Retour sur la journée 2 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 10 août 2018

Deuxième journée en Russie et déjà un gros derby entre les deux derniers champions du pays! Entre matchs européens, championnat et FNL pas le temps de s’ennuyer!

L’affiche du week-end

Lokomotiv Moscou – Spartak Moscou: 0-0

Premier choc de la saison entre les deux derniers champions de RPL. Les deux équipes se présentent avec un niveau de préparation différent, le Spartak ayant débuté sa préparation avant en raison des matchs de qualification pour la Ligue des champions auxquelles elle doit se préparer.

Les deux forces en présence devaient aussi faire sans leurs nouvelles recrues, notamment le Lokomotiv qui a récemment signé Howedes, Krychowiak et cherche encore un renfort en attaque. Côté Spartak, il semblerait que le mercato soit suspendu à la qualification ou non des rouge et blanc en Ligue des champions. Le club a signé tôt dans ce mercato Samuel Gigot notamment dans le but de renforcer au plus vite le secteur défensif qui faisait défaut. Il ne faut pas oublier les quelques internationaux qui ont encore la Coupe du monde dans leur tête.
Dans la composition des deux équipes, la présence d’entrée de jeu de Krychowiak faisait saliver une RJD Arena pas totalement pleine tandis que Tashaev faisait sa première apparition en rouge et blanc.

La première période fut globalement à sens unique. Le Spartak pris les commandes du match en se procurant des occasions énormes notamment une frappe de Glushakov (5e) qui se heurta à un Guilherme en grande forme dans ce début de saison. Il fallut de nouveau une intervention parfaite de Guilherme devant Quincy Promes pour éviter l’ouverture du score. Le Spartak développait un foot rapide, passant par les côtés, notamment celui du Hollandais qui mit a mal Ignatiev totalement dépassé. Le Lokomotiv laissa passer la tempête, mais ne parvenait pas à se montrer dangereux. Maksimenko passa d’ailleurs un match tranquille sans grand frisson. Krychowiak se montrait à l’aise au milieu, mais ceux qui étaient autour de lui peinaient à combiner ou à proposer la moindre chose. Tout le contraire du Spartak, entreprenant à l’image d’un Ze Luis qui tenta un retourné acrobatique qui passa tout près du poteau et impliqué dans le pressing. Mais au final, les hommes de Carrera ne parvinrent pas à marquer et passèrent à côté d’une mi-temps pourtant dominée.

En deuxième période, le match a perdu en intensité et les occasions furent peu nombreuses hormis ce coup de tête d’Adriano qui aurait pu faire mouche si Guilherme n’avait pas été sur la trajectoire!
Un match nul et vierge au final qui doit ravir plus les hommes de Semin que de Carrera. Dans le jeu, le Spartak s’est rassuré et peut se concentrer sur sa double confrontation avec le PAOK Salonique en qualification pour la Ligue des champions. Pour le Lokomotiv, la machine doit être relancée et l’arrivée des nouveaux joueurs doit être digérée au plus vite pour espérer de meilleures prestations futures. Car ce week-end, le champion en titre a globalement déçu ses supporters au point que certains sont partis avant la fin du match.

Les autres matchs du week-end

  • Deuxième nul pour le Dinamo. Accroché à domicile par le Rubin Kazan dans une rencontre riche en intensité, le Dinamo obtient son deuxième point en autant de rencontres.
  • Ural craque. Menant 1-0 à domicile contre Krasnodar, le club d’Ekaterinbourg a craqué et s’incline en toute fin de match. Toujours zéro point pour les oranges!
  • Le Zénit gère. Dans une rencontre dominée par le Zénit, les hommes de Semak se sont tranquillement imposés 1-0 contre Tula avec notamment un but du revenant Shatov.
  • Orenbourg déroule! Petite surprise à Samara, le promu l’emporte 3-0 sur la pelouse du Krylia qui avait pourtant obtenu le nul contre le CSKA!
  • Défaite du CSKA. Début de saison compliquée pour les hommes de Goncharenko qui s’inclinent 1-0 à domicile contre Rostov. Réaction attendue dès ce week-end!
  • L’Akhmat dans la douleur. Face au Yenisey, le club de Grozny a eu toutes les peines du monde pour inscrire un but, il faudra attendre une belle frappe d’Ivanov pour que les locaux remportent un premier succès cette saison.
  • Ufa sans soucis! Face à un Anzhi aux abois financièrement, Ufa a gagné tranquillement sa rencontre sur le score de 3-0.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Début européen pour Ufa

La grande première d’Ufa sur la scène européenne n’a pas été une tasse de thé pour le petit club russe. Surprenant sixième la saison passée, le club obtenait alors son premier billet européen. Le tirage plutôt favorable contre les Slovènes de Domzale c’est rapidement retrouvé comme étant un match piège. En difficulté à domicile, Ufa n’a pu faire mieux qu’un 0-0 en Russie. Une semaine plus tard en Slovénie, les Russes sont menés 1-0, mais un but en fin de rencontre va les sauver. Direction le troisième tour pour Ufa!

 Le portrait de club de la semaine

Cette semaine, nous parlons d’un club créé en 1931, l’un des plus anciens de la galaxie Dinamo : le Dinamo Bryansk englué en PFL depuis quelques saisons maintenant. Le troisième échelon semble d’ailleurs être son positionnement classique depuis qu’il participe aux compétitions nationales.

