Retour sur la journée 2 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Rémy Garrel
Rémy Garrel - Publié le 25 juillet 2017

Deuxième journée en Ukraine avec au menu une seconde confrontation cette saison entre le Shakhtar et le Dynamo. Les difficultés du Zarya Lugansk toujours sans victoire et le zéro pointé du Chernomorets Odessa.

Les résumés du week-end

Shakhtar Donetsk vs. Dynamo Kiev

Après un premier contact samedi dernier en Supercoupe, les deux cadors d’UPL se retrouvaient sept jours plus tard pour le premier classico du championnat. Le Brésilien Bernard se procure la première occasion après une vingtaine de minutes, slalomant dans la défense kiévienne avant de voir sa frappe écrasée bien captée par Maksym Koval. Le portier du Dynamo gagne un nouveau duel, cette fois-ci face à Facundo Ferreyra, qui d’une demi-volée puissante depuis le milieu de la surface se procure l’occasion la plus franche de cette première période.

Le Dynamo, qui a montré des choses intéressantes en première période, cueille le Shakhtar à froid dans la première minute de la deuxième mi-temps. Denys Garmash dépose un amour de centre sur la tête de Dieumerci Mbokani qui s’impose dans les airs sur son vis-à-vis Sergei Kryvtsov et propulse la ballon dans les cages d’un Pyatov scotché. Dix minutes plus tard, c’est Derlis Gonzalez qui s’illustre avec une demi-volée depuis l’entrée de la surface qui vient lourdement s’écraser sur la transversale du Shakhtar. Le chrono avançant, le Dynamo recule logiquement pour conserver son avantage au score.

Le Shakhtar donne alors tout pour revenir. Taison trouve la barre à l’heure de jeu avant que Maksym Koval, décisif tout au long du match, ne vienne gagner un nouveau duel face à Ferreyra. Cette fois-ci l’armada brésilienne n’a pas suffi, le Dynamo s’impose par la plus petite des marges et en profite pour prendre le commandement du championnat.

Zarya Lugansk vs. Mariupol

Toujours pas de victoire pour la Zarya Lugansk dans ce début de championnat, lui qui a longtemps été mené contre le désormais simplement « FK » Mariupol. Le Zarya doit s’adapter aux changements du mercato qu’il a connu cet été. Ses meilleurs éléments étant partis au Shakhtar Donetsk, (Ivan Petryak de retour de prêt) ou en Russie dont (Jaba Lipartia à l’Anzhi) et ayant été remplacés par des arrivants du Dnipro. Pendant longtemps, le FK Mariupol a semblé meilleur que le dernier troisième du championnat. Il ouvre la marque lors d’une sortie ratée du gardien Lunin sur un corner où Yavorski se positionne bien. Ce n’est que dans les vingt dernières minutes que le Zarya fait réellement valoir sa domination. Il égalise logiquement par Opanasenko mais ne peut reprendre l’avantage malgré beaucoup d’occasions.

Les autres rencontres

  • Le Stal confirme, après une première victoire en voilà une deuxième. Cette fois-ci c’est sur la pelouse d’Odessa que Kamianske s’impose grâce au but d’Orest Kuzyk. Le Stal rejoint le Dynamo en haut du classement avec six points quand le Chernomorets pointe à la dernière place avec aucun point.
  • Le Veres Rivne enregistre un second match nul en deux journées après un nouveau 0-0, cette fois face à Oleksandriya. Le premier but en D1 de son histoire se fait toujours attendre.
  • Le Karpaty tombe à domicile contre Poltava. Après l’ouverture du score précoce de Kolomoets, l’ancien Dijonnais Sebastian Ribas avait égalisé, ouvrant ainsi son compteur avec Lviv. Sharpar puis Odaryuk viendront donner la victoire au Vorskla en seconde période.
  • Le Zirka et l’Olimpik Donetsk se neutralisent sur un score nul et vierge.

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

Pas de but spectaculaire cette semaine en Ukraine mais un but important samedi soir à Kharkiv. Dieumerci Mbokani, de retour à Kiev, offre une victoire précieuse à sa formation avec ce but de la tête.

La polémique du week-end

Menaces sur Mariupol

Même si certains l’ont oublié, le conflit dans l’est du pays est loin d’être réglé et continue de faire des victimes chaque semaines. Ce week-end, les services de renseignements ukrainiens ont émis une note d’alerte concernant des menaces d’attentats sur le match Mariupol / Dynamo Kiev qui se tiendra à la fin du mois d’aout dans le cadre de la 7ème journée de championnat. Des menaces prisent très au sérieux par le club de la capitale, et pour cause, le stade de Mariupol ne se situe qu’à une vingtaine de kilomètres de la zone de conflit. A portée de tir donc, des lance-roquettes GRAD pouvant tirer jusqu’à 40 kilomètres. Rappelons aussi qu’en janvier 2015, le centre ville de Mariupol avait été bombardé, faisant 30 morts et 108 blessés.

Le Dynamo Kiev a donc officiellement demandé à la ligue de trouver un terrain neutre pour y disputer cette rencontre. Devant cette demande, le FK Mariupol a quant à lui affirmé que le club était tout à fait capable d’assurer la sécurité de l’événement. Le président de la ligue de foot, Volodymyr Geninson, semble résolu a ne pas créer la panique et a même déclaré qu’il ne voyait aucune raison de changer de stade. Affaire à suivre.

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © FC Dynamo Kiev

Rémy Garrel & Philippe Ray


Image à la une : © FC Dynamo Kiev

Retour sur la journée 2 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Rémy Garrel

Rémy Garrel

Consommateur de vodka, amoureux du Dynamo Kiev, défends l'intégrité territoriale de l'Ukraine sur Footballski.

Gloire à nous, gloire aux héros !

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Personnellement, je ne suis pas du tout le championnat russe, mais je compte bien m’y mettre prochainement. Merci pour cette vidéo. Ils ont un très bon niveau dans ce pays.
    A+

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Une nouvelle déconvenue pour le football slovène en Europe

Ce n'est pas tous les jours facile d'être fan de football slovène. C'est même parfois très dur. Les moments de...

Fermer