Retour sur la journée 17 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 8 décembre 2018

Le Shakhtar Donetsk ralentit et voit arriver dans le rétroviseur la menace représentée par Oleksandriya et le Dynamo Kiev. Pendant ce temps, le Zarya Lugansk fait un bond au classement.

Les résumés du week-end

Desna Chernihiv 0-2 Zarya Lugansk

Le Zarya Lugansk restait sur un faux-pas qui l’avait éjecté du TOP 6 ukrainien la semaine dernière. Alors que la fin de la saison régulière se rapproche (mais la trêve hivernale avant elle), il se pouvait remonter dans le classement à l’occasion d’un déplacement chez un concurrent direct qui l’avait battu au match aller.

En début de match, Hromov se procure d’entrée une occasion pour les visiteurs, trompant un défenseur adverse d’un contrôle successif de la droite puis de la gauche, mais il ne trouve pas le cadre. Ce n’est cependant que partie remise avant l’ouverture du score survenue à peine après la vingtaine de minutes par Silas (0-1, 23’). Le Desna a l’occasion d’égaliser avant la pause sur un corner repris de la tête, mais le ballon termine sur le poteau.

En deuxième mi-temps, le Zarya domine entièrement le match. Il ne passe pas loin de doubler la mise sur un beau contrôle solo de Vladislav Kabayev qui se défait de plusieurs défenseurs avant de se faire claquer son tir croisé en corner. C’est vers la fin de match que la confirmation arrive sur une offensive venue de l’aile gauche qui débouche sur un service vers Bohdan Lyednyev. Laissé seul par la défense, il bat tranquillement le gardien adverse (0-2, 80’).

Une victoire qui permet aux visiteurs de remonter dans la première partie du classement de se positionner à la quatrième place devant le Vorskla Poltava.

Shakhtar Donetsk 2-2 Olimpik Donetsk

De retour à la réalité du championnat après sa victoire épique à Hoffenheim en Ligue des Champions, le Shakhtar Donetsk devait disputer un derby face à l’Olimpik Donetsk à Kharkiv. Sur le papier, le petit voisin en crise de résultats ne semblait pas en mesure d’effrayer le leader qui s’était très confortablement imposé au match aller (5-2).
La supériorité théorique du Shakhtar se concrétise rapidement sur le terrain. Sept minutes suffisent en effet à Júnior Moraes pour trouver le chemin des filets en finesse sur un caviar de Taison. Maîtrisant globalement la situation dans le premier acte, le champion en titre manque de doubler la mise peu avant la pause sur une frappe de Wellington Nem repoussée par Makhnovskyi (44′). Logiquement, le Shakhtar Donetsk mène 1-0 au terme d’une période durant laquelle il aura vu son défenseur Davit Khocholava sortir sur blessure pour être remplacé par Mykola Matviyenko (26′).
Quasiment d’entrée de jeu en seconde période, l’Olimpik Donetsk revient à hauteur du Shakhtar, aidé par un Taras Stepanenko bien malheureux. Le milieu défensif ukrainien dégage en effet un coup franc de Balashov sur Yevheniy Pasich avant de dévier du dos la frappe de ce dernier, prenant ainsi Pyatov à contre-pied (52′). Impliqué sur l’égalisation de l’Olimpik, Vitaliy Balashov permet ensuite aux siens de prendre l’avantage toujours sur coup franc, direct cette fois : depuis l’entrée de la surface, son tir passe au-dessus du mur et bat un Pyatov qui ne peut que dévier le ballon sur son poteau, sans l’empêcher de rentrer (66′). Surpris, le Shakhtar se rue vers l’attaque pour tenter d’égaliser et s’expose aux contres : sur l’un d’entre eux, Koltsov, servi par Balashov, voit son extérieur du pied passer à quelques centimètres du poteau (74′). Il faut attendre la toute fin de rencontre pour voir enfin le Shakhtar Donetsk se montrer à nouveau dangereux, sous l’impulsion de l’entrant Alan Patrick qui voit sa puissante frappe être repoussée par Makhnovskyi (89′) avant de trouver, sur coup franc, Ismaily dont la tête passe d’un rien à côté. C’est finalement dans le temps additionnel que le Shakhtar parvient à arracher le point du nul : Alan Patrick reprend de la tête un centre de Danchenko, mais voit sa tentative être contrée par Tsymanyuk. Le ballon revient sur Júnior Moraes qui catapulte de la tête le ballon au fond des filets pour inscrire au meilleur des moments possibles son treizième but de la saison (90’+3).
Tenu en échec de manière un peu surprenante (2-2) le Shakhtar Donetsk, pas encore remis de ses émotions européennes, reste toutefois un solide leader du championnat d’Ukraine. Passé à un rien de l’exploit, l’Olimpik Donetsk végète à la neuvième place, assez loin de l’Europe.

