Retour sur la journée 17 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 28 novembre 2017

Le Shakhtar se reprend, le Dynamo confirme tandis que la lutte pour le podium s’intensifie. Résumé de la 17ème journée du championnat d’Ukraine 2017/2018

Les résumés du week-end

Olimpik Donetsk vs. Shakhtar Donetsk

Battu par Oleksandriya puis corrigé à Naples en Ligue des Champions, voyant ainsi la suite de son aventure en C1 compromise, le Shakhtar Donetsk traversait sa première mini-crise de la saison 2017/2018. Une réaction était forcément attendue à l’occasion du derby face à l’Olimpik qui se déroulait au stade Dynamo Lobanovski de Kiev. Pour l’occasion, Paulo Fonseca alignait son équipe-type à l’exception de Petryak, titularisé en lieu et place de Butko.

Il ne fallait pas arriver en retard. Six minutes de jeu ont suffi au Shakhtar pour ouvrir le score : profitant d’une ouverture lumineuse de Marlos, Facundo Ferreyra contrôlait le ballon avant de battre tranquillement Makharadze pour inscrire son onzième but de la saison. Quasiment dans la foulée, l’Olimpik égalisait par l’intermédiaire de Pryyomov qui reprenait de la tête un centre de Shestakov pour battre un Pyatov sans réaction. Il ne manquait pas grand-chose pour qu’un troisième but soit inscrit dans les dix premières minutes de cette rencontre : Marlos trouvait la barre à la réception d’un centre en retrait de son capitaine Taison (8′). Cette succession de buts et d’occasions franches se poursuivait dans un début de match au rythme effréné. L’Olimpik rendait coup pour coup et manquait d’un rien de prendre l’avantage par Pryyomov. L’auteur du but égalisateur était à l’affût pour récupérer un ballon relâché par Pyatov sur une frappe de Doronin, mais il voyait Ivan Ordets dévier le ballon en corner (13′). Le rythme retombera ensuite, alors que le capitaine du Shakhtar Taison était contraint de céder sa place à Kovalenko (14′). Il faudra attendre la 38e minute pour trouver trace d’un autre fait saillant dans cette rencontre : Rakitskyi était légèrement accroché dans la surface par Shabanov, suffisamment aux yeux de l’arbitre pour accorder un penalty au Shakhtar. Facundo Ferreyra transformait la sentence, portant à douze son nombre de buts inscrits depuis le début de la saison. 2-1 en faveur du Shakhtar, tel était le score à la pause.

La domination du leader allait se confirmer en deuxième période. Déjà passeur plus tôt dans la rencontre, le néo international ukrainien Marlos, dans la forme de sa vie, offrait à Bernard une superbe passe en profondeur. L’ailier international brésilien n’avait plus qu’à tromper Makharadze pour porter le score à 3-1 (57′). Ce n’était pas terminé : à la 74e minute, Fred récupérait le ballon dans la moitié de terrain du Shakhtar avant de se lancer à l’assaut du but. Il servait Marlos qui lui remettait le ballon en retrait. Fred n’avait dès lors plus qu’à conclure pour inscrire le but du 4-1. La messe était dite pour l’Olimpik qui n’y était plus en cette fin de rencontre après une belle résistance en première période.  L’Olimpik sauvera toutefois l’honneur en fin de rencontre grâce à une jolie frappe à l’entrée de la surface signée Pryyomov qui ne laissait aucune chance à Pyatov (86′) et qui s’offrait un doublé.

De manière assez logique face à un adversaire qui aura été coriace en début de rencontre, le Shakhtar Donetsk s’impose face à l’Olimpik Donetsk (4-2). Marlos, triple passeur décisif, et Ferreyra, double buteur, auront été les hommes du match. Le Shakhtar reste assez confortablement leader du championnat tandis que l’Olimpik tombe du podium après ce revers.

Stal Kamianske vs. Dynamo Kiev

Le Congolais Mbokani aurait pu récompenser le bon début de match des Kiéviens avec une tête puissante à deux mètres du but. Ce sera sans compter sur un arrêt magistral du portier du Stal Roman Penkov, s’interposant pour maintenir son but inviolé en début de rencontre. Ce n’est que partie remise puisqu’au quart de jeu, le jeune milieu Mykola Shaparenko transperce littéralement la défense du Stal avant de servir Dieumerci Mbokani qui n’a plus qu’à conclure. A noter que le Congolais se trouve en position de hors-jeu sur la dernière passe.

Shaparenko, très bon dans ce match, trouve le poteau quelques instants plus tard avant de rater un face à face avec un Roman Penkov dans un grand jour. Après plusieurs tentatives infructueuses, le Dynamo double finalement son capital au retour des vestiaires grâce à Mykola Morozyuk, d’une belle tête sur un centre de Viktor Tsygankov. Le Stal, bon dernier de ce championnat, se procure tant bien que mal deux petites occasions en fin de rencontre, mais rien de quoi inquiéter le Dynamo qui s’impose sans trembler à l’Obolon Arena, maintenant la pression sur le Shakhtar à l’approche de l’hiver.

