Retour sur la journée 7 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 2 septembre 2015

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Vous avez déjà l’habitude de notre nouveau format et vous pouvez donc commencer à lire le septième opus de notre rubrique pour connaître les faits marquants de la dernière journée de RPL en date, et découvrir les premiers trophées Footballski car nous élisons le meilleur russe du mois, le meilleur légionnaire ainsi que le meilleur espoir du mois.

Les yeux de la rédac’ :

Certains de nos contributeurs sont, en plus d’être suiveurs du football russe en général, des fans de certains clubs historiques et ils vous font (re)vivre les matchs de leur club chaque week-end:

Kuban Krasnodar 0 vs. 1 CSKA Moscou – Nababkin (88′), par SovietXav.

Sept matchs et sept victoires pour le CSKA Moscou, irrésistible en ce début de saison, même si celle-ci fut bien plus difficile que lors des matchs précédents. Les joueurs de Leonid Slutsky arrivent à Krasnodar en leader invaincu après six journées, qualifiés pour la phase de groupe en Ligue des Champions et surtout confiants à 150%. Face à eux, une équipe du Kuban capable de faire déjouer n’importe qui dans son stade mais qui, malgré les renforts de joueurs expérimentés, s’est affaiblie lors de l’intersaison. Le match est très peu intéressant en première période mais il va prendre une toute autre dimension après la pause quand, à la 51ème minute, les Moscovites vont obtenir un penalty après qu’Ahmed Musa se fasse faucher par Igor Armas, mais Bibras Natkho, le milieu de terrain du CSKA, va complètement rater sa frappe.

Le CSKA va continuer à mettre la pression sur le but du Kuban et la frappe de Zoran Tosic s’écrasera sur le poteau. Enfin, à la 88ème minute, sur un long ballon de Dzagoev, Seydou Doumbia rate son contrôle qui se transforme en déviation pour Kirill Nababkin qui devance la sortie du gardien de Krasnodar pour ouvrir le score. On pense le CSKA à l’abri avec un septième succès en poche mais dans le temps additionnel, Georgi Milanov fait un croche pied à Roman Bugaev et le Kuban va obtenir un penalty décisif. Lorenzo Melgarejo se charge de le tirer mais il est détourné par Igor Akinfeev qui conserve ainsi sa cage inviolée pour la 225ème fois en Russian Premier League mais il permet aussi au CSKA d’accrocher un septième succès consécutif capital au moment où le grand rival dans la course au titre le Zenit Saint-Petersbourg a été défait sur sa pelouse face au Krylya Sovetov.

Une victoire qui permet au CSKA de conserver son leadership avant la trêve internationale, avec quatre points d’avance sur le Lokomotiv, l’autre équipe invaincue du début de la saison. De son coté, le Kuban s’enfonce un peu plus puisque le club de Krasnodar occupe désormais la dernière place du classement, à égalité avec le Rubin Kazan.

Zenit Saint-Pétersbourg 1 vs. 3 Krylya Sovetov Samara – Taranov (49’csc) | Gabulov (17′) Kornilenko (52′, 56′) par Karim Hameg

Vainqueur (3-1) chez le Rubin Kazan la semaine dernière, le Zenit retrouvait son public après la déconvenue (0-2) face à Krasnodar. Le Krylya Sovetov Samara avait tout d’une victime expiatoire même si le promu l’avait emporté (3-0) face au Kuban. Samara se présentait de manière assez prudente avec trois défenseurs centraux. Yohan Mollo était, quant à lui, titularisé en attaque, associé au Biélorusse Sergey Kornilenko. L’ancien stéphanois ne tarde pas à se mettre en évidence : bien isolé sur le côté gauche, il sert en retrait Georgi Gabulov dont la frappe puissante ne laissait aucune chance à Lodygin (17′). C’est le troisième but de la saison pour le frère de Vladimir, le gardien du Dynamo.

Le Krylya Sovetov mène à la pause malgré une mine de Hulk sur coup-franc qui terminait sur la barre, mais voit le champion en titre revenir assez rapidement au retour des vestiaires. Une combinaison entre Ryazantsev et Shatov permet au dernier cité de se retrouver en position favorable. Son centre en retrait est dévié dans ses propres filets par le capitaine de Samara Ivan Taranov (49’). Le Zenit semble alors parti pour s’imposer mais c’est sans compter sur la réactivité des promus. Trois minutes après l’égalisation, le duo Gabulov – Mollo fait à nouveau des merveilles. Cette fois placé sur le côté droit, le Français sert Sergey Kornilenko en retrait qui trompe Lodygin à bout portant. Et quatre minutes après, Mollo s’échappe et sert Kornilenko d’un subtil extérieur du pied. Le Biélorusse, ancien joueur du Zenit, bat Lodygin pour la deuxième fois de la journée. C’est un énorme coup de massue pour le Zenit qui boit le calice jusqu’à la lie lorsqu’il voit le penalty de Hulk repoussé par Konyukhov (61′).