Dynamo Kiev 2-0 Chornomorets Odessa

Les odéssites sont les premiers à se montrer dans cette rencontre disputée par une température négative. Volodymyr Koval profite du marquage laxiste des défenseurs du Dynamo pour alerter Denys Boyko à la 11e minute. La première véritable offensive des locaux se solde par un penalty pour une poussette dans le dos d’Ivan Trubochkin sur Mykola Shaparenko qui partait seul se présenter face au gardien. Le penalty est transformé à la 21e par le capitaine Viktor Tsygankov. À la pause le Dynamo mène un à zéro grâce à sa seule frappe cadrée.

Bis repetita en seconde période, le Chornomorets à l’occasion de revenir au score en début mi-temps. Une mauvaise relance dans l’axe d’Artem Shabanov offre une belle situation à Artem Chornyi qui voit sa frappe détournée hors du cadre. Le Dynamo enfonce le clou à l’heure de jeu avec un second penalty. Cette fois-ci pour une frappe détournée du bras par Hlib Grachov. Artem Besedin entré en jeu à la pause se charge de la transformation. Odessa passe près du chaos dix minutes plus tard suite à une contre attaque éclair du Dynamo qui échoue grâce au retour in extremis de Grachov. Kiev se fait une dernière frayeur en fin de rencontre sur une frappe non cadrée d’Artem Chornyi à la suite d’une sortie aérienne hasardeuse de Boyko. L’essentiel est là, les trois points pour Kiev qui se relance après la contre-performance du Shakhtar.

Les autres rencontres

  • Après cinq défaites consécutives, l’Arsenal Kiev a réussi à prendre un point face au Karpaty Lviv. La lanterne rouge a ouvert le score grâce à un but contre son camp d’un vétéran du championnat : le Sénégalais Papa Gueye, passé par le Dnipro et surtout par le Metalist Kharkiv (24′). Oleksiy Hutsulyak a égalisé sur penalty en fin de rencontre (73′) pour permettre au Karpaty, toujours dixième, de prendre un point dans la capitale. L’Arsenal Kiev reste quant à lui lanterne rouge.
  • Dans une rencontre entre prétendants au top six, le FK Lviv et Mariupol se sont neutralisés (2-2). Trois buts ont été inscrits dans la première demi-heure : Bruno Duarte a ouvert le score pour Lviv, marquant pour la septième fois cette saison (6′) avant que Pikkhalyonok n’égalise (22′). Le FK Lviv reprendra l’avantage deux minutes après par l’intermédiaire de Voronin, sur penalty (24′). Mariupol arrachera le match nul dans les dix dernières minutes grâce à Vakula (80′). Mariupol reste sixième et le FK Lviv huitième.
  • À cinq journées du terme de la saison régulière, Oleksandriya est toujours deuxième, aidé par son succès (1-0) obtenu sur le terrain du Vorskla Poltava. Cette victoire a été rendue possible par un but inscrit en tout début de rencontre (4′) par Kyrylo Kovalets. Oleksandriya compte un point d’avance sur le Dynamo Kiev et, profitant de la contre-performance du Shakhtar Donetsk, il revient à six points de la première place. Devancé par le Zarya Lugansk, le Vorskla Poltava est quant à lui cinquième.

Le classement

Matchs joués // Victoires // Nuls // Défaites // Buts Marqués // Buts Encaissés // Différence de Buts // Points

1Shakhtar Donetsk171331409+3142
2Oleksandriya1711332513+1236
3Dynamo Kiev171124239+1435
4Zarya Lugansk176742214+825
5Vorskla Poltava178091519-424
6Mariupol177372027-724
7Desna Chernihiv177281920-123
8FK Lviv174851518-320
9Olimpik Donetsk174672126-518
10Karpaty Lviv174582126-517
11Chornomorets Odessa1733111129-1812
12Arsenal Kiev172213931-228


Le but du week-end

Si l’Olimpik Donetsk est passé tout près de l’exploit face à son voisin le Shakhtar, il le doit en grande partie à Vitaliy Balashov. Auteur du coup franc indirect qui a permis à son équipe d’égaliser, il s’est ensuite distingué dans le même exercice en battant Pyatov d’une jolie frappe depuis l’entrée de la surface pour donner l’avantage aux siens. Ce sera insuffisant, Júnior Moraes égalisant en fin de rencontre.

 

L’équipe type du week-end

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une © ultras.org.ua

Retour sur la journée 17 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 16 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Le Zénit qui tombe à Tula, Krasnodar qui remonte en bombe, le Spartak qui se relance dans le derby. Bienvenue...

Fermer