L’hiver s’installe, l’UPL s’endort. Cette 18ème journée est la dernière de l’année 2018. Elle aura vu tous les gros s’imposer, souvent largement, à l’exception d’Oleksandriya, le grand perdant du week-end.

Les résumés du week-end

Mariupol 0-3 Shakhtar Donetsk

Affronter Mariupol, c’est l’occasion pour le Shakhtar Donetsk de revenir au plus près de la ville qu’il a du fuir en raison du conflit dans l’est de l’Ukraine. À l’occasion de cette rencontre, Paulo Fonseca aligne une équipe où la plupart des titulaires sont présents. Absent des terrains depuis le mois d’octobre, Marlos, qui vient tout juste de prolonger son contrat, est quant à lui sur le banc.
L’ailier ukraino-brésilien ne met pas beaucoup de temps à faire son retour sur les terrains puisqu’il doit entrer en jeu dès la 18ème minute à la place de Dentinho, blessé. Au cours d’une première période un peu terne, le Shakhtar Donetsk ne se mettra en évidence que par quelques étincelles provoquées par Serhiy Bolbat (24′) et surtout par Myokla Matvienko, auteur d’une jolie frappe qui oblige Khudzhamov à se détendre même si de toute évidence la tentative de l’international ukrainien ne semblait pas être cadrée. Il faudra attendre les arrêts de jeu pour voir le champion en titre se créer sa plus grosse occasion, sur coup franc : décalé par Alan Patrick, Marlos voit sa frappe du gauche être déviée par Ruslan Khudzhamov sur le haut de sa transversale (45’+1). À la mi-temps, le score est de 0-0.

Ce n’est qu’autour de l’heure de jeu que le Shakhtar Donetsk finira par enfin trouver l’ouverture. Ismaily tente un centre puissant en retrait qui est dévié par Polehenko. Le ballon revient sur Júnior Moraes dont le centre, dévié à nouveau par Polehenko, parvient à trouver Stepanenko qui tente et réussit un retourné acrobatique qui ne laisse aucune chance à Khudzhamov (62′). Enfin lancé, le Shakhtar double la mise deux minutes après l’ouverture du score. En position de tir, Ismaily voit Khudzhamov repousser sa frappe sur Júnior Moraes qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets et inscrire au passage son quatorzième but de la saison. De buteur, Júnior Moraes se muera en passeur décisif à la 70ème minute : son centre en retrait trouve Marlos qui retrouve le chemin des filets pour son retour sur les terrains, marquant pour la septième fois en 2018/2019.
Rien d’autre ne sera à signaler : tranquille vainqueur à Mariupol (3-0), le Shakhtar Donetsk termine bien son année 2018 et peut maintenant se concentrer sur son avenir européen. Cette défaite porte en revanche préjudice à Mariupol, sorti du top six (voir plus bas).

Karpaty Lviv 0-4 Dynamo Kiev

Pour la dernière de l’année 2018, finir sur une bonne note est une quasi obligation pour le Dynamo en difficulté au classement. Dans le froid glaciale d’Lviv, les deux équipes alternent le bon et le moins bon à tour de rôle en début de rencontre. Première alerte à la 11ème minute lorsque Benjamin Verbic est accroché dans la surface du Karpaty, mais le slovène n’obtient aucune réaction de l’arbitre. Dans la foulée, les vert et blanc passent tout près d’ouvrir le score par deux fois. Jorge Carrascal donne des sueurs froid au Dynamo sur deux belles frappes, une fuyant le cadre, l’autre étant détournée in extremis par Buyalskiy devant son but. Les locaux mettent alors le Dynamo en grand danger.
Le tableau d’affichage bouge enfin, à la demi-heure et presque contre le cours du jeu, avec un superbe coup-franc de Viktor Tsygankov. Légèrement détourné par le mur mais suffisamment pour tromper Maksym Kuchynskiy et atterrir dans sa lucarne. Le Karpaty a l’occasion de revenir immédiatement avec un coup-franc déposé sur Artem Fedetskiy qui profite du placement douteux de la défense de Kiev. L’ancien défenseur du Dnipro se heurte à Denys Boyko, lui aussi ancien de la maison, qui se déploie de tout son long pour détourner le ballon d’une belle manchette.

