Retour sur la journée 23 de RPL – Championnat de Russie de Football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 15 avril 2015

Après une journée en milieu de semaine, la Russian Premier League, le championnat de Russie de football revient dans sont format habituel et nous évoquons la 23eme journée ensemble comme tous les mercredis avec des résumés, des photos, des classement et nos avis.

 

Le match de la rédac’ :

 

FK Krasnodar 3 vs. 2 Kuban Krasnodar – Pereyra (37′), Shirokov (60′), Kaleshin (79′) | Sosnin (30′), Ignatiev (54′)

FK Krasnodar XI : Dikan – Kaleshin, Sigurdsson; Granqvist, Petrov – Pereyra (Wanderson 81′), Ahmedov, Shirokov – Izmailov, Ari (Bystrov 89′), Mamaev (Laborde 79′).
Kuban XI : Belenov – Manolev (Eschenko 78′), Xandao, Armash, Sosnin – Bucur (Tkachev 66′), Kulik, Popov, Kaboré, Ignatiev – Baldé (Almeida 82′)

Seul match à avoir lieu le samedi, le derby de Krasnodar est une opposition entre le club historique de la ville le Kuban, et le club privé qui monte. En effet, récemment créé, le FK Krasnodar est en passe de pouvoir rejoindre la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire. Ils doivent ainsi continuer sur leur lancée face à des jaunes et verts en difficulté en 2015,  subissant toujours les effets de leur surprenant changement d’entraîneur.

Ce sont les taureaux qui vont avoir la première occasion lorsque dès la 11ème minute Mamaev va mettre Belenov à contribution. Un bel arrêt dans un match où les gardiens ne seront pas à la fête. Les joueurs du FK dominent le début de match et Mamaev va s’essayer encore une fois sans succès. Du côté du Kuban, alors que l’on essaie d’imposer un duel physique au milieu du terrain, l’éclair de génie va venir de Sosnin qui, suite à une frappe contrée de Baldé, va placer une frappe magnifique en pleine lucarne de 30 mètres, même si Dikan n’est sans doute pas exempt de tout reproche. Les joueurs de Kononov vont réagir assez rapidement, tout d’abord par Mamaev, intenable, mais c’est Pereyra, suite à un service d’Ari, qui va permettre aux siens d’égaliser logiquement. Shirokov va se procurer ensuite une occasion à son tour, mais c’est sur le score d’un but partout que les deux équipes vont rentrer aux vestiaires.

Aux retours des vestiaires, les jaunes et verts vont vouloir surprendre leurs adversaires. Bien servi par Gigel Bucur, Baldé manque de peu le but du 2-1, mais Ignatiev, lui, ne le manquera pas sur à une superbe combinaison avec Sosnin et Popov. Encore une fois, Dikan n’est pas impérial. Dès lors, le FK va pousser pour rétablir la hiérarchie, et Mamaev se voit tout d’abord repousser un penalty avant que Shirokov s’y reprenne à deux fois en deux minutes pour remettre les équipes à égalité à l’heure de jeu.

Dikan fautif face à Ignatiev

Dikan fautif face à Ignatiev

Cette fois les visiteurs ont bel et bien laissé passer leur chance, et après un échec d’Ari, c’est Kaleshin qui s’en va donner l’avantage aux verts et noirs dans un angle fermé face à un Belenov, lui non plus pas très inspiré ce soir. Il reste alors dix minutes à jouer, le temps de voir Shirokov se procurer une dernière occasion mais surtout Popov qui à la toute fin du temps réglementaire va avoir la balle d’égalisation suite à un centre tir. On en restera là, les plus forts ont gagné mais ils se sont fait peur ! Le FK Krasnodar compte désormais 4 points d’avance sur le CSKA pour la deuxième place alors que le Kuban reste englué dans le ventre mou de la RPL.

