Retour sur la journée 4 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 12 août 2015

La Russian Premier League continue et notre chronique aussi. Vous avez déjà l’habitude de notre nouveau format et vous pouvez donc commencer à lire le quatrième opus de notre rubrique pour connaître les faits marquants de la dernière journée de RPL en date. Désormais ce championnat est visible sur la TNT, il est donc temps de vous cultiver pour être à jour devant votre petit écran.

Les yeux de la rédac’:

Certains de nos contributeurs sont, en plus d’être suiveurs du football russe en général, des fans de certains clubs historiques et ils vous font (re)vivre les matchs de leur club chaque week-end:

CSKA Moscou 2 vs. 0 Amkar Perm – Natkho (2’sp), Tosic (41′)  par SovietXav

Victoire sans forcer du CSKA Moscou qui confirme son bon pic de forme contre l’Amkar Perm, quatre victoires en championnat et toujours 0 buts encaissés, le match retour du tour préliminaire de Champions League a reboosté la confiance des Moscovites qui semblent intouchables désormais.

L’Amkar Perm restait sur deux succès consécutifs contre le Rubin Kazan et contre le Krylia Sovetov mais les joueurs de Gadzhi Gadzhiev n’ont rien pu faire contre le CSKA Moscou qui a ouvert le score après seulement deux minutes de jeu grâce à un penalty du milieu de terrain israélien Bibras Natkho. En fin de première période, c’est le Serbe Zoran Tosic qui va s’infiltrer dans la défense de l’Amkar et inscrire le deuxième but de la rencontre pour permettre au CSKA de valider son quatrième succès de rang. Au classement, le CSKA est deuxième (a égalité de points avec le Zenit premier) et les Moscovites auront fort à faire le week-end prochain puisqu’ils affronteront le Spartak lors du fameux derby. De son coté l’Amkar est sixième et aura sans doute l’occasion de se refaire contre l’Anzhi Makhachkala.

FK Ufa 0 vs. 1 Zenit Saint-Pétersbourg – Danny (86′)  par Karim Hameg

En France, ce match avait une portée historique. Et pour cause, il s’agissait du premier match du championnat de Russie diffusé sur L’Equipe 21 et donc visible en clair pour la majorité des téléspectateurs français. Le Zenit Saint-Pétersbourg, champion en titre, se déplaçait chez le FK Ufa, l’équipe face à laquelle elle avait validé son sacre la saison dernière. Le match, à l’extérieur sur le papier, s’était déroulé à Saint-Pétersbourg (le stade d’Ufa n’était pas aux normes) dans des conditions troubles. Cette fois, c’est bien la capitale bachkire qui était le théâtre de cette rencontre, pour la première fois depuis quasiment un an.

Pas vraiment complexés par le champion, les locaux se défendent plutôt bien sans pour autant se créer de grosses opportunités. C’est finalement le Zenit qui fera la décision en fin de match grâce à son nouveau supersub, Danny. L’habituel capitaine, poussé sur le banc par la règle des quotas, a remplacé Artur Yusupov a la 70ème minute et inscrit le but de la victoire un quart d’heure plus tard. C’est la troisième fois de rang que Danny marque en entrant en cours de match. Grâce à ce succès (1-0), le quatrième en autant de matchs, le Zenit Saint-Pétersbourg reste leader du championnat alors qu’Ufa, toujours à la recherche de son premier succès, n’est que quatorzième.

Ural Ekaterinbourg 1 vs. 3 Lokomotiv Moscou – Erokhin (73′) | Samedov (28′), Niasse (40′), Maicon (90′)  par Adrien Morvan 

C’est un Lokomotiv toujours invaincu qui se présente à la SKB-Bank Arena pour défier Ekaterinbourg, le stade Tsentralny étant toujours en travaux. Tcherevchenko a une fois de plus modifié son milieu de terrain : Ndinga est titulaire pour la première fois à la place de Kolomeïtsev, tandis que Mirantchouk retrouve son poste de meneur de jeu après la prestation décevante de Boussoufa contre le Dinamo. Niasse, qui a purgé sa longue suspension, envoie Škuletić sur le banc. Du côté de l’Oural, on déplore la blessure du gardien biélorusse Jevnov, remplacé par le jeune Arapov.

