Retour sur la journée 7 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 9 septembre 2018

Au bonheur du Shakhtar Donetsk ! Les échecs du Dynamo Kiev et du FK Oleksandriya permettent au champion en titre de s’installer seul en tête du classement. Pendant ce temps, un Zarya Lugansk remis de sa déception européenne n’a laissé aucune chance à l’Arsenal Kiev de Fabrizio Ravanelli.

Les résumés du week-end

Shakhtar Donetsk 2-0 Mariupol

Une semaine après sa brillante victoire face à l’Olimpik Donetsk (5-2), le Shakhtar Donetsk devait disputer un nouveau derby, cette fois à domicile (donc à Kharkiv) face à Mariupol. En cas de victoire, le Shakhtar était assuré de conserver sa première place et donc de passer la trêve internationale en position de leader.
Avec son équipe habituelle (seul Danchenko, remplacé par Butko, n’était pas titulaire), le Shakhtar mettait la pression d’entrée et se créait la première occasion de la rencontre après moins d’une minute sur un retourné acrobatique de Júnior Moraes qui fuyait le cadre de Halchuk. Trois minutes plus tard, le coup franc direct de Rakitskiy passait d’un rien à côté du poteau. Enfin, peu avant la fin du premier quart d’heure, Júnior Moraes perdait son face à face avec le gardien de Mariupol (14′).

La domination totale du Shakhtar dans cette entame de match aurait pu être récompensée par un penalty pour une faute de Bilyi sur Marlos non sifflée par l’arbitre (21′). Chanceux de ne pas être mené au score, Mariupol voyait ensuite son gardien Halchuk faire des miracles face à Taison (33′) et Wellington Nem (37′). C’est finalement peu avant la pause que la muraille de Mariupol allait enfin finir par céder : Taison lançait Ismaily dont le centre trouvait Júnior Moraes qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond pour marquer, déjà, son septième but de la saison (43′). De manière logique, le Shakhtar Donetsk menait à la pause.

En deuxième période, le champion en titre mettra moins de temps à faire preuve de réalisme puisqu’il doublera la mise dès la 56ème minute : Taison trouvait Marlos qui centrait en retrait. Désireux d’enlever le ballon à un Wellington Nem qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets, le défenseur franco-camerounais Joyskim Dawa ne parvenait qu’à marquer contre son camp. Face à une équipe qui ne pouvait rien faire de mieux que de défendre, la rencontre était déjà gagnée. Le Shakhtar Donetsk manquera à de nombreuses reprises l’occasion d’aggraver encore la marque : Júnior Moraes manquera de peu le but vide (61′) tandis que Taison voyait Halchuk repousser sa tentative sur coup franc (76′). Ancien joueur de Mariupol, Serhiy Bolbat se procurera la dernière occasion, voyant sa frappe être repoussée par Halchuk (89′).

Face à une équipe de Mariupol emmenée par un gardien héroïque, le Shakhtar Donetsk s’impose (2-0) et conserve donc la tête de l’UPL. Trêve internationale oblige, il pourra donc étrenner sa couronne de leader pendant deux semaines.

Dynamo Kiev 0-2 Karpaty Lviv

Un match parti sur les chapeaux de roues au Stade Olympique de Kiev avec une énorme occasion manquée par Vladyslav Supryaga. Le jeune attaquant du Dynamo se retrouve seul face au but quasi vide après une belle combinaison entre Kedziora et Tsygankov qui termine en centre détourné. Il se jette mais ne peut, du bout du pied, redresser suffisamment le ballon qui heurte le poteau.

Le Karpaty réagit au quart d’heure de jeu. Jorge Carrascal profite d’une mauvaise relance de la défense de Kiev pour affronter Denys Boyko en duel. Le portier du Dynamo repousse la tentative du colombien. Une nouvelle relance hasardeuse atterrit dans les pied d’un maillot vert. Sergiy Myakushko en profite pour s’introduire dans la surface avant de servir Maryan Shved au second poteau qui ouvre le score. Le jeune ailier passé par Séville double même la mise avant la pause. Servi par Carrascal sur la droite, Shved mystifie Tamas Kadar d’un croché avant d’envoyer un missile dans le petit filet de Boyko.
La seconde période voit l’expulsion du défenseur Adi Mehremic pour un deuxième jaune après une faute sur Nazary Rusyn. Le coup franc qui s’en suit amène trois énormes occasions de suite pour le Dynamo qui bute coup sur coup sur un Kuchynskiy impérial sur sa ligne. Et quand ce n’est pas le portier du Karpaty, c’est le poteau qui repousse une frappe de Sidcley puis la barre pour le coup franc de Tsygankov. Le Dynamo donne tout ce qu’il a en fin de match mais ne parvient pas a revenir au score. Le Karpaty s’impose à Kiev face à une formation bien fébrile défensivement et incapable de convertir ses occasions. Une belle claque pour le Dynamo qui reste sur trois matchs sans victoires.

Arsenal Kiev 0-5 Zarya Lugansk

Éliminé cruellement face au Red Bull Leipzig par un penalty de dernière minute lors de son barrage de Ligue Europa, le coach du Zarya Yuri Vernydub a publiquement évoqué la possibilité de prendre une pause après la désillusion allemande. Le Zarya a encore échoué à se qualifier par les préliminaires pour la phase de groupe. En 2014-2015, c’était déjà un but de dernière minute qui avait entraîné son élimination face au Feyenoord Rotterdam. Ainsi, personne d’autre que Lugansk ne pouvait être aussi motivé à l’idée de décrocher la troisième place du championnat et une qualification directe (sauf en cas de victoire d’un petit club en Coupe). Une qualification passe par un redressement des résultats domestiques et l’Arsenal Kiev, vainqueur du Karpaty Lviv à Lviv, se dresse en premier opposant vers ce nouvel objectif.