 

Le grand format :

 Zenit Saint-Pétersbourg 1 vs. 1 Rubin Kazan – Hulk (48′ sp) | Nabiullin (4′)

Zenit XI : Lodygin – Anyukov, Lombaerts, Neto, Smolnikov (77′ Shatov) – Criscito (explusé, 59′), Javi García – Ryazantsev – Danny (88′ Kerzhakov), Rondón (71′ Garay), Hulk
Rubin XI : Ryzhikov – Cotugno, César Navas, Kverkvelia, Kuzmin – Kislyak (75′ Akhmetov), Blago – Nabiullin, Carlos Eduardo, Dyadyun – Portnyagin

En milieu de semaine, le Zenit avait fait une superbe opération comptable en vue du titre avec sa victoire à Grozny (2-1) parallèlement à la défaite du CSKA face au Dinamo (1-2). De son côté, le Rubin avait vu sa bonne série s’arrêter avec une défaite à domicile face à Krasnodar (1-2).

Détendu et avec l’Europa League en ligne de mire (avec cinq suspendus), le Zenit alignait une équipe remaniée, sans doute en vue du match de Séville. Anyukov était titulaire à gauche, poussant Criscito à évoluer à un poste inhabituel de milieu défensif. Ryazantsev évoluait en tant que meneur de jeu tandis que Shatov et Garay, encore un peu juste, étaient sur le banc. Le club tatar alignait quant à lui une équipe habituelle à une exception près : habituel latéral gauche, le néo-international Elmir Nabiullin était aligné un cran plus haut. Un pari gagnant. Le Rubin se procure la première grosse occasion du match et ne se manque pas: lancé en profondeur et à la limite du hors-jeu par Blago Georgiev, Nabiullin se retrouve en position favorable et ajuste tranquillement Lodygin pour l’ouverture du score. On joue alors depuis 4 minutes. Emprunté, le Zenit n’y arrive pas face à un Rubin efficace en contre qui mène logiquement au score à la pause.

Le Zenit se reprendra vite en seconde période: l’arbitre sanctionne une charge très légère de Nabiullin sur Smolnikov et accorde un penalty aux locaux. Hulk transforme et en profite pour devenir le seul meilleur buteur du championnat (48′, 12 buts). Le Zenit démarre de la meilleure des manières mais se retrouve pénalisé peu avant l’heure de jeu: Criscito, déjà averti, écope d’un second carton jaune pour un mauvais geste sur un Nabiullin, décidément dans tous les coups.

Nabiullin dans tous les coups

Nabiullin dans tous les coups

Le reste de la partie est équilibré et c’est le Zenit qui, en contre, se procurera les deux dernières occasions de la rencontre: Danny bute sur Ryzhikov avant que le revenant Kerzhakov ne frappe l’équerre en toute fin de rencontre.

La partie s’achève sur un score de 1-1 quasiment sans conséquence pour le Zenit. Le FK Krasnodar refait légèrement son retard mais compte tout de même huit points de retard. L’écart s’est en revanche creusé avec le CSKA, battu à Perm. Ce résultat est en revanche plutôt mauvais pour le Rubin en vue de l’Europa League.

 

 

Les autres matchs du week-end (et surtout de lundi) :

 

Dinamo Moscou 2 vs. 1 Mordovia Saransk

Le Dinamo retrouve des couleurs. Après sa victoire probante contre le CSKA dans la semaine, les coéquipiers de Mathieu Valbuena (qui avait déclaré forfait pour la réception de Saransk) se sont imposés à domicile face au promu.

Match à sens unique, le Dinamo a toujours eu la maîtrise de la rencontre que ce soit au niveau de la possession de balle et des occasions de buts. La défense remaniée du Dinamo (Douglas de retour en charnière centrale aux cotés d’Hubocan) fait face aux contres du Mordovia et les attaquants parviennent à se creer de nombreuses occasions mais impossible d’ouvrir le score. Du coup le Dinamo va tout miser sur son arme de prédilection, les coups de pied arrêtés. 42ème minute, corner tiré par Dzsudzsak, tête victorieuse de Douglas, 1-0 pour le Dinamo. Pas le temps de respirer pour le Mordovia car quelques minutes plus tard nouveau corner pour le Dinamo, Dzsudzsak est toujours à la manœuvre et cette fois c’est Kuranyi qui reprend le ballon de volée et fusille Kochenkov, le gardien de Saransk, impuissant. Le Dinamo marque deux buts coup sur coup sur corner et l’arbitre siffle la fin de la première période.

