Retour sur la journée 28 de RPL – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 20 mai 2015

Le sprint final a commencé en Russian Premier League, le championnat de Russie de football vient d’achever sa 28ème journée. Il n’en reste désormais plus que deux et l’équipe russe de Footballski revient sur cette journée qui nous a permis d’y voir plus clair en haut du classement et qui a sacré sans surprise le Zenit !

 

Le GRAND derby de Moscou:

Spartak Moscou 0 vs. 4 CSKA Moscou – Eremenko (11′, 22′), Tosic (30′), Musa (63′)

Spartak XI : Rebrov – Parshivlyuk, Bryzgalov, Tasci, Kombarov – Romulo, Källström, Glushakov – Ebert, Krotov, Promes. Ebert > Davydov (53′); Källström > Melkadze (59′); Parshivlyuk >   Makeev (76′)
CSKA XI : Akinfeev – Fernandes, V.Berezutsky, Ignashevitch, Nababkin – Wernbloom, Natkho – Tosic, Eremenko, Dzagoev, Musa. Dzagoev > Milanov (62′); Eremenko > Panchenko (78′); Tosic > Golovin (84′)

Au coup d’envoi, 10 points séparent ces deux équipes au tableau, le CSKA se bat pour accrocher la Ligue des Champions, le Spartak a besoin d’un miracle pour accrocher la Ligue Europa, mais pendant un derby, tout cela n’a aucune importance.
C’est un derby historique entre le Spartak et le CSKA, tout d’abord il a leu dans l’Otkrytie Arena, ce changement d’ambiance et d’atmosphère par rapport au stade Luzhniki se fait ressentir, toutes les places ont été vendues. Le monde du football russe retient son souffle jusqu’au coup d’envoi de la rencontre tant attendue:

Le Spartak mis a mal d’entrée ne tient que 10 petites minutes face à la domination du CSKA, le meneur de jeu finlandais lance Musa dans la profondeur, le nigérian coté gauche temporise et centre en retrait pour Eremenko qui reprend le ballon, la frappe est déviée par la tête de Serdar Tasci et termine au fond des filets d’Artem Rebrov battu. Le CSKA maintient la pression, et Roman Eremenko est en grande forme, 10 minutes après l’ouverture du score le finlandais combine avec Alan Dzagoev, qui lui remet le ballon a l’entrée de la surface, la frappe d’Eremenko est pure et ne laisse aucune chance à Rebrov, le CSKA fait le break en 22 minutes. Quelques minutes plus tard, coup franc excentré du Spartak, Bryzgalov reprend le ballon de la tête mais sa tentative s’écrase sur le poteau droit d’Akinfeev, la réussite ne semble pas du coté du Spartak qui va d’ailleurs se faire punir quand Zoran Tosic va profiter d’un mauvais renvoi de la défense du Spartak pour inscrire le 3ème but. Le Spartak n’y est pas du tout et vient de prendre 3 buts en 30 minutes, il n’y a pas de match c’est une démonstration du CSKA.

Les joueurs du CSKA se congratulent encore une fois devant des supporters du Spartak dépités

Les joueurs du CSKA se congratulent encore une fois devant des supporters du Spartak dépités.

Au retour des vestiaires, même combat pour le Spartak incapable de mettre de l’intensité dans son jeu, constamment entrain de subir le jeu de son adversaire, incapable de creer le danger dans une défense du CSKA dont on connait les failles. Du coup c’est le CSKA qui va continuer d’appuyer là où ça fait mal et à l’heure de jeu, sur un long ballon de Vassily Berezutsky, Ahmed Musa contrôle, élimine Bryzgalov avec un grand pont et crucifie Rebrov. Le score est sans appel 4-0 pour le CSKA. Les supporters du Spartak sont dépités, beaucoup d’incompréhension et de tristesse sur les différents visages, ce premier derby dans l’Otkytie Arena restera dans les mémoires et qui témoigne de l’écart de niveau trop grand entre deux équipes aux ambitions similaires mais au parcours bien différents depuis quelques années. Le Spartak doit se reconstruire et il se peut que Murat Yakin coach du Spartak quittent le club à l’intersaison.

Au classement le CSKA profite du match nul de Krasnodar pour reprendre la 2ème place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, le Spartak est 6ème.

Homme du match : Roman Eremenko. Le Finlandais à réalisé un grand match, double buteur, omniprésent sur chaque action offensive, relais principal de ses partenaires, propre techniquement dans le dribble ou dans la transmission, Roman Eremenko a réalisé une prestation à la hauteur de ce a quoi il nous habitue depuis le début de saison : l’excellence.

