Retour sur la journée 14 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 4 novembre 2015

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Vous pouvez donc commencer à lire le quatorzième opus de la saison de notre rubrique pour connaître les faits marquants de la dernière journée de RPL en date. Et retrouvez en bonus à la fin, les troisièmes trophées Footballski Russki !

Les yeux de la rédac’ :

Certains de nos contributeurs sont, en plus d’être suiveurs du football russe en général, des fans de certains clubs historiques et ils vous font (re)vivre les matchs de leur club chaque week-end.

CSKA Moscou 2 vs. 0 FK Ufa – Ignashevich (21’sp), Tosić (62′) par SovietXav.

Les semaines passent et se ressemblent pour le CSKA Moscou. Avant un déplacement compliqué sur la pelouse de Manchester United, les joueurs de Leonid Slutsky se retrouvent opposés au FK Ufa, en difficulté au classement. Et comme on pouvait s’y attendre, les débats vont vite tourner à l’avantage des Moscovites, qui semblent intouchables en ce début de saison. Ignashevich s’illustre dès la 21e minute en transformant un penalty (après les nombreux ratés d’Eremenko, Doumbia, Natkho et Dzagoev dans cet exercice).

Une ouverture du score assez méritée tant la maîtrise du match est totale que ce soit en matière de possession ou d’occasions de but. Peu après l’heure de jeu, c’est le Serbe Zoran Tosić qui va s’illustrer en inscrivant le but du break d’un superbe enroulé du gauche. Le CSKA Moscou termine le match avec 67% de possession de balle, une quinzaine d’occasions et les trois points de leurs onzième succès en 14 journées. Plus que jamais leaders, les joueurs de Leonid Slutsky peuvent se tourner vers l’autre objectif principal du club cette saison : la Ligue des Champions.

Coté Ufa, en revanche, les choses se compliquent puisque le club se retrouve désormais quatorzième en position de barragiste.

Mordovia Saransk 0 vs. 0 Zenit Saint-Pétersbourg –  par Karim Hameg.

Face au Mordovia Saransk, qui lutte pour son maintien, le Zenit Saint-Pétersbourg avait le devoir de s’imposer pour croire en la Ligue des Champions et pour se mettre en confiance avant d’affronter Lyon. Mais, privé de Hulk, le Zenit n’a pu faire mieux qu’un match nul (0-0) frustrant et lourd de conséquences. Le champion en titre laisse le CSKA Moscou s’envoler en tête du classement et loin de profiter des contre-performances du Spartak et du Lokomotiv, il tombe à la quatrième place.

Kuban Krasnodar 6 vs. 2 Lokomotiv Moscou – Ignatyev (4′), Melgarejo (14′, 27′), Armas (19′), Tkachev (38), Shishkin (90′ csc) | Niasse (63′), Kolomeytsev (76′)  par Adrien Morvan.

Après une défaite contre Rostov et une élimination douloureuse en coupe de Russie face à Perm, le Lokomotiv doit absolument se ressaisir pour espérer suivre le rythme fou du CSKA, toujours invaincu cette saison. Malheureusement, les cheminots se présentent à Krasnodar avec un secteur défensif décimé malgré le retour de Ćorluka, qui forme une charnière centrale improbable avec Logashov. Côté Kuban, Tashyev peut compter sur une équipe en confiance qui vient de sortir le Spartak en coupe.

Dès la quatrième minute, Logashov se distingue en ratant une interception facile sur une ouverture de Tkachev, ce qui profite à Khabulov. Ce dernier, lancé dans la surface, transmet en retrait vers Ignatyev, qui crucifie Guilherme (1-0). Quelques minutes plus tard, Melgarejo, le meneur paraguayen du Kuban, se joue tout aussi facilement de la défense des rouges et verts et vient nettoyer la lucarne d’une frappe millimétrée (2-0). Sur coup de pied arrêté aussi, ça rentre : Khubolov parvient à trouver la tête du défenseur Armaș qui était monté sur le coup-franc (3-0). Ce n’est pas fini ! C’est encore l’infortuné Logashov qui remet dans la course de Baldé en voulant dégager le ballon ; le Sénégalais n’a plus qu’à transmettre à Melgarejo, qui ajuste tranquillement Guilherme (4-0). La bérézina se conclue d’un improbable corner rentrant signé Tkachev, le deuxième ancien du Lokomotiv à marquer lors de ce match (le premier étant Ignatyev).

