Retour sur la journée 24 de RPL – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 22 avril 2015

A l’approche du sprint final, la Russian Premier League, le championnat de Russie de football, devient de plus en plus passionnante. On parle ensemble de la 24ème journée comme tous les mercredis avec des résumés, des photos, des classement et nos avis.

 

Le match de la rédac’ en grand format:

 

CSKA Moscou 1 vs. 1 FK Krasnodar – Wernbloom (44′) | Wanderson (88′)

CSKA XI : Akinfeev – Fernandes, Ignashevich, V Berezutskiy, Nababkin – Wernbloom, Natcho – Tosic (Cauna 67′), Eremenko, Milanov (Strandberg 77′) – Musa.
Krasnodar XI : Dikan – Kaleshin (Bystrov 74′), Granqvist, Sigurdsson, Petrov – Akhmedov, Izmailov (Laborde 46′), Shirokov, Pereyra (Wanderson 74′), Mamaev – Ari.

Affiche de cette 24ème Journée, le CSKA Moscou reçoit le FK Krasnodar, deux équipes qui luttent pour une qualification en Ligue des Champions à l’issue d’une saison déjà riche en rebondissements. Sur le plan comptable, c’est victoire impérative pour le CSKA qui doit recoller avec Krasnodar toujours deuxième avec 4 points d’avance. De son coté Krasnodar aimerait bien faire le break sur son premier poursuivant afin de respirer un peu plus à l’approche d’un calendrier plus ou moins favorable qui devrait leur permettre de conserver cette 2ème place jusqu’au bout.

Sur le terrain, c’est Krasnodar qui prend les commandes du match, les joueurs de Kononov ont la maîtrise du ballon au milieu de terrain mais ils ont du mal à s’approcher du but Moscovite, la faute a une défense du CSKA très basse qui ne prend aucun risque. Le CSKA semble jouer le contre, comme semblait l’annoncer le retour d’Ahmed Musa à la pointe de l’attaque. Alors qu’on se dirige vers un 0-0 logique a la pause, le CSKA obtient un coup franc a bonne distance de la surface, Bibras Natkho dépose le ballon sur la tête de Pontus Wernbloom qui surprend la défense de Krasnodar en «smashant» le ballon au fond des filets de Dikan. Le CSKA prend l’avantage à la surprise générale.

Wernbloom le buteur s'impose face à Laborde

Wernbloom le buteur s’impose face à Laborde

La deuxième mi-temps ressemble aux 45 premières minutes, Krasnodar a la maîtrise mais les coéquipiers d’Ari peinent a trouver des espaces dans la défense du CSKA, la faute à un Vassily Berezutsky impérial. Les minutes passent alors Oleg Kononov, coach du FK Krasnodar prend les choses en main et injecte du sang neuf, double changement offensif : Wanderson et Bystrov font leur apparition. D’un coup Krasnodar se montre un peu plus tranchant, conservant le ballon aux abords de la surface moscovite. Le CSKA négocie mal les quelques contres qui se présentent. 88ème minute, combinaison audacieuse de Krasnodar qui se joue de la défense du CSKA avec un jeu en 1 touche de balle, Wanderson se retrouve face au but et glisse son ballon dans les filets. Coaching gagnant de Krasnodar qui arrache donc 1 point sur la pelouse du CSKA et maintien son écart de 4 points.

Statu quo au classement, Krasnodar est 2ème et accueillera le Lokomotiv lors de la prochaine journée, le CSKA est 3ème et se déplacera sur la pelouse du Torpedo.

 

Les autres matchs du week-end (et de lundi) :

 

Mordovia Saransk 1 vs. 3 Spartak Moscou

La presse russe annonce que Murat Yakin, coach du Spartak depuis cet été, devrait quitter le club a la fin de la saison mais en attendant, le technicien suisse compte bien accrocher une place européenne d’ici là, et cela passe par un résultat sur la pelouse du Mordovia Saransk. Exit la défense a 5, le Spartak passe en 4-4-2 afin de mieux contrôler le jeu sur les ailes du Mordovia mais surtout de se créer plus de situation offensive contrairement aux deux derniers matchs contre Rostov et Arsenal.

Pas de surprise, le Spartak domine, que ce soit au niveau de la possession ou des occasions de buts et ce malgré un 0-0 a la pause. Un joueur en particulier est vraiment au dessus dans ce match, le néerlandais Quincy Promes qui va d’ailleurs s’illustrer au retour des vestiaires avec un but a la 47ème minute, à la conclusion d’un bon mouvement coté gauche initié par Krotov et Davydov, deux jeunes prometteurs du club moscovite qui ont su gagner du temps de jeu ces dernières semaines.

