jusque-là, le Dinamo connaît désormais le parfum de la victoire avec une victoire 3-0 à domicile contre Ufa.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Un tapis superstar à Rostov

L’évènement de la semaine est carrément WTF en Russie! Alors que Rostov ouvre le score contre le Yenisey Krasnoyarsk, le réalisateur s’attarde sur deux individus secouants un tapis dans la tribune en guise de célébration. Une image captée par le CM du club qui réalise un beau screenshot issu d’un stream illégal (ce qui lui vaudra une petite réprimande du diffuseur). Depuis, ce tapis est devenu la star de la ville! Détourné en nombreux mème, il séjourne désormais dans la base du club. Mieux encore, le CM en a même fait un maillot du club!

Qu’est-il devenu?

Yura Movsisyan

Yura Movsisyan, footballeur emblématique arménien, a porté les couleurs du FK Krasnodar de 2011 à 2012 et du Spartak Moscou de 2012 à 2015. Le 15 janvier 2016, il passe de la Russie aux États-Unis en prêt avec option d’achat, du Spartak au Real Salt Lake, faute d’avoir eu suffisamment de temps de jeu à Moscou. Il inscrit neuf buts en 29 matchs avec son nouveau club jusqu’au 10 octobre 2016, date à laquelle le Real Salt Lake fait l’acquisition définitive de l’Arménien à la suite d’une bonne saison. À noter que celui-ci avait déjà joué pour le club américain de 2007 à 2009 (quinze buts en 53 matchs). Malheureusement, la saison 2017, bien que comparable dans les chiffres avec sept buts en 28 matchs, est jugée très décevante, surtout à partir du mois de juillet où les relations se dégradent avec son coach Mike Petke. Il se retrouve coupé de l’effectif le 2 mars 2018, juste avant le début de la saison suivante. En conséquence, Movsisyan retourne en Europe en prêt et évolue au Djurgårdens IF en Suède. Le prêt doit durer six mois. Il réalise ses débuts contre les rivaux de l’AIK, mais ses débuts tournent au cauchemar puisqu’il est expulsé après seize minutes de jeu. En revanche, il participe à la victoire de son club contre Malmö en finale de la Coupe de Suède le 10 mai. Malheureusement, une blessure éloigne l’Arménien des terrains et de l’effectif plusieurs semaines après seulement quatre apparitions. Finalement, il quitte la Suède en juin et retourne aux États-Unis afin de terminer son rétablissement.

Le XI

Le but du week-end

L’actu FNL

La FNL en bref…

Krasnodar 2 a passé le test du far est en allant s’imposer 1-0 à Vladivostok sur un but Daniil Utkin. Il est tout de même à souligner que les Bykis ont remporté quatre de leurs cinq dernières victoires à l’extérieur! Une sacrée performance qui n’étonne pas totalement au regard de leurs résultats passés et de l’excellent projet de formation du FKK. 

Derrière, Tomsk a fait une bouchée d’Armavir 3-0 et le Spartak 2 s’est imposé en toute fin de match contre le Rotor grâce à des réalisations de Nimeli et Rudkovsky sur deux erreurs d’Alexander Filtsov. Mais la performance du week-end est à noter du côté de Sochi où Nizhny Novgorod est allé gagner 1-0. Premier match à la Fisht Arena pour le FK Sochi devant 8000 spectateurs et première déconvenue. Un match où le mauvais état de la pelouse n’a pas aidé les deux équipes… Dommage pour un stade qui a récemment accueilli des matchs de Coupe du Monde. Un autre événement du match a fait parler dans les médias, c’est l’attitude du défenseur ukrainien Vitali Fedoriv lors de l’hymne russe. Le joueur ne s’est pas tourné vers le drapeau durant l’hymne. Un geste qu’il a déclaré ne pas être politique. Politique ou pas, ce n’est pas passé inaperçu!

En bas de tableau, le Baltika et le Fakel Voronezh se donnent un peu d’air avec leur victoire contre Kursk (2-0) et Khimki (2-0), mais restent tout de même dans la zone rouge. On ne peut pas en dire de même pour Armavir et Zenit 2 qui n’ont pas encore connu le gout de la victoire cette saison…

L’équipe Footballski


Image à la une : Andrej Anosov / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 4 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #34 – 2018 : Les matchs du week-end

Vous êtes fans du foot d'Europe de l'Est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Si...

Fermer