Retour sur la journée 10 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 12 octobre 2018

Week-end explosif en Russie avec un très beau choc entre le Zénit et Krasnodar, un derby moscovite tendu, un surprenant Orenbourg et un Yohan Mollo victorieux.

L’ affiche du week-end

CSKA Moscou vs Lokomotiv Moscou : 0-1

Derby moscovite de cette 10e journée, le CSKA reçoit le Lokomotiv à la VEB-Arena. Les deux équipes sont sur des dynamiques bien distinctes, le CSKA Moscou a fait tomber le Real Madrid triple champion d’Europe en titre au stade Luzhniki et le Lokomotiv s’est incliné contre Schalke 04 dans un match peu enthousiasmant.

Les matchs de championnat suivant un match de Ligue des champions sont assez difficiles à gérer, physiquement et émotionnellement, c’est la raison pour laquelle les deux équipes nous ont livré une prestation assez terne en première période, malgré des situations de buts nombreuses, mais trop mal négociées à cause d’un manque de lucidité.

La deuxième période assez similaire à la première va cependant basculer lorsque l’attaquant du Lokomotiv Eder va recevoir un deuxième carton jaune et se faire expulser. Le Lokomotiv se retrouve à 10 et libère des espaces pour le CSKA. Fedor Chalov ne parvient pas a tromper la vigilance de Guilherme malgré les nombreux face à face et en toute fin de match, un corner du Lokomotiv va punir le CSKA trop peu réaliste. Benedikt Howedes récupère un ballon mal renvoyé par une talonnade de Corluka. Le défenseur central allemand propulse le ballon dans les filets d’Akinfeev et le Lokomotiv ouvre le score contre toute attente et en infériorité numérique, après avoir subi sans plier face aux assauts imprécis du CSKA.

Une deuxième victoire consécutive du Lokomotiv désormais 7e a 1 point du CSKA 6e avec 16 points. Un derby qui ne restera pas dans les mémoires, mais qui permet au Lokomotiv de recoller un peu avec les équipes a la lutte pour les places européennes. De quoi faire oublier aux joueurs de Yuri Semin des prestations décevantes notamment en Ligue des Champions.

Zenit Saint-Pétersbourg vs FK Krasnodar: 2-1

Devant 52 576 spectateurs, le Zenit Pétersbourg, leader, recevait le FK Krasnodar, son dauphin qui n’avait que trois points de retard. Le Zenit, bien qu’il ait remporté son match du milieu de semaine face au Slavia Prague (remporté très difficilement d’ailleurs), concentrait quelques doutes car il restait sur une défaite surprenante face à Makhachkala. À côté de cela, Krasnodar restait sur sept victoires d’affilée dont une glanée en milieu de semaine face au FC Séville.

Il commence néanmoins en faveur du Zenit, mais la première occasion est pour Krasnodar, à la dix-septième minute lorsque Wanderson est servi par Pereyra et voit son tir dévié. La réponse des locaux ne tarde pas avec une contre-attaque fluide qui se termine avec une frappe cadrée de Driussi arrêtée par Kritsyuk qui montre ses réflexes. Le jeu s’accélère et le ballon va d’un but à l’autre. À la 30e minute, Krasnodar se crée trois occasions consécutives ; sur corner, Gazinski reçoit le ballon et un sauvetage héroïque d’Ivanovic sauve miraculeusement le ballon. Dans les deux minutes qui suivent, Claesson reçoit un service de Stotski, entre dans la surface à droit et trouve le poteau; enfin, Mamaev expédie un tir croisé de très peu à côté au second poteau.

Kokorin remplace Erokhin à la pause. Son entrée dynamise l’attaque du Zenit qui évolue désormais avec trois attaquants. Après plusieurs tentatives, le nouvel entrant s’infiltre et lance Driussi qui envoie le ballon derrière les défenseurs. Dzyuba reprend de la tête et ouvre le score (1-0, 48’). Krasnodar concède ensuite deux autres occasions avant que le Zenit ne réalise finalement le break. Driussi lance Robert Mak en profondeur ; celui-ci se présente seul face à Kritsyuk et ne rate pas son tir (2-0, 64’). Murad Musayev tente de relancer son équipe en procédant aux trois changements en quelques minutes d’intervalle. Après quelques occasions du FKK, Ivanovic commet une faute au sol dans la surface, provoquant un penalty pour Krasnodar. Pavel Mamaev s’en occupe et réduit le score même si Lunev part du bon côté (2-1, 81’). Le FKK domine le reste du match et se procure plusieurs occasions d’égaliser avec notamment une énorme occasion d’Okriashvili puis un arrêt décisif de Lunev au bout du temps additionnel ; entre les deux, Petrov récolte un carton rouge pour une main en position de dernier défenseur.

Le Zenit bat son dauphin Krasnodar et augmente à six points l’avance sur son premier poursuivant qui voit sa belle série s’arrêter, mais qui reste tout de même deuxième de RPL. Le Zenit a profité d’une belle entame de seconde mi-temps suite à l’entrée de Kokorin. Un Kokorin qui revient tout juste de blessure, mais que l’on a que peu de chance de revoir de sitôt, tout comme son compère Mamaev qui a peut-être inscrit son dernier but. Pour plus d’informations sur l’affaire les concernant, se rendre à la section correspondante.