Le match du titre:

FK Ufa 1 vs 1 Zenit Saint-Pétersbourg – Handzic (87′) | Hulk (32′)

Un match nul suffisait au Zenit Saint-Pétersbourg pour être sacré champion de Russie. En effet, le Zenit comptait huit points d’avance sur le FK Krasnodar à trois journées du terme et en cas de match nul il était au pire des cas assuré d’être a égalité de points avec son adversaire direct, avec un nombre de victoires équivalent mais avec une meilleure différence de buts particulière (2-2, 4-0). L’adversaire du jour, le FK Ufa, recevait… à Saint-Pétersbourg. À domicile, donc, le Zenit maîtrisait globalement la rencontre et ouvrait le score de manière assez logique peu après la demi-heure de jeu : Hulk se chargeait d’un coup-franc qui contournait le mur, passait entre les jambes d’un défenseur pour finir par battre David Yurchenko. Grâce au quinzième but de la saison du Brésilien, le Zenit mène 1-0 à la pause.

La deuxième période est du même acabit que la première. Le Zenit domine et aurait pu bénéficier d’un penalty si l’arbitre avait vu Diego détourner du bras un tir de Hulk qui prenait la direction du but (54’). Dans les dernières minutes, Hulk à nouveau puis Danny manquent l’occasion de faire le break et comme souvent l’adversaire finit par en profiter : à trois minutes du terme, Nikolay Safronidi sert Haris Handžić qui bat Yuri Lodygin. Plus rien ne sera marqué et la rencontre s’achève sur un score de 1-1 qui fait le bonheur du Zenit, sacré champion de Russie pour la quatrième fois de son histoire (après 2007, 2010 et 2011/2012).

Un moment, enfin loin des critiques pour AVB.

Un moment, enfin loin des critiques pour AVB: le Zenit redevient champion de Russie.

 

Les autres matchs du week-end ( de vendredi et de lundi) :

FK Krasnodar 2 vs. 2 Torpedo Moscou

Avec la victoire du CSKA sur le Spartak plus tôt dans la journée, le FK Krasnodar devait assurer la victoire à domicile contre le Torpedo pour conserver ses chances de se qualifier pour la prochaine édition de la ligue des champions. Tout commence plutôt bien pour Krasnodar, Rykov défenseur central du Torpedo va accrocher Laborde dans la surface, Wanderson se charge de tirer le penalty et d’ouvrir le score pour Krasnodar qui maitrise lors des des 45 premières minutes, en seconde période Krasnodar va sembler mal gérer la pression, et le Torpedo va profiter de ce moment de déconcentration pour égaliser. Anton Putilo profite de la mésentente dans la défense de Krasnodar et remet les deux équipes à égalité.

Quelques minutes plus tard c’est Laborde qui va profiter d’une faute de main du gardien et de l’aide du poteau pour redonner l’avantage à Krasnodar mais dans le dernier quart d’heure Kirill Kombarov va s’essayer de loin et tromper Dykan le portier de Krasnodar grâce à une superbe frappe flottante. Un autre but de grande classe qui permet au Torpedo de toujours croire au maintien en atteignant la zone de play-offs. Au classement Krasnodar perd sa 2ème place au profit du CSKA (même nombre de points) et le Torpedo est toujours lanterne rouge a deux journées de la fin.

Amkar Perm 1 vs. 0 Kuban Krasnodar

En pleine bourre en cette fin de saison, l’Amkar continue ses bonnes performances et remporte un nouveau match ce week-end. Face à un Kuban, l’Amkar aura rapidement pris le devant avec une superbe action collective emmené par le duo Janusz Gol à la passe et Aleksandr Prudnikov à la conclusion. Un buteur maison qui n’y est pas pour rien dans les bons résultats du club, ce dernier enchainant les buts depuis le mois d’avril. Malgré de nombreuses occasions du côté du Kuban, notamment un poteau de Vladislav Ignatjev, le club de Perm aura su gérer son match bien aidé par une expulsion débile du portugais Hugo Almeida alors qu’il venait de remplacer Baldé au poste de buteur.  Une nouvelle victoire qui laisse donne à l’Amkar une petite longueur d’avance sur ses concurrents au maintien dans l’élite russe.

Mordovia Saransk 0 vs. 0 FK Rostov-na-Donu

Sous une pluie battante les joueurs de Rostov qui se battent pour le maintien se déplacent à Saransk pour y affronter le Mordovia déjà maintenu. Ce sont les joueurs de Rostov qui sont les plus offensifs mais pas grand chose à se mettre sous la dent en première période à part une frappe lointaine qui finit sur le poteau de Kochenkov. La deuxième mi temps ne nous offrira rien de bien plus réjouissant que durant la première … Une tête de Milic facilement arrêté par le portier de Saransk, et une tête de l’avant centre de Rostov Azmoun au dessus du cadre seront les seuls temps forts de cette deuxième période. Un match bien triste comme le montre les statistiques avec une seule frappe pour le Mordovia (non cadrée) et 4 cadrées pour Rostov. Un match qui ne restera pas dans les annales et qui ne fait pas les affaires de Rostov qui ne compte plus qu’un point d’avance sur la zone de play off de relégation, les jaunes se déplaceront à Krasnodar dimanche. De son côté le Mordovia garde sa 9ème place et recevra le Terek pour un match sans enjeu dimanche également.

