Retour sur la journée 20 de RPL – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 25 mars 2015

La 20eme journée du championnat de Russie de football vient de s’achever et comme tous les mercredi on fait le point avec vous sur ce qu’il s’est passé ce week-end avec résumés, analyses, classements et photos.

 

Le match de la rédac’ :

 

Dinamo Moskva 0 vs. 1 Zenit Sankt-Peterburg – Smolnikov (’17eme)

Dinamo XI : Gabulov – Büttner, Hubočan, Samba, Kozlov – Denisov, Vainqueur (69′ Zobnin) – Zhirkov, Valbuena, Dzsudzsák (60′ Ionov) – Kokorin
Zenit XI : Lodygin – Criscito, Garay, Neto, Smolnikov –Ryazantsev (85′ Mogilevets), Javi García, Witsel – Shatov, Hulk (75′ Rondón), Danny (88′ Tymoshchuk)

Lendemain de coupe d’Europe pour les deux équipes qui ont connu des fortunes diverses en huitièmes de finale de l’Europa League face à des équipes italiennes. Battu à Turin (0-1), le Zenit est tout de même parvenu à se qualifier face au Torino sur l’ensemble des confrontations tandis que le Dinamo n’a pu faire mieux qu’un nul (0-0) et n’a donc pu renverser la vapeur face à Naples.
Il s’agissait véritablement d’un sommet du championnat entre le Zenit, leader sous la menace du CSKA, et le Dinamo, troisième avec encore de minces chances de titre et de Ligue des Champions.

À l’Arena Khimki, le Dinamo alignait une équipe proche de celle qui a joué en Europa League à l’exception de Denisov, qui suppléait Kurányi. Le Zenit alignait quant à lui une équipe remaniée où Ryazantsev et Javi García étaient notamment titulaires. Meilleur buteur du championnat, Rondón était sur le banc, Hulk prenant sa place en pointe.
Si le match aller, en septembre dernier, a été très spectaculaire (victoire 3-2 du Zenit pour ce qui était peut-être le plus beau match de la saison), cette rencontre retour est nettement moins emballante. Si Zhirkov se procure la première opportunité en début de rencontre pour le Dinamo en manquant d’un rien de reprendre une tête de Samba à la suite d’un corner, c’est bien le Zenit qui ouvrira le score à la 17ème minute. Danny, d’une sublime passe en profondeur, parvenait à trouver Smolnikov qui reprenait sans contrôle pour battre un Gabulov qui ne pouvait qu’effleurer le ballon.

Smolnikov trompe Gabulov

Smolnikov trompe Gabulov

Ce sera pour ainsi dire le seul instant frisson de la rencontre. Le Zenit se contentera de maîtriser tandis que les offensives du Dinamo manquait de précision. En dehors de quelques dégagements chauds sur des centres, Lodygin n’aura pas eu de travail à faire… étant donné que les locaux n’ont pas été capables de cadrer. Les lacunes entrevues face à Naples se sont confirmées. Le Zenit l’emporte donc 1-0 et reprend cinq points d’avance sur le CSKA en tête de la Premier-Liga. Le club de Saint-Pétersbourg aura une première balle de match après la trêve avec la réception de son dauphin qui pourrait lui assurer le titre en cas de victoire.

Moribond en 2015, le Dinamo dégringole quant à lui à la cinquième place, devancé désormais par Krasnodar et le Rubin. Il a sans doute dit adieu au titre et à la Ligue des Champions mais compte toujours un match en retard qui pourrait lui permettre de remonter sur le podium.

 

Le grand format :

 

Arsenal Tula 1 vs. 4 CSKA Moscou – Timokhin (53′) | Dzagoev (3′), Natcho (47′), Eremenko (82′), Strandberg (88′)

La fédération ayant décidé que la pelouse de Tula était impraticable, le match entre Arsenal et CSKA a été délocalisé du coté du stade « Lokomotiv-2 » celui de la réserve du club du même nom. En signe de protestation, le coach de Tula, Dimitri Alenichev, décide d’envoyer lui aussi la réserve de son équipe pour affronter le double champion en titre, et il décide aussi de boycotter, pour cause d’un petit rhume d’après la raison officielle.
Préambule d’une rencontre pas comme les autres car au coup d’envoi du coté d’Arsenal: 9 joueurs sur 11 n’ont jamais disputé un match professionnel de leurs vie, et les deux seuls expérimentés n’ont plus jouer sur les terrains pros depuis 2 ans ou plus (2002 pour le gardien de but Kotov).