Les autres matchs du week-end

  • Pas de vainqueur à Tula. Le duel de bas de tableau entre l’Arsenal et Ufa n’a pas donné de gagnant, un partage des points qui n’arrange aucune des deux équipes. Sly a marqué un sublime but pour Ufa.
  • Le Dinamo coule. Après un début de saison encourageant, le Dinamo Moscou vit un gros coup de mou et se retrouve ex æquo avec la zone rouge suite à sa défaite sur la pelouse de Samara sur le score de 1-0.
  • Orenbourg continu de surprendre. En déplacement sur la pelouse d’un Rostov en grande forme, Orenbourg a une nouvelle fois déjoué les pronostics et s’impose sur le score de 1-0!
  • Kazan a souffert. Dans une Kazan Arena bien vide, le Rubin a eu beaucoup de mal pour s’imposer contre l’Ural Ekaterinbourg. Score final 1-0 et une cinquième place pour les hommes de Berdyev.
  • Le Spartak a eu chaud! Match assez fou à Tyumen où le Spartak a bien failli repartir avec le nul contre le Yenisey. Mais un but au bout du temps additionnel permet aux gladiateurs de repartir avec les trois points.
  • Score nul à Grozny. Le derby du sud entre l’Akhmat et l’Anzhi se solde sur un 0-0 malgré de nombreuses actions pour les locaux et surtout une pluie de cartons (8) .

Le classement

Les événements marquants de la semaine

Exploit du CSKA en Champion’s League

Après un premier match nul compliqué sur la pelouse du Viktoria Plzen, le CSKA avait la lourde tâche de recevoir le champion en titre; le Real Madrid. Dans un match délocalisé au Luzniki, l’ambiance était au rendez-vous. Sans Bale, Isco et Sergio Ramos, le Real était diminué, mais reste tout de même un mastodonte européen. Contre toute attente le CSKA va s’imposer suite à un but à la première minute. Les moscovites vont ensuite tout donner défensivement, remercier Akinfeev et souffler quand les montants sauvent le club de l’armée. Malgré un carton rouge pour son légendaire portier dans les dernières minutes, le CSKA l’emporte 1-0 contre le Real Madrid et réalise un des plus beaux succès de son histoire européenne.

L’affaire Mamaev-Kokorin

Les démons de l’extrasportif sont réapparus ! L’affaire qui implique Aleksander Kokorin (Zenit) et Pavel Mamaïev (FK Krasnodar) n’en finit pas de rebondir ! Une véritable saga dramatique qui enflamme les médias depuis mardi !
Non sélectionnés pour jouer avec la Sbornaya, Aleksander Kokorin et Pavel Mamaïev en ont profité dimanche soir pour se retrouver à Moscou avec des amis et faire la fête. Après une soirée surement bien arrosée, les deux acolytes et leurs amis ont commencé à la sortie d’une boite de strip-tease au nord-ouest de Moscou à frapper sans raison des voitures dans un parking. Le chauffeur d’une présentatrice télé, Olga Ushakova, se trouvait là et a eu le malheur d’exprimer ce qu’il pensait de leur comportement. Le chauffeur s’est alors fait tabasser à de nombreuses reprises au point de finir à l’hôpital avec une contusion cérébrale et des blessures à la tête.

L’histoire ne s’arrête pas là. On retrouve deux heures plus tard Kokorin, Mamaïev et toute la bande en train de manger dans un café du centre-ville. Le bruit occasionné dérange fortement un homme qui se trouve à côté. Il le fait savoir, mais les reproches ne sont pas du goût de Kokorin que l’on voit sur une vidéo en train de balancer une chaise à la tête de cet homme qui s’avère être un fonctionnaire du gouvernement travaillant au Ministère de l’Industrie.
Mardi 9 octobre, l’ensemble de l’affaire sort dans les médias avec vidéos à l’appui ! La stupéfaction des internautes et les réactions de la Fédération de football et même du Kremlin se succèdent pour condamner ces faits. Le FK Krasnodar réagit via communiqué pour condamner les gestes de Mamaïev et souhaite faire tout son possible pour rompre le contrat qui lie Mamaïev au club. Le Zenit intervient un peu plus tard pour exprimer son choc, mais attend les conclusions de l’enquête pour prendre les sanctions adaptées.

Celles-ci risquent d’être salées tant les preuves sont à priori évidentes. Mais la question que tout le monde se pose, c’est ce qui est passé par la tête de ces deux hommes qui récidivent après le scandale qui avait suivi l’Euro 2016 et leurs dépenses extravagantes de champagne (250k euros) à Monte-Carlo. Triste de voir que ces deux joueurs au talent indéniable n’ont rien appris de leurs erreurs passées…

Qu’est-il devenu ?

