Retour sur la journée 19 de RPL – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 18 mars 2015

La 19eme journée du championnat de Russie de football vient de s’achever et comme tous les mercredi on fait le point avec vous sur ce qu’il s’est passé ce week-end avec résumés, analyses, classements et photos.

 

Le match de la rédac’ en grand format :

 

Spartak Moskva 1 – 0 Dinamo Moskva – Douglas (59′ CSC)

Spartak XI : Rebrov – Kombarov, Insaurralde, Joao Carlos, Tasci, Parshivlyuk – Ananidze (Timofeev 72′), Glushakov – Ebert (Krotov 84′), Davydov (Movsisyan 63′), Promes.
Dinamo XI : Gabulov – Büttner, Samba, Douglas, Kozlov – Yusupov (Zobnin 85′), Vainqueur (Dzsudzsak 65′) – Zhirkov, Valbuena, Ionov (Kokorin 57′) – Kuranyi.

L’affiche de cette 19ème Journée, le derby moscovite entre le Spartak et le Dinamo. Deux équipes dans une dynamique bien différente mais animées par un désir commun de finir européen à la fin de la saison. Si l’on a pas trop de doute pour le Dinamo, actuellement 3ème, c’est une toute autre affaire pour le Spartak qui pointe à la 7ème position du classement.
Sur le terrain par contre, c’est place au derby, exit les dynamiques, la forme des joueurs et les résultats en coupe d’Europe, enfin non, car le Dinamo semble encore sous le choc de sa claque prise à Naples dans la semaine. Et en face, c’est un Spartak bien différent du début de saison, avec des jeunes du cru, comme Davydov, qui va bien négocier ce derby, l’équipe du technicien suisse Murat Yakin reste d’ailleurs sur 3 succès consécutifs contre le Dinamo.

La première occasion intervient après seulement 6 minutes et a la suite d’un mouvement initié par Ananidze, la frappe de Patrick Ebert contrée par Zhirkov termine sur la barre de Gabulov.
Le Dinamo répond 2 minutes plus tard avec un coup franc excentré de Valbuena qui permet aux grands gabarits du Dinamo de mettre le danger dans la surface du Spartak.  Les deux équipes sont très agressives en témoigne un tacle bien appuyé de Parshivlyuk sur Valbuena qui aurait pu lui valoir le carton rouge. Après un sauvetage sur la ligne de Glushakov et une intervention limite sur Ananidze dans la surface du Dinamo, les deux équipes se quittent a la pause sur un score nul.

Le match est très équilibré et malgré les difficultés a ouvrir le score, la faute a deux gardiens en forme, le Spartak va profiter du point faible connu du Dinamo, sa défense et plus particulièrement sa défense centrale, et a l’heure de jeu, une frappe anodine de Parshivlyuk détournée par le défenseur Douglas, se transforme en ouverture du score surprise. L’Otkrytie Arena exhulte, les joueurs du Dinamo sont dépités.

Douglas dépité regarde la balle se diriger vers ses filets

Douglas dépité regarde la balle se diriger vers ses filets

Le Spartak dans l’euphorie de son ouverture du score va mettre la pression sur le but de Gabulov et l’obligé a sortir quelques parades d’abord face à Yura Movsisyan puis sur une double parade face à Quincy Promes avant que que son défenseur Alexander Büttner sauve un ballon sur la ligne.

Le score ne bougera plus et le Spartak gagne un 4ème derby consécutif contre le Dinamo, bien aidé par ce coup du sort qui vient punir Douglas mais aussi l’ensemble de la défense du Dinamo qui n’est vraiment pas au niveau. Avec ces 3 points, le Spartak reste 7ème mais désormais a 1 point du Lokomotiv et du Rubin Kazan. Le Dinamo conserve sa 3ème place avec toujours un match de retard, mais désormais a 5 longueurs du CSKA 2ème et 10 du Zenit leader.

