Retour sur la journée 31 d’UPL 2016/2017 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 31 mai 2017

Un classique sans enjeu, la descente du Dnipro et la qualification historique de l’Olimpik Donetsk pour la Ligue Europa sont au menu de cette avant-dernière journée.

Les résumés du week-end

Shakhtar Donetsk vs. Dynamo Kiev

Shakhtar XI : M. Shevchenko/Butko – Kryvtsov© – Ordets – Márcio Azevedo/Tankovskyy – Kovalenko (75′ Taison)/Zubkov (69′ Marlos) – Dentinho – Alan Patrick (84′ Bernard)/Ferreyra
Dynamo XI : Koval/Pantić – Vida – Kádár/Morozyuk – Rybalka (62′ Shepelev) – Sydorchuk – Antunes (88′ Ochihava)/Yarmolenko© – Besyedin – Harmash (62′ Tsyhankov)

Classique ukrainien version 2016/2017 : épisode six. Le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev s’étaient déjà affrontés cinq fois cette saison dans toutes les compétitions domestiques. Ce dernier affrontement entre les deux géants du pays pour cette saison était sans enjeu, les deux équipes étant assurées de terminer respectivement première et deuxième. L’approche de ce match a été totalement différente selon les techniciens : là où le Shakhtar alignait une équipe quasiment bis où seuls Kovalenko et Ferreyra faisaient figure de titulaires réguliers, le Dynamo Kiev a sorti l’artillerie lourde et aligné son équipe-type, toujours dans le 3-4-3 désormais fétiche de Sergiy Rebrov.

Dans un stade de Kharkiv très peu rempli, c’est un Dynamo plus motivé qui prend le meilleur départ. C’est assez logiquement que l’ouverture du score arrive à la 20ème minute par l’intermédiaire de Denys Harmash. Profitant de l’apathie de la défense adverse, ce dernier arrache le ballon des pieds de Kovalenko. La balle arrive alors à Yarmolenko qui, d’un tacle rageur, remet à Harmash qui allume à bout portant un Shevchenko totalement impuissant. L’avantage pour le Dynamo sera de courte durée : deux minutes après l’ouverture du score, Alan Patrick égalise d’une frappe du gauche à ras de terre. Le tir rasant de l’ailier brésilien champion du monde U20 en 2011 (qui a très peu joué avec le Shakhtar depuis son transfert cette même année) ne laisse aucune chance à Koval. Chaque équipe ayant eu ses temps forts en première période, le 1-1 à la pause est assez logique.

Mieux reparti dans cette seconde période, le Dynamo bénéficie d’un penalty à la 51ème minute après une faute de Vyacheslav Tankovsky sur Sydorchuk. Yarmolenko, qui n’a pas l’habitude de trembler, inscrit le 2-1 d’un contre-pied parfait. Le match allant d’un but à l’autre, Donetsk ne manque pas d’égaliser. Dentinho totalement oublié par la défense kiévienne s’en va effacer Koval d’un crochet avant d’inscrire le quatrième but de la soirée. Dix minutes plus tard, Antunes adresse un centre pour Morozyuk qui remise astucieusement sur Yarmolenko, lequel fusille Pyatov du plat du pied pour son doublé. Derrière, Maksym Koval doit encore s’employer pour limiter la casse d’une défense du Dynamo prise de vitesse sur chaque accélération du Shakhtar. Le score de 3 à 2 ne bougera plus, pour le plus grand bonheur des supporters du Dynamo enfin gratifiés d’une victoire contre l’ogre Orange et Noir, qui a tout mangé cette saison en Ukraine.

Chornomorets Odessa vs. Zarya Lugansk

Longtemps en difficulté, le Zarya Lugansk s’est relancé. Il restait sur deux victoires contre Oleksandriya et surtout contre le Dynamo Kiev. Passer la troisième face à des Chornomorets Odessa en perdition depuis quelques semaines était synonyme de qualification directe pour la phase de groupes de la Ligue Europa. La situation est débloquée après moins d’une minute de jeu sur une très belle action collective entre notamment Petryak et Paulinho. Le reste de la première mi-temps offre un match assez équilibré avec plusieurs occasions sur des coup-francs et des gardiens plutôt en forme.

En toute fin de première mi-temps, Kovalets d’Odessa écope d’un second carton jaune et est expulsé et le Chornomorets se retrouvait en infériorité numérique une deuxième fois d’affilée. La deuxième mi-temps est dominée par le Zarya mais le portier arrête toutes les tentatives. Par cette victoire, le Zarya sécurise une troisième place qualificative pour l’Europe et valide son ticket pour la phase de groupes de la C3 pour la deuxième fois d’affilée. De leur côté, les Chornomorets seront contraints de se dépasser pour espérer retrouver l’Europe via les phases qualificatives.

Olimpik Donetsk vs. Oleksandriya

L’histoire était en marche. Fondé en 2001, l’Olimpik Donetsk n’a longtemps été que le troisième club de la ville derrière le Shakhtar et le Metalurh. Monté en Premier Liga en 2014, l’Olimpik était sur le point de valider la première qualification européenne de son histoire. Quatrième, il allait affronter à Kiev son poursuivant au classement, le FK Oleksandriya.

La rencontre n’a pas été véritablement spectaculaire. Peu d’occasions et au final pas de but mais un bonheur total pour l’Olimpik Donetsk qui grâce à ce résultat et à la victoire du Zarya à Odessa se qualifie pour le troisième tour préliminaire de la prochaine Ligue Europa : avec cinq points d’avance sur Oleksandriya et les Chornomorets à une journée de la fin, il ne peut plus être rejoint.

