Retour sur la journée 31 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 15 mai 2018

Jolie semaine pour les clubs de Donetsk : le Shakhtar s’est offert deux titres tandis que l’Olimpik a assuré son maintien. À une journée du terme, les enjeux sont surtout dans le bas de tableau où la lutte pour le maintien fait toujours rage.

Les résumés du week-end

Shakhtar Donetsk vs. Veres Rivne

Depuis sa victoire face au Zarya Lugansk le week-end dernier, le Shakhtar Donetsk avait une certitude : une victoire à Kharkiv face au Veres Rivne, sixième et équipe la moins bien classée de la première moitié de tableau, et le titre lui était assuré avant même de se déplacer sur le terrain du Dynamo Kiev lors de la dernière journée. Avec une équipe qui ressemblait, enfin, à son équipe-type (à l’exception d’Alan Patrick titularisé à la place de Bernard, ce qui poussait Taison sur le côté gauche), le Shakhtar démarrait la rencontre tambour battant.

On jouait depuis moins de cinq minutes quand Ismaily s’infiltrait dans la surface de réparation adverse où il était fauché par Vladyslav Pryymak. Le penalty était indiscutable. Marlos se chargeait de la sentence et prenait Bandura à contre-pied pour ouvrir le score (5′) et inscrire son 17e but de la saison. Le Shakhtar ne pouvait rêver d’un meilleur départ. Loin d’être libéré, le champion en titre manquait d’un rien de concéder l’égalisation sur une lourde frappe de Stepanyuk légèrement déviée par Stepanenko qui trouvait le poteau de Pyatov, totalement impuissant sur le coup (21′). La réplique du Shakhtar, timide, se fera par l’intermédiaire de Fred sur un coup franc bien frappé, mais capté par Bandura (38′). À la mi-temps, le Shakhtar Donetsk menait 1-0, un score qui lui suffisait pour être sacré champion.

Il n’y aura pas grand-chose à signaler en deuxième période, sinon deux occasions en faveur du Shakhtar signées Marlos, dont la frappe enroulée était stoppée par Bandura (61′) et par Kayode qui perdait son duel avec le gardien (89′).

La rencontre s’achevait sur un score de 1-0 qui faisait le bonheur du Shakhtar Donetsk, sacré champion d’Ukraine pour la onzième fois de son histoire, la deuxième consécutive. Le choc de la dernière journée à Kiev aura donc des allures de match amical. De son côté, le Veres Rivne est après cette défaite assuré de terminer à la sixième place. Le promu ne connaîtra donc pas les joies de la Ligue Europa.

Zarya Lugansk vs. Dynamo Kiev

Dans l’obligation de gagner pour maintenir ses espoirs de titre, le Dynamo prend le match par le bon bout en se procurant les premières occasions. Le très bon portier du Zarya Andriy Lunin sauve son équipe au quart d’heure de jeu en repoussant en catastrophe une tête à bout portant de Viktor Tsygankov à la suite d’un corner.
Même arrêt réflexe cinq minutes plus tard pour terminer de dégouter l’attaque adverse, Lunin repousse à nouveau sur sa ligne une frappe des six mètres de Mykyta Burda. Le Zarya profite de l’agressivité du Dynamo pour opérer en contre et mettre à contribution sa défense et son gardien Denys Boyko auteur de quelques bons arrêts lui aussi, sans toutefois parvenir à ouvrir le score dans son stade d’adoption.

L’entame de seconde période est à l’avantage des locaux qui continuent d’inquiéter le dauphin du Shakhtar en se découvrant de plus en plus. Mais le Dynamo finit par trouver la faille sur une attaque modèle. Le Slovène Verbic décale sur la gauche son coéquipier Artem Besedin avant de poursuivre son effort pour être à la réception du centre et propulser le ballon au fond des cages de Lunin. Le Zarya tiendra son occasion en toute fin de match avec un coup franc direct se dirigeant en pleine lucarne, mais magistralement repoussé par un Denys Boyko toute en détente. La plus petite des marges ne bougera plus pour en terminer sur cette victoire du Dynamo qui laisse filer malgré tout le titre suite à la victoire dans le même temps du Shakhtar.

Le Vorskla Poltava n’a pas vraiment profité de la défaite du Zarya. Une victoire à Mariupol lui aurait assuré la troisième place et donc une qualification pour les poules de la Ligue Europa. En obtenant le nul (1-1), il a néanmoins fait un grand pas vers cet objectif. Yuriy Kolomoyets a ouvert le score pour le Vorskla (30′) avant qu’Ihor Tyshchenko n’égalise pour Mariupol (52′). Lors de la dernière journée, le Vorskla recevra le Zarya Lugansk et il n’aura besoin que d’un match nul pour assurer la troisième place. Avec ce point, Mariupol s’est assuré une participation à la prochaine Ligue Europa. Il terminera quoiqu’il arrive à la cinquième place.

