Retour sur la journée 7 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 29 août 2017

L’UPL s’est trouvée un nouveau leader ce week-end, un retournement de situation dicté par des circonstances exceptionnelles qui ont conduit le Dynamo Kiev à ne pas disputer son match sur le terrain de Mariupol. Retour sur la septième journée du championnat d’Ukraine avant la première trêve internationale de la saison.

Les résumés du week-end

Mariupol vs. Dynamo Kiev

La confrontation entre le promu Mariupol et le leader du championnat, le Dynamo Kiev, n’a tout simplement pas eu lieu du fait de la non-présence de ce dernier. Cette rencontre alimentait depuis des semaines la polémique au sein du football ukrainien après que les services de renseignements aient émis une note sur une possible attaque terroriste. La ville ne se trouvant qu’à une vingtaine de kilomètres de la zone de guerre. Voyant leurs demandes de report déboutées une à une par la ligue, les dirigeants du Dynamo avaient annoncé samedi leur intention de ne pas se rendre à Mariupol le lendemain. Le Dynamo a officiellement demandé à la ligue et à la fédération de football de trouver une autre date pour la rencontre et de s’arranger avec les services de sécurité pour que le déplacement futur, si proche de la zone de conflit, soit entièrement et correctement sécurisé, à défaut de jouer sur terrain neutre dans une autre ville. La FFU examinera cette semaine la demande faite par le club de la capitale et décidera donc des suites à donner. Il est bon de noter que le règlement ukrainien prévoit une défaite sur tapis vert pour l’équipe qui se présentera avec plus de 30 minutes de retard. Le Dynamo pourrait donc se voir crédité d’une défaite 3 à 0 en cas de refus de la fédération de jouer cette rencontre à une date ultérieure.

© Futbol 1

Veres Rivne vs. Shakhtar Donetsk

Avec le report du match du Dynamo Kiev, le Shakhtar Donetsk avait l’occasion de passer au moins provisoirement en tête du classement. Il devait pour cela s’imposer sur le terrain du Veres Rivne (la rencontre se déroulait en fait à Lviv), promu, mais surprenant cinquième à l’issue de la sixième journée.

Le Shakhtar se présentait dans son 4-2-3-1 traditionnel avec les mêmes titulaires que d’habitude. Viktor Kovalenko conservait la confiance de Paulo Fonseca et était titulaire au poste de meneur de jeu au détriment de Taison.

La rencontre démarre de la pire des manières possibles pour le Shakhtar, mené au score après moins de deux minutes de jeu. La défense se fait bêtement avoir sur un coup franc a priori anodin au milieu de terrain. Valeriy Fedorchuk est trouvé dans le dos de la défense du champion en titre, contrôle et bat Pyatov à bout portant. Le Veres mène 1-0 grâce à un but de l’ancien joueur du Dnipro et du Dynamo Kiev. Surpris, le Shakhtar tente d’égaliser rapidement et voit la tête de Ferreyra passer juste au-dessus des buts gardés par Bandura (12′). À la pause, un Veres opportuniste mène 1-0.

En deuxième période, Taison entre à la place de Kovalenko, mais c’est un autre brésilien qui sonnera le réveil du Shakhtar. Excellent en ce début de saison, Marlos va permettre aux siens de remettre la main sur le match tout d’abord en inquiétant Bandura sur une frappe (48′) puis en égalisant (55′). Parti depuis l’aile droite, Marlos réalisait un une-deux avec Taison avant de battre Bandura sur une frappe contrée pour son quatrième but de la saison, celui qui lui permettait de prendre seul la tête du classement des buteurs. Dans la foulée, le Veres manque d’un rien de reprendre l’avantage, mais la frappe de Serhiychuk, qui profitait d’une interception ratée de Rakitskiy et d’une défense étrangement passive, touchait le poteau (59′). Pour aller chercher la victoire, Fonseca choisissait alors de jeter ses dernières forces dans la bataille en faisant entrer Blanco Leschuk et Dentinho. Ce dernier changement sera décisif puisque c’est le joker brésilien qui inscrira le but de la victoire. Dentinho récupérait une frappe ratée de Fred (transformée en passe) et ne manquait pas la cible dans son duel avec Oleksandr Bandura (88′).

