Retour sur la journée 3 d’UPL 2017/2018 – championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 1 août 2017

Le Dynamo Kiev confirme, le Shakhtar Donetsk se reprend tant bien que mal, le Zarya continue de patiner tandis que Mariupol brille. Voici, entre autres, ce dont il est question dans ce résumé de la troisième journée d’UPL version 2017/2018.

Les résumés du week-end

Dynamo Kiev vs. Karpaty Lviv

L’ouverture du score intervient après seulement huit minutes de jeu : Andriy Yarmolenko sert Buyalskiy aux six mètres pour le 1-0. En difficulté sur ses ailes, le Karpaty voit les assauts du Dynamo se multiplier. Lviv tient pourtant bon jusqu’à la 55ème minute et le but de Tsygankov parfaitement servit par Tamas Kadar au milieu de la surface. Le jeune attaquant ukrainien ne se pose pas de questions et fusille les cages du Karpaty pour le 2 à 0. Le troisième pion arrive sur l’action suivante. Dépassé dans le jeu et pris de vitesse au milieu, le Karpaty encaisse un troisième but après une belle combinaison dans la surface entre Buyalskiy et Mbokani, le Congolais conclut sans difficulté. Sur l’action suivante encore, Tsygankov reprend de la tête à bout portant une frappe de Shepelev détournée dans les airs par le gardien de Lviv, Roman Mysak, laissé encore une fois tout seul par sa défense. Bis repetita en fin de match avec un but similaire. Une nouvelle frappe détournée dans les airs par Mysak qui finit sur la tête de Tsygankov signant donc un triplé. Une victoire 5-0 nette et sans bavure, de bon augure avant le match retour face à Berne. Le Dynamo conserve la tête du classement avec neuf points en trois rencontres.

Stal Kamianske vs. Shakhtar Donetsk

La saison dernière, le Shakhtar Donetsk avait dû patienter près de neuf mois avant de connaître sa première défaite de la saison face à une équipe ukrainienne. Cette année, le premier revers est arrivé bien plus tôt avec une défaite concédée lors de la deuxième journée face au Dynamo Kiev (0-1) à l’occasion du Classique ukrainien. Sur le terrain d’un Stal Kamianske (en réalité à Dnipro) qui a réalisé un carton plein lors des deux premières journées (bien que se déplaçant deux fois), le Shakhtar n’avait pas le droit à l’erreur.

Paulo Fonseca alignait pour l’occasion son traditionnel 4-2-3-1 sans Viktor Kovalenko, laissé sur le banc. Fred et Stepanenko formaient le duo de milieux défensifs tandis que Taison était aligné au poste de meneur de jeu.

Le début de rencontre n’était pas du genre à lever les doutes sur la forme actuelle du Shakhtar : à la réception d’un long ballon de Gor Malakyan, Orest Kuzyk profitait d’une mésentente entre Darijo Srna et Pyatov pour lober ce dernier et ouvrir le score neuf minutes seulement après le coup d’envoi. Le champion en titre réagira juste avant la pause grâce à Taison, qui, servi par Ismaily, concluait une belle action collective d’une frappe à ras de terre imparable pour Herman Penkov, le gardien du Stal. Le score à la pause était de 1-1.

En deuxième période, Paulo Fonseca fera le choix de l’attaque avec notamment l’entrée en jeu à la 66ème minute de Kovalenko en lieu et place de Yaroslav Rakitsky, défenseur central. La pression s’accentuera peu à peu sur les buts de Penkov et Facundo Ferreyra, sur un coup franc tiré par Srna, manquera d’un rien de donner l’avantage au Shakhtar (74′). Le match nul semblait dès lors inéluctable et pour faire la décision, Fonseca lançait Blanco Leschuk à la place de Taison. Un coaching payant : alors que le temps additionnel était légèrement dépassé, le nouvel entrant, lancé par une déviation de Ferreyra sur un long ballon de Srna, battait Penkov et offrait la victoire à son équipe (90’+5′). Plus de peur que de mal au final pour le Shakhtar qui l’emporte de justesse (2-1) et qui se remet à l’endroit après sa défaite dans le classique.

Oleksandria vs. Zarya Lugansk

Oleksandriya et le Zarya Lugansk s’affrontaient dimanche avec plusieurs points en commun. Tous deux clubs européens cette saison, tous deux auteurs d’un démarrage lent et compliqué, cette rencontre était l’occasion pour l’un d’eux d’obtenir une première victoire. On peut toutefois retenir une grosse différence entre les deux clubs : Oleksandriya ressort en effet d’un déplacement pas évident en Roumanie au milieu de la semaine dernière. Dans une ambiance assez terne (mais qui sent au moins le bon vivre estival) avec seulement 1 400 spectateurs sur 7 000, Stanislav Kulish met Oleksandriya sur les bons rails en ouvrant le score sur corner avec une parade insuffisante du gardien Andriy Lunin. Par la suite, les deux équipes montrent beaucoup de maladresses et ratent de nombreux tirs. En deuxième mi-temps, le Zarya Lugansk, loin de son meilleur niveau, égalise sur un penalty de Dmytro Hrechyshkin pour un pied en l’air d’Andriy Hitchenko sur Ihor Kharatin. Ce même Hrechyshkin qui a failli donner la victoire au Zarya sur un coup franc lointain, puissant et rebondissant, mettant Vladyslav Levanidov en difficulté.

Les autres rencontres

  • Deuxième victoire de rang pour le Vorskla Poltava, vainqueur (2-1) du Zirka Kropyvnytsky. Arman Oganesyan ouvre le score pour le Vorskla en marquant contre son camp (19′) ; six minutes avant que Drachenko n’égalise pour le Zirka. C’est finalement Zahorulko qui offre la victoire au Vorskla à cinq minutes du terme du temps réglementaire. Le Vorskla Poltava est quatrième à l’issue de cette journée tandis que le Zirka, qui n’a pas encore gagné cette saison, est huitième.
  • Deux fois tenu en échec lors des deux premières journées, le promu Mariupol a ouvert son compteur de victoires de bien belle manière, en écrasant (3-0) les Chornomorets Odessa. Les buts sont signés Serhiy Vakulenko (33′ sur penalty, 55′) et Ruslan Fomin (53′). Mariupol pointe à une très belle cinquième place alors que les Chornomorets sont derniers avec zéro point.
  • Enfin, le spectacle n’est décidément pas au rendez-vous du côté du Veres Rivne. Le promu a concédé son troisième match nul en autant de rencontres, à nouveau sur le score de 0-0, cette fois face à l’Olimpik Donetsk. Les trois premiers matchs du Veres cette saison n’ont produit aucun but, ce qui n’empêche pas ce dernier d’être septième juste derrière son adversaire du jour.

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

Une action d’école et une finition soignée : le premier des trois buts du jeune prodige du Dynamo Kiev Viktor Tsyhankov a logiquement été élu but de la semaine. Auteur d’un triplé, l’ailier (qui aura vingt ans en novembre) a contribué à la large victoire (5-0) du club de la capitale face au Karpaty Lviv. Le Dynamo, qui a remporté ses trois premiers matchs, est seul leader du championnat.

Les tribunes du week-end

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Karpaty Lviv | © ultras.org.ua

Dnipro (D3) | © Ultras Dnipro

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


 

Retour sur la journée 3 d’UPL 2017/2018 – championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd’hui dans l’informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2017 : 6 mois de football en Lituanie

La début de l'année 2017 ne commençait pas sous les meilleurs auspices pour le football en Lituanie. La fédération s’attirait...

Fermer