Retour sur la journée 13 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 31 octobre 2018

Le Shakhtar Donetsk et le Vorskla Poltava sont les seules équipes du haut de tableau à l’avoir emporté et sont, en conséquence, les grands gagnants du week-end. À l’inverse du Zarya Lugansk, d’Oleksandriya et, surtout, du Dynamo Kiev.

Les résumés du week-end

Arsenal Kiev 0 – 3 Shakhtar Donetsk

Sèchement battu par Manchester City en Ligue des Champions (0-3), le Shakhtar Donetsk a la possibilité de se racheter sur la scène nationale en affrontant l’Arsenal Kiev, promu et lanterne rouge, au stade Lobanovsky. Ce match à priori abordable donne l’occasion à Paulo Fonseca d’offrir du temps de jeu à quelques uns de ses remplaçants : Wellington Nem, Serhiy Bolbat, Viktor Kovalenko et Andriy Totovtskyi (qui n’avait pas disputé la moindre minute cette saison) sont ainsi titulaires. Taison et Marlos, blessés, sont quant à eux absents.

Si les locaux se créent la première occasion par Yermachenko, dont la frappe croisée est repoussée d’une main ferme par Pyatov (3′), le Shakhtar assoit rapidement sa domination et se procure de nombreuses opportunités notamment par Bolbat qui bute à deux reprises sur Sitalo : d’abord sur un face à face après avoir enrhumé Nasonov (7′) puis d’une frappe lointaine (12′). Rakitskiy voit quant à lui sa tentative sur coup franc fuir le cadre (37′). Juste avant la pause, Maycon reçoit le ballon à l’entrée de la surface. Sa passe un peu trop appuyée est déviée par Bolbat sur Totovytskyi qui remet à Alan Patrick. La frappe du milieu de terrain brésilien, d’une précision extrême, ne laisse aucune chance à Serhiy Sitalo et permet au Shakhtar Donetsk d’ouvrir le score et de rentrer aux vestiaires avec un avantage mérité compte tenu de sa domination (45′). Le champion en titre manque même d’un rien de doubler la mise dans les arrêts de jeu sur un coup franc de Maycon mais le Brésilien, buteur dans cet exercice le week-end dernier, voit sa tentative être détournée par Sitalo sur sa transversale (45’+2).

Les hommes de Paulo Fonseca doublent la mise dès le début de la deuxième mi-temps. À la réception d’une louche d’Alan Patrick, Ismaily, parti dans le dos de la défense, trouve Serhiy Bolbat en retrait qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (55′). Pas rassasié, l’ailier ukrainien manque quasiment dans la foulée l’occasion de s’offrir le doublé en perdant un duel face à Sitalo (61′). Quelques minutes plus tard, Viktor Kovalenko obtient un penalty après avoir été victime d’une faute de Dmytro Zozulya dans la surface. Kovalenko se fait justice lui-même en battant un Sitalo parti du bon côté mais légèrement trop court (63′). La rencontre était alors pliée avec comme seul événement notable un tir de Totovytsky qui passe à côté (75′).

Avec ce large succès (3-0), le Shakhtar Donetsk se remet en confiance et s’assure de passer une journée supplémentaire à la première place. L’Arsenal Kiev, quant à lui, reste lanterne rouge.

Zarya Lugansk 0 – 0 Oleksandriya

Le match entre le Zarya Lugansk et le FK Oleksandriya était celui de la déception contre la révélation de ce début de saison.

Le début de ce match, joué dans un stade tristement vide comme souvent, est dominé par le Zarya, mais un premier centre de Hromov est mal réceptionné au quart d’heure de jeu, facilitant la tâche du gardien visiteur Pankiv. Oleksandriya y répond immédiatement par un tir depuis le point penalty arrêté tant bien que mal par le gardien Luiz Felipe. À la demi-heure de jeu, le Zarya rate une occasion immanquable. Un centre est effectué depuis le couloir gauche, celui-ci est repoussé de la tête par un défenseur, mais le ballon revient par deux fois jusqu’à ce qu’une tête de Leonardo manque la cible de quelques centimètres. Avant la mi-temps, Kabayev rentre dans l’axe à la suite d’un une-deux puis arme une frappe depuis l’extérieur de la surface que le gardien Pankiv dévie en corner. Celui-ci ne donne qu’une contre-attaque pour Oleksandriya qui débouche sur un long ballon vers un Tsurikov abandonné par la défense de Lugansk qui peut armer sa frappe ; celle-ci est cadrée mais se fait repousser par Luiz Felipe.

En deuxième mi-temps, les deux équipes semblent tuer leurs propres actions par imprécision désastreuse qui anéantit toute occasion de match jusqu’aux dernières minutes en dehors d’un tir pour Oleksandriya. Luiz Felipe doit arrêter une nouvelle frappe de Tsurikov tirée depuis un angle fermé. Le Zarya manque deux grosses opportunités en fin de rencontre. D’abord par Hordiyenko à l’origine d’un bon appel à droite quand il centre pour Maiboroda, mais celui-ci ne cadre pas ; ensuite, par un boulet de canon signé Mykhailychenko dans l’axe qui force le gardien Pankiv à une parade spectaculaire. La rencontre se termine dans la polémique puisqu’un penalty n’est pas accordé au Zarya dans la dernière minute du temps additionnel, alors qu’une faute de main flagrante de Shendrik en pleine surface de réparation entrave la frappe de Kocherhin. Comme à son habitude, Yuri Vernydub, l’entraîneur du Zarya, crie sa colère sur son banc, mais cela ne change rien.

