Vous n’avez pas pu suivre le football russe ce week-end ? Voici ce qu’il faut retenir de cette vingt-huitième journée de championnat !

L’édito de la rédac’

Cela va faire un an cet été que la Coupe du Monde a eu lieu sur le sol russe. Une superbe fête du sport qui s’est terminée par la victoire de la France au Stade Luzhniki. Un événement planétaire rondement organisé obligeant les autorités à lâcher du lest sur les visas pour permettre aux fans du monde entier de venir aisément supporter leur équipe. Pour cela, les autorités russes ont mis en place l’ingénieux système des FanID, passeport du parfait supporter faisant office à la fois de visa et de passe pour acquérir les billets. Et comme la fête s’est passée de la meilleure des manières, sans incident, les autorités russes ont pensé qu’il serait super de faire de même pour le championnat domestique !

La mise en place du système de FanID est dans les tiroirs et ça ne plait pas aux supporters qui le font savoir dans les stades. Lors du match entre le CSKA et le Dynamo il y a deux semaines, les fans du CSKA ont déployé une bannière avec les inscriptions suivantes : « 6 milliards de roubles – Introduction Fan ID ou pension annuelle de 35 714 personnes, 4 nouvelles maternités, 7 nouvelles écoles, 1 hôpital oncologique moderne et 31 nouveaux jardins d’enfants. » La bannière a fait parler d’elle à un point tel que la police s’est mise à la recherche des protagonistes pour les arrêter. Il n’est pas trop bon de montrer la vérité en face. Car outre le caractère onéreux de ce fichage en règle, il n’est mis en place que dans un seul but, sécuriser définitivement les tribunes.

Si la fédération a la charge de mettre le systèmen en place, la volonté semble venir de plus haut. Difficile donc de s’y opposer. Et pourtant, ce système va à l’encontre de ce que le football russe dans son ensemble a tenté de façonner en organisant la Coupe du Monde. Les nouvelles infrastructures ont dynamisé le championnat et donné aux spectateurs les meilleures conditions d’accueil possibles pour la tenue d’un match de football. En mettant en place ces FanID, ils bloquent les fans d’un soir voulant aller voir un match pour le plaisir, sur un coup de tête. Cela ne sera plus possible. Dans des stades qui ont du mal à se remplir, il n’est pas sûr que cela soit la meilleure des solutions pour attirer l’audience… Et quid des supporters fidèles ? Il faudra montrer patte blanche et n’avoir absolument aucun antécédent pour aller supporter son équipe ? Le football est suffisamment aseptisé pour ne pas être obligé de trouver le moyen de l’étouffer encore plus. Les lieux seront certes sûrs, mais il n’y aura plus personne pour animer les tribunes…

L’affiche du week-end

Zénit Saint Pétersbourg – CSKA Moscou: 3-1

Dernier match de la 28e Journée, le choc opposant un Zenit déjà champion au CSKA Moscou toujours a la lutte pour arracher une place qualificative pour la Ligue des Champions. Le Zenit reste sur une série de 3 victoires et un match nul lors de la dernière journée contre l’Akhmat Grozny, alors que les choses se sont compliquées pour le CSKA Moscou qui après avoir été défait à Krasnodar a concédé le nul sur sa pelouse face au Dinamo Moscou. Un seul changement coté Zenit : Semak aligne Anyukov sur le coté droit de la défense à cause de la blessure de Smolnikov. Coté Goncharenko, on tente un coup de poker avec un 4-4-2 surprise, Diveev dans le couloir gauche et Bijol le milieu défensif en pointe de l’attaque pour épauler Chalov. Nikola Vlasic est de retour dans le onze de départ après sa suspension.

La Gazprom Arena a fait le plein pour fêter comme il se doit le titre du Zenit, mais malgré une ambiance incroyable, ce sont les visiteurs qui démarrent le mieux la rencontre. Comme à leur habitude, les joueurs de Goncharenko effectuent un pressing très haut et tentent de se projeter rapidement vers l’avant. Le milieu de terrain du CSKA, plus dense, prend le dessus sur celui du Zenit et les Moscovites commencent a trouver des espaces. Ils concrétisent leurs domination en ouvrant le score a la 30e minute grâce à Oblyakov bien servi par un centre de Mario Fernandes. Le milieu de terrain ajuste Lunev d’un plat du pied et envoie le ballon en lucarne. Les Moscovites veulent gâcher la fête mais n’ont pas corrigé les problèmes défensifs des dernières semaines. Beaucoup d’espaces pour les attaquants adverses et d’incroyables fautes de concentration dont le Zenit profite pour égaliser huit minutes après l’ouverture du score. Après un une-deux avec Dzyuba, Sebastian Driussi enroule sa frappe a l’entrée de la surface et trompe Akinfeev. Le score a la pause est de 1-1.