Une mi-temps, 5 buts encaissés : on vient d’assister à l’une des plus grandes catastrophes ferroviaires de l’histoire récente. Au retour des vestiaires, le Lokomotiv semble se reprendre un peu. Niasse, qui a beaucoup vendangé en première période, profite d’une cagade de Xandão pour sauver l’honneur (5-1). C’est encore Niasse qui se défait de trois défenseurs avant de passer à Kolomeytsev, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond (5-2). Le désastre n’aurait pas été complet sans un but gag : c’est Shishkin qui s’y colle en contrant la frappe molle d’Ignatyev dans ses propres buts (6-2). Seul motif de soulagement : Pavlyuchenko n’a pas marqué pour Krasnodar.

De toute évidence, la semaine dernière, le chat de noir de Cherevchenko a cassé un miroir en passant sous une échelle. La malchance n’explique pas seule la déroute : la performance inquiétante de la défense, avec un Logashov cataclysmique en chef d’orchestre, est pour beaucoup dans le score final. Tout cela à 4 jours d’un déplacement difficile en Turquie pour jouer le match retour contre Beşiktaş… On va prier pour que Tarasov et Pejčinović retrouvent vite les terrains. Les joueurs du Kuban, eux, ont amplement mérité ces trois points, qui leur permettent de sortir de la zone de relégation.

Spartak Moscou 0 vs. 1 Ural Ekaterinburg –  Acevedo (80′) par Robin Bjalon.

Le Spartak affrontait Ural et pouvait profiter des faux-pas de ses concurrents pour recoller au classement. Après une minute de silence respectée en hommage aux victimes du crash en Égypte, le début de match était équilibré. A défaut de voir du beau jeu sur le terrain, il fallait regarder dans les tribunes : à la 16e minute, les ultras du Spartak craquaient des fumigènes au-dessus d’une banderole « Спартак Навсегда » (Spartak pour toujours). Cela avait le don de réveiller les joueurs, et surtout ceux d’Ural qui trouvaient la barre puis voyaient Rebrov sauver un but presque fait. Le score à la mi-temps était donc de 0-0 avec un Spartak bien trop brouillon.

© Robin Bjalon / Footballski

© Robin Bjalon / Footballski

En deuxième mi-temps, le Spartak se réveillait mais se montrait trop imprécis à l’image d’un Promes très timide. C’est même Ural qui touchait encore le montant suite à un bon mouvement collectif sur la droite. Ural poussait et se voyait récompenser dans les dernières minutes de jeu suite à un plat du pied de Avecedo qui venait tromper Rebrov, abandonné par sa défense, du droit. Trois minutes plus tard, Avecedo voyait rouge et rejoignait les vestiaires. Malgré cela, l’équipe d’Ekaterinburg s’imposait 1-0 et confirmait sa bonne forme. De son côté, le Spartak ratait encore une fois l’occasion de revenir sur le Loko et le Zenit.

Le reste de la RPL :

  • Krasnodar se relance à Samara. Une semaine après son succès précieux contre le Rubin, les taureaux ont enfin réussi à enchaîner contre le Krylia Sovetov, et avec la manière ! Les locaux ont été inexistants et ont souffert contre l’armada offensive de Krasnodar. Mamaev, auteur d’un doublé, Ari et Smolov ont inscrit leurs noms sur le tableau d’affichage pour porter le score à 4-0 ! Krasnodar remonte au classement mais reste tout de même à cinq points du Zenit et des places européennes. Samara descend dangereusement à deux points de la zone rouge.
  • Victoire précieuse pour Kazan. Dans un match décisif pour le maintien ce sont les joueurs du Rubin qui sont été gagnants. A la recherche d’une victoire à domicile, l’Anzhi a encore craqué et pointe dangereusement à la dernière place. Devic a inscrit deux buts en deux minutes pour le Rubin alors que Maksimov a réduit le score. 2-1 score final pour le Rubin.
  • Le Terek chute à Perm. Grozny a connu sa deuxième défaite de la saison. Trois mois après son dernier revers contre le Zenit, le club tchétchène est tombé contre l’Amkar. Utsiev a marqué, contre son camp, le seul but de la rencontre qui fut très terne en occasions de but avec seulement quatre tirs cadrés.
  • Le Dinamo à deux points de la zone rouge ! En grande difficulté cette saison, le club moscovite à une nouvelle fois chuté contre le surprenant deuxième de cette RPL, Rostov. Malgré une possession de balle largement en sa faveur, le Dinamo, sans Kokorin, a perdu 1-0 sur un but de Bastos à la 50e. Rostov est la belle surprise de ce début de saison avec une deuxième place méritée.