Le Zarya débloque très rapidement le score par un but de la tête d’Oleksandr Karavayev (0-1, 5’), puis une offensive encore venue de la droite se termine par une passe en retrait de Karavayev et un tir au sol de Dmytro Khomchenovsky (0-2, 13’). Kiev répond par deux belles occasions par Pavlo Orikhovskyi dont le décalage pour Serhiy Datsenko débouche sur un centre bas qui ne trouve personne, puis par Serhiy Hryn, prêté par le Shakhtar, qui parvient à se démarquer, à effacer la défense et à enclencher son tir croisé, arrêté uniquement par un défenseur de justesse. La réponse des visiteurs ne se fait pas attendre. Après un long ballon repris de justesse par le gardien de l’Arsenal, Rafael Rãtao parvient à lober le gardien à la reprise d’une passe longue et croit alourdir le score mais le ballon est sorti par des défenseurs adverses revenus juste avant qu’il ne franchisse la ligne. Ce n’est que partie remise. Dmytro Khomchenovsky est à la réception d’une passe longue juste avant la mi-temps et envoie son centre au sol vers Rafael Rãtao qui bat le gardien Serhiy Sitalo (0-3, 43’).

Le Zarya continue sur sa lancée après la mi-temps. Oleksandr Karavayev accélère sur sa droite et centre en direction de Vasyl Pryima dont la frappe est contrée d’une main décollée d’Andriy Dombrovskyi en pleine surface de réparation. Pas besoin de penalty ; le ballon revient sur Bogdan Lednev qui expédie le ballon dans les filets (0-4, 51’). Enfin, une frappe spectaculaire de Dmytro Khomchenovsky aux 22 mètres passe sous la barre transversale vient donner plus d’ampleur au score (0-5, 68’).Bonne réaction du Zarya Lugansk après la désillusion de jeudi. Ce résultat doit maintenant installer une dynamique positive à maintenir après la trêve internationale, chose qui avait fait défaut au club de l’est de l’Ukraine l’an dernier et l’avait empêché de décrocher sa qualification directe pour les poules de la C3.

Les autres rencontres

  • Le Vorskla Poltava respire après son succès (2-1) face aux Chornomorets Odessa, son deuxième sur les trois derniers matchs. Vladyslav Kulach s’est rattrapé de son penalty raté en première période (24′) en ouvrant le score en début de deuxième mi-temps (49′). Artem Chorniy égalisera ensuite pour le club d’Odessa (63′) sur coup franc avant qu’un malheureux but contre son camp de Dmytro Ryzhuk n’offre la victoire au Vorskla en fin de rencontre (88′). Les deux équipes comptent le même nombre de points mais les Chornomorets, grâce à une meilleure attaque, occupent la sixième place. Le Vorskla n’est que huitième, devancé par l’Olimpik Donetsk à la différence de buts.
  • L’Olimpik Donetsk, justement, s’est bien remis de la claque que lui a infligé le Shakhtar dans le derby en l’emportant (1-0) chez le Desna Chernihiv. Dmytro Bilonoh a inscrit l’unique but de la rencontre (54′). L’Olimpik Donetsk est septième à égalité de points avec les Chornomorets Odessa, sixièmes, tandis que le Desna redescend à la neuvième place.
  • Oleksandriya a manqué l’occasion de mettre la pression sur le Shakhtar Donetsk en concédant le nul (2-2) sur le terrain du FK Lviv. Le promu a très rapidement pris les devants puisqu’il menait au score après un peu plus de vingt minutes de jeu grâce à ses Brésiliens Bruno Duarte (8′) et Lucas Taylor (21′). Oleksandriya a réagi en seconde période grâce à ses remplaçants Hrytsuk (54′) et Sitalo (83′) et se retrouve deuxième derrière le Shakhtar. Le FK Lviv est quant à lui dixième.

Le classement

Matchs joués, victoires, nuls, défaites, buts marqués, buts encaissés, différence de buts, points

1Shakhtar Donetsk7601184+1418
2Oleksandriya7511103+716
3Dynamo Kiev641153+213
4Zarya Lugansk732295+411
5Chornomorets Odessa72327709
6Olimpik Donetsk7232810-29
7Vorskla Poltava7304610-49
8Karpaty Lviv722389-18
9Desna Chernihiv721489-17
10FK Lviv713379-26
11Mariupol6114713-64
12Arsenal Kiev7115415-114


L’équipe-type du week-end


Le but du week-end

La cerise sur le gâteau. Revenu au Zarya Lugansk cet été après trois années d’exil entre l’Espagne, la Pologne et la Russie, Dmytro Khomchenovskyi s’est offert un doublé lors de la large victoire de son équipe sur le terrain de l’Arsenal Kiev (5-0), en ouvrant et en clôturant la marque. Son deuxième but est un véritable chef-d’œuvre .

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Sumy (D2) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © ultras.org.ua

Retour sur la journée 7 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2018 – 5 espoirs du championnat slovène

Le championnat slovène n'est pas le plus rapide ni le plus technique, et encore moins le plus puissant. Forcément, le...

Fermer