De justesse, le Shakhtar Donetsk obtenait sa cinquième victoire consécutive et s’emparait donc seul de la tête du classement avec néanmoins un match de plus que le Dynamo Kiev. La prestation du jour était néanmoins assez inquiétante surtout en vue des difficiles échéances (Naples, Manchester City et Feyenoord) qui attendent le champion d’Ukraine en Ligue des Champions.

Zarya Lugansk vs. Chornomorets Odessa

Après avoir remporté la première victoire de la saison il y a deux semaines face au Veres Rivne, le Zarya était retombé dans ses travers sur la pelouse du Zirka. À quand le retour sur solide troisième de l’an dernier ? La « réception » des Chornomorets Odessa était une occasion de se relancer. En effet, l’ancien adversaire de Lyon connaît un début de saison encore pire que celui du Zarya. Lanterne rouge du championnat, les Chornomorets n’ont remporté qu’un seul point contre Oleksandriya au soir du match. Le Zarya a donc sauté sur l’occasion pour se relancer.En deux minutes seulement, Iury débloque le score en ouvrant la marque à l’intérieur de la surface. Sept minutes plus tard, une passe surréaliste du défenseur visiteur Kovalets offrait à Iury un face-à-face qu’il ne ratait pas. Déjà 2-0, les Chornomorets sont assommés. Le cauchemar continue pour les visiteurs crispés qui prennent trois cartons jaunes et qui font faute sur Babenko avant même d’atteindre la demi-heure de jeu. Hrechyshkin se charge de la sentence et 3-0 pour le Zarya. Sur une belle frappe depuis l’entrée de la surface, Hordiyenko se fait plaisir et alourdit encore la marque. 4-0. Quand l’arbitre siffle la mi-temps, Odessa est désemparé et catastrophique. Le Zarya fait quand à lui le plein de confiance.En deuxième mi-temps, les changements de l’équipe visiteuse ne changent rien et la débâcle continue. D’abord, Iury se permet de rater un penalty (de se le faire rattraper à deux reprises plutôt), puis Karavaev, revenu de Fenerbahçe où il ne s’est pas imposé, marque le 5-0. Heureusement pour les Chornomorets que le gardien ouzbek Smorodin a été dans son match sans quoi le score aurait été deux fois plus lourd. Le Zarya a-t-il relancé sa saison ? À suivre.

Les autres rencontres

  • Le Zirka Kropyvnytsky enchaîne. Après avoir obtenu sa première victoire de la saison le week-end dernier, le Zirka a décroché son premier succès à l’extérieur de la saison sur le terrain du Stal Kamianske (1-0), qui enchaîne pour sa part une cinquième défaite consécutive. Maksym Pryadun a inscrit à la 36ème minute l’unique but de la rencontre et l’addition aurait pu être plus lourde si Ihor Zahalskyi n’avait pas raté un penalty (85′). Le Zirka Kropyvnytsky remonte à la septième place et passe devant le Stal Kamianske, désormais huitième.
  • Aucun but n’a été inscrit dans la rencontre qui opposait l’Olimpik Donetsk au Karpaty Lviv.
  • Le Vorskla Poltava poursuit son bon début de saison en s’imposant (1-0) sur le terrain d’Oleksandriya. Pavlo Rebenok a inscrit l’unique but du match à la 28ème minute. Le Vorskla est troisième et est même revenu à hauteur du Dynamo Kiev tandis qu’Oleksandriya, toujours à la recherche de sa première victoire de la saison et tout fraîchement éliminé de la Ligue Europa, occupe l’avant-dernière place.

Le classement

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

Un choix par défaut ou presque. Celui-ci a été choisi davantage pour la qualité de la contre-attaque et pour la tentative de passements de jambes du passeur Oleksiy Chychykov que pour la finition plutôt simple de Maksym Pryadun. Grâce à ce but, le Zirka Kropyvnytsky s’est imposé 1-0 sur le terrain du Stal Kamianske, obtenant son deuxième succès de la saison.

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras .org.ua

FC Poltava (D2) | © ultras .org.ua

FC Poltava (D2) | © ultras .org.ua

Polissya Zhytomyr (D3) | © ultras .org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © ultras .org.ua

Retour sur la journée 7 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#111 Les images de la semaine

On est mardi, les images reviennent, numéro 111, cette fois-ci on voyage en Roumanie, en Bosnie-Herzégovine, en Slovaquie, en Serbie,...

Fermer