Quincy Promes récidive a la 78 ème minutes d’une volée pied droit a la réception d’un corner tiré au second poteau, un doublé de grande classe pour le joueur capable de remettre le Spartak dans le droit chemin. Le Mordovia va réduire l’écart dans le temps additionnel sur corner grâce à un coup de tête d’Ibrahima Niasse mais le Spartak va de nouveau assurer son succès avec un but de Movsisyan dans les dernières secondes de la rencontre. Une victoire à l’extérieur qui fait du bien pour le club moscovite qui restait sur deux défaites consécutives. Au classement, le Spartak est 6ème toujours dans la course pour l’Europa League, le Mordovia est 10ème.

Quincy Promes félicité par ses coéquipiers "miaso"

Quincy Promes félicité par ses coéquipiers « miaso »

 

Terek Grozny 0 vs. 0 Dinamo Moscou

Match important à Grozny où le Dinamo doit absolument l’emporter pour continuer de croire à l’Europe ! Le Terek n’a pas gagné à domicile depuis la reprise tandis que les moscovites restent sur une victoire contre le CSKA. L’absence de Valbuena au milieu de terrain est criante et les moscovites ont du mal à développer leur jeu, ils auront malgré tout quelques opportunités en début de rencontre mais Ionov par deux fois ne trouvera pas le cadre dans des positions pourtant intéressantes. Le Terek se contente quant à lui de défendre et, comme à son habitude, va essayer de profiter des coups de pieds arrêtés où il excelle mais ça ne donnera malheureusement rien. Quelques minutes plus tard Kokorin lancé à la limite du hors jeu drible le gardien et tire dans la cage vide mais un superbe tacle rageur d’un défenseur du Terek empêchera l’avant-centre de conclure son action ! Le Dinamo continue de pousser mais ni Dzsudzak ni Vainqueur ne trouveront le fond des filets. Le score est de 0-0 à la pause, le match est plaisant en cette belle après midi à Grozny. Le Dinamo emprunté offensivement s’en résout aux coups de pieds arrêtés pour forcer la décision mais sur un bon coup franc de Dzudzak prolongé par Samba le portier du Terek Godzur réalise une parade magnifique et garde sa cage inviolée ! En toute fin de rencontre Zobnin le nouvel entrant moscovite est trouvé seul dans la surface et adresse une superbe frappe enroulée … mais Godzur encore lui réalise une parade de grande classe et permet aux joueurs de Grozny d’accrocher le match nul. Un résultat qui ne fait pas les affaires du Dinamo qui avait l’occasion de revenir sur Krasnodar, qui a un match en plus. Les Moscovites sont 4èmes et joueront à Rostov dimanche. De son côté le Terek reste dans le ventre mou du classement à la 9ème place et n’a plus grand chose à espérer cette saison, ils se déplaceront à Perm pour y affronter l’Amkar samedi.

 

Rubin Kazan 2 vs. 1 Ural Ekaterinburg

Beau match à Kazan entre des locaux qui visent l’Europe et qui réalisent de bons résultats depuis plusieurs semaines et des visiteurs qui visent le maintien mais qui restent sur deux succès contre le Kuban et le Lokomotiv. Contrairement à ce que l’on pouvait attendre ce sont les joueurs d’Ekaterinbourg qui posent le pied sur le ballon en ce début de match et si Smolov n’avait pas poussé trop loin son ballon contre Ryzhikov, le portier du Rubin, la conclusion aurait peut-être été différente ! Les joueurs de Kazan vont réagir, sur un centre de la gauche Portnyagin reprend de la tête dans la surface. C’est dévié par le portier d’Ural Zabolitny sur Dyadyun qui reprend également de la tête mais c’est sauvé sur la ligne par Sapeta ! Une vrai partie de flipper dans la surface qui aurait pu permettre l’ouverture du score. Mais Dyadyun va se rattraper juste avant la mi temps. Sur un énième centre, le joueur de Kazan s’élève au-dessus de toute la défense et propulse la balle de la tête dans les cages ! 1-0 pour le Rubin à la mi temps. Les joueurs d’Ekaterinbourg vont céder dès le retour des vestiaires, d’une frappe enroulée magnifique Ozdoev trouve le petit filet de Zabolitny qui n’aura pas bougé d’un poil sur ce coup. 2-0 à la 53ème, le match semble plié … Les visiteurs semblent au bord de la rupture. Sur un nouveau centre, Portnyagin se retrouve étrangement seul dans la surface et il faudra une belle parade du portier des Oranges pour préserver le score. Ural est malgré tout solide défensivement et l’équipe montre qu’elle a des ressources. Dans le temps additionnel sur un centre de Dancev, Erokhin au premier poteau reprend la balle d’une petite aile de pigeon et trouve le fond des filets ! Un but sublime qui ne changera malheureusement rien au résultat final qui sera de 2-1 pour le Rubin. Au classement le Rubin est 5ème et reste toujours en course pour les places européennes. Il jouera dimanche à Moscou contre le Spartak. De son côté Ural reste 11ème mais ne compte plus qu’un point d’avance sur la zone de relégation. Prochain match vendredi à Saransk, contre le Mordovia.