©FC Zenit

Au retour des vestiaires, le CSKA Moscou semble toujours KO après l’égalisation, et le Zenit en profite pour rééquilibrer les débats et même inverser totalement la physionomie du match. Semak a su trouver les mots à la pause car ses joueurs se montrent plus entreprenants et précis dans les transmissions. Le Zenit fait l’étalage de sa puissance et oblige le CSKA à reculer et à s’appuyer sur un secteur défensif défaillant. A la 62e minute, Dzyuba en pointe reçoit un ballon dans la surface. Il joue en remise pour Rigoni qui frappe et trompe Akinfeev. Le Zenit prend l’avantage et ne sera plus inquiété. Les joueurs de St-Pétersbourg vont conserver le ballon et en fin de match Driussi s’offre un doublé après un nouveau décalage de Dzyuba. La troisième passe décisive du géant russe permet au Zenit de s’imposer assez facilement et de fêter le titre de la meilleure des manières devant son public. Le CSKA réalise la plus mauvaise opération du week-end, sachant que ses concurrents se sont tous imposés. Les Moscovites sont cinquièmes à 5 points de Krasnodar, troisième à deux journées de la fin du championnat.

Les autres matchs du week-end

  • Pas de vainqueur à Orenbourg. Un match nul entre Ural et Orenbourg mais un match très plaisant avec du suspens, des buts et une égalisation à la dernière seconde pour le club d’Ekaterinbourg.
  • Rostov dit adieu à l’Europe. Une fin de saison compliquée pour Rostov qui ne peut faire mieux qu’un match nul 0-0 sur la pelouse du Dinamo Moscou. La cinquième place européenne est désormais inatteignable, il faudra tout donner en coupe pour espérer être européen.
  • L’Anzhi est relégué. Terrible saison pour le club de Makhachkala qui prend la direction de la FNL suite à sa défaite 1-0 contre l’Arsenal Tula à domicile. En espérant que le club existe encore l’année prochaine…
  • Le Yenisey l’est également! Il aurait fallu un sans faute et des résultats favorables pour voir le maintien du club de Krasnoyarsk qui n’aura finalement pas lieu. Une lourde défaite 4-0 à domicile contre Krasnodar et un retour en FNL la saison prochaine.
  • Le Loko s’amuse. Le Rubin n’y est plus du tout et a sombré sur la pelouse du Lokomotiv Moscou. Une défaite 4-0 pour le club de Kazan qui est tout de même sauvé malgré un cycle retour catastrophique.
  • Mbengue on fire. L’attaquant sénégalais a réalisé son meilleur match de la saison et permet à l’Akhmat de s’imposer 2-1 contre Samara. Une nouvelle victoire pour le club de Grozny qui est imbattable ces derniers temps.
  • Petite victoire du Spartak. Nouveau match compliqué pour les Moscovites qui s’imposent dans la douleur 1-0 contre Ufa à domicile. Le Spartak peut assurer sa place européenne dès la semaine prochaine.

Le classement

No photo description available.

Qu’est-il devenu ?

Emmanuel Emenike

Emmanuel Emenike est un ancien footballeur de RPL de nationalité nigériane qui évolue au poste d’attaquant. Il a joué pour le Spartak Moscou de 2011 à 2013, totalisant 21 buts en 42 apparitions. Arrivé à Moscou après une affaire mouvementée dans son club précédent de Fenerbahçe, où il était impliqué dans un scandale de match truqué, Emenike s’est distingué pour son efficacité, marquant son premier but avec le Spartak contre le CSKA Moscou et marquant un triplé contre le Lokomotiv en octobre 2011. Les Russes se souviennent également d’Emenike pour ses treize buts lors de la saison 2011-2012, ainsi que pour son but record en rapidité contre l’Alania Vladikavkaz en 2012-2013 (dix secondes). Il a quitté le Spartak en 2013 en déclarant que l’entraîneur Valery Karpin était comme un père pour lui.

En août 2013, Emenike retrouve Fenerbahçe pour une somme de treize millions d’euros. Si son rapport buts/participations diminue légèrement par rapport à l’époque du Spartak, il reste important : douze buts pour 31 matchs en 2013-2014, cinq buts pour 35 matchs en 2014-2015 et huit buts pour 27 matchs en 2016-2017. Il convient de dire que sur ces périodes, Emenike a connu une période de prêt lors de la saison 2015-2016. D’abord aux Émirats Arabes Unis, à Al Ain, pendant six mois lors de l’automne 2015 (sept buts en quinze matchs), puis à West Ham pour terminer la saison (deux buts en seize matchs).