La lutte pour le maintien

    • Fin du calvaire pour le FK Dnipro. Au bord de la disparition l’été dernier, victime de problèmes financiers, contraint de vendre la quasi-intégralité de son effectif professionnel et sanctionné durant la saison de quinze points de pénalité par la FIFA et la fédération ukrainienne, le Dnipro avait encore malgré tout un infime espoir de survie. Il lui fallait pour cela l’emporter sur le terrain d’un Vorskla Poltava déjà assuré de son maintien. Impitoyables, les locaux l’ont emporté (1-0) grâce à un but de Vyacheslav Sharpar (49′). Conséquence : le FK Dnipro descend en Persha Liga. Une relégation qui intervient, hasard du calendrier, deux ans jour pour jour après la finale de Ligue Europa disputée à Varsovie par la bande à Konoplyanka et perdue face au FC Séville (2-3).

Два роки… 😭😭😭

Une publication partagée par Ф У Т Б О Л У К Р А Ї Н И (@theukrfootball) le 27 Mai 2017 à 9h40 PDT

  • Ce qui a envoyé le Dnipro à l’étage inférieur, c’est aussi la victoire (1-0) du Karpaty Lviv sur le terrain du Volyn Lutsk, dernier et assuré de descendre en deuxième division. Olexiy Hutsulyak a inscrit le but vainqueur pour le Karpaty à la 37ème minute. Cette victoire permet au club de Lviv de compter cinq points d’avance sur le FK Dnipro à une journée de la fin, lui assurant ainsi son maintien. Une mission pourtant loin d’être évidente pour un club qui a écopé de six points de pénalité en début de saison en raison de ses problèmes financiers.
  • Le troisième match, sans enjeu, opposait deux équipes assurées de leur maintien. Le Stal Kamianske l’a emporté (1-0) chez le Zirka Kropyvnytsky grâce à un but de Denys Vasin (79′).

Les enjeux de la dernière journée

  • Le Shakhtar Donetsk est champion et est donc assuré de disputer les poules de la Ligue des Champions la saison prochaine. Il sera même tête de série au moment du tirage au sort.
  • Le Dynamo Kiev finira deuxième et jouera le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions.
  • Le Zarya Lugansk terminera à la troisième place. Étant donné que le Shakhtar Donetsk, vainqueur de la Coupe, est assuré de participer à la prochaine Ligue des Champions, cette troisième place qualifie directement le Zarya pour les poules de la Ligue Europa.
  • Assuré de finir quatrième, l’Olimpik Donetsk participera au troisième tour préliminaire de la Ligue Europa 2017/2018.
  • La cinquième place se jouera entre Oleksandriya et les Chornomorets Odessa. Oleksandriya, qui affrontera le Shakhtar, terminera cinquième s’il fait mieux que les Chornomorets Odessa qui joueront face au Dynamo Kiev.
  • Enfin, le FK Dnipro et le Volyn Lutsk descendent en Persha Liga.

L’équipe-type du week-end

La « Persha Liga » ce week-end

La montée du Desna est confirmée malgré un match nul contre Obolon-Brovar (2-2), puisque le Veres a fait le même résultat contre le Dnipro Cherkaskyi (0-0). Grosse désillusion pour le Veres qui était pourtant bien parti pour rejoindre Illichivets en UPL.

Dans la course au maintien, le suspense reste entier ! Bukovyna a chaud aux fesses après son match nul contre l’Helios (1-1). En effet, la dernière journée lui offre un déplacement très périlleux à Sumy, qui s’est totalement relancé en s’imposant à Inhulets (1-3) et qui a désormais son sort entre les mains pour accrocher au moins une place de barragiste, au mieux une 14e place synonyme de maintien. Car un point devant ce duo se trouve un Mykolaiv détruit par Kolos-Kovalivka ce week-end (5-3) et qui reçoit l’Avanhard vendredi. Une victoire est impérative pour rester en vie.

Les autres matchs ont comme d’habitude opposé des équipes qui n’ont plus rien à jouer. Notons la victoire pour l’honneur du Skala face à Poltava (3-1), ou encore la défaite du leader chez l’Avanhard (2-1). Ternopil et Naftovyk se sont quittés dos-à-dos (0-0) tandis que l’Arsenal Kyiv a subi la loi du Hirnyk-Sport chez lui (1-0). La dernière journée se joue ce vendredi à 16h, sauf pour un alléchant Obolon vs. Skalay, programmé jeudi à 18h.

Le but du week-end

Denys Vasin a sans doute déjà marqué des buts plus difficiles dans sa carrière que celui qu’il a inscrit pour donner la victoire au Stal Kamianske sur le terrain du Zirka Kropyvnytsky. Il n’empêche qu’entre la qualité de la remontée de balle et celle de la percée qui amène le but, l’action vaut le coup d’œil.

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Volyn Lutsk | © ultras.org.ua

Volyn Lutsk | © ultras.org.ua

Volyn Lutsk | © ultras.org.ua

Desna Chernihiv (D2) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Mourad Aerts, Rémy Garrel, Adrien Laëthier et Philippe Ray.


Image à la une : © ultras.org.ua

Retour sur la journée 31 d’UPL 2016/2017 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#7 Mathias Coureur – Ma vie à l’Est

Footballski vous propose de découvrir une nouvelle rubrique avec « Ma vie à l’Est. » Le principe est simple : rentrer dans la...

Fermer