La deuxième mi-temps est un florilège d’occasions moscovites sur le but du Mordovia, mais les maladresses offensive des attaquants du Dinamo privent l’équipe d’un écart plus large, un écart que les visiteurs vont même réduire en toute fin de match grâce à Danilo. Insuffisant cependant pour faire douter le Dinamo qui s’impose et revient a 1 point du CSKA et 5 de Krasnodar avec toujours un match en retard. Actuellement 4èmes, les joueurs de Cherchesov peuvent toujours croire à la seconde place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le Mordovia est de son coté toujours 10ème.

 

Ural Ekaterinburg 2 vs. 0 Lokomotiv Moscou

Pour leur première au stade de Tyumen, les joueurs d’Ekaterinbourg accueillaient les joueurs du Lokomotiv. Duel déséquilibré sur le papier entre des locaux jouant le maintien et des visiteurs à proximité des places européennes. Dans un stade bien rempli ce sont les oranges qui se mettent en évidence rapidement. Le petit festival de Podberezkin dans la défense moscovite se termine par une frappe qui n’inquiétera pas le portier du Loko. Le premier coup de théâtre a lieu quelques minutes plus tard, sur une passe en profondeur anodine du milieu de terrain d’Ural Sapeta, le défenseur moscovite Mikhalik tacle le ballon et prend à contre pied son portier alors qu’il n’y avait aucun danger ! Un but gag qui met les joueurs d’Ekaterinbourg sur de bons rails. Les joueurs du Lokomotiv tentent de réagir mais Zabolotny remporte son duel contre Kasaev et quelques minutes plus tard Denisov d’une frappe puissante trouve le poteau d’Ural. Un manque d’efficacité qui aurait pu coûter très cher aux moscovites car quelques minutes plus tard sur un coup franc de Manucharyan l’arrière droit Khozin remet de la tête dans la surface et Belozerov voit sa demi volée arrêtée d’une façon peu académique par Guilherme. En deuxième mi-temps le jeu est plus décousu, les moscovites tentent de jouer très haut et Ural en profite pour se procurer des contres. Sur l’un d’entre-eux Podberezkin attrape le même poteau que Denisov en première mi temps, les joueurs d’Ekaterinbourg sont déchaînés ! Quelques minutes plus tard c’est Smolov qui va refaire le même coup que contre le Kuban, sur un nouveau contre il se trouve en face à face avec le portier du Lokomotiv et va glisser intelligemment le ballon entre les jambes du gardien. 2-0 à la 60ème et le match est déjà plié… Les joueurs d’Ural ont donc un regain de forme depuis quelques journées ce qui leur vaut de garder cette 11ème place et de prendre surtout 3 points d’avance sur la zone rouge, leur prochain match sera un vrai défi à Kazan contre le Rubin samedi. Le Lokomotiv quand à lui ne confirme pas sa belle victoire contre le Torpedo mais reste malgré tout à 4 points du Dinamo Moscou et de l’Europa league, prochain rendez vous pour eux samedi à Ufa.

