Retour sur la journée 15 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 28 novembre 2018

Krasnodar en patron, Ural qui continue de surprendre, le Spartak qui se réveille ainsi qu’un Kuban Krasnodar qui entame sa renaissance, voici le programme de votre rubrique Russie!

L’édito de la rédac’

Nous allons vers la banqueroute”. Ce message sans appel vient de de l’entraineur d’Anji, Magomed Adiev. Le club phare du Daguestan est dans une situation financière quasi-désespérée depuis cet été. Les dirigeants ne se cachent plus depuis longtemps en communiquant semaine après semaine sur leurs nombreuses difficultés. La dernière en date est l’impossibilité de l’équipe à s’entrainer à l’Anji Arena avant le match contre Ufa, en raison de dettes non payées avec le stade. A cela, il faut ajouter les problèmes récurrents liés aux déplacements de l’équipe première et de la réserve, les salaires impayés et les résultats sportifs compliqués (Anji est actuellement quinzième de RPL).

Pour y remédier, les dirigeants cherchent des sponsors, en vain. Les autorités du Daguestan ont fait comprendre qu’aucun financement ne viendrait de leur côté et les partenaires privés se font rares. Difficile de croire à l’arrivée comme sponsor de la compagnie aérienne « Fly Emirates », manœuvre qui semble être celle de la dernière chance.

Cette situation dure depuis cet été. Anji pourra-t-il participer au match suivant ? Ont-ils réuni les fonds suffisants pour s’acheter des billets d’avion ? Difficile dans ces conditions pour l’équipe de se concentrer sur l’objectif maintien. Mais d’ailleurs, quel objectif peut se fixer une équipe qui n’est pas sûre de pouvoir jouer la deuxième partie de saison ? Outre le problème de voir un nouveau club s’effacer de la carte comme Tosno ou Kuban Krasnodar, c’est l’équité même du championnat qui est en jeu. Sa présence en RPL cette saison était déjà le fruit d’une coïncidence avec la chute de l’Amkar Perm, Anji risque de ne pas en voir la fin.

L’ affiche du week-end

Zénit Saint Pétersbourg – FK Rostov: 2-0

Deux semaines après sa défaite 2-0 sur la pelouse du CSKA Moscou, le Zénit Saint Pétersbourg devait impérativement se reprendre contre un Rostov en légère perte de vitesse. Sensation de ce début de saison, Rostov reste sur deux matchs nuls consécutifs et a beaucoup de mal à marquer. La colonie islandaise de Rostov va t-elle réussir à créer la sensation sur la pelouse du Zénit ?

Le toit du stade est fermé pour l’occasion, normal quand les températures sont négatives et qu’on dispose d’un bijou technologique. Pour la 300e de son capitaine, le Moldave Alexandru Gațcan, Rostov va avoir du mal à se mettre en route et le Zénit en profite très rapidement. On joue depuis seulement dix minutes de jeu et Driussi ouvre déjà le score pour les locaux. L’Argentin récupère le ballon dans la surface adverse et marque un joli but style kung fu, sa quatrième réalisation de la saison. Rostov tente de réagir mais manque de mordant offensivement. La faute notamment au milieu de terrain du Zénit qui verrouille totalement l’entre-jeu.

A force de buter sur le Zénit, Rostov finit bien par le payer. On joue l’heure de jeu quand le Zénit décide de mettre un coup d’accélérateur. Driussi, encore lui, prend le meilleur sur son aile et délivre un centre en retrait que Yerokhin reprend victorieusement à l’extérieur de la surface de réparation. Suffisant pour remporter les trois points et pour combler de bonheur les 48 000 spectateurs présents dans l’enceinte. Le Zénit se relance après sa défaite d’il y a quinze jours, Rostov quant à lui devra faire mieux contre le CSKA Moscou la semaine prochaine.