Mark Gonzalez

Mark Gonzalez est un footballeur chilien qui a joué une partie de sa carrière en Russie. C’était au CSKA Moscou de 2009 à 2014, participant notamment au parcours jusqu’en quart de finale de la Ligue des champions 2009-2010. Auparavant, le Chilien était passé par Liverpool, la Real Sociedad et le Betis Séville.

Le départ de Gonzalez est amorcé en 2014 quelques mois avant la fin prévue de son contrat. Il retourne alors dans son pays natal et intègre l’Universidad Católica en prêt tout en restant lié au CSKA Moscou. Il s’agit du premier club professionnel qu’a intégré le Chilien par le passé. Il rejoint pleinement Católica comme agent libre après une rupture de contrat avec le CSKA par consentement mutuel. Il aide son équipe à remporter la Primera Division pour la première fois. Il reste avec son club lors de la première partie de la saison 2015-2016.

En janvier 2016, Gonzalez rejoint le Sport Recife au Brésil et signe un contrat de deux ans. Il se blesse rapidement  après avoir joué un second match. Absent pour un mois à cause de sa blessure, Gonzalez peine à retrouver sa forme.  Au total, il dispute huit matchs joués pour un but marqué au Brésil.

De retour au Chili, à partir de décembre 2016, Mark Gonzales joue très peu. Il évolue avec le club de Colo-Colo. Il ne joue que quatre matchs sur l’ensemble de la saison 2017. Il évolue désormais à Magallanes, club de Santiago qui évolue en Primera B, depuis 2018 et totalise à ce jour douze matchs (dont deux en coupe) avec trois buts.

 

Le XI

Le but du week-end

http://livetv.sx/frx/showvideo/631748_arsenal_tula_ufa/

Frappe enroulée pleine lucarne. Sly nous offre un véritable bijou et permet à son équipe d’Ufa de ramener un point du déplacement sur la pelouse de l’Arsenal Tula.

L’instant foot amateur par @RUSNLF

Une nouvelle rubrique voit son apparition dans votre chronique hebdomadaire. Dima vous emmène le temps d’un instant dans les divisions inférieures locales, car le football russe ne se limite pas qu’à la RPL !

Une déculottée record en D4 moscovite

Un match plus qu’étrange a intrigué les amateurs de football russe le week-end dernier en quatrième division. Le FK Inter Moskva (équipe réserve de Dolgoprudny qui joue en PFL) a perdu sur le score de 43-1 contre l’équipe de l’école numéro 75!

Ce n’était pas une forme de manifestation ou un match truqué (très fréquent malheureusement dans le football amateur russe)! La cause principale d’une telle déroute était la date du match. Organisé un vendredi après-midi, cinq joueurs de l’Inter Moskva n’ont pu se rendre au match. La plupart des joueurs amateurs ne sont pas payés et travaillent à côté ce qui explique les absences.

Des joueurs à la ramasse sur le terrain qui ont rapidement abdiqué. Résultat des courses 43 buts encaissés, deux joueurs ont inscrit chacun vingt buts et même le gardien s’est offert un penalty pour l’école numéro 75. Dernier au classement, l’Inter Moskva vient de connaître une déculottée monumentale et pourrait ne jamais s’en remettre.

Même le tableau d’affichage n’a pu suivre au stade Automobilist, pas de place pour 43 buts, seulement pour 19. Pour revivre ce match riche en buts n’hésitez pas à visionner les temps forts! (https://www.youtube.com/watch?v=Q-T41hb9vfk&t=7s)

Un tableau d’affichage bloqué à 19 buts pour les locaux. ©vk.com/s.fitisov

 

L’actu FNL

La FNL en bref…

Week-end étrange en FNL avec seulement cinq victoires sur 10 matchs et aucune victoire pour les trois équipes de tête. Tomsk n’a pu faire qu’un nul 1-1 contre Sibir tandis que le Spartak 2 restait muet face à Tyumen 0-0. Quant à Tambov, c’est une surprise avec cette large défaite 3-0 face au Shinnik qui retrouve enfin le goût de la victoire.

La bonne affaire a été réalisée par l’Avangard Kursk qui s’est imposé 2-1 contre Chertanovo, permettant ainsi de resserrer les débats en haut de classement. Kursk a pu compter sur un doublé de Roman Akbashev auteur de sept buts cette saison, soit son meilleur résultat en quinze matchs joués et actuellement meilleur buteur du club.

Deux victoires à l’extérieur cette saison avec Nizhny Novgorod contre le Baltika qui retombe dans le rouge avec une deuxième défaite de suite (2-1) et le Mordovia contre Voronezh (2-1). Petite particularité lors du match entre Sochi et Luch durant lequel trois des quatre buts ont été marqués lors des dix premières minutes de la rencontre ! Fallait pas être en retard au stade…

À noter qu’il n’y a pas de trêve internationale pour la FNL qui jouera la 16journée le week-end prochain.


L’équipe Footballski

Retour sur la journée 10 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Skibbe et Châtiments

C'est par une belle soirée de fin d'été que nous assistions ce 12 septembre 2018 à ce qui restera certainement...

Fermer