Le Shakhtar Donetsk assuré de terminer en tête à l’issue de la première partie de saison et une redistribution des cartes dans la course aux places européennes : voici les principaux enseignements à retenir de cette 20ème journée d’UPL.

Les résumés du week-end

Desna Chernigiv 1-2 Dynamo Kiev

Fort de sa belle victoire la semaine passée, le Dynamo entame ce match sur un rythme effréné face au promu. Après plusieurs alertes sur le but de Lytovka, le portier du Desna, Kiev prend l’avantage grâce à Tomasz Kedziora. Le polonais souvent dans les bons coups est à la retomber d’un ballon mal renvoyé dans l’axe suite à un corner. Kedziora ne se pose guère de question comme à son habitude et envoie le ballon au fond, traversant une foule de jambes. Pas de réaction du Desna qui continue de subir les attaques adverses. Shaparenko lance Fran Sol en profondeur qui surdose sa frappe et manque le but du break. Chernigiv pense tenir son égalisation peu avant la pause avec un but de la tête sur corner, immédiatement annulé pour un hors-jeu.

Le Desna se montre un peu plus offensif en seconde période mais n’obtient rien avec ses tentatives bien trop brouillonnes. Un manque de justesse technique pénalise cette équipe pourtant combative. La sanction pour les locaux arrivent à la 69ème, Shaparenko décale Kedziora sur son côté droit qui d’une passe millimétré dans la surface sert Sergiy Sydorchuk pour le second but de l’après midi. L’espoir renait pourtant quelques minutes plus tard avec la réduction du score de Kartushov sur un coup de billard dans la surface du Dynamo. Pas de quoi inquiété Kiev qui maitrise la fin de son match et repart de Chernigiv avec les trois points

Chornomorets Odessa 0-1 Shakhtar Donetsk

Même s’il ne s’agissait pas d’un titre, le Shakhtar Donetsk pouvait officiellement terminer « champion » de la première partie du championnat en s’imposant chez les Chornomorets Odessa : en cas de succès, le Shakhtar compterait sept points d’avance sur le Dynamo Kiev à deux journées de la fin.
Sur les bords de la mer Noire, Paulo Fonseca choisit d’aligner exactement la même équipe que celle qui a battu Oleksandriya ce lundi (2-0). Le Shakhtar se crée les premières occasions : Kovalenko voit son tir être repoussé par Litovchenko (10′) tandis qu’Alan Patrick, sur coup franc, voit sa tentative passer au dessus (15′). La seule opportunité de la première période pour les Chornomorets Odessa est pour Hoshkoderya dont la frappe à l’entrée de la surface, consécutive à une remise en aile de pigeon peu académique de la part de Musolitin, est captée par Pyatov (33′). À la pause le score est de 0-0.
En deuxième mi-temps, le Shakhtar Donetsk profite de sa domination dans le jeu aérien pour se procurer des occasions. C’est sur des centres venus du côté droit que Taison (47′) puis Stepanenko (52′) parviennent à prendre leur chance de la tête, sans réussite puisque leurs tentatives ne sont pas cadrées. C’est ensuite sur un corner frappé par Marlos et dévié par Khocholava que Júnior Moraes manque d’un rien d’ouvrir le score, devancé de justesse par Morozenko alors qu’il allait pousser le ballon au fond des filets (69′). La domination du champion en titre se poursuit, les occasions se multiplient et il faut un sauvetage de Holikov sur sa ligne pour empêcher Júnior Moraes d’ouvrir le score alors que Litovchenko était battu (70′). C’est cinq minutes plus tard que l’arrière garde du club d’Odessa finit par craquer : Ryzhuk repousse difficilement de la tête un long ballon de Marlos. La balle échoue sur la nouvelle recrue islandaise des Chornomorets Árni Vilhjálmsson, entré en jeu cinq minutes plus tôt, qui manque son contrôle devant Serhiy Bolbat. Pris par le débordement de l’arrière droit du Shakhtar, Vilhjálmsson n’a d’autre choix que de faire faute sur Bolbat en pleine surface, concédant le penalty. Marlos, qui a échoué dans cet exercice face à Oleksandriya, a cette fois plus de réussite et trompe un Litovchenko pourtant parti du bon côté (76′). Ce sera le seul but de la rencontre.
Après avoir manqué de réalisme sur le terrain de l’avant-dernier du championnat, le Shakhtar Donetsk l’a emporté difficilement (1-0) et s’est donc assuré la première place à l’issue de la saison régulière. Les Chornomorets restent quant à eux onzièmes.