Les dix premières minutes sont à l’avantage des locaux, mais les cheminots reprennent du poil de la bête après une première occasion sérieuse de Samedov à la 15e minute. Les actions dangereuses se multiplient, et c’est finalement le même Samedov qui ouvre le score sur un coup-franc qui vient se déposer sournoisement dans le petit-filet d’Arapov sans être dévié (0-1). Les cheminots doublent la mise juste avant la pause, sur un contre mené tambour battant par Kassaïev et Niasse (0-2). La seconde période est l’exact contraire de la première. Après une courte domination du Lokomotiv, c’est Ekaterinenbourg qui prend les choses en main. Alexandre Epokhine et Roman Emelianov mènent les offensives des oranges et noirs avec brio, malheureusement, Manoutcharian est transparent à la pointe de l’attaque. L’entrée du Chilien Acevedo et d’Alexandre Stavpets accentue encore la domination d’Oural, concrétisée à la 72e minute par Epokhine, qui profite d’une mauvaise relance adverse pour lober Guilherme (1-2).

Samedov fête son but et le grand début de saison des cheminots.

Samedov fête son but et le grand début de saison des cheminots.

Cette réduction du score tardive ne servira à rien : le Lokomotiv cadenasse le jeu en fin de rencontre et mise tout sur les contres. C’est sur l’un d’entre eux, au début des arrêts de jeu, que Maicon lobe Arapov d’une tête improbable (1-3). La défense centrale des Ekaterinbourgeois est une fois de plus très laxiste dans son marquage. Gontcharenko devra régler ce problème avant toute chose s’il veut lutter pour autre chose que la relégation dans les mois à venir. Les Moscovites, eux, profitent d’un calendrier clément pour faire le plein de points avant le début des poules de Ligue Europa.

La lutte pour le maintien et le reste des matchs du week-end

S’il s’agit de deux rubriques distinctes normalement, en ce début de saison il est encore difficile de différentier les candidats au maintien de ceux du ventre-mou donc les sujets sont mélangés.

En ouverture de la quatrième journée le Terek recevait le Mordovia pour un duel de bas de tableau. Les deux équipes n’ont toujours pas remporté le moindre match cette saison et ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer. Malgré une nette domination avec pas moins de seize tirs, le club de Grozny n’a pas réussi à faire la différence, score final 0-0 et beaucoup de regrets. Les deux équipes flirtent avec la zone de relégation et sont dans une position très délicate.

Le Dinamo en difficulté depuis le début de la saison se déplaçait à Anzhi pour tenter de se relancer. Largement dominés en début de match, les Moscovites vont encaisser un but de Maksimov dès la 5ème minute. Dix minutes plus tard, sur un coup franc de Valbuena, Ionov remet les équipes à égalité grâce à une jolie tête. Signe des problèmes du Dinamo depuis le début de la saison, Zhirkov concède un pénalty inutile que Boli transforme d’une petite panenka. Mais grâce à Hubocan les deux équipes repartent aux vestiaires à égalité suite à sa tête lobée. En seconde période, c’est une faute stupide de Gadzhebikov (expulsé de plus) qui permet aux Moscovites d’obtenir un pénalty que Valbuena transforme. Score final 3-2 pour le Dinamo qui se rassure comme il peut, de son côté l’Anzhi est toujours à 0 point.

Auteur d’un bon début de saison, le Spartak se déplaçait à Samara pour y affronter le Krylia Sovetov. Dominateurs tout le long de la rencontre, les Spartakistes vont ouvrir le score dès la 5ème minute sur un superbe coup franc de Promes. Le Néerlandais, intenable, trouvera le poteau en début de seconde mi-temps avant de sceller le score match dès la 52ème minute. Le Spartak s’impose 2-0 et confirme qu’il faudra compter sur eux cette saison.

Dans les autres rencontres, le Rubin a une nouvelle fois chuté à domicile 3-0 contre Rostov avec un doublé de Bukharov et un but de Kanga. Le club de Kazan est dernier et semble vouloir uniquement jouer l’Europa League cette saison. Dans le derby de Krasnodar, malgré une nette domination de la part du Kuban ponctuée d’un beau but de Melgarejo, les deux équipes se séparent sur un match nul 1-1 grâce à un but de Smolov dans les toutes dernières minutes.

Bukharov renaît et enfonce son ancienne équipe

Bukharov renaît et enfonce son ancienne équipe.

 La polémique du week-end :

A Samara dans la nuit de samedi à dimanche, Anton Feoktistov, 28 ans et supporter du Spartak, a été mortellement poignardé après une bagarre dans un bar/restaurant de la ville. Ce dernier s’était rendu à Samara avec un groupe d’amis supporters du Spartak pour assister au match contre le Krylya Sovetov.

La Fratria se recueille en mémoire de son membre mort...

La Fratria se recueille en mémoire de son membre mort…

Le suspect de 27 ans originaire du Kirghizistan a été interpellé et placé en garde a vue et à priori il ne s’agit ni d’un crime raciste ou en relation avec une quelconque rivalité sportive. La Fratria, le groupe de supporters ultras du Spartak, a observé vingt minutes de silence pour lui rendre hommage lors du match contre le Krylya Sovetov.