Score final vierge à nouveau pour le Zarya Lugansk qui garde néanmoins ses chances de remonter et de retrouver l’Europe mais qui tend à multiplier les faux-pas et les pertes de points. Le FK Oleksandriya conserve quant à lui sa troisième place, mais perd du terrain sur le duo de tête qu’il a un temps concurrencé.

Dynamo Kiev 0 – 1 FK Lviv

Trois jours après sa victoire en France en Coupe d’Europe, le Dynamo retrouve le championnat avec la réception du FK Lviv, anciennement Veres Rivne.

Le début de rencontre est logiquement dominé par les locaux avec des incursions dans la défense d’Lviv et un petit festival de slalom de Benjamin Verbic mais qui ne peut conclure. A la surprise générale c’est le FK Lviv qui ouvre le score sur une contre attaque éclaire. Le brésilien Lucas Taylor, très en vue depuis le début de saison, profite d’un contre favorable pour filer au but avant de tromper Denys Boyko sans se poser de question. Sonné, le Dynamo est tout près d’encaisser un deuxième but dans la foulée avec une frappe d’Augusto qui frôle le montant.

Kiev parvient à mettre en difficulté son adversaire avec des combinaisons intéressantes venues de la droite entre Verbic et Tsygankov, sans pour autant trouver les filets. Le vice-champion jette toutes ses forces dans la bataille mais voit ses atouts offensifs échouer les uns après les autres devant le but. Incapable de cadrer un tir, la ligne offensive du Dynamo échoue à domicile et laisse filer des points précieux dans la course au titre.

Les autres rencontres

  • Coup d’arrêt pour Mariupol, battu sur le terrain du Desna Chernihiv après une série de cinq matchs sans défaite (0-2). Auteur d’un but au début de chaque période (5′, 47′), Denys Bezborodko a été l’homme de la victoire du promu. Mariupol descend à la sixième place derrière le FK Lviv tandis que le Desna remonte à la septième place à un point de son adversaire.
  • Dans un duel entre équipe de bas de tableau, le Karpaty Lviv a réalisé une démonstration (5-0) chez les Chornomorets Odessa. L’international espoirs Maryan Shved a ouvert le score sur penalty en tout début de rencontre (2′), inscrivant au passage son sixième but de la saison. Le Roumano-Portugais Cristian Ponde a ensuite porté le score à 2-0 en début de deuxième période (48′) avant que le Karpaty ne déroule en fin de rencontre avec un doublé de Myakushko (78′, 90’+4) et un but de Hutsulyak (90’+6). Si la position des deux équipes ne change pas, le Karpaty Lviv se donne un peu d’air puisqu’il prend quatre points d’avance sur sa victime du jour, avant-dernière.
  • Le Vorskla Poltava retrouve le goût de la victoire après deux défaites consécutives. Le troisième de la saison dernière, qui a remporté en milieu de semaine le premier match européen de son histoire sur le terrain de Qarabağ (1-0), a battu (2-1) l’Olimpik Donetsk. Serhiy Politylo, sur penalty, a pourtant ouvert le score pour l’Olimpik (8′) avant que Ihor Snurnitsyn ne marque contre son camp juste avant la pause (44′). Quelques minutes plus tôt, le Vorskla avait été réduit à dix après l’expulsion pour cumul de cartons d’Ardin Dallku (33′). Buteur en Europa League, Vladyslav Kulach a inscrit le but de la victoire en seconde période (68′). Le Vorskla conforte sa quatrième place et se rapproche un peu du podium tandis que l’Olimpik plonge à la neuvième place.

Le classement

Matchs joués // Victoires // Nuls // Défaites // Buts Marqués // Buts Encaissés // Différence de Buts // Points

1Chakhtar Donetsk131111346+2834
2Dynamo Kiev13922155+1029
3Oleksandriya138231811+726
4Vorskla Poltava137061315-221
5FK Lviv134541213-117
6Mariupol135261621-517
7Desna Chernihiv135171417-316
8Zarya Lugansk133641412+215
9Olimpik Donetsk134361620-415
10Karpaty Lviv133461720-313
11Chornomorets Odessa13238921-129
12Arsenal Kiev132110724-177


L’équipe type du week-end

 

Le but du week-end

Le premier but inscrit lors de cette treizième journée a été le plus beau. Parti du milieu de terrain, Denys Bezborodko est parvenu à arriver aux abords de la surface de réparation de Mariupol avant d’ouvrir le score, dès la 5ème minute, d’une superbe frappe. Bezborodko inscrira plus tard un deuxième but pour offrir la victoire (2-0) à son club, le Desna Chernihiv.

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Chornomorets Odessa | © ultras.org.ua

Podillya (D3) | © ultras.org.ua

Podillya (D3) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une © ultras.org.ua

Retour sur la journée 13 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #44 – 2018 : Les matchs du week-end

Vous êtes fans du foot d'Europe de l'Est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Si...

Fermer