Zarya Lugansk 3-0 Vorskla Poltava

Le Zarya Lugansk et le Vorskla Poltava se livraient à un duel de grande importance à Zaporizhia pour la qualification dans la première moitié de tableau, sachant qu’il ne resterait derrière cette rencontre que trois autres matchs à disputer avant la fin de la saison régulière. Les deux équipes restaient sur des corrections encaissées la semaine dernière, le Zarya s’étant fait balayer à Kiev par le Dynamo (0-5) et plus inquiétant, le Vorskla s’étant fait atomiser à domicile par le Karpaty Lviv (0-4). Ce match devait donc rétablir de la confiance entre deux formations mal rentrées de la trêve hivernale.

Bien que le Vorskla se soit deux occasions du match sur un coup-franc mal repris au second poteau et mis en sortie de but, puis sur un tir de Vyacheslav Sharpar dans la surface paré par Luiz Felipe, le Zarya domine le début de match. Cependant, les imprécisions offensives gênent considérablement les actions des « locaux ». Le Zarya allait finalement être récompensé de ses efforts au meilleur des moments possible. Oleksandr Tymchyk est trouvé sur le couloir droit lorsqu’un long ballon lui est adressé ; il parvient à effacer son compatriote adverse Pavlo Rebenok (qui avait fait très mal au Zarya lors des précédentes rencontres entre les deux formations) et le Malien Ibrahim Kane, puis à trouver Pylyp Budkivskyi dans la surface au premier poteau ; celui-ci remet vers Silas qui expédie doucement mais proprement le ballon dans le coin en bas et à la gauche d’un Oleksandr Tkachenko qui ne peut rien faire pour arrêter le ballon (1-0, 45+1’).

Le Zarya reprend l’initiative du jeu au retour des vestiaires. Tkachenko doit écarter dans les airs un coup-franc qui était à destination du dangereux Artem Hromov. Le break ne tarde pas. Moins d’un quart d’heure après la reprise, la star Oleksandr Karavayev est à la reprise à l’intérieur de la surface droite d’un coup-franc lointain parfaitement tiré ; il réalise un contrôle impeccable de la poitrine, puis, avant que le ballon ne retombe, du pied en l’air pour faire une passe parfaite vers le point penalty ; là, Artem Hromov double la mise d’un contrôle en deux temps (2-0, 62’).  Denys Vasin passe tout près de relancer le Vorskla sur coup-franc, mais c’est le tournant qui n’a pas lieu ; malheureusement pour lui, son tir s’écrase sur la barre transversale. Luiz Felipe doit un peu plus tard préserver l’avantage de son équipe en réalisant un arrêt réflexe face après une défense approximative de Vitaliy Vernydub qui permet à Artem Habelok de récupérer le ballon et de tirer à bout portant. Finalement, sur un corner tiré par Levan Arveladze et repoussé dans la surface, Bohdan Mykhaylychenko s’empare du ballon ; il réussit un une-deux rapide avec Arveladze qui lui permet de déborder sur le couloir gauche ; son centre pour un Oleksandr Karavayev abandonné par la défense est parfait ; le meneur de jeu du Zarya arme sa frappe du droit en douceur et le ballon vient se loger dans la lucarne (3-0, 77’). À l’issue d’une dernière occasion du Vorskla avec une parade de Luiz Felipe et un tir croisé qui passe à côté de la base du poteau, l’arbitre met un terme à la partie.