Les autres matchs du week-end

  • Solide CSKA. En déplacement sur la pelouse de l’Akhmat, le CSKA remporte un précieux succès 2-0 qui lui permet de grimper sur le podium. Une confirmation suite à la belle victoire contre le Zénit il y a quinze jours.
  • Ural enchaîne! Troisième victoire consécutive en championnat pour les oranges qui s’offrent le luxe de battre le Lokomotiv sur son terrain. Victoire 2-1 avec un somptueux but signé Kulakov.
  • Un succès pour le Yenisey! Chose rare pour être signalée, le Yenisey a gagné un match. En déplacement sur la pelouse du Dinamo, le club de Krasnoyarsk remporte sa deuxième victoire de la saison mais reste tout de même lanterne rouge (1-2).
  • Orenbourg se place. Précieux succès pour le promu à domicile contre Ufa, une courte victoire 1-0 qui lui permet de rester en milieu de tableau mais aussi de se rapprocher des places européennes !
  • L’Anzhi toujours vivant. Les problèmes financiers s’accumulent mais l’Anzhi garde la tête haute! Un match nul arraché à la maison contre le Rubin permet au club du Daguestan de se rapprocher des places de barragistes.
  • Le Spartak se relance. Après deux revers consécutifs en championnat, le Spartak se donne de l’air avec une victoire 3-1 contre le Krylia Sovetov. Il faut maintenant enchaîner pour le club moscovite!
  • Krasnodar en patron. Victoire tranquille pour les Bykys qui ont déroulé contre l’Arsenal Tula. Score final 3-0 pour les locaux qui restent seconds et mettent la pression sur le leader, le Zénit Saint Pétersbourg.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Du foot par -20 degrés

C’est une nouvelle décision de la ligue qui va faire beaucoup parler en Russie. Ce week-end est prévu une rencontre entre le Yenisey Krasnoyarsk et l’Akhmat Grozny pour le compte de la seizième journée de RPL. Problème, la température extérieure sera de moins vingt degrés! Pour y remédier, la fédération a accepté de disputer cette rencontre en intérieur, comme cela se fait souvent en FNL avec les clubs de Sibérie. Mais la ligue est intervenue et refuse que cette rencontre se dispute en indoor. Résultat des courses, il faudra prévoir des vêtements bien chauds pour assister à un match qui se disputera dans des conditions extrêmes, plus que dangereuses pour l’organisme du footballeur …

Qu’est-il devenu ?

Vagner Love a joué pendant huit ans en Russie au CSKA, marquant l’histoire de ce club en collectionnant pas moins de 117 buts en 246 rencontres. Il a notamment marqué en finale de la coupe UEFA face au Sporting Lisbonne en 2005. A la suite d’un coup de moins bien, il est rentré au pays en 2012-2013 où il s’est relancé à Flamengo, club qu’il avait connu quelques années auparavant en prêt. Flamengo, c’est l’équipe qui a baigné son enfance, mais suite à un changement de gouvernance du club, son prêt est terminé et il rentre à Moscou en janvier 2013. Présenté à la presse, il signe un nouveau contrat de trois ans avec le club moscovite et aide le club à remporter son premier titre national depuis 2006. Il part à l’été 2013 en Chine, aidant financièrement le CSKA, qui empoche un beau chèque de 12 millions d’euros. Une petite année en Asie, puis Vagner Love retourne de nouveau au pays, aux Corinthians. Encore une fois, il n’y reste qu’un an et s’envole en janvier 2016 pour Monaco. Son passage en France n’a cependant pas marqué les esprits et six mois plus tard, le Brésilien part à Alanyaspor se refaire une santé en Turquie. Il marque ainsi 33 fois en 42 matchs et c’est le Besiktas qui vient taper à sa porter en janvier dernier, pour un nouveau challenge dans un top club européen à près de 33 ans. Contre toute attente, sa seconde jeunesse perdure, il joue des bouts de matchs, un rôle de super sub qui lui permet de marquer régulièrement. Il a ainsi marqué trois fois en six matchs de championnat et deux fois en trois matchs de Ligue Europa.

Le XI

Le but du week-end

SECOND POTEAU KULAKOOOOOV! Le latéral ukrainien de l’Ural Ekaterinbourg inscrit un somptueux but contre le Lokomotiv Moscou, son premier depuis son arrivée chez les oranges en 2015.

L’instant foot amateur par @RUSNLF

Une nouvelle rubrique voit son apparition dans votre chronique hebdomadaire. Dima vous emmène le temps d’un instant dans les divisions inférieures locales, car le football russe ne se limite pas qu’à la RPL!

