Retour sur la journée 6 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 26 août 2015

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Vous avez déjà l’habitude de notre nouveau format et vous pouvez donc commencer à lire le sixième opus de notre rubrique pour connaître les faits marquants de la dernière journée de RPL en date, et tout comme Yohan Mollo, découvrir de plus près le football russe.

Les yeux de la rédac’ :

Certains de nos contributeurs sont, en plus d’être suiveurs du football russe en général, des fans de certains clubs historiques et ils vous font (re)vivre les matchs de leur club chaque week-end:

CSKA Moscou 2 vs. 1 FK Rostov-na-Donu – Musa (67′), Dzagoev (88′) | Azmoun (10′),   par SovietXav.

Défait lors du premier match de barrage de Ligue des Champions contre le Sporting CP dans la semaine, le CSKA Moscou souhaitait maintenir son avance en championnat avant de pouvoir maintenir sa concentration sur le match retour et la réception des Portugais à Khimki.

C’est presque avec une équipe alternative que les Moscovites accueillent Rostov, en tout cas un turn-over défensif a été effectué (Alexei Berezutsky et Georgi Schennikov titulaires, Wernbloom remplaçant) et certains joueurs manquent encore de repères. En témoigne l’ouverture du score de Rostov après 10 minutes de jeu par l’international iranien Serdar Azmoun qui va profiter des espaces dans la défense expérimentale moscovite pour tromper Akinfeev.

On ne va pas se mentir, le match est relativement inintéressant, le bloc défensif de Rostov façonné par Kurban Berdyev est solide et les espaces sont rares, il faudra attendre l’heure de jeu et le réveil du CSKA (qui coïncide avec l’entrée en jeu du milieu de terrain suédois Pontus Wernbloom) pour avoir un peu de spectacle. Les Moscovites vont retrouver un équilibre offensif et défensif et Ahmed Musa va égaliser quatre minutes après l’entrée en jeu de son partenaire.

Les joueurs de Slutsky vont reprendre le dessus physiquement et en toute fin de match c’est Alan Dzagoev va inscrire le but de la victoire et offrir aux siens un sixième succès en 6 matchs de championnat établissant un nouveau record pour le CSKA Moscou qui ne s’était jamais imposé consécutivement lors des 6 premières journées. Les Moscovites conservent la place de leader et peuvent se concentrer de nouveau sur le match retour contre le Sporting. De son coté, Rostov est cinquième et réalise, tout de même, un bon début de saison.

Rubin Kazan 1 vs. 3 Zenit Saint-Pétersbourg – Bilayetdinov (72′) | Shatov (16′ 84′) Hulh (78′) par Karim Hameg

Moyennement convaincant en Europa League, le Rubin avait remporté son premier match de la saison en championnat le week-end dernier, sur le terrain du Kuban Krasnodar. Le Zenit Saint-Pétersbourg restait lui sur une défaite, la première de la saison, face à l’autre club de Krasnodar.

Le Zenit devait donc se rassurer au Tatarstan et il ne tarda pas pour ouvrir le score: à la réception d’une longue transversale de Hulk, Axel Witsel contrôlait le ballon avant de servir Shatov d’une subtile talonnade. L’international russe, après s’être mis en position favorable, n’avait plus qu’à conclure (16’). Dominateur dans le jeu mais peu tranchant devant les buts adverses, le champion en titre se faisait surprendre par les locaux. À la 72ème minute, Maksim Kanunnikov débordait sur le côté droit pour centrer. Profitant des errements défensifs adverses et d’une sortie douteuse de Lodygin, Diniyar Bilyaletdinov, seul face au but, n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. L’ancien joueur du Lokomotiv, d’Everton et du Spartak, arrivé cet été, marquait pour la première fois pour le club entraîné par son père Rinat.

Le Zenit pouvait heureusement compter sur Hulk. Peu en vue sur les derniers matchs, le Brésilien redonnait l’avantage à son club dans un style qui n’est pas vraiment le sien : tout en finesse, sur une jolie frappe enveloppée qui laissait Ryzhikov sans réaction (78′). Hulk sera ensuite passeur décisif pour Oleg Shatov (84’), auteur d’un doublé et désormais meilleur buteur du championnat.

Cette victoire (3-1) permet au Zenit de rester deuxième, à trois points du CSKA Moscou. Le Rubin concède en revanche sa cinquième défaite en six matchs et est quatorzième.