La polémique du week-end :

S’il n’y a pas de polémique ce week-end en RPL, nul doute que la nouvelle proposition de la fédération visant à réduire le nombre d’étrangers dans le championnat va faire parler. En effet, alors que l’on pensait au 5+6 (pour remplacer le 6+5), les dirigeants du football russe ont pris tout le monde de cours en proposant de limiter à six le nombre d’étrangers dans l’effectif. Ce qui n’est le cas dans aucune équipe cette saison à l’exception du Dinamo Moscou et de son nouveau projet plus ou moins forcé…

L’ancien du week-end :

Où l’on reparle de José Salomón Rondón. Comme la semaine dernière, l’ancien du Rubin et du Zenit a marqué pour West Bromwich Albion, cette fois face à Leicester… mais il n’a pas pu, cette fois, offrir la victoire à son équipe, battue à domicile (2-3).

Le but du week-end :

Cette semaine, c’est Sergey Tkachyov qui est l’auteur du plus beau but de la semaine ! Il a activement participé à la déroute du Loko sur la pelouse de son Kuban en inscrivant le cinquième but d’un corner direct qui lobe un Guilherme impuissant.

L’équipe-type du week-end :

Kuban et Ural dominent l’équipe de la semaine : place aux petits !

Le classement :

Non, vous ne rêvez pas ! Rostov est bien deuxième ! Sacré Kurban !

Le point FNL :

Pour la première fois de la saison, le Gazovik Orenburg a encaissé deux buts dans un même match, et a donc été battu à la surprise générale 2 à 1 sur la pelouse du Baltika Kaliningrad. Les joueurs d’Orenburg ont même terminé à neuf ! Du coup et au goal-average particulier, c’est le Tom Tomsk qui reprend la tête grâce à une petite victoire à Naberezhnye Chelny sur le KAMAZ : 1-0, but d’Ivan Temnikov. Ils possèdent ainsi sept points d’avance sur les deux barragistes qui s’affrontaient, et il est clair que le Fakel fait de plus en plus peur en dominant une équipe de Tula plutôt impressionnante ces derniers temps sur le score de trois buts à un. Mikhaïl Biryukov y allant de son doublé alors qu’Arsenal a également terminé à neuf.

Suivent le Sibir, solide vainqueur du Shinnik dans sa salle 2-1 avec notamment un but de Zhitnev, et également le Spartak-2, qui a dominé une équipe de Tosno retombée à la dix-huitième place et qui ne redresse pas la tête après avoir sombré en coupe à Saint-Pétersbourg. Score final: 3-1, Georgiy Melkadze y allant de son doublé. Ensuite, et devant le Shinnik et le Baltika, on retrouve Astrakhan qui, après un début de saison raté, se replace. Ils ont dominé l’infortunée équipe du Volga, 1-0, dans les arrêts de jeu. Notons tout de même que le club de Nizhniy-Novgorod en a profité pour payer ses dettes aux joueurs ainsi qu’à son personnel ! Redressement en perspective après quatre défaites ?

En bas, le Torpedo Armavir a gagné ! Oui ! Mais ils sont toujours derniers. Saluons le but d’Aleksandr Vasilyev (formé au CSKA) sur la pelouse de Vladivostok où il est toujours délicat de s’imposer. Le Luch-Energiya Vladivostok est désormais le premier non-relégable, car dans le même temps le Sokol s’est enfin repris en battant un Yenisey Krasnoyarsk pourtant en pleine forme sur le même score d’un but à zéro. Aleksandr Degtyarev a marqué, comme d’habitude, pour les hommes du Sokol. Le SKA-Energiya s’est de son côté imposé sur le score à la mode de 1-0 face à Tyumen, qui a marqué contre-son-camp. Cela entretient donc l’espoir pour les fans de Khabarovsk ; alors que le grand changement est que pour la première fois de la saison, le Baïkal Irkutsk n’apparaît plus dans la zone rouge ! Ils se sont en effet imposés face à la réserve du Zenit sur le score de 2-1 avec un but de Dmitry Yashin. Tout va très mal en revanche pour le Zenit-2, désormais relégable ! Quatrième attaque derrière le trio de tête mais pire défense du championnat.