Battu (1-3) à domicile par un promu, le Zenit Saint-Pétersbourg réalise une très mauvaise opération. Il voit le CSKA s’éloigner, le Lokomotiv Moscou lui passer devant et il devra sans doute faire sans son entraîneur André Villas-Boas qui risque une suspension vu son comportement envers le quatrième arbitre. Le déplacement chez le CSKA Moscou, après la trêve, s’annonce déjà capital. Le Krylya Sovetov Samara s’éloigne quant à lui de la zone rouge et il pourra compter sur un Yohan Mollo brillant pour sa première titularisation.

Lokomotiv Moscou 2 vs. 1 FK Krasnodar – Niasse (18′), Kassaïev (56′) | Smolov (11′) par Adrien Morvan 

Intraitable à l’extérieur, le Lokomotiv éprouve plus de difficultés dans son antre de Tcherkizovo, où il a concédé deux matchs nuls contre le Terek Grozny et le Dynamo Moscou. La réception du FK Krasnodar, une valeur montante du championnat russe, est l’occasion pour les cheminots de confirmer leur bon début de saison avant la trêve internationale et de faire plaisir à leurs fans. Krasnodar, qui est également une excellente équipe en déplacement, veut recoller aux places européennes en profitant des revers cinglants du Spartak et du Zenit. Côté moscovite, aucun changement par rapport au match contre Oufa, Kolomeïtsev est reconduit au poste de meneur à la place de Mirantchouk. En revanche, en ce qui concerne Krasnodar, Kononov hésite encore sur l’identité de son trio d’attaque. Cette fois, il titularise Laborde, Ari et Smolov, une option qui manque un peu de vitesse pour jouer les contres à fond. Malgré la possession de balle en faveur du Lokomotiv, c’est bien Krasnodar qui ouvre le score sur sa première occasion, d’une superbe frappe enroulée de Smolov. Ćorluka, complètement attentiste, et Tarassov, qui s’est fait crocheté comme un poussin en se jetant, ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Les cheminots reprennent très vite le fil de la rencontre avec l’un de ces buts improbables dont ils ont le secret. Niasse, lancé comme un bolide dans la défense des byki, se retrouve les quatre fers en l’air aux cinq mètres cinquante et parvient au dernier moment à balayer le ballon dans la direction de Dikan. Le gardien ukrainien laisse glisser le cuir entre ses gants et n’a plus qu’à le ramasser à quatre pattes au fond des filets (1-1). Pour lui, ce n’est que le début d’un long chemin de croix. La seconde période confirme l’ascendant du Lokomotiv, avec une équipe de Krasnodar qui mise tout sur les frappes lointaines de Mamaïev et Smolov. Tarassov, jusque-là dans un mauvais jour, nous gratifie d’un coup du sombréro et d’un retourné qui vient mourir sur le poteau adverse. La balle a à peine le temps de quitter la surface qu’elle revient dans les pieds de Niasse, dont la frappe est détournée par Dikan… sur la tête de Kassaïev, qui n’en demandait pas temps (2-1).

Ce deuxième but achève de déstabiliser le gardien des Vert et Noir, qui enchaîne les dégagements dans les pieds de Maicon, entré en jeu à la place de Niasse à la 70e minute. Le Brésilien, très en jambes, sème à plusieurs reprises la panique entre Sigurdsson et Granqvist. Malheureusement, Samedov, qui n’a décidément plus les jambes pour jouer un match entier, fait échouer tous les contres. A l’arrivée, un résultat fort pour le Lokomotiv, qui va aborder les joutes européennes avec un matelas de points assez confortable (et inattendu). Kononov, lui, peut continuer à se creuser la tête pour trouver la bonne alchimie dans le secteur offensif.

 

La lutte pour le maintien et le reste des matchs du week-end

S’il s’agit de deux rubriques distinctes normalement, en ce début de saison il est encore difficile de différentier les candidats au maintien de ceux du ventre-mou donc les sujets sont mélangés.

Ural manque le coche. Dans un contexte particulier puisque son entraîneur Goncharenko était absent pour raisons personnelles, le club d’Ekaterinbourg recevait le Terek. Les O ont tout fait pour l’emporter, puisqu’en vingt minutes les locaux menaient déjà 2-0 grâce à Manucharyan et Fontanello. Les joueurs du Terek sont revenus de nulle part en profitant de la faiblesse défensive d’Ural pour revenir à égalité à la pause par l’intermédiaire de Rybus et de Sadaev. Aissati permettant même au Terek de passer devant jusqu’à l’égalisation d’Erokhin en toute fin de match. Un nul qui n’arrange personne.