FK Ufa 0 vs. 3 Lokomotiv Moscou par Adrien Morvan 

Ufa n'était pas de taille face aux cheminots

Ufa n’était pas de taille face aux cheminots

C’est une équipe d’Ufa rassurée par sa première victoire contre Saransk qui accueille le Lokomotiv dans son stade Neftianik tout beau tout neuf. Les cheminots, quant à eux, restent sur 3 succès en 3 matchs à l’extérieur : un bilan solide. D’emblée, la rencontre se présente pour le Lokomotiv comme une répétition du match à Ekaterinbourg. Une mésentente dans la défense d’Ufa permet à Niasse d’ouvrir le score dès la 5e minute (0-1). Les Bachkirs ne se relèveront jamais de ce cafouillage précoce, répondant aux attaques du Loko par des fautes brutales. Cela n’empêche pas la paire de centraux Osipov-Tumasyan d’être régulièrement aux fraises, comme lorsqu’ils laissent Kasaev ajuster le gardien en toute tranquillité sur le deuxième but (0-2). Étrange passivité, surtout de la part d’une équipe qui nous avait habitués à plus de rigueur défensive.

La suite du match est à l’avenant. Le milieu nigérian Igboun se fait logiquement expulsé à l’heure de jeu pour une énième faute grossière sur Schischkin. Les rouges et verts ne poussent pas vraiment leur avantage, se contentant de quelques incursions timides dans la surface adverse. L’ancien Niçois Pejčinović, libre de tout marquage, inscrit le troisième et dernier but sur un corner de Kasaev (0-3). Ufa cède là une victoire facile au Lokomotiv, qui n’en demandait pas tant. C’était sans doute la meilleure manière de répondre à Slutsky, qui n’a sélectionné aucun cheminot pour les matchs contre la Suède et le Liechtenstein (5 et 8 septembre). Dans les prochains mois, il faudra également convaincre le nouveau patron des chemins de fer russes, Oleg Belozerov, de continuer à financer un club de foot en période de crise.

La lutte pour le maintien et le reste des matchs du week-end

S’il s’agit de deux rubriques distinctes normalement, en ce début de saison il est encore difficile de différentier les candidats au maintien de ceux du ventre-mou donc les sujets sont mélangés.

Le Dinamo n’avance pas. En déplacement à Grozny pour y affronter le Terek, le club moscovite n’a pu faire mieux qu’un match nul 1-1. Malgré l’ouverture du score de Kokorin peu avant la pause, qui sera expulsé suite à un coup de boule en début de seconde période. Le Terek égalisera sur une frappe contrée de Mauricio à l’heure de jeu. Un point qui n’arrange pas les Moscovites relégué à déjà neuf points du CSKA.

Le Spartak confirme. Auteur d’un très bon début de saison le Spartak s’est tranquillement imposé 3-1 à Perm contre l’Amkar. Mosvisyan auteur d’une belle frappe croisée, Promes auteur d’une fabuleuse frappe et un csc de Gerus sont les buteurs du côté Moscovite, Gol a réduit le score en fin de rencontre pour l’Amkar. Le Spartak continue sa montée en puissance et est quatrième.

Anzhi et Ural se neutralisent. Les deux équipes se battant pour le maintien ont réalisé un match très offensif avec un résultat de 1-1. Les joueurs d’Ekaterinbourg ont ouvert le score par le désormais international Erokhin en première mi-temps tandis que les joueurs de l’Anzhi ont profité de l’expulsion de Sapeta et du pénalty en découlant pour égaliser par l’intermédiaire de Da Silva. L’Anzhi reste dernier tandis qu’Ural se rapproche dangereusement de la zone rouge.

Krasnodar fait du surplace. La réception du Mordovia devait être une formalité pour Krasnodar mais les verts n’ont pu faire mieux qu’un triste 0-0 contre une équipe de Saransk regroupée en défense. Les Verts et Noirs ont tout tenté mais Revishvili, le portier du Mordovia, a fait un gros match et les attaquants locaux n’ont pas été en réussite. Avec neuf points de retard sur le CSKA Krasnodar a déjà quasiment fait une croix sur le titre en Russie.

Le Krylya Sovetov était une tête au dessus du Kuban ce week-end.

Le Krylya Sovetov était une tête au dessus du Kuban ce week-end.

Première pour Mollo. Le désormais nouveau club du Français a dignement fêté l’arrivée de sa nouvelle « star ». Recevant le Kuban, le club de Samara n’a pas fait dans la dentelle. Victoire 3-0 avec des buts signés des biélorusses Kornilenko et un doublé de Dragun. Le Français est entré en jeu à l’heure de jeu sous l’ovation du Stadion Metalurg. Au classement le Krylya remonte à la neuvième place tandis que le Kuban est avant dernier !

 La polémique du week-end :

Mardi matin, la presse sportive Russe annonçait la démission de l’entraîneur de l’Ural Ekaterinbourg: Viktor Goncharenko. Des sources proches du club auraient indiqué que le technicien biélorusse avait laissé une lettre de démission à sa direction avant de quitter Ekaterinbourg après seulement six journées de championnat.