 

Kuban Krasnodar 0 vs. 0 Zenit Saint-Pétersbourg 

Entre un Zenit Saint-Pétersbourg qui avait la tête à l’Europa League et un Kuban Krasnodar dont la position ne lui permettait ni de rêver, ni de se faire peur, on pouvait légitimement s’attendre à une rencontre ennuyeuse. La bonne nouvelle pour le Zenit est venue de l’Arena Khimki où quelques heures plus tôt le CSKA Moscou et Krasnodar s’étaient neutralisés (1-1). En cas de victoire, le triple champion (2007, 2010 et 2011/2012) pouvait prendre dix points d’avance sur Krasnodar et quatorze sur le CSKA Moscou. Malgré le retour des suspendus de Séville (Criscito, Danny, Hulk et Smolnikov), André Villas-Boas maintenait un système à cinq défenseurs sur le terrain du Kuban avec le seul Hulk en pointe. C’est le Zenit qui plante les premières banderilles en première période mais Belenov est impeccable face à Shatov puis Smolnikov. Hugo Almeida a ensuite l’occasion de donner l’avantage aux locaux de la tête mais sa tentative passe à côté. En seconde période, la domination du Zenit s’accentue mais sans efficacité, à l’image de Nicolas Lombaerts. La rencontre s’achève finalement sur un score nul et vierge. Le Zenit ne profite pas vraiment des mauvais résultats de ses concurrents pour creuser l’écart même s’il reste solidement ancré à la première place. Le titre ne devrait pas lui échapper : reste désormais à conquérir l’Europa League, ce qui passera par une performance jeudi soir face au FC Séville.

 

Amkar Perm 0 vs. 1 Arsenal Tula

La nouvelle lanterne rouge Amkar, recevait l’ancienne Arsenal avec pour objectif de se rapprocher de la ligne de flottaison. Et ce sont eux qui entament le mieux le match avec une première frappe de Kolomeytsev. Ce même Kolomeytsev, ainsi qu’ensuite Prudnikov vont se heurter a Mucha et à la mi-temps le club permiaque est très mal récompensé de sa large domination dans le jeu. C’est encore Prudnikov qui sur un centre de Kireev va voir sa tête passer juste au-dessus alors que l’inévitable Kolomeytsev va tirer au ras du poteau à l’heure de jeu. C’est ensuite le buteur slovaque Jakubko qui va devoir se heurter à son compatriote Mucha par deux fois aux 67ème et 72ème minute, se blessant légèrement au cours de cette dernière action. Les hommes d’Alenichev vont enfin sortir à la 85ème minute mais Kuznetsov va se heurter à Gerus, Kutin ne sera pas plus chanceux quelques minutes plus tard mais c’est bien grâce à Smirnov, comme contre le Spartak, et dans les arrêts de jeu que va venir le hold-up d’une frappe puissante. Victoire 1-0, le scénario est parfait pour Tula qui prend encore un peu d’avance sur l’Amkar à l’approche du sprint final en Russie.

Smirnov a encore fait le coup !

Smirnov a encore fait le coup !

Dans les deux derniers matchs du week-end, tout d’abord Ufa a retrouvé le chemin de la victoire face au Lokomotiv Moscou qui continue son printemps galère. Les Bashkirs se sont imposés grâce à un but de Paurevic alors que Tarasov lui s’est fait expulsé dans les arrêts de jeu pour les cheminots. Enfin dans le tout dernier match, Rostov a continué sa marche en avant en se défaisant du Torpedo désormais relégable grâce à un pénalty de Dyakov. Les joueurs de Rostov sont quasiment revenus sur le Mordovia au classement alors qu’ils étaient bons derniers à la trêve en Russie.

 

Le fait du week-end :

Cette semaine, pas de polémique mais le retour du fait du week-end. Au coup de sifflet final du dernier match de cette 24ème journée, scène étonnante et peu commune, on s’agite au milieu de la pelouse car le défenseur central néo-international de Rostov, Ivan Novoseltsev décide de faire sa demande en mariage à sa petite amie Katerina Keyru, elle aussi sportive de haut-niveau puisque c’est une joueuse de basket qui a d’ailleurs remporté le championnat d’Europe espoir avec la Russie en 2008.