 

Amkar Perm 1 vs. 0 CSKA Moscou

Match très ennuyeux, ce match devait être un déplacement à priori facile du CSKA sur la pelouse de la lanterne rouge l’Amkar Perm, enfin en théorie, puisque sur le terrain on assiste à une débâcle moscovite dans tous les secteurs, une attaque maladroite et une défense totalement absente, il n’en fallait pas plus pour que l’Amkar motivé bouscule le double champion en titre. Ce devait être un match facile mais ce sont bien les locaux qui sont les plus dangereux et ce sont eux qui vont ouvrir le score par Igor Kireev à l’heure de jeu sur un énième cafouillage défensif entre Ignashevich et Nababkin. Une erreur fatale qui a pour conséquence une 3ème défaite consécutive pour le CSKA, une grosse faillite collective et l’une des contre-performances de la saison, le CSKA est donc battu sur la pelouse de la lanterne rouge a la surprise générale et peut désormais dire définitivement adieu au titre, et se met en situation délicate dans la course à la ligue des champions, désormais le CSKA est 3ème à 4 points de Krasnodar. L’Amkar est toujours en dernière position.

 

FK Ufa 0 vs. 1 Arsenal Tula

Le match à de nouveau lieu à Saransk car les Bashkirs jouent toujours en terre mordoves, ce qui n’arrange pas leurs affaires car ils sont en grande difficulté en 2015. Cela va se confirmer au cours d’une première période insipide où il n’y aura que trois occasions, une seule pour les locaux bien repoussée par l’excellent Mucha et deux pour les hommes d’Alenichev. D’abord par Kuznetsov, avant que Korytko trouve lui le chemin des filets. La deuxième période est guère plus intéressante et elle permettra surtout au portier slovaque des visiteurs de se mettre en évidence, avec notamment un triple arrêt en toute fin de match face aux attaquants d’Ufa. Côté Tula, ce sont Kascelan et Maloyan qui se mettront en évidence au cours de cette période. Arsenal remonte à la 13eme place alors qu’Ufa est maintenant relégable, ce que peu imaginaient en décembre.

 

FK Rostov-na-Donu 2 vs. 1 Spartak Moscou

Grigoryev s'envole pour être le héros de cette 23eme journée

Grigoryev s’envole pour être le héros de cette 23eme journée

Match important à Rostov entre des locaux qui sont invaincus à domicile depuis 3 matchs et qui sont sortis de la zone de relégation et des moscovites qui enchaînent les déconvenues, la dernière en date à Tula. Dans un stade bien garni ce sont les locaux qui se distinguent en premier. Sur un bon centre de Kalachev, Azmoun coupe la balle au premier poteau et oblige Rebrov à la parade. Les joueurs de Rostov continuent de pousser et sur un nouveau centre de Kalachev mal renvoyé par Rebrov, Azmoun encore lui reprend la balle au point de penalty mais ne peut cadrer ! La pression s’intensifie dans la défense moscovite. La défense du Spartak est méconnaissable.Sur un rush en solitaire de Kanga, celui-ci pénètre dans la défense et sert Azmoun qui va perdre son duel face à un bon Rebrov qui ne fait que retarder l’échéance… Car quelques minutes plus tard, Kalachev délivre un énième bon centre sur son côté droit, Grigoryev surgit au premier poteau et propulse la balle d’une belle tête dans la lucarne ! 1-0 à la 35ème, le Spartak semble sonné. Et pourtant les moscovites vont égaliser juste avant la pause. Sur une belle combinaison sur corner, Promes voit sa frappe repoussée par Pletikosa … dans les pieds d’Insaurralde qui n’a plus qu’à pousser le ballon tranquillement dans les filets. Totalement dominé, le Spartak rentre aux vestiaires sur ce score de 1-1. La deuxième mi-temps est beaucoup plus stérile mais Rostov va montrer également sa qualité de coup de pieds arrêté. Sur un corner rapidement joué Kalachev délivre un centre reprit par l’inévitable Grigoryev qui finit sa course au fond des filets ! Le stade exulte et Rostov repart avec les 3 points de la victoire ! Au classement Rostov reste à la 12ème place mais prend 3 points d’avance sur la zone de relégation à égalité avec Ural, ils affronteront le Torpedo Moscou lundi. Le Spartak quand à lui continue sa dégringolade à la 7ème place et est à 6 points des places européennes, ils se déplaceront à Saransk pour y affronter le Mordovia samedi.