3 Minutes, c’est le temps qu’il faut au CSKA pour ouvrir le score, par Alan Dzagoev, bien servi par Zoran Tosic et dont la tête ne laisse aucune chance au gardien. On se dit alors qu’on va assister a une pénible opposition entre une équipe pro et une équipe amateur qui risque de se transforme d’avantage en score de Tennis qu’en véritable match de Premier League…. Et bien c’est tout le contraire car sur le terrain, les jeunes d’Arsenal font preuve d’une solidarité et d’un sacrifice assez exemplaire, ils coulissent ensemble, vont au pressing, tente des dribbles en 1 contre 1 et malgré une relative maîtrise du CSKA, le score a la pause est de 1 à 0.

De retour des vestiaires, le jeune Timokhin fait son apparition du coté d’Arsenal, pendant ce temps le CSKA déroule et Natcho va inscrire le but du break sur une superbe combinaison sur un coup franc. Une talonnade lumineuse d’Eremenko qui permet au milieu de terrain israélien d’inscrire son 9ème but de la saison.

Quelques minutes plus tard, a la surprise générale, Tula se lance à l’assaut du but moscovite et sur un superbe service de Dmitri Starodub, le jeune Timokhin qui venait de faire son apparition, prend le dessus sur la défense centrale du CSKA et réduit l’écart.

C’est l’Euphorie pour Arsenal mais le CSKA en patron va confisquer le ballon a son adversaire pour calmer les hardeurs des jeunes d’Arsenal. Le Rythme retombe, et en fin de match a la 82ème minute, Roman Eremenko va inscrire son 10ème but de la saison, d’une superbe frappe a ras de terre après un beau mouvement collectif et un cafouillage dans la défense de Tula.
84ème minute, Carlos Strandberg, recrue du CSKA remplace Roman Eremenko buteur et La Bête (le surnom de Strandberg) va lui aussi profiter du flottement dans la défense de Tula mais surtout d’une superbe passe de Golovin pour mettre en avant ses qualités de vitesse mais surtout de finisseur puisque l’attaquant suédois va glisser le ballon sous Kotov et permettre au CSKA de s’imposer 4 buts à 1 dans un match qui ne marquera pas l’histoire mais qui a permis a certains jeunes de Tula de se montrer face au double champion en titre.

Avec cette victoire, le CSKA consolide sa 2ème place, et reste a 5 points du Zenit. Arsenal Tula est 14ème, dans la zone de barrage, a 3 points du premier non relégable.

 

Les autres matchs du week-end (et du vendredi) :

 

FK Ufa 0 vs. 2 FK Krasnodar

En ouverture de la vingtième journée, le Krasnodar se déplaçait chez un mal classé; mais sur le papier le match n’est pas si aisé car Ufa a l’habitude de créer des surprises. Les visiteurs dominent le début de match avec une première occasion d’Ari avant que Kaleshin ne parvienne à ouvrir le score à l’approche de la demi-heure de jeu. Ensuite, Ufa, qui comme d’habitude réagit au lieu d’agir va pousser et dominer jusqu’à la mi-temps mais cela sera stérile avec notamment un gros raté de la part d’Handzic. Les Bashkirs vont revenir avec les mêmes intentions en deuxième mi-temps mais leurs intentions vont être douchées par un but d’Ari à la 63eme. Ce qui ne va pas empêcher Ufa de continuer à tenter, et ils vont trouver encore deux fois les poteaux, avecShevchenko qui avait bien repris un centre alors que Semakin l’imitera sur une bonne passe de Zinchenko. C’est ce dernier qui aura la dernière occasion de réduire le score mais il va voir sa frappe filer au ras du poteau. Pourtant dominés, mais plus réalistes, les Sudistes s’imposent et vont même reprendre la troisième place suite à des événements favorables durant le week-end.

 

Ural Ekaterinburg 1 vs. 0 Amkar Perm

C’était LE match de la peur de cette 20ème journée de championnat, une rencontre entre deux mal classés du championnat mais également un derby mythique ; le derby de l’Oural. Un match se déroulant au centre d’entraînement du club d’Ekaterinbourg suite à la rénovation du stade central en vue de la coupe du monde 2018. Un match à ne pas perdre donc car le vaincu verrait le maintient se compliquer sérieusement. Et le match commence sur un vrai rythme de sénateur, aucune action franche en première période malgré des possibilités énormes pour Ural. On retiendra majoritairement de cette première mi temps la mascotte des oranges faire le show depuis la tribune mais également les 4 premiers cartons jaunes de la partie. La deuxième mi temps est plus ouverte et le milieu de l’Amkar Fegor Ogude loupa l’immanquable à la 57e minute ; sur un coup franc anodin il se retrouve totalement seul au deuxième poteau et place une tête qui se retrouve … en touche. Enorme loupé pour l’Amkar qui se fera punir à la 78e minute par une très belle frappe des 20 mètres du nouvel entrant Gerson Acevedo. Ural a fait le plus et se contentera de gérer sa fin de match pour s’assurer un succès au combien précieux pour le maintien. Le club d’Ekaterinbourg sort donc de la zone de relégation à l’instar du Torpedo et jouera dans 2 semaines un autre match important pour son maintien à domicile contre Rostov. De son côté l’Amkar reste dans la zone rouge et recevra le Rubin Kazan pour tenter de se relancer.