Au retour des vestiaires, le Dynamo enfonce le clou. Mykola Shaparenko distille un caviar pour Tsygankov dans la surface qui ne se fait pas prier pour faire le break à la 49ème. Sonné, le Karpaty met un bon quart d’heure avant de se créer une nouvelle occasion. Un ballon mal renvoyé dans la surface adverse qui profite à Carrascal mais qui manque une nouvelle fois le cadre. La soirée du colombien n’en fini de plus d’être rageante avec un face à face perdu contre Boyko à cinq minutes de la fin, décidément quand ça ne veut pas.
Jetant toute ses forces dans la bataille, sans succès, le Karpaty fini par se faire prendre en contre. Shaparenko est à la conclusion de la contre attaque pour le trois à zéro à la 90éme. KO debout, Lviv encaisse un nouveau but la minute suivante. Tsygankov s’échappe dans le dos de la défense pour inscrire tranquillement son triplé.

Une belle victoire et une seconde place retrouvée avant les fêtes. Ce scénario permettra t-il au coach Aliaksandr Khatskevich de sauver sa tête ? Rien n’est moins sûr.

Zarya Lugansk 3-0 Arsenal Kiev

Remonté dans le classement de la Premier Liga ukrainienne, le Zarya Lugansk savait sa marge plutôt maigre. Ainsi, la « réception » de l’Arsenal Kiev, qu’il avait atomisé au match aller, constituait une bonne occasion de poursuivre sur sa lancée pour distancer ses poursuivants et rejoindre doucement l’intouchable trio de tête.

Le Zarya domine très rapidement le match. Il commence par heurter le poteau dès le début de match sur un coup-franc latéral, avant que Karavayev mène une offensive sur le côté droit et centre pour Kocherhin dont le tir très dangereux depuis le point penalty est arrêté par le gardien Sitalo et les deux défenseurs Maidanevych et Sahutkin qui étaient sur la trajectoire. Un peu plus tard, Kabaiev reçoit le ballon sur corner et délivre un centre. Karavayev parvenant à occuper Maidanevych, il crée un espace pour Hromov qui devance Zozulia (le défenseur, pas l’attaquant dont les Français se souviennent bien) et qui place sa tête juste au-dessus. Dans une mi-temps décidément à sens unique, Tymchyk délivre une passe en retrait pour Hromov qui se fait contrer dans la surface, avant que Svatok ne force Sitalo à la parade d’un tir dangereux à l’entrée de la surface. Les occasions s’enchaînent avec une tête non cadrée sur corner, puis un autre tir juste au-dessus en quelques secondes d’intervalle. Malgré toutes ces actions, ce n’est que sur un penalty provoqué par Zozulia que le Zarya ouvre le score bien que Sitalo soit parti du bon côté face à Oleksandr Karavayev (1-0, 36’).

Le match ne change pas de physionomie en deuxième mi-temps. Tymchyk est à la reprise d’un long ballon et se retrouve seul face à Sitalo qui parvient à s’imposer sur le tir à bout portant, mais le ballon est repris par Hromov derrière qui expédie le ballon dans les cages d’un gardien de l’Arsenal, cette fois impuissant (2-0, 51’). Dombrovski obtient la première occasion du match pour Kiev sur une frappe lointaine arrêtée par Luis Felipe. Le Zarya enchaîne avec un deux contre un obtenu par Kabayev et Hromov, mais ces derniers se gênent, empêchant le troisième but. Il s’ensuit un nouveau tir lointain de l’Arsenal dévié par Luis Felipe. Après une réponse similaire du Zarya, le troisième but est un joli travail de Kameniuka qui déborde sur sa gauche et bat Sitalo d’un tir parfait dans un angle particulièrement fermé (3-0, 80’). L’addition aurait pu être plus salée pour l’Arsenal Kiev si Lugansk avait fait preuve d’un meilleur réalisme. En effet, Sitalo se retrouve seul contre trois adversaires dès la minute suivante, mais alors que Hromov décale vers Kazakov pour qu’il marque dans le but vide, celui-ci envoie inexplicablement son ballon sur la transversale. Le ballon revient vers Kameniuka, mais celui-ci se fait claquer son tir par Sitalo. Un but est annulé pour l’Arsenal sur un flottement de Luis Felipe en fin de match, des hors-jeux flagrants étant signalés à juste titre.