Torpedo Moscou 0 vs. 0 Terek Grozny

Drôle d’ambiance à Moscou entre le Torpedo et le Terek, dans un match disputé à huis-clos, le Torpedo se doit de ramener des points pour sortir de la zone de relégation tandis que le Terek doit essayer de produire le même football que contre le Zenit malgré sa défaite. Ce sont les joueurs du Torpedo qui dominent le début et c’est sur coup-franc qu’ils se procurent leur premières occasions mais Godzur est sur vigilant et préserve sa cage inviolé. Le match est assez stérile et les joueurs manquent de précision. La preuve par ces deux duels non cadrés que ce soit du côté du Torpedo ou du Terek. Tellement stérile que le seul fait de match de la deuxième mi-temps sera le deuxième carton jaune de Mauricio qui lui vaudra l’exclusion. Match peu réjouissant donc à Moscou, les deux équipes se séparant sur un score nul et vierge. Le Torpedo reste à la 14ème place ex aequo avec Tula et se déplacera à Rostov lundi prochain. Le Terek reste dans le ventre mou du classement à la 9ème place et recevra le Dinamo Moscou dimanche.

 

Le but du week-end :

Frappe magnifique de Sosnin à 30 mètres dans le derby. Rien à dire et le premier but du week-end va rester le plus beau.

 

L’équipe type du week-end :

Les 6 équipes vainqueurs se partagent cette équipe-type, avec 3 représentants pour Krasnodar

Les 6 équipes vainqueurs se partagent cette équipe-type, avec 3 représentants pour Krasnodar

Il y a bien trois légionnaires dans l’équipe-type du week-end: Akhmedov, Douglas et Dzsudzsak. Même si le Brésilien pourrait aussi bien mériter ce titre, je voudrais le décerner à Jan Mucha, le gardien d’Arsenal, barré ici par Gerus mais qui a été lui aussi extraordinaire ce week-end. Pour le Russe du week-end, pas de doute avec Maksim Grigoryev auteur d’un doublé face au Spartak qui devance le portier d’Amkar Gerus et Osipov, le stoppeur d’Arsenal.

 

Le classement :

Beaucoup de surprises encore une fois en RPL et la lutte pour le maintien s'affole

Beaucoup de surprises encore une fois en RPL et la lutte pour le maintien s’affole

 

 

Le point FNL :

Nous commençons notre point FNL du week-end en signalant la victoire tranquille du leader Anzhi 2-0 face au Khimik Dzerzhinsk, qui s’enfonce vers la PFL. Ensuite c’est une sorte de statut-quo car du deuxième au septième, tout le monde sauf Tosno a fait match nul et ainsi personne n’a su prendre sa chance pour renforcer sa position. Tom, tenu en échec 1-1 à Novosibirsk, reste donc deuxième. Tosno continue de chuter et ce malgré les gros moyens mis en place, en perdant 2-1 en toute fin de match à Tyumen qui est en train de se sauver. Seulement deux autres matchs ne se sont pas soldés par un partage des points: en milieu de tableau Volga continue d’enfoncer le Luch (2-1) qui va finir par se retrouver menacé à force de perdre, et enfin Sakhalin qui a pris ses trois points syndicaux face au Dinamo Saint Petersbourg qui est toujours en vie (2-0) mais dont le long voyage n’a pas dû arranger les finances.

Enfin, on finira par dire que Tosno pourrait récupérer deux points sur tapis vert car lors de leur match nul à Sakhalin, il y avait en fin de matchs 4 étrangers sur le terrain pour les insulaires, ce qui est interdit par le règlement. Délibérations à suivre…

 

Antoine Jarrige, SovietXav, Karim Hameg & Adrien Laëthier.

Retour sur la journée 23 de RPL – Championnat de Russie de Football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l’Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l’Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J’essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d’ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,…) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
La nouvelle lubie des frères Mamic

Une nouvelle lubie a accaparé l’esprit des frères Mamic. Ces derniers ont réfléchi à une doctrine pour leur club : fonder...

Fermer