Zarya Lugansk vs. Zirka Kropyvntytsky

Le Zirka n’avait remporté que seulement trois victoires cette saison. Contre le Vorskla Poltava, contre le Stal Kamianske, et contre le Zarya Lugansk qu’il affrontait ce dimanche. L’occasion, peut-être, de grappiller encore quelques points. Cela valait d’autant plus que le Zarya avait laissé filer une période faste et était retombé dans la même dynamique irrégulière (voire mauvaise) qu’au début de saison. Battu en Suède par Östersunds jeudi dernier dans le cadre de la C3, le Zarya était à la recherche d’un nouvel élan.

Au cours de cette bataille entre les clubs des étoiles, le Zarya a laissé le Zirka se procurer ses occasions avec son lot de tirs cadrés malgré une possession nettement favorable. Le Zarya a obtenu sa meilleure occasion sur un corner repris de la tête par Hromov et bien paré par le portier Past. Le Zirka a aussi obtenu sa meilleure action sur une tête, non cadrée. En deuxième mi-temps, le Zirka passait tout près d’ouvrir le score sur un face-à-face de Priadun contre Lunin, mais les trois défenseurs sont revenus à temps. C’est finalement le Zarya qui a ouvert le score, de manière plutôt logique, mais sur une action un peu chanceuse. Svatok est parvenu à se démarquer sur un long ballon et a été fauché en pleine surface par le défenseur adverse, mais le ballon est revenu sur le gardien Past. Son renvoi a été contré par Hromov et le ballon a terminé sur le poteau rentrant (1-0, 58′). Le Zarya a failli faire le break deux fois lorsqu’un tir a rasé le poteau de Past, puis lorsque ce dernier a dû s’employer d’un arrêt réflexe. Malgré un coup franc qui a terminé juste au-dessus de la transversale pour le Zirka, le Zarya a enchaîné les grosses occasions sans parvenir à convertir. Les visiteurs sont ainsi restés en vie jusqu’à la fin du match avec une ultime parade du gardien Lunin.

Ainsi le Zarya peut se relancer en remportant une victoire assez convaincante, surtout en deuxième mi-temps, mais contre un adversaire plus faible. Il est désormais temps de capitaliser pour le troisième d’Ukraine et de se servir de ce résultat pour retrouver une dynamique de victoires. Non seulement pour poursuivre la chasse à la troisième place dont il est favori (et qui ne se trouve, miraculeusement, qu’à seulement deux unités !), mais aussi pour engranger de la confiance avant d’accueillir l’Atheltic Bilbao pour le trente-deuxième de finale de la C3 qui pourrait le qualifier au tour suivant en cas de victoire comme au match aller en Espagne.

Les autres rencontres

  • Après cinq matchs sans victoire (dont une série de quatre défaites consécutives), le Vorskla Poltava retrouve le succès au meilleur des moments possibles. Un but inscrit en fin de rencontre (79′) par Vyacheslav Sharpar lui a permis de s’imposer (1-0) à Mariupol. Alors que Mariupol stagne à la septième place, le Vorskla profite de la défaite de l’Olimpik Donetsk pour revenir à la hauteur de celui-ci. Le club de Poltava n’est toutefois que cinquième, devancé à la différence de buts par l’Olimpik…
  • … mais également par le Veres Rivne, nouveau troisième après son éclatant succès (3-1) face aux Chornomorets Odessa. Karasyuk (25′), Voloshynovych (45′) et Serhiychuk (54′) ont marqué pour le promu avant que Stepanyuk ne rate un penalty (58′). Khoblenko se chargera ensuite de réduire la marque pour les Chornomorets (68′). Le Veres Rivne est donc troisième derrière les deux géants, devançant à la différence de buts l’Olimpik Donetsk et le Vorskla Poltava. Les Chornomorets occupent quant à eux la neuvième place.
  • Après six matchs sans victoire, Oleksandriya a obtenu un deuxième succès consécutif. Une semaine après avoir battu le Shakhtar Donetsk, le cinquième de la saison dernière a étrillé le Karpaty Lviv (3-0). Polyarus, double buteur la semaine dernière (60′) puis Stareknyy, pour son sixième but de la saison (66′) ont marqué presque coup sur coup avant que Ponomar ne termine le travail à une dizaine de minutes du terme (79′). Oleksandriya remonte à la huitième place à cinq points seulement du top six tandis que le Karpaty est avant-dernier.

Le classement

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

L’ouverture du score du Shakhtar Donetsk face à l’Olimpik Donetsk signée Facundo Ferreyra a été choisie, davantage pour la qualité de l’ouverture décisive de Marlos que pour la finition.

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © wbc.kiev.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : Dynamo Kiev | © wbc.kiev.ua

Retour sur la journée 17 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd’hui dans l’informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le football dans les RSS : #11 la Géorgie – Introduction

A moins d'un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l'histoire du football soviétique...

Fermer