Ivan a déclaré qu’il avait préparé sa demande pendant longtemps et que le choix du match n’était pas anecdotique, le Torpedo Moscou n’est autre que son ancien club, et Rostov la ville de naissance de sa compagne.  Après une convocation en équipe nationale, une 4ème victoire consécutive qui propulse Rostov a la 10ème place et la confirmation de son futur mariage, les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Ivan Novoseltsev !

 

Le but du week-end :

Un jeu collectif léché et une frappe pure de Magomed Ozdoev pour donner un avantage décisif au Rubin face à Ural 2-0.

 

L’équipe type du week-end :

Un 352 asymétrique et atypique, cette semaine pour notre équipe-type

Quatre légionnaires cette semaine, mais le lauréat de notre trophée du légionnaire revient à Quincy Promes, toujours excellent malgré la saison moyenne du Spartak et principal artisan du réveil des siens contre le Mordovia avec Bryzgalov qui est lui désigné joueur russe du week-end ! Eh oui ! Un doublé pour le Spartak, ça leur fera au moins quelque chose à fêter pour cette saison bien terne. On notera également les excellentes performances de Wernbloom côté étranger et du gardien Godzyur du Terek.

 

Le classement :

Statut-quo en tête du championnat alors que derrière, Rostov et Arsenal continuent leur remontée et mettent le Torpedo en grande difficulté.

 

 

Le point FNL :

Le leader Anzhi s’est incliné sur la pelouse du Sokol Saratov (2-0) ce qui permet au Sokol de prendre un peu d’air en bas de tableau. De l’air, Anzhi en a encore mais ne devrait pas se permettre de renouveler ce genre de performances car le Tom (4-0 face au Shinnik) et Tosno (2-0 face au Sibir) se sont imposés tout comme Samara qui, grâce à Kornilenko dans les arrêts de jeu, écarte quasiment le Gazovik de la course aux barrages (1-0). Le top 4 est donc quasiment défini car de la 5ème à la 9ème place tout le monde a perdu. Outre le Gazovik, Sibir et Shinnik, le Volgar s’est incliné 2-1 face à Vladivostok qui devrait donc assurer son maintien alors que le Volga est tombé 2-1 dans les arrêts de jeu à Astrakhan grâce à un but de Trusevich. Tyumen en grande forme étrille Sakhalin 5-1 et devrait donc également pouvoir se maintenir alors que le Yenisey a gagné sont match syndical face au Dinamo SPb. Enfin, avec toutes ces victoires en bas de tableau, c’est le Baltika qui fait la mauvaise opération en tombant à Dzerzhinsk. Grâce à cette victoire 2-0 le Khimik s’offre le droit d’y croire encore à 6 matchs de la fin, ils sont désormais à 5 points des joueurs de l’exclave.
Côté performances individuelles on notera le triplé de Khasan Mamtov pour Tyumen ainsi que le doublé d’Anzor Sanaya à Tomsk.

 

Comme évoqué la semaine dernière, Tosno a récupéré deux points ainsi que la victoire 3-0 sur tapis vert à Sakhalin car les insulaires comptaient quatre étrangers sur la pelouse en fin de match.

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg & Adrien Laëthier.

Retour sur la journée 24 de RPL – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

3 Commentaires

  • Bonjour Adrien,

    J’avais découvert un attaquant brésilien qui jouait au Skonto Riga il y a quelque années, Nathan Junior, et aux dernières nouvelles il joue en D2 russe au FC SKA-Energiya Khabarovsk.

    Vu que tu suis ce championnat également, pourrais-tu me dire ce qu’il donne ? Et si passer de la D1 lettone a la D2 russe c’est une progression.

    Merci d’avance

    • Salut Dylan !

      Bon suivre c’est un bien grand mot car c’est difficile de voir les matchs du SKA, il en est à sa deuxième saison; il a été blessé tout l’automne et donc il a peu joué mais marque un peu et revient bien. C’est lui qui donne le point du nul face au leader Anzhi il y a quelques semaines.

      Ce que je peux dire c’est que la FNL est plus relevée que les championnats baltes ! Il suffit de voir les russes qui mettent 30 buts dans les pays baltes, ils disparaissent souvent en FNL et joue ensuite en D3. Par contre niveau visibilité, c’est délicat; tu es sans doute plus vu en Europe quand tu es en Lettonie qu’a Khabarovsk (qui se trouve sur la frontière chinoise). Le seul tremplin si tu es très bon en FNL c’est de signer en première ligue russe et ensuite de te montrer.

      • Oui je pense qu’il est venu en FNL pour se montrer et taper dans l’oeil dans club de RPL.
        J’espère pour lui qu’il se retouvera dans un club meilleur que le SKA.

        Merci pour toutes ces précisions en tout cas !

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Joshua Parker, buteur de Zvezda

La recrue phare de l’hiver côté Zvezda se nomme Joshua Parker, buteur anglais qui a bien voulu nous donner une...

Fermer