Retour sur la journée 30 d’UPL 2016/2017 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 24 mai 2017

Tandis que la lassitude gagne les deux géants, assurés de leur place en Ligue des Champions, la lutte pour la Ligue Europa est plus haletante que jamais en Ukraine, tandis que celle pour le maintien est relancée.

Les résumés du week-end

Shakhtar Donetsk vs. Olimpik Donetsk

En remportant la coupe d’Ukraine (voir plus bas), le Shakhtar Donetsk avait officiellement rempli ses objectifs pour cette saison 2016/2017. Il ne lui restait donc que des matchs sans enjeu pour cette fin de saison, à commencer par ce derby de Donetsk face à l’Olimpik qui se disputait à Kiev, au stade Dynamo Lobanovskyi.

Comme souvent lors des matchs sans enjeu, Paulo Fonseca a très largement fait tourner son effectif. Aucun des titulaires habituels ne figurait dans le onze titulaire et certains d’entre eux n’étaient même pas sur la feuille de match. Dans les buts, le troisième gardien Anton Kanibolotskyy était préféré à Mykyta Shevchenko. En face, l’Olimpik Donetsk alignait son équipe-type, lui qui vise toujours une place en Ligue Europa. Plus volontaire, l’Olimpik Donetsk prend rapidement l’avantage. Shestakov presse efficacement Dentinho qui perd le ballon. Ballon qui est récupéré par Postupalenko qui envoie Mykhaylo Serhiychuk dans la profondeur. Ce dernier se présente seul face à Kanibolotskyy et ouvre le score d’une subtile balle piquée (12′). Ce but a le mérite de réveiller un Shakhtar jusque là passif et endormi. Alan Patrick est ainsi à deux doigts d’égaliser mais sa frappe est détournée par Makharadze (23′). À la pause, l’Olimpik mène 1-0.

C’est en début de la deuxième période que le Shakhtar Donetsk trouve l’ouverture. À l’origine du but, une belle action collective et beaucoup de dépassements de fonction. C’est ainsi que l’arrière gauche Márcio Azevedo se retrouve passeur décisif pour son homologue du côté droit Bohdan Butko qui s’arrache pour pousser le ballon dans le but (50′). Il n’y a plus grand chose à signaler par la suite. Score final : 1-1. Ce résultat permet à l’Olimpik Donetsk de conforter sa quatrième place et de se rapprocher d’une historique qualification pour la Ligue Europa. Le Shakhtar a quant à lui reçu de bonnes nouvelles en provenance de l’ouest du continent. La Juventus et le Real Madrid, protagonistes de la prochaine finale de la Ligue des Champions, ont tous deux été sacrés champions de leur pays respectif. Ces deux équipes seront donc quoi qu’il arrive têtes de série l’année prochaine en C1. En conséquence, ceci « libère » la dernière place disponible dans le premier chapeau pour le vainqueur du championnat classé huitième à l’indice UEFA… en l’occurrence l’Ukraine. Le Shakhtar Donetsk figurera donc dans le chapeau 1 au moment du tirage au sort de la Ligue des Champions 2017/2018. Il sera ainsi assuré d’éviter le Real Madrid, le Bayern Munich, Chelsea, la Juventus, Monaco, Benfica et le Spartak Moscou.

Dynamo Kiev vs. Zarya Lugansk

Une entame de match équilibré à Kiev avant qu’Ivan Petryak ne mette Maksym Koval à contribution au quart d’heure de jeu. Un superbe coup franc au ras du poteau dévié du bout des doigts par le portier du Dynamo sur le poteau. Trois minutes plus tard, situation inversée mais cette fois-ci le ballon finit au fond des filets. L’ouverture du score est pour Mykola Morozyuk d’un coup-franc imparable. Le Dynamo, bien trop laxiste en défense, se fait cueillir avant la pause. Rafael Forster adresse un centre pour Vyacheslav Checher qui surprend tout le monde. 1-1 à la mi-temps.

La seconde période n’est guère mieux pour la défense de Kiev qui encaisse un second but. Ivan Petryak sert le Nigérian Emmanuel Bonaventure dans le dos de la défense pour le 2-1. Le Zarya bénéficie même d’un penalty (très généreux) à un quart d’heure de la fin. Maksym Koval sauve quelque peu les meubles en repoussant la tentative de Paulinho. Mais c’est bien une septième défaite pour le Dynamo cette saison, battu donc 2 à 1 sur son terrain par Lugansk.

Oleksandriya vs. Chornomorets Odessa

Duel d’équipes se disputant la dernière place qualificative pour l’Europe puisque le Shakhtar a remporté la Coupe d’Ukraine. Malgré des décisions arbitrales qui ont pénalisé les visiteurs, ces derniers ont réussi à ouvrir le score et à tenir le nul malgré un carton rouge (Kaplienko a été expulsé avant la demi-heure de jeu pour deux avertissements) et un penalty (faute de Lyulka en pleine surface de réparation) concédés. C’est le très remarqué Korkishko qui a ouvert le score en faveur d’une équipe d’Odessa en infériorité numérique. Cet avantage n’a pas tenu longtemps, car Grytsuk convertissait le penalty sifflé trois minutes plus tard. Au regard du scénario, c’est le Chornomorets qui réalise la meilleure opération mais ce résultat ne fait les affaires d’aucune des deux équipes. La lutte s’annonce serrée jusqu’au bout entre Oleksandriya et les Chornomorets.