 

Torpedo Moskva 0 vs. 1 Spartak Moskva

Derby moscovite du jour, le Torpedo «recevait» le Spartak dans l’Otkrytie Arena, qui n’est autre que le stade du Spartak. Enfin bon c’est le Torpedo qui reçoit en théorie et c’est le Torpedo qui prend le dessus en pratique et dès les premières minutes de la rencontre. Les promus vont faire jeu égal pendant 90 minutes avec le Spartak, avec un pressing dense au milieu du terrain, une défense très haute enrayant une a une les offensives du Spartak et obligeant la prise de risque maximale des attaquants du Spartak. Ce que va d’ailleurs faire Quincy Promes a la 21ème minute, sur une longue ouverture de Davydov, le néerlandais va contrôler du droit et élimine avec une grande facilité Rykov et Katsalapov avant de conclure d’une frappe croisée, un superbe enchaînement et un but de grande classe. Le Spartak mène a la pause et le score est assez logique.
De retour sur le terrain, le Torpedo multiplie les assauts sur le but du Spartak, mais la défense n’est plus aussi laxiste que ces dernières semaines et des joueurs comme Serdar Tasci et Joao Calos ont semble t-il trouver leurs repères. Vieira puis Mirzov pour le Torpedo ne trouvent pas le cadre sur leurs occasions de buts. Et les 30 dernières minutes ressemblent a une attaque-défense et les joueurs du Torpedo qui vont finalement être récompensés par un but d’Hugo Vieira a la 64ème minute, un but malheureusement refusé pour une position de hors jeu inexistante. Une erreur d’arbitrage qui risque de faire débat et qui prive le Torpedo du point du match nul. Car le match se termine par une courte victoire du Spartak qui enchaîne avec une deuxième victoire d’affilé dans un nouveau derby moscovite après la victoire contre le Dinamo la semaine dernière.
Le Torpedo qui restait sur 3 matchs nuls consécutifs prend la 13ème place dans la zone de barrage. Le Spartak est 6ème et plus que jamais dans la course pour décrocher une place qualificative pour la Ligue Europa.

 

Kuban Krasnodar 1 vs. 0 Terek Grozny

Duel de milieu de tableau à Krasnodar entre un Kuban qui peine à trouver des résultats convaincant et un Terek qui semble totalement à l’ouest avec aucun point prit depuis la reprise. Ce match devait donc servir de lancement pour l’une des deux équipes afin de remonter sur la première moitié de tableau. Un match très décevant avec seulement 1 tir en première mi temps pour le Kuban et encore celui-çi passait à quelques mètres du cadre. La deuxième mi temps est nettement plus intéressante avec dès la 62e minute un but pour les locaux ; sur un bon service de l’ancien marseillais Charles Kaboré le milieu Sergey Tkachev ouvrit le score après un début de match compliqué. La fin de match sera assez laborieuse avec de nombreuses erreurs et approximations techniques, elle sera marquée par le début de bagarre générale suite à une grosse faute d’antijeu des joueurs du Kuban qui empêcherent un contre pour le Terek. Le match se termine donc sur le score de 1-0 pour le Kuban, nouvelle désillusion pour Grozny qui n’arrive pas à se réveiller … Le Kuban se déplacera dans 15 jours à Moscou pour y affronter le Spartak et les joueurs du Terek iront à Ufa. Au niveau du classement le Kuban reste à la 8ème place mais revient à 4 points des places européennes, le Terek quand à lui est 9ème avec 5 points de retard sur son adversaire du jour.

 

Dans les autres matchs de la journée, le Lokomotiv continue de stagner avec un triste 0-0 sur la pelouse du Mordovia; on signalera l’expulsion de Mikhalik dans les arrêts de jeu pour avoir annihilé une occasion nette de but; enfin le Rubin continue sa folle remontée grâce à une victoire sur la lanterne rouge Rostov, et ce grâce à un très bon Portnyagin qui a ouvert le score à la 84e (victoire 2-0 grâce également à Ozdoev). On retiendra enfin le triste record, 61378 spectateurs en 8 matchs, dont un tiers d’entre-eux étaient à l’Otkrytie Arena.

Pas de journée de championnat le week-end prochain pour cause de matchs internationaux !

 

Le but du week-end :

Sur une passe lumineuse du Portugais, Danny; Smolnikov ouvre le score et permet au Zenit de distancer quasi-définitivement le Dinamo Moscou.