Les matchs aller sont finis ! Place au début des matchs retour dès dimanche avec un alléchant Tom Tomsk – Fakel Voronezh à midi et à ne manquer sous aucun prétexte !


LES TROPHÉES FOOTBALLSKI

Le Russe du mois : Artyom DZYUBA (Артëм Дзюба)

Artyom Dzyuba


Egalement cités : Igor Akinfeev (CSKA Moscou), Oleg Shatov (Zenit Saint-Pétersbourg), Mikhaïl Kerzhakov (Zenit Saint-Pétersbourg), Aleksandr Samedov (Lokomotiv Moscou), Vyacheslav Podberyozkin (Ural Ekaterinburg), Zaur Sadaev (Terek Grozny), Vladislav Ignatyev (Kuban Krasnodar) et Pavel Mogilevets (FK Rostov-na-Donu).

Le géant russe est revenu métamorphosé de son passage en sélection en septembre, passage au cours duquel il a notamment inscrit un quadruplé au Liechtenstein (7-0). En manque de confiance en début de saison, Artyom Dzyuba enchaîne depuis les buts sous le maillot du Zenit en RPL comme en Ligue des Champions. Avec sept buts inscrits et malgré certaines lacunes dans la finition, Dzyuba est le meilleur buteur russe du championnat ce qui fait logiquement de lui le joueur russe du mois d’octobre.

 

Le légionnaire du mois : HULK (Халк)

Hulk


Egalement cités : Lorenzo Melgarejo (Kuban Krasnodar), Seydou Doumbia (CSKA Moscou), Ari (FK Krasnodar), Quincy Promes (Spartak Moscou), Pablo Fontanello (Ural Ekaterinburg), Vitaliy Denisov (Lokomotiv Moscou), Gerson Acevedo (Ural Ekaterinburg) et Pontus Wernbloom (CSKA Moscou).

Buteur, passeur, accélérateur : Hulk est l’homme à tout faire du Zenit Saint-Pétersbourg. Buteur régulier, il est aussi (et de très loin) le meilleur passeur du championnat avec 13 passes décisives ! Lors de la large victoire du Zenit face à l’Anzhi (5-1), il s’était notamment distingué en offrant trois passes décisives. Son absence se fait cruellement ressentir : c’est sans lui que le champion en titre a été incapable de venir à bout du Mordovia Saransk. Meilleur buteur de la saison dernière, Hulk est le légionnaire du mois d’octobre.

 

L’espoir du mois : Pavel MOGILIVETS (Павел Могиливец)

Pavel Mogilevets

 


Egalement cités: Denis Davydov (Spartak Moscou), Aleksey Miranchuk (Lokomotiv Moscou), Magomed Mitrishev (Terek Grozny), Magomed Ozdoev (Rubin Kazan), Aleksandr Zuev (Spartak Moscou), Aleksandr Tashaev (Dinamo Moscou) et Grigoriy Morozov (Dinamo Moscou).

Bien que Rostov ait la réputation de faire éclore les jeunes pousses des grands clubs russes (jurisprudence Dzyuba), se faire prêter dans un club au bord de la faillite avait tout du pari kamikaze pour l’éternel espoir du Zenit Pavel Mogilevets. C’était sans compter les pouvoirs surnaturels de l’entraîneur Kurban Berdyev, qui a prouvé depuis longtemps qu’il savait sublimer un effectif limité. Dans le système du Turkmène, Mogilevets effectue un travail de sape et de relance au milieu du terrain, souvent en duo avec Christian Noboa. Le joueur de Rostov a confirmé sa belle progression et son statut de titulaire indiscutable en octobre, c’est donc logiquement qu’il reçoit le prix de meilleur espoir du mois.

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 14 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Eclairage sur le racisme en Ukraine et en Russie

L’Europe du foot se mobilise contre l’Est et gueule scandalisée après les événements dégueulasses intervenus en tribunes lors de Dynamo...

Fermer