La lutte pour le maintien

  • Enfin ! Après une série de sept matchs sans victoire, l’Olimpik Donetsk a renoué avec le succès au meilleur des moments possibles en allant s’imposer (1-0) face aux Chornomorets Odessa. Il a tout de même fallu du temps à l’Olimpik pour venir à bout de la lanterne rouge puisque le but libérateur n’a été inscrit qu’à la 88e minute par Serhiy Lyulka …contre son camp. Toujours huitième du classement, l’Olimpik Donetsk est assuré de son maintien puisqu’il compte cinq points d’avance sur le barragiste à une journée de la fin. Les Chornomorets Odessa sont quant à eux toujours derniers.
  • Ce barragiste, c’est pour l’instant le Zirka Kropyvnystky. Ce dernier était opposé au Karpaty Lviv pour une sorte de match à quitte ou double : en cas de victoire, le Zirka pouvait passer devant son adversaire et croire en un maintien sans passer par les barrages tandis que le Karpaty était assuré de son maintien en cas de succès. Tout s’est joué en fin de première période : Serhiy Petrov a ouvert le score pour le Zirka (39′) avant que Jorge Carrascal n’égalise sur penalty (45’+2). Ce score de 1-1 fait finalement davantage les affaires du Karpaty Lviv qui n’aura besoin que d’un match nul lors de la prochaine journée pour être maintenu. Le Zirka devra quant à lui s’imposer et espérer une défaite du Karpaty.
  • Assuré de son maintien, Oleksandriya s’est offert l’honorifique « Trophée prestige » en battant (2-1) le Stal Kamianske, à Kiev. La décision s’est faite en toute fin de rencontre sur des buts de Batsula (76′) et Tsurikov (78′) avant la réduction du score, dans les arrêts de jeu, de Mysyk sur penalty (90’+1). Avec six points d’avance sur l’Olimpik Donetsk à une journée de la fin, Oleksandriya ne peut plus être rejoint. Le Stal Kamianske ne peut plus quant à lui espérer un maintien direct. Il compte le même nombre de points que les Chornomorets Odessa, derniers, qu’il ne devance qu’à la différence de buts.

Les classements

Matchs joués, victoires, nuls, défaites, buts marqués, buts encaissés, différence de buts, points

Lutte pour le titre :

1Shakhtar Donetsk3124347022+4875
2Dynamo Kiev3121736224+3870
3Vorskla Poltava31147103535046
4Zarya Lugansk311110104442+243
5Mariupol31108133740-338
6Veres Rivne31713112729-234

Lutte pour le maintien :

7Oleksandriya3191573027+342
8Olimpik Donetsk3199132936-736
9Karpaty Lviv31713112545-2034
10Zirka Kropyvnytsky31710142239-1731
11Stal Kamianske3168172341-1826
12Chornomorets Odessa31511152549-2426

Le but du week-end

C’est le but de l’ouverture du score d’Oleksandriya face au Stal Kamianske qui a été choisi. Parfaitement servi dans la profondeur Vasyl Hrytsuk, Andriy Bandura contrôlait difficilement le ballon avant d’envoyer une mine en angle fermé qui ne laissait aucune chance à Herman Penkov, le gardien du Stal, qui n’avait toutefois pas assez protégé son poteau sur le coup. Vainqueur 2-1, Oleksandriya s’est adjugé l’honorifique « Trophée prestige ».

L’équipe type du week-end

Le point coupe d’Ukraine

La finale de la coupe d’Ukraine se déroulait cette année à Dnipro, une ville privée de football de haut niveau depuis la relégation du club local, écrasé par les problèmes financiers, la saison dernière. L’affiche opposait les deux géants d’Ukraine que sont le Dynamo Kiev et le Shakhtar Donetsk. Et comme la saison dernière, c’est le Shakhtar qui l’a emporté (2-0) grâce à deux buts inscrits en deuxième période. Facundo Ferreyra a ouvert le score peu après la pause en reprenant un centre de Bohdan Butko (48′) avant que Yaroslav Rakitskiy ne double la mise sur un coup franc tiré en force sur lequel ni le mur ni Denys Boyko se sont exempts de tout reproche (61′). Le Shakhtar Donetsk remporte à cette occasion sa douzième coupe d’Ukraine, la troisième consécutive.

Les tribunes du week-end

Shakhtar Donetsk | © ultras.org.ua

Shakhtar Donetsk | © ultras.org.ua

Shakhtar Donetsk | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.

Retour sur la journée 31 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le football dans les RSS : #61 le Kirghizistan – Introduction

À moins d'un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l'histoire du football soviétique...

Fermer