L’ancien du week-end :

Il est de retour ! IL EST DE RETOUR ! Parti à la Roma après le sacre de son pays, la Côte d’Ivoire, à la CAN 2015, Seydou Doumbia ne s’est pas vraiment imposé dans la capitale italienne. Son ancien club le CSKA Moscou était quant à lui orphelin d’un avant-centre et devait aligner à ce poste Ahmed Musa, ailier de formation. Un peu plus de six mois après son départ de la capitale russe, Seydou Doumbia fait son retour au CSKA Moscou dans le cadre d’un prêt jusqu’en janvier (avec possibilité d’extension jusqu’à la fin de la saison). Les deux parties sont gagnantes : le joueur qui pourra se relancer dans un environnement qu’il connaît parfaitement et le club qui aura bien besoin de son buteur en vue des échéances européennes à venir.

Dans l’autre sens, la politique des quotas continue de faire des dégâts. “Barré” par Artyom Dzyuba depuis le début de la saison au Zenit Saint-Pétersbourg, l’international vénézuélien José Salomon Rondon a quitté la Russie pour l’Angleterre et West Bromwich Albion. Dopé comme la plupart des clubs de Premier League par la manne télévisuelle, ce club, qui n’a terminé qu’à la treizième place du championnat la saison passée (et qui a démarré par une défaite 0-3 face à Manchester City), a dépensé 12 millions de livres (soit 17 millions d’euros) pour attirer l’ancien joueur de Malaga et du Rubin Kazan. C’est une somme record pour ce club. Pour compenser ce départ, le Zenit va acheter russe: l’arrivée d’Aleksandr Kokorin semble imminente.

Le but du week-end :

Même si Konyukov n’est pas exempt de tout reproche sur son placement, Quincy Promes ouvre le score de très belle manière sur un coup-franc des 25 mètres, et rend, de sa patte droite, dignement hommage au supporter décédé durant le week-end.

L’équipe-type du week-end :

Trois joueurs de Rostov (merci Berdyev) et Mathieu Valbuena pour sa dernière apparition.

Le classement :

Le CSKA et le Zenit continuent leurs sans faute, talonnés par deux Moscovites alors que le Rubin perd encore et n’a pas inscrit le moindre but cette saison.

Le point FNL :

Le Gazovik continue sa course en tête et se place d’ores et déjà comme un candidat extrêmement sérieux à la montée suite à sa victoire probante 3-0 sur le terrain de Tula (favori à la montée selon moi), mais ils sont désormais suivis par la grosse côte: le Sokol Saratov qui grâce notamment à deux pénaltys de Degtaryev, s’est imposé chez le Sibir 3 buts à 1. Suivent également le Luch-Energiya Vladivostok vainqueur de la lanterne rouge KAMAZ (qui n’a toujours pas marqué le moindre but) 1-0 et le Tom Tomsk, paradoxalement plus mauvaise défense du championnat (mais meilleure attaque), vainqueur du très décevant Tosno (nul doute qu’il y aura bientôt du ménage, connaissant la direction) avec notamment des buts des intenables Pogrebnyak et Nekhaychik.

En bas, pour une fois le Torpedo Armavir de Karpin n’a pas fait 0-0 mais ils n’ont pas marqué et ont été battu par le Volga 1-0. Leandro restera donc comme l’homme qui a mis fin à cinq matchs et demi sans but dans un match impliquant Armavir. Outre le Torpedo et le KAMAZ, les deux autres vrais promus sont également relégables: le Fakel a de nouveau perdu 1-0 face à Yenisey qui relève la tête mais devra tout de même se méfier; alors que le Baïkal Irkutsk a gagné pour la première fois de son histoire à cet échelon, et ce face à une décevante équipe d’Astrakhan 3-2 (on notera tout de même le doublé du Letton Lukjanovs côté visiteur).

Enfin le Baltika enfonce la SKA-Energiya Khabarovsk (1-0) dans la zone rouge aux côtés des promus alors que les deux réserves continuent leur chemin avec une défaite surprise du Spartak-2, deux buts à zéro en Sibérie à Tyumen. Quant au Zénit-2 de Zyrianov, il a été tenu en échec par le Shinnik Yaroslavl, 2-2.

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg, Adrien Morvan & Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 4 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

  • Super votre site.
    Mais les photos ne s’affichent pas sur chrome version Version 44.0.2403.155 m
    et Firefox 39.0.3 .
    Sur cet article seul apparait la photo avec le ballon devant le drapeau russe.
    Si je clique sur une photo et fait ouvrir une photo dans un autre onglet la
    photo est visible.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Jaba Kankava, le Roc de Tbilissi

Jaba Kankava à Reims ! Qui ? Jaba Kankava, celui qui avait sauvé la vie d’Oleg Husyev ! Voilà le genre de commentaire qui...

Fermer