Rostov confirme. C’est l’équipe surprise de ce début de saison ; barragiste la saison passée, Rostov réalise un excellent départ. L’Amkar était un bon test pour les locaux qui l’ont emporté au forceps 1-0 grâce à Noboa. Bien aidé par l’expulsion d’Ogude en début de deuxième période, Rostov a également passé une soirée tranquille derrière avec aucun tir cadré pour Perm !

Le Dinamo se relance. A la traîne depuis la reprise, l’ancien club de Valbuena s’est bien relancé en l’emportant 2-0 contre Ufa. Sans son buteur vedette, Aleksandr Kokorin, suspendu après son coup de boule du week-end dernier, c’est Kozlov et Dyakov sur penalty qui ont apporté trois précieux points dans la musette du club de la capitale.

Ebecilio félicité et c'est l'Anzhi qui gagne son premier match de la saison.

Ebecilio félicité et c’est l’Anzhi qui gagne son premier match de la saison.

Première pour l’Anzhi. Seule équipe avec le Terek à n’avoir remporté le moindre match cette saison, l’Anzhi s’est offert le scalp du Spartak, chez lui s’il vous plaît ! Ebecilio et Zhirov sont les buteurs pour le club de Makhachkala, tandis que Kombarov avait réduit le score sur penalty. Un score d’autant plus suprenant que le Spartak réalise un bon début de saison avec la quatrième place. Il faut dire que le jeu physique et agressif de l’Anzhi (cinq cartons jaunes) a posé des soucis aux Moscovites !

C’est la cata à Kazan ! Nouvelle défaite pour le Rubin, cette fois-ci face au Mordovia, adversaire direct pour le maintien. La désormais lanterne rouge du championnat a perdu 2-1 à Saransk et s’est vue réduite à dix dès la demi-heure de jeu suite à une faute du portier Ryzhikov dans sa propre surface. Stevanovic sur penalty et Mukhametshin sont les buteurs pour le Mordovia tandis que Portnyagin a réduit le score à l’heure de jeu.

 

La polémique du week-end :

Samedi dernier, lors de la défaite du Zenit sur sa pelouse face au Krylia Sovetov Samara, le technicien portugais a été expulsé pour avoir bousculé le quatrième arbitre. Une nouvelle altercation qui n’améliore pas l’image de Villas-Boas devenu très impopulaire ces derniers temps, une partie du public réclamant d’ailleurs son départ a la fin du match.

A la fin du match, l’entraîneur portugais déclarait qu’il avait déjà eu l’envie de démissionner à la fin de la saison dernière mais que sa demande avait été rejetée par le board du Zenit. Mécontent de la stratégie de recrutement et désabusé par le nouveau règlement du championnat le limitant dans ses choix, il estime avoir apporté le maximum et ne peut plus travailler dans ces conditions. Pour rajouter de l’huile sur le feu, les médias annonçaient cette semaine que le Zenit était en négociations avec plusieurs coachs pour remplacer le Portugais, deux noms ont fait surface : le premier celui de Viktor Goncharenko, ex-coach de l’Ural Ekaterinbourg qui a quitté son poste dans des conditions assez surprenantes la semaine dernière. L’autre nom, c’est Jürgen Klopp, bien que l’on peut douter de la véracité de cette information, le Zenit ferait le forcing pour s’attacher les services du technicien allemand pour remplacer Villas-Boas. En tous les cas, il y aura sans doute du changement sur le banc du coté de Saint-Petersbourg et cela pourrait arriver plus vite que prévu.

 

L’ancien du week-end :

Poussé dehors par la politique des quotas en RPL, José Salomón Rondón a quitté le Zenit pour signer en Angleterre, à West Bromwich Albion. Titulaire ce samedi sur la pelouse de Stoke City, l’international vénézuélien a marqué son premier but en Angleterre, celui qui a offert la victoire (1-0) aux Baggies. Ironie du sort, la rencontre se déroulait en même temps que celle entre le Zenit et le Krylya Sovetov avec le résultat que vous connaissez désormais… de quoi donner encore plus de matière à André Villas-Boas pour ses longues tirades contre le règlement.

Le but du week-end :

Pour son retour sur les terrains russes, Cristian Noboa offre la victoire à Rostov d’une magnifique frappe lointaine dans la lucarne de Gerus. Appréciez !

L’équipe-type du week-end :

Pour sa première titularisation, Yohan Mollo rejoint notre équipe-type en compagnie de son coéquipier Kornilenko.

Le classement :

Le Zenit perd sa deuxième place au profit du Lokomotiv !