Quittant Fenerbahçe pendant l’été 2017, Emenike rejoint l’Olympiakos pour un montant de 3,8 millions d’euros et son contrat doit durer deux ans. Néanmoins, les choses ne se passent pas particulièrement bien en Grèce. Outre, le faible nombre de matchs joués (dix matchs, quatre buts, dont seulement cinq matchs et aucun but en D1 grecque), l’attaquant nigérian rencontre de sérieux problèmes de sécurité dans sa résidence grecque, obligeant le club à embaucher des agents de sécurité pour assurer sa protection. Le contrat est rapidement rompu lors de l’été 2018, après avoir joué la deuxième moitié de la saison 2017-2018 à Las Palmas en prêt. De plus, Emenike est victime d’une blessure du genou qui le tient éloigné des terrains.

Le XI

Le but du week-end

Très belle combinaison de l’attaque de Krasnodar avec une sublime talonnade de Wanderson permettant à Gazynsky de se retrouver seul face au gardien et d’ouvrir le score contre le Yenisey.

L’instant foot amateur par @RUSNLF

Le retour du Kuban Krasnodar

5 mai – Le FK Kuban, repris par les supporters, joue pour la première fois dans son stade originel. 6 125 spectateurs sont présents dans une enceinte d’une capacité de 35 200 personnes. C’est maintenant un record officiel pour toutes les ligues amateurs du Krai de Krasnodar et il semble que ce soit le cas pour toutes les ligues de Krai en Russie. L’appel à venir au stade Kuban – avec des affiches omniprésentes dans les rues de la ville et à l’intérieur des bus, des tramways – était superbe.

Le club historique de Krasnodar a accueilli le FC Omega de Kurganinsk, est s’est imposé (2-0) avec des buts de Markosov (9e min) et Gomleshko (90 + 2). C’était une bonne journée à célébrer!

Omega est une bonne équipe pour la ligue Krai et le FC Kuban-Holding est en tête avec dix points. Mais si Kuban récupère beaucoup d’argent, il va bientôt jouer au plus haut niveau. Et oui, l’argent résout presque tous les problèmes qui se posent dans les ligues amateurs de Russie.

La FNL

Ça sent la fin de saison ! Les montées et les descentes s’affichent désormais. En haut de tableau, Sochi et Tambov sont assurés de jouer en RPL la saison prochaine ! Les deux clubs ont connu la défaite ce week-end, mais celle de Tomsk à Yaroslavl (1-0) valide leur ticket pour la RPL. Une bonne nouvelle pour l’élite russe qui voit un nouveau club du sud de la Russie s’installer parmi eux. Le climat clément permettra d’arranger (si les choses se font intelligemment) une partie du calendrier lors de la période hivernale, et le stade Ficht sera enfin utilisé à sa juste valeur ! LE FK Sochi réalise un sacré coup en montant dès sa première année d’existence (pour info, le FK Sochi fut créé grâce au déménagement du Dynamo St-Pétersbourg l’été dernier).

En bas de tableau aussi les choses se décantent. Sibir, Tyumen et le Zenit-2 sont assurés de descendre. Ce dernier a même réussi à laisser la place de lanterne rouge à Tyumen qui vit une saison cauchemardesque. Les six points retirés par la fédération pour non-paiement des salaires en est la preuve. Reste à savoir qui va accompagner tout ce beau monde. Tomsk devrait sauf catastrophe valider sa place de barragiste lors du prochain match contre le Spartak-2 et Nizhny Novgorod devrait en faire de même en accrochant la quatrième place. En bas de tableau, la lutte oppose toujours trois clubs (Baltika, Armavir et le Fakel Voronezh) pour deux places de relégable. Le Baltika a fait la bonne opération du week-end en s’imposant 1-0 contre Khabarovsk. Le prochain week-end devrait sceller le sort de certains.

L’équipe Footballski Russie

Image en avant: ©FC Zenit

Retour sur la journée 28 de RPL 2018/2019 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote[s]

1 Comment

  1. Avatar John Pieter 22 mai 2019 at 17 h 37 min

    Lol, Dzyuba fait un match monstrueux (élu meilleur joueur de la 28ème journée pa rla Ligue) avec 3 passes décisives, il est même pas dans votre onze… Barrios aussi a été incroyable

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.