Une victoire maîtrisée du Zarya Lugansk avant un déplacement très difficilement contre l’autre équipe de Kiev après une longue trêve hivernale. L’Arsenal Kiev a déjà perdu tout espoir de terminer dans la première moitié de tableau et il faudra doubler les performances pour se sortir de cette situation.

Les autres rencontres

  • L’occasion était belle pour Oleksandriya de terminer l’année 2018 à la deuxième place. Malheureusement pour elle, l’équipe surprise de cette saison a failli en s’inclinant à domicile face au FK Lviv (1-2). L’ancien du Dnipro Volodymyr Adamyuk a marqué deux fois en première période (2′, 30′) pour donner l’avantage aux visiteurs et leur permettre de mener à la pause. Anton Shendrik réduira le score en fin de rencontre (84′). Oleksandriya passe troisième derrière le Dynamo Kiev tandis que le FK Lviv est huitième à un point du top six.
  • Top six où le Desna Chernihiv a fait son entrée après son match nul (1-1) obtenu à Kiev face à l’Olimpik Donetsk. Yevheniy Pasich, déjà buteur face au Shakhtar la semaine dernière, a ouvert le score (60′) trois minutes avant l’égalisation signée Denys Favorov (63′). Profitant de la défaite de Mariupol, le Desna prend la sixième place tandis que l’Olimpik est neuvième, légèrement décroché.
  • Le Vorskla Poltava est branché sur courant alternatif. Battu neuf fois cette saison, il vient d’obtenir sa neuvième victoire sur le terrain des Chornomorets Odessa (1-0). Un but précoce d’Oleksandr Chyzhov (4′) a offert la victoire au Vorskla qui reste cinquième. Le club d’Odessa occupe quant à lui l’avant-dernier rang.

Le classement

Matchs joués // Victoires // Nuls // Défaites // Buts Marqués // Buts Encaissés // Différence de Buts // Points

1Shakhtar Donetsk181431439+3445
2Dynamo Kiev181224279+1838
3Oleksandriya1811342615+1136
4Zarya Lugansk187742514+1128
5Vorskla Poltava189091619-327
6Desna Chernihiv187382021-124
7Mariupol187382030-1024
8FK Lviv185851719-223
9Olimpik Donetsk184772227-519
10Karpaty Lviv184592130-917
11Chornomorets Odessa1833121130-1912
12Arsenal Kiev182214934-258

Le but du week-end

Pour la dernière journée de 2018, la rédaction de Footballski ne vous offre non pas un mais trois buts.

Commençons par ce retourné acrobatique de Taras Stepanenko. Ce but spectaculaire du milieu défensif international ukrainien a mis le Shakhtar Donetsk sur la voie du succès face à Mariupol (3-0).

Dans un autre style, tout en puissance, Viktor Tsyhankov a inscrit sur coup franc direct le premier de ses trois buts à l’occasion de la large victoire du Dynamo Kiev sur le terrain du Karpaty Lviv (4-0). Dommage que la frappe soit légèrement déviée (à 1:45, avec toutes nos excuses pour la musique de fond)

Enfin, le but signé Yevheniy Pasich pour l’ouverture du score de l’Olimpik Donetsk face au Desna Chernihiv (score final : 1-1) valait également le coup d’œil.

L’équipe type du week-end

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua
Karpaty Lviv | © ultras.org.ua
Chornomorets Odessa | © ultras.org.ua
Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une © ultras.org.ua

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.