Les deux équipes se sont séparés sur cette large victoire du Zarya Lugansk face au Vorskla Poltava dans une affiche qui a pris l’habitude d’accoucher de gros scores, comme ce fut le cas la saison dernière avec une victoire 3-0 pour le Zarya, puis une autre 3-0 pour le Vorskla. Cependant, contrairement à la saison dernière, le risque que les deux équipes ne se rencontrent pas lors des play-offs est non négligeable. En effet, vu la dynamique désastreuse du Vorskla, le troisième de la saison dernière pourrait bien manquer la bataille pour les places européennes en échouant à se qualifier pour les play-offs. Quand au Zarya, c’est quasiment fait, mais encore totalement. Un seul point face au FK Lviv la semaine prochaine devrait suffire à leur bonheur. En cas de défaite, c’est avec le Shakhtar Donetsk qu’il faudra en découdre (ou espérer des résultats favorables dans les autres rencontres).

Les autres rencontres

  • Oleksandriya marque le pas. L’actuel troisième vient d’enchaîner un troisième match sans victoire de rang, ayant été tenu en échec à domicile par Mariupol (1-1). Oleksandriya a échappé de peu à la défaite puisque c’est en toute fin de rencontre que Yevhen Banada (90′) a répondu à l’ouverture du score d’Oleksandr Zubkov (14′). Oleksandriya a définitivement laissé échapper la deuxième place et il démarrera la deuxième partie de la saison à la troisième place au meilleur des cas : il lui suffira pour cela de prendre au moins un point sur les deux derniers matchs. Ce point suffit du reste à Mariupol pour s’emparer de la cinquième place en profitant des défaites du Vorskla Poltava et du Desna Chernihiv.
  • Le FK Lviv a remporté le derby « sur le terrain » du Karpaty Lviv (1-0) grâce à un but contre son camp du défenseur bosnien Adi Mehremić. Ce succès a des conséquences importantes de part et d’autre : huitième, le FK Lviv reste en course pour l’Europe puisqu’il n’a qu’un point de retard sur la sixième place et deux sur la cinquième tandis que le Karpaty Lviv, un rang plus bas, est avec cette défaite condamné à finir la saison en deuxième partie de tableau.
  • Dans une rencontre qui opposait les deux résidents du stade Lobanovskyi, dans une sorte de « petit classique » ukrainien, l’Arsenal Kiev a obtenu sa troisième victoire de la saison face à l’Olimpik Donetsk (1-0) grâce à un but inscrit sur penalty par Serhiy Vakulenko (10′). L’Arsenal a ensuite tenu bon bien qu’ayant joué à dix pendant un peu plus d’une mi-temps après l’expulsion de Dmytro Bashlay (35′). Toujours lanterne rouge, l’Arsenal Kiev revient à quatre points des Chornomorets Odessa, avant-derniers. L’Olimpik Donetsk est quant à lui dixième. Les deux équipes sont d’ores et déjà condamnées à jouer le maintien jusqu’au bout.

Le classement

Matchs joués // Victoires // Nuls // Défaites // Buts Marqués // Buts Encaissés // Différence de Buts // Points

1Shakhtar Donetsk201631469+3751
2Dynamo Kiev2014243410+2444
3Oleksandriya2011452718+937
4Zarya Lugansk208752819+931
5Mariupol208482332-928
6Vorskla Poltava2090111626-1027
7Desna Tchernihiv208392323027
8FK Lviv206861820-226
9Karpaty Lviv2055102531-620
10Olimpik Donetsk204792330-719
11Chornomorets Odessa2043131231-1915
12Arsenal Kiev2032151036-2611

Le but du week-end

C’est le dernier but inscrit par le Zarya Lugansk face au Vorskla Poltava qui est récompensé. Le capitaine Oleksandr Karavaev s’est distingué en portant le score à 3-0 grâce à cette jolie frappe (lire à partir de 4:28).

L’équipe type du week-end

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua
Karpaty Lviv | © ultras.org.ua
Karpaty Lviv | © ultras.org.ua
Karpaty Lviv | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua
Desna Chernigiv | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.