Le point FNL :

Rien à signaler pour les deux leaders : dans le dernier match de la journée, le Tom Tomsk s’est imposé sur la pelouse du Shinnik (1-0) grâce à un but de Nemov ; ils se sont donc bien repris de leur élimination en coupe cette semaine, et ce malgré l’expulsion de Maksim Bordachev. De son côté, le Gazovik a battu le Torpedo Armavir de Karpin deux buts à zéro. Ce dernier a d’ailleurs dit que posséder huit points était déjà un miracle dans leur situation. Le Volga Nizniy-Novgorod est également inarrêtable et s’est imposé 2-1 face à la lanterne rouge, le KAMAZ, grâce à Zamaliev en fin de match. Arsenal s’est aussi imposé 2-0 à Yenisey, un succès acquis en fin de match.

En bas de tableau, Tosno continue de sombrer. Malgré le bol d’air que lui a offert la coupe, ils sont tombés sur le terrain d’Astrakhan un but à zéro. Ivan Stolbovoy a lui permis au Luch-Energiya de triompher du Baïkal Irkutsk sur le même score. C’est également sur ce score que le promu, Fakel Voronezh, que nous vous présenterons bientôt et qui ne s’arrête plus de gagner, a battu un SKA-Energiya Khabarovsk qui s’enfonce de plus en plus.

Dans les deux premiers matchs de la journée qui ont eu lieu dimanche, Tyumen, tout d’abord, grâce à un but victorieux de Chudin, a battu le Zenit-2 sur le score de 2 buts à 1 alors que le Sokol Saratov a fait match nul deux buts partout face au Spartak-2 qui avait fait joué Denis Davydov, buteur pour l’occasion. Enfin, grâce à Maksim Zhitnev, le Sibir s’est repris en dominant le Baltika Kaliningrad sur le score à la mode de 1-0.

La FNL continue le week-end prochain malgré la trève internationale avec notamment un Spartak-2 vs Volga.

FNL7


LES TROPHÉES FOOTBALLSKI 

 

Le Russe du mois (juillet-août) : Oleg Aleksandrovich SHATOV (Олег Александрович ШАТОВ)

Oleg ShatovÉgalement cité par la rédaction: Igor Akinfeev.

L’ancien joueur de l’Ural et de l’Anzhi était, avec Yuri Lodygin et Igor Smolnikov, l’un des rares Russes titulaires indiscutables au Zenit Saint-Pétersbourg. Il faut dire que les performances de l’international de 25 ans justifiaient cet état de fait. En ce début de saison, Shatov s’est illustré par son activité dans son couloir gauche, comme toujours, mais il s’est également découvert des talents de buteur avec déjà quatre réalisations en six matchs cette saison. Lui qui était l’un des rares joueurs du Zenit à surnager dans le marasme de la rencontre face à Samara a bien mérité son titre de meilleur russe de ce début de saison.

 

Le légionnaire du mois (juillet-août) : Quincy Promes (NED)

Quincy PromesÉgalement cités par la rédaction: Roman Eremenko (FIN) et Ahmed Musa (NGA).

L’ancien joueur de Twente réalise un gros début de saison sur la lancée de sa saison dernière et il est, avec Dmitri Alenichev bien sûr, le principal artisan du renouveau des Miaso. Il a déjà inscrit quatre buts depuis le début de saison, et pas les plus moches, comme vous avez pu le remarquer toutes les semaines sur Footballski. Avec lui le championnat de Russie tient un joyau, en espérant qu’il reste encore longtemps. Nul doute que s’il continue sur ce rythme, il ne sera pas loin du trophée de joueur de l’année en fin de saison. Il a d’ailleurs été élu meilleur joueur du mois d’août par les internautes russes.

 

L’espoir du mois (juillet-août): Grigori Pavlovich MOROZOV (Григорий Павлович МОРОЗОВ)

Grigori MorozovÉgalement cités par la rédaction: Aleksey Miranchuk et Oleksandr Zinchenko (UKR).

L’arrière gauche du Dinamo Moscou est très certainement le joueur que l’on attendait le moins. Pourtant, le jeune russe permet au club moscovite de ne pas décrocher au classement. Auteur de deux buts, déjà, en championnat, le latéral produit également des matchs de qualité défensivement. A lui désormais de tenir dans la durée car vous connaissez tous bien la propension qu’ont les jeunes espoirs russes à décevoir plus ou moins rapidement. A suivre donc.

 

 

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg, Adrien Morvan & Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 7 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Henrikh Mkhitaryan, porte-drapeau de l’Arménie

Peu de joueurs arméniens sont connus en Europe. Plus réputés pour leurs joueurs d’échecs et leurs sportifs de combats d'excellence, les...

Fermer