 

La polémique du week-end :

C’est bien sûr le match Arsenal – CSKA, puisqu’Arsenal a décidé d’envoyer son équipe réserve à Moscou pour protester contre la délocalisation du match suite à une pelouse soi-disant impraticable. Alenichev (dont je vous présentais alors l’équipe) lui-même n’a pas fait le déplacement. Même si cela a permis aux jeunes de Tula de se montrer, la ligue ne sort pas grandi de cette histoire et Alenichev ne décolère pas et expliquait lundi que le match s’est joué seulement pour éviter une amende plus importante, qu’il ne regrette rien et qu’il aurait été prêt à payer l’amende de sa poche si le règlement lui avait interdit d’envoyer l’équipe 2. Le CSKA (qui n’y est pour rien) lui a su en profiter et récupérer des points faciles; mais on notera quand même encore une fois que la vie n’est pas facile pour les petites équipes en RPL, alors que dans certains championnats européens, il est habituel de jouer sur des pelouses de bien plus mauvaise qualité.

La pelouse impraticable, selon la fédération, de Tula

 

 

L’équipe type du week-end :

Cette semaine, c'est Krasnodar qui se voit récompenser de trois présences dans notre équipe type

Cette semaine, c’est Krasnodar qui se voit récompenser de trois présences dans notre équipe type

 

Cette fois les étrangers sont au nombre de sept, et la bataille est farouche pour la distinction de légionnaire du week-end; trois sortent du lot, dont notamment Eremenko (que l’on a désigné la semaine dernière), Ari encore une fois très bon avec Krasnodar mais l’on a choisi de vous présenter le très bon défenseur d’Ural Pablo Fontanello qui n’est pas très connu mais qui a été le grand artisan de la victoire des joueurs d’Ekaterinburg dans le derby de l’Ural. L’ancien joueur du Chernomorets Odessa s’affirme comme une valeur sûre en RPL. Pour ce qui est du Russe du week-end, il s’agit sans nul doute d’Igor Portnyagin, encore une fois buteur ce week-end, le natif de Vladivostok devrait logiquement connaître sa première sélection contre le Monténégro en fin de semaine.

 

Le classement :

Krasnodar reprend la troisième place

Krasnodar reprend la troisième place

 

 

Le point FNL :

Après une large victoire dans la semaine contre Yenisey Krasnoyarsk avec notamment un doublé de Yannick Boli, Anzhi a marqué le pas en perdant sur la pelouse du Krylya Sovetov qui avaient eux-même été tenus en échec à Yaroslavl dans la semaine. Pour Tosno tout va bien avec deux victoires alors que le Tom malgré une victoire dans la semaine a rechuté avec un match nul à Sakhalin. Du coup c’est le Gazovik toujours aussi spectaculaire qui peut continuer à y croire avec deux victoires. Dans le bas du tableau Baltika a profité d’un calendrier favorable pour remporter leurs deux matchs et se donner de l’air. Le SKA qui ne gagne plus un match est en difficulté alors qu’avec deux nuls Sakhalin a redépassé le Khimik. Enfin le Dinamo Peterburg continue de perdre tous ses matchs et devrait se retirer du championnat d’ici la fin du mois. A noter la polémique du week-end avec une expulsion supposée volontaire d’un joueur du Luch Energiya contre Shinnik (Shinnik s’est imposé 2 – 1), affaire à suivre sur fond de trucage lié aux paris sportifs. Le week-end prochain, pas de trêve pour la FNL avec notamment un match Tosno – Tom qui devrait enfoncer encore plus les joueurs de Tomsk.

FNL24

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg & Adrien Laëthier.

Retour sur la journée 20 de RPL – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Merci pour le résumé !

    Le Lokomotiv est en train de nous faire une fin de saison en roue libre comme il y a deux ans sous Bilić, ça sent le sapin ! A leur décharge, la première mi-temps du match à Saransk s’est déroulée sous une tempête de neige, qui nous a empêchés de développer notre joga bonito habituel… ahem… On parle de Karpine pour remplacer Božović cet été… au moins on ne risque pas de s’ennuyer…

    Vu également le match du CSKA contre Arsenal, assez loin de l’exécution attendue. Les réservistes des sang et or se sont bien battus. Alenitchev est vraiment un entraîneur à part en Russie, espérons qu’il continue comme ça. Côté CSKA c’est assez impressionnant, Eriomenko est toujours un joueur de grande classe. Je les sens bien refaire une remontada improbable comme l’année dernière, le Zénit a montré quelques signes de faiblesse ces dernières semaines.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
zrinjski, mostar, bosnie
#29 Les images de la semaine

Autriche : Smash Red Bull ! [youtube 0RpdoGCHw4g] Quand on parle de Salzburg, on pense forcement au Red Bull cependant...

Fermer