La lutte pour le maintien

  • Donné pour « mort » la semaine dernière, le FK Dnipro continue à s’accrocher à ses espoirs de maintien. Un but inscrit par Denys Balanyuk (41′) d’un magnifique lob lui a permis de remporter (1-0) le derby de l’oblast de Dnipropetrovsk sur le terrain d’un Stal Kamianske déjà assuré de son maintien.
  • Dans le même temps, le Karpaty Lviv a grillé un joker en s’inclinant à domicile (0-1) face au Vorskla Poltava, déjà maintenu. Un but de Vyacheslav Sharpar (57′) a offert la victoire au Vorskla. Le Karpaty reste en dehors de la zone rouge mais son avance sur le FK Dnipro passe de cinq à deux points. La lutte sera serrée jusqu’au bout.
  • Le troisième match était sans enjeu : le Zirka Kropyvnytsky, assuré de sa place dans l’élite la saison prochaine, a battu le Volyn Lutsk, dernier (2-0). Aderinsola Eseola (68′) et Artem Sitalo (82′) sont les deux buteurs de la rencontre.

Championnat

Relégation

Le point coupe d’Ukraine – la finale

Shakhtar XI : Pyatov/Srna© – Kucher – Rakitskyy – Ismaily/Kovalenko (83′ Malyshev) – Stepanenko/Marlos – Taison – Bernard (90’+1′ Zubkov)/Ferreyra (90’+3′ Ordets)
Dynamo XI : Koval/Pantić – Vida – Kádár (84′ Tsygankov)/Morozyuk – Shepelev – Sydorchuk (67′ Rybalka) – Antunes/Yarmolenko© – Besyedin – Harmash

Finale au sommet à Kharkiv entre le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev. Le Shakhtar voulait confirmer sa suprématie sur le football ukrainien tandis que le Dynamo, relégué très loin derrière son grand rival en championnat, voulait sauver sa saison. Sans surprise, les équipes-type étaient de sortie et les dispositifs aussi : un 4-2-3-1 plutôt offensif côté Shakhtar avec Kovalenko en relayeur, Taison en meneur de jeu flanqué de Marlos et Bernard derrière Facundo Ferreyra, le meilleur buteur du championnat. Le Dynamo alignait quant à lui son 3-4-3 devenu habituel en cette année 2017. Besyedin était titularisé à la pointe de l’attaque, accompagné par Yarmolenko et Harmash. Ce trio, auteur de 29 buts en championnat cette saison, était naturellement à surveiller.

La première énorme opportunité de cette finale est pour le Shakhtar Donetsk. Darijo Srna frappe un coup franc côté droit et trouve Rakitskyy dont la tête est bloquée par le bras d’Aleksandar Pantić. Le point de penalty est naturellement désigné par l’arbitre et c’est à Marlos d’exécuter la sentence. Un peu présomptueux, l’ailier brésilien tente une panenka qui rebondit sur la barre avant d’être repoussée un peu miraculeusement par Maksym Koval qui manque d’un rien de se faire percuter par Vida, son propre défenseur. N’est pas Zidane qui veut (8′). Cette grosse alerte a eu le mérite de réveiller le Dynamo Kiev qui se montre plus dangereux que son adversaire, par l’intermédiaire notamment d’un Yarmolenko en pleine forme. Le capitaine du Dynamo se met d’abord en évidence en ratant de peu un contrôle qui aurait pu lui offrir un face à face avec Pyatov (22′) puis juste avant la pause.  Lancé dans la profondeur par une merveille de passe signée Harmash, passe précédée par une superbe percée de l’international ukrainien, Yarmolenko parvient à effacer Pyatov mais il se retrouve ensuite sur son pied droit, ne pouvant ainsi redresser la course d’un ballon qui finit dans les travées du Stade Metalist (45′). À la mi-temps, le score est de 0-0 avec une énorme occasion ratée de chaque côté.

Yarmolenko pour le Dynamo puis Ferreyra pour le Shakhtar mettent à contribution les gardiens adverses mais sans réellement les inquiéter. Les duels se durcissent au fur et à mesure que le match avance. Quand le collectif su Shakhtar ne suffit pas, c’est d’une individualité  que vient le danger. La délivrance pour Donetsk vient à dix minutes du terme avec une petite balade du Brésilien Marlos aux abords de la surface, qui déclenche une superbe frappe devant un Maksym Koval scotché devant sa ligne. Le score ne bouge pas et sans avoir été vraiment flamboyant, le Shakhtar s’adjuge un second titre cette saison après le championnat. De quoi remettre un peu de baume au cœur aux habitants du Donbass.