Après sa prise de fonctions le 14 juin dernier, l’équipe avait démarré la saison avec une victoire contre le Kuban Krasnodar avant d’enchaîner avec deux matchs nuls et trois défaites. Personne ne connait la raison du départ de Goncharenko mais plusieurs théories circulent comme celle d’une offre plus intéressante de l’étranger qui aurait poussé le Biélorusse à quitter son poste, comme par exemple une proposition du club avec lequel il s’est fait connaitre, le BATE Borisov.

VM Goncharenko donne ici ses consignes à Burmistrov.

VM Goncharenko donne ici ses consignes à Burmistrov.

Après cette annonce fracassante, le club a démenti les informations d’un départ de Viktor Goncharenko et a annoncé qu’il était toujours l’entraîneur de l’Ural Ekaterinbourg en dénonçant une tentative de déstabilisation contraire aux règles de fair-play qui doivent prévaloir dans le football. Un sacré quiproquo qui risque de déstabiliser encore plus une équipe en difficulté qui accueillera le Terek Grozny sur sa pelouse vendredi prochain.

L’ancien du week-end :

Il n’avait plus joué depuis quinze mois, la faute à un conflit l’opposant au Lokomotiv Moscou concernant son contrat. Libre (mais devant 10 millions d’euros à son ancien club), Lassana Diarra s’était engagé cet été avec l’OM. Ce dimanche, il disputait son premier match avec son nouveau club, son premier en Ligue 1 à 30 ans puisqu’il était passé directement de la Ligue 2, au Havre, à la Premier League, avec Chelsea. Très attendu dans une équipe qui avait mal entamé la saison, Lassana Diarra a réalisé un match de patron : 100 % de passes réussies, 100 % de duels gagnés et un but superbe sur son seul tir cadré de la partie. Celui qui est également passé par l’Anzhi Makhachkala (saison 2012/2013) a disputé 65 minutes et aura donc contribué à la large victoire de Marseille face à Troyes (6-0).

Le but du week-end :

Contrairement à la semaine dernière, nous avons eu le droit à deux chefs-d’œuvre cette semaine en RPL, et au détriment de Hulk, nous avons choisi la frappe de Promes qui trompe un Gerus un peu dilettante sur le coup et double l’avantage du Spartak au Zvezda de Perm.

L’équipe-type du week-end :

Trois du Mordovia et du Loko, deux pour le Zenit et le Krylya. Seulement cinq équipes représentées cette semaine !

Le classement :

Quasiment aucun changement cette semaine si ce n’est que Krasnodar perd des points et que le KS se replace.

Le point FNL :

Ce dimanche avait lieu le match au sommet entre les deux leaders, Gazovik et Tom, et ce sont les joueurs de Tomsk qui se sont imposés à domicile grâce à un but de Sergey Kuznetsov en toute fin de match. Ils reviennent donc à égalité avec leurs adversaires du jour. Suit le surprenant Volga, vainqueur 1-0 à Kaliningrad et Arsenal Tula qui a été tenu en échec par le Volgar Astrakhan qui bien qu’efficace en attaque, se retrouve aux portes de la zone de relégation.

Le Sokol, jusque-là quatrième, est tombé sur le terrain du KAMAZ 3-0, alors que les joueurs de Naberezhnye Chelny n’avaient pour le moment ni point, ni buts à leur compteur. Autre équipe qui n’avait pas encore marqué, le Torpedo Armavir s’est imposé 2-0 face au Sibir qui sombre après un bon début de saison. On retiendra que les deux premiers buteurs du Torpedo furent Ambartsumyan et Bougouhi. Dans la zone rouge également, le SKA-Energiya battu par un but de Putsko contre le Spartak-2 ne va pas mieux, tout comme Tosno, fort surprenant, 18e et en crise, qui est tombé cette fois sur la pelouse du Shinnik qui se redresse, deux buts à un. Enfin le Baykal qui a fait 0-0 contre Tyumen est également toujours relégable.

Enfin les derniers matchs ont vu le Yenisey se relever en s’imposant 2-1 à la Malaya Arena de Petrovskiy face au Zenit-2; alors que grâce à un doublé de Rylov, le Fakel Voronezh continue sa marche en avant en dominant Vladivostok deux buts à zéro.

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg, Adrien Morvan & Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 6 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
lokomotiv, sofia, bulgarie
Pas d’espoir à « Nadezhda » pour le Lokomotiv Sofia

Sans aucun doute, le sujet le plus chaud de l'actualité football de cet été en Bulgarie est la chute du multiple...

Fermer