Arsenal Tula 1 vs. 1 Terek Grozny

Match important pour Tula en vue de son maintien, la réception du Terek qui ne joue plus rien dans ce championnat semble être une bonne occasion de prendre des points. Les joueurs de Tula sont les premiers à se mettre en évidence, sur un coup franc bien enroulé de Korytko, Godzyur le portier du Terek sort la première parade du match. Malgré la domination d’Arsenal ce sont les tchétchènes qui vont ouvrir le score sur un corner joué à deux, Aissati délivre un centre et Mbengue crucifie Mucha au deuxième poteau. Les joueurs de Tula vont réagir et égaliser juste avant la mi-temps sur un nouveau coup franc tiré en force par Osipov, Kutin dévie la balle du bout du pied et prend Godzur à contre pied ! 1-1 à la pause: tout reste encore à faire. La deuxième mi temps sera beaucoup moins technique avec de nombreuses occasions manquées des deux côtés. A noter une nouvelle fois l’excellent match de Mucha, le portier d’Arsenal qui sauva son équipe en remportant plusieurs duels. Au niveau du classement ce point n’arrange pas vraiment Tula qui reste à 3 points de la zone de play-offs de relégation, Arsenal se déplacera à Moscou dimanche pour y affronter le Dinamo. De son côté le Terek reste dans le milieu de tableau à la 8ème place et se déplacera à Saransk pour y affronter le Mordovia dimanche.

Ural Ekaterinburg 2 vs. 1 Dinamo Moscou

Condamné à l’exploit pour continuer à croire au maintien tel est l’ambition de l’Ural Ekaterinbourg à Tyumen contre des moscovites qui se doivent également de l’emporter sous peine de voir revenir le Rubin Kazan et de voir sa place en Europa League menacée. La première occasion est pour le Dinamo, sur un centre de Dzsudzsak, Kokorin place une tête puissante qui finit sur le poteau de Zabolitny! Les joueurs d’Ekaterinbourg réagissent sur un coup franc lointain d’Acevedo, le capitaine dépose le ballon sur la tête de Smolov qui remise en retrait pour Novikov qui voit sa reprise à bout portant dévié par Gabulov le portier moscovite! Le match est très équilibré mais c’est l’équipe de Valbuena qui va prendre l’avantage à la demi heure de jeu; le meneur de jeu français déborde sur son côté et centre en retrait pour Dzsudzsak qui rate le ballon … mais pas Zobnin qui propulse le ballon d’un plat du pied au fond des filets de Zabolitny très passif. Mais les joueurs d’Ural vont rapidement réagir, Smolov bien lancé en profondeur se joue de Douglas et centre en retrait pour Acevedo qui crucifie Gabulov! 1-1 à la pause, le match reste très indécis. La seconde période va être dominée par une seule et même équipe; les relégables d’Ural! Sur un centre de Stavpets, Douglas se troue complètement, Smolov récupère le ballon mais ne cadre pas sa reprise! Enorme occasion pour les joueurs d’Ekaterinbourg sur une grosse erreur défensive, ce qui vaudra à Douglas une colère impressionnante de son gardien. Les locaux poussent et vont être récompensés en toute fin de match, sur un corner Khozin au deuxième poteau remise en retrait pour Smolov qui prend le meilleur sur son vis à vis et marque de façon acrobatique! Une belle récompense pour le joueur prêté … par le Dinamo. Le stade de Tyumen est en feu, Smolov lancé en profondeur à la fin du temps additionnel va malheureusement trop ouvrir son pied et attraper le poteau. Enorme performance des joueurs d’Ekaterinbourg qui ont surement proposés le match le plus abouti de l’année pour eux! Ural reste dans la zone de play off de relégation mais se donne un peu d’air sur la zone de relégation directe (3 points d’avance sur l’Arsenal Tula) et revient à 1 point du maintien et de Rostov. Ils affronteront le Torpedo samedi pour un match important pour le maintien des deux équipes. De son côté le Dinamo grille un joker pour l’Europa league et ne compte plus qu’un point d’avance sur le Rubin Kazan, ils affronteront l’Arsenal Tula dimanche.

Smolov s'apprête à crucifier un Dinamo toujours plus à l'agonie.

Smolov s’apprête à crucifier un Dinamo toujours plus à l’agonie.