Tout le monde est heureux de voir un grand sourire sur cet homme | © ua.tribuna.com

L’équipe-type du week-end

La polémique du week-end

Rebrov doit-il s’en aller ?

Depuis sa défaite face au Shakhtar en finale de la Coupe d’Ukraine, mercredi dernier (0-1), le Dynamo Kiev n’a plus aucune chance de sauver sa saison. Assuré de terminer second et donc de participer aux barrages de la Ligue des Champions, le club de la capitale s’est malgré tout encore incliné (1-2) ce week-end face au Zorya Lugansk. Tous les regards se tournent désormais vers Sergueï Rebrov et une éventuelle prolongation de son contrat. Si l’ex-binôme de Shevchenko a ramené pas mal de titres en trois ans (2 titres de champions, 2 coupes), beaucoup se demandent s’il n’arrive pas en fin de cycle. L’aventure Rebrov doit-elle se terminer avec son contrat, le 31 mai ? Le jeu de l’équipe aura été très poussif cette année malgré un remodelage à mi-saison et un passage du 4-3-3 au 3-5-2. Très peu de satisfactions à retenir et un effectif en bout de course.

Une épreuve que le coach avait apparemment prévu : « J’avais pronostiqué cette situation avant le début de saison. Réellement, il faut comprendre que l’équipe a besoin de quelque chose de nouveau, d’un électrochoc : qu’il s’agisse d’un nouveau coach ou de nouveaux footballeurs. Parce qu’à partir d’un moment, les footballeurs en place n’acceptent plus rien de nouveau. » avait-il déclaré à la chaîne de télévision locale 2+2. Les supporters, eux, sont assez divisés entre leur admiration naturelle pour une figure légendaire du club et des choix qu’ils estiment ratés cette saison. Le recrutement hivernal de Tomas Kadar (doublement coupable lors du choc contre le Shakhtar) est par exemple très critiqué. Igor Surkis devrait rencontrer son entraîneur dans les semaines à venir, Rebrov voudrait obtenir les pleins pouvoirs pour rester. Une affaire qui devrait se décanter rapidement…

La « Persha Liga » ce week-end

Deux journées se sont jouées en cinq jours en Persha Liga, desquelles le Desna est le grand vainqueur puisqu’il a définitivement distancé le Veres grâce à deux victoires sur l’Arsenal et à Poltava. Il manque un petit point au Desna pour rejoindre l’UPL en compagnie d’Illichivets, autant dire que c’est fait ! Le Veres risque de payer cher sa chute au Naftovyk ce week-end.

En bas, rien ne va plus pour Bukovyna qui tombe en place de barragiste, tout le contraire d’Inhulets qui grâce à deux victoires se sauve. Sumy, qui a tenu Helios en échec ce week-end, garde de faibles chances de survie mais a le privilège de recevoir Bukovyna lors de la dernière journée, un match qui sent la poudre puisque les deux équipes se tiennent en deux petits points. Mykolaiv, vainqueur de la lanterne rouge 7-1 ce week-end, retrouve une place de maintien mais devra batailler ferme pour la garder.

Les autres matchs sans enjeu n’ont rien donné de bien croustillant mis à part le 5-4 entre Arsenal Kyiv et le Skala Stryi.

Le but du week-end

La finesse ou la force, c’est à vous de choisir.

On commence par tricher un peu, avec un but inscrit en coupe d’Ukraine. Marlos pouvait-il trouver plus belle manière de se racheter. Après avoir échoué dans son imitation de Zidane en ratant une panenka avec rebond sur la transversale en début de rencontre, l’ailier gaucher brésilien du Shakhtar Donetsk a parfaitement réussi son imitation de Robben en inscrivant à dix minutes du terme ce superbe but sur lequel Maksym Koval, le gardien du Dynamo Kiev, ne pouvait esquisser le moindre geste. Ce but offrira la coupe d’Ukraine au Shakhtar (cf. infra).

https://www.youtube.com/watch?v=YFrY8DHntAI

Les amateurs de grosses frappes se délecteront quant à eux de ce coup franc surpuissant de l’arrière latéral droit du Dynamo Kiev Mykola Morozyuk. Ce but permettra au Dynamo d’ouvrir le score face au Zarya sans pour autant lui permettre d’éviter la défaite (1-2) dans un match rendu quasiment sans enjeu par le contexte de cette fin de saison.

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Shakhtar Donetsk | © ultras.org.ua

Dnipro | © Ultras Hearts

Karpaty Lviv | © Ultras Karpaty Lviv

Obukhiv (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Mourad Aerts, Rémy Garrel, Adrien Laëthier et Philippe Ray.


Image à la une : ©  ultras.org.ua

Retour sur la journée 30 d’UPL 2016/2017 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 29 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Tout est encore jouable en Russie. Rostov passe devant Krasnodar, l'Anzhi n'est pas encore sauvé ainsi que l'Ural. La trentième...

Fermer