Le retour du Kuban Krasnodar

Autre club disparu après la chute d’Amkar et de Tosno la saison dernière, le Kuban a du mettre la clé sous la porte à la suite de l’épisode 2017/2018 de FNL. Club historique de Krasnodar, le Kuban n’existait plus et les supporters furent furieux. Pour y faire face, le gouvernement de l’oblast fonde le FK Urozhai qui reprend l’intégralité de l’histoire du Kuban, refus catégorique des supporters!

Ils vont alors se tourner vers le football amateur et vers un club en particulier, le FK Nadezhda. Pourquoi cette équipe ? Parce qu’elle appartient à Stanislav Lyssenko, ancien joueur du Kuban et partant pour changer le nom du club en FK Kuban. La première saison de cette nouvelle équipe fut compliquée mais les joueurs obtiennent finalement le maintien dans la deuxième division du Krai de Krasnodar (D6).

Dans un stade Trud qui attire des milliers de spectateurs (record de l’histoire de la D6), le FK Kuban grandit. La huitième place (sur douze) acquise, le club est promis à un bel avenir. Les supporters s’impliquent (ils ont récolté un million de roubles cette année) et l’effectif est constitué de vétérans et de jeunes joueurs issus d’académies professionnelles. Reverra-t-on un jour le Kuban dans l’élite ? Telle est la question !

Le Quiz

Venez approfondir et tester vos connaissances sur le football russe et son histoire. Trois questions seront posées chaque semaine, nous attendons vos réponses dans les commentaires et le verdict sera rendu dans l’article de la semaine suivante!

Les réponses de la semaine dernière

  1. Pour quel club moldave Alexandr Erokhin a t-il évolué au début de sa carrière ? Peu utilisé avec le Lokomotiv Moscou, le milieu offensif russe décide de rejoindre le Sheriff Tiraspol en 2007 pour lancer sa carrière. Choix payant, il reviendra au pays 3 ans plus tard.
  2. Un joueur russe a marqué 5 buts en un match de Coupe du Monde. Comment s’appelle-t-il ? Oleg Salenko lors du Russie-Cameroun en Coupe du monde 1994
  3. Le FK Tosno a disparu cette année en 2018 après avoir remporté la Coupe de Russie. En quelle année avait été fondé ce club ? Le FK Tosno est enregistré en 2008 comme club amateur par Leonid Khomenko. En 2009, le club fusionne avec le FK Ruan, prenant au passage son nom. En mars 2013, Ruan devient officiellement club professionnel avant de reprendre son nom de FK Tosno à la fin de l’année civile.

Au boulot !

  1. À quelles séries de la Sbornaya les défaites contre la Slovaquie (1-2) et le Pays de Galles (0-3) à l’Euro 2016 ont mis fin ?
  2. Quelle ancienne république soviétique, aujourd’hui affiliée à l’UEFA, la Russie n’a jamais battu en au moins une rencontre disputée ?
  3. En marquant contre la Grèce en 2004, Dmitri Kirichenko est devenu le buteur le plus rapide de l’histoire de l’Euro (1 minute et 7 secondes). Précédemment, ce record était détenu par un Soviétique. Qui est-ce ?

L’actu FNL

La FNL en bref…

Mano à mano entre Tambov et Tomsk ! Alors que Tomsk chutait à Nizhny Novgorod 2-1, Tambov s’est défait du SKA Khabarovsk 3-2. Les locaux menaient 3-0 avec un doublé de Khasan Mamtov avant que le SKA mette la pression avec un doublé de Dmitry Kabutov. Mais au final, Tambov remporte les trois points et reprend la place de leader.

La lutte est acharnée derrière. Kursk a pris quatre points sur un groupe de poursuivants amené par Chertanovo. Ce dernier a mis 3-0 à Krasnodar 2. Anton Zinkovskiy aurait pu marquer son douzième but de la saison mais le milieu de terrain russe de 22 ans a manqué son penalty.

Grâce à sa victoire face au Spartak 2, Khimki s’écarte de la zone rouge. En bas de tableau, le Sibir met fin à une série de neuf matchs sans victoire en s’imposant 2-0 face à Voronezh.

L’équipe Footballski Russie


Image à la une : © droneboys.ru

Retour sur la journée 15 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
De Pardubice à Olomouc, une journée entre Bohême et Moravie

Un beau week-end de la Toussaint, un derby de Prague qui se profilait, une foule de matchs à voir en...

Fermer