 

Le dernier match de la journée, comme souvent c’est celui du Lokomotiv (clin d’oeil à Loscoff qui nous prépare un très bon article); mais cette fois-ci ils ont gagné ! Avec un nouvel entraîneur et un excellent Boussoufa ! Oui oui ! Et contre un client, le Rubin Kazan et cela 3-0 ! Les buteurs ? Boussoufat, Pavlyuchenko (lui-même) et Samedov ! Réveil un peu tardif pour les cheminots qui n’ont plus rien à espérer alors que pour les Tatars la conjoncture a été bonne et rien n’est perdu pour l’Europa League.

La polémique du week-end :

En cette 28ème journée de Premier League le Zenit se déplaçait à … Saint Pétersbourg pour y affronter Ufa qui ne peut jouer dans son stade actuel et est obligé de délocaliser les rencontres à domicile. Comble du comble c’était le match du titre pour le Zenit qui aura la « chance » de disputer cette rencontre à « domicile » et de pouvoir faire la fête avec les supporters. Le plus surprenant c’est que Ufa dispute la plupart des matchs à Saransk, le choix de délocaliser à Saint Pétersbourg est donc assez surprenant … De plus après avoir été menés toute la partie les joueurs d’Ufa vont profiter de la passivité de la défense du Zenit pour égaliser en fin de rencontre et récolter un point important pour le maintien. Drôle de sensation donc au Petrovski stadium, un accord à l’amiable est envisagé par de nombreux médias russes… Affaire à suivre !

Le but du week-end :

Pour une fois, Hulk a réussi à mettre au fond un coup franc. Une patate qui permet au Zenit d’obtenir le match nul face à Ufa mais surtout le but du titre pour le Zenit ! Le quatrième de son histoire.

L’équipe type du week-end :

Une victoire chez le rival et la prestation ressort tout naturellement: le CSKA est sur-représenté cette semaine.

Il n’y a pas de discussion autour de la distinction de légionnaire de la semaine (même s’il n’est pas tellement étranger), c’est le Finlandais du CSKA, Eremenko qui est une nouvelle fois désigné. Parmis les russes, c’est l’attaquant – en grande forme- de l’Ural dont nous vous avons déjà parlé Fyodor Smolov que nous avons choisi pour sa performance globale mais surtout pour son but importantissime en fin de match dans l’optique du maintien pour les joueurs d’Ekaterinburg.

 

Le classement :

Le CSKA reprend sa deuxième place alors que le suspense reste entier en bas du classement

Le point FNL :

Le verdict en FNL se précise: le Krylya Sovetov Samara qui a largement dominé le Luch sur son terrain de Vladivostok 5-0 et l’Anzhi vainqueur 2-0 à Novosibirsk s’envolent vers la RPl mais peuvent encore être dérangés par Tosno qui s’est plus modestement imposé 1 but à 0 contre le Volga. De son côté, revenu en fin de match à domicle à 2-2 contre le Volgar Astrakhan le Tom Tomsk est assuré d’être barragiste grâce au match nul du Gazovik 2-2 également sur la pelouse du Sokol Saratov. Du coup notre alléchant Gazovik – Tom de la semaine prochaine ne comptera plus que pour du beurre car le Gazovik va finir cinquième devant le Shinnik sixième, exactement comme l’an dernier.

En bas ça se décante aussi, bien que vainqueurs du Dinamo 2-1 le Khimik les rejoint en PFL ! De son côté le SKA a gagné son premier match à domicile en 2015 contre le Yenisey 3-1 avec encore un but du Brésilien Nathan Junior, ce qui leur permet de se rapprocher du maintien. Le Sakhalin auteur d’un bon match nul face au Shinnik n’a pas encore complètement sombré et se rapproche d’un Baltika en grand danger et encore battu à Tyumen 3 buts à 0. Le Volga, Tyumen, le Sibir et le Yenisey sont maintenus, ce qui n’est pas encore mathématiquement le cas du Sokol. La prochaine journée devrait être donc décisive alors que l’on connaît déjà 2 des 5 promus sportifs avec le KAMAZ Naberezhnye Chelny et le Fakel Voronezh qui retrouveront cet été le deuxième échelon footballistique de Russie après quelques années d’absence.

 

 

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg, Pierre Vuillemot & Adrien Laëthier.

Retour sur la journée 28 de RPL – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Le match du Lokomotiv mérite une petite chanson : PAVLIOUTCHENKO SUPER FORWARD ! TRALALALALA LALA !

    Le petit arrangement Zénith – Oufa… ça ressemble à un grand classique du championnat russe. Tu m’aides à récolter des points en hiver, je t’aide au printemps !

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine spéciale Dnipro: Le Dnipro et la France

Les confrontations franco-ukrainiennes sont assez fréquentes, en sélection comme en club. Ainsi, aucune équipe n'a joué plus de matchs face à...

Fermer