Néanmoins c’est au deuxième niveau du football soviétique que le Dinamo commence son aventure nationale, en 1960 lorsque la « Klass B » est encore l’antichambre de l’élite, mais après trois saisons peu glorieuses, il se retrouve au troisième niveau et n’accède qu’une seule fois finalement à la « Klass A » Soviétique en 1969. Bryansk végète ensuite jusqu’au début des années quatre-vingt ou même sans parvenir à remonter, l’équipe joue régulièrement les premiers rôles et remporte même son groupe à deux reprises dont la dernière année du football soviétique.

Insuffisant cependant pour débuter en FNL et le Dinamo continue son aventure au troisième échelon, russe cette fois, et descend même au quatrième niveau de la hiérarchie nationale. C’est finalement en 2004 que le club découvre la FNL pour y passer sept saisons (sur huit possibles) avant une faillite significative d’un retour à la case départ. Durant cette période, les hommes de Soferbiy Eshugov atteignent même les demi-finales de la coupe nationale, battus alors par l’éphémère FK Moscou. Aujourd’hui après s’être relevé de la faillite, le Dinamo entame sa sixième saison en PFL, division dans laquelle il ne brille plus guère. On note tout de même la présence d’Andrey Pazin ou d’Aleksey Kuznetsov (gardien passé par le Zimbru) dans l’effectif actuel.

Dans le passé, les Russes Valentin Ivanov (devenu arbitre), Roman Gerus, Sergey Narubin (Amkar), Valery Petrakov (international soviétique) ont porté ce maillot, mais également quelques étrangers comme Jean Bouli (Getafe), Dorde Jokic (OFK), Vladimir Korytko (Chernomorets) ou William (Ufa) ont également revêtu la tunique floquée du mythique « D »

Qu’est-il devenu?

Jakob Jantscher

Jakob Jantscher, de nationalité autrichienne, a évolué au Dinamo Moscou de Dan Petrescu en prêt pendant un an lors de la saison 2012-2013. L’ailier attaquant a disputé la majorité des matchs avec vingt participations et un but marqué. À la fin de la saison, le Dinamo prévoyait de l’acheter, mais le contrat ne fut jamais signé. En cause, le coût du transfert jugé trop élevé et le nombre de buts marqués trop faible. En conséquence, Jantscher a quitté la Russie n’est pas retourné au Red Bull Salzbourg. Il a rejoint le club néerlandais du NEC Nijmegen avec 26 matchs disputés et trois buts marqués. Malheureusement, bien que le club parvienne à éviter la relégation directe au bénéfice d’un match nul arraché contre l’Ajax Amsterdam, une défaite 4-1 en deux matchs face au Sparta Rotterdam relègue le club en deuxième division pour la première fois depuis vingt ans. Par conséquent, Jantscher tente sa chance en Suisse à Lucerne. Son club est qualifié pour la Ligue Europa 2014-2015, mais il s’en fait éliminer dès l’entrée en lice contre les Écossais de St Johnstone sans que l’Autrichien n’ait pris part aux matchs. Les deux saisons suisses font du bien à Jantscher qui marque de nouveau des buts après deux années silencieuses. Il inscrit douze buts en 71 rencontres et Lucerne se qualifie pour l’Europe à la fin de la saison 2015-2016. Après l’échec autrichien à l’Euro 2016, il signe en Turquie au Çaykur Rizespor. Son contrat court jusqu’en juin 2020, mais il quitte la Turquie en décembre 2016 et rompt le contrat au début 2017. Il reste un an vierge de football avant de retourner au pays en janvier 2018. Il signe pour le Sturm Graz un contrat qui court jusqu’en juin 2021 et participe à la victoire de son club face au Red Bull Salzbourg en finale de la Coupe d’Autriche 2017-2018 après prolongations.

Le XI

Le but du week-end

Trois ans qu’il n’avait pas marqué. Oleg Ivanov a stoppé la malédiction d’une sublime frappe permettant à l’Akhmat de l’emporter contre le Yenisey.

L’actu FNL

La FNL en bref…

  • Le Tom Tomsk continue d’étonner la galerie en alignant une quatrième victoire d’affilée face à un Zenit 2 solide défensivement, mais qui craque constamment.
  • Le FK Tambov a pris la deuxième place en s’imposant Armavir 3-1. Une continuité par rapport aux résultats de la saison passée.
  • Le Fakel Voronezh a enregistré sa première victoire en s’imposant tranquillement 3-0 contre Yaroslavl.
  • Les jeunots de Krasnodar 2 continuent de s’éclater en s’imposant 1-0 à Tyumen grâce à un penalty. La partie s’est d’ailleurs finie à 10 contre 10. Pour chertanovo, retour sur terre avec une défaite 2-1 contre Nizhny Novgorod qui profite de son stade flamboyant pour attirer les foules et améliorer les stats d’audience.
  • Pour finir, le Baltika a tout de même accroché son premier point de la saison face à Sotchi 1-1. Début de saison compliquée pour le club de Kaliningrad.

L’équipe Footballski


Image à la une : Vladimir Fedorenko / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 2 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #32 – 2018 : Les matchs du week-end

Vous êtes fans du foot d'Europe de l'Est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Si...

Fermer