Les autres matchs du week-end (et du lundi) :

 

FK Krasnodar 1 – 1 FK Ural Ekaterinburg

Premier match de cette 19eme journée et première surprise pour un match qui paraissait à priori déséquilibré entre le 4eme et le 13eme du championnat. Krasnodar n’a pas perdu en championnat à domicile depuis septembre et Ural n’a remporté que 2 rencontres à l’extérieur mais cette rencontre nous a montré que le football n’est pas que des statistiques. Premier fait de jeu et premier coup dur pour Krasnodar après un début de match se jouant sur un rythme de sénateur ; la grave blessure de Joazinho à la 38eme minute, fracture du tibia péroné et 8 mois d’absence ! Mais Krasnodar ne se démobilise pas et à la toute fin de la première mi temps Mamaev bien lancé en profondeur par Ari s’en va gagner son face à face avec Zabolotny et pense mettre Ural K-O debout. Les oranges sont donc dans la même situation que la semaine précédente contre le Zenit où Rondon avait ouvert le score en toute fin de première mi temps. Mais cette fois-ci les joueurs d’Ekaterinbourg sonnent la révolte et dès la reprise à la 50eme minute après un festival du zambien Lungu, l’avant centre Fedor Smolov égalise d’une belle frappe en coin. La fin de match est assez sérré et Ural manque le hold-up de peu après une balle piqué mal dosée de Smolov face à Dikan. Un match de nul qui n’arrange finalement personne, Krasnodar voit le Rubin Kazan revenir à 2 points tandis qu’Ural reste à 2 points du Torpedo et donc du maintien. La semaine prochaine nous aurons droit au derby entre Ural et l’Amkar, malheur au vaincu … Krasnodar ira défier Ufa.

 

FK Ufa 1 – 1 Amkar Perm

Ce quasi-derby de l’Oural entre petites équipes se jouaient dans une ambiance bizarre et un stade quasiment vide à Saransk, malgré des places gratuites pour l’occasion (Saransk se trouve à quasiment 1 000 kilomètres d’Ufa). Si ce sont les joueurs bashkirs qui vont dominer territorialement la première mi-temps, les Permiaques vont eux se procurer les meilleures occasions, avec tout d’abord un contre à 4 contre 1 suite à un corner, contre pas très bien négocié et sauvé par Sukhov; ensuite Prudnikov complètement excentré va voir sa frappe heurter la transversale et enfin de 35 mètres Kolomeytsev va envoyer une frappe superbe que Yurchenko détourne en corner. Ufa n’aura répondu que par Frimpong; mais les locaux vont se montrer plus à l’aise en deuxième mi-temps, si Marcinho ne parvient pas à concrétiser sa frappe, la recrue Shevchenko marque ensuite d’une tête astucieuse sur corner à la 72eme minute. Les joueurs de l’Amkar ont la tête sous l’eau et se doivent de réagir, et c’est ce qu’ils vont faire suite à une très belle action construite conclue d’une tête rageuse par Prudnikov qui reprenait un centre du très bon Kolomeytsev. Les Permiaques vont même se procurer la dernère occasion mais ils devront se contenter d’un match nul qui ne les arrange vraiment pas. Grosse tension à prévoir pour le derby de l’Oural le week-end prochain contre les voisins d’Ekaterinburg.

 

Lokomotiv Moskva 0 – 1 Arsenal Tula

C’est LA surprise de cette 19eme journée de championnat. D’un côté le Lokomotiv, invaincu à domicile depuis le 31 août et une défaite 1-0 contre le Zenit et de l’autre l’Arsenal Tula avant dernier avec seulement 14 points. Dans un stade quasiment vide la rencontre commence par une large domination du Lokomotiv qui dominera de la tête et des épaules cette équipe de Tula en première mi temps mais qui ne sera pas récompensé par ses efforts, la faute à Mucha le portier d’Arsenal qui sauva les siens à de nombreuses reprises mais également le poteau qui empêcha à deux reprises les moscovites de trouver le fond des filets. Et la deuxième mi temps est à sens unique. Tula, moins bonne attaque du championnat va se mettre à accélérer et « archi-dominer » des joueurs du Lokomotiv qui ont du mal à réaliser la situation. Et à la 66eme minute, Zotov rentré quelques minutes auparavant et bien servi par Khagush va trouver le fond des filets. La surprise est énorme et les moscovites ne s’en remettront pas. Tula réalise l’exploit de cette 19eme journée et revient à ex aequo avec les 4 derniers du championnat. Le maintien est donc encore en ligne de mire pour les promus qui tenteront de confirmer la semaine prochaine avec la réception du CSKA Moscou. De son côté le Lokomotiv manque l’occasion de passer devant Krasnodar et le Dinamo et reste à la 5e place avec 2 points de retard sur le 3eme, ils iront défier le Mordovia à Saransk la semaine prochaine.

Arsenal célèbre une victoire innatendue

Arsenal célèbre une victoire innatendue

 

CSKA Moskva 4 – 0 Mordovia Saransk 

5ème succès consécutif pour le CSKA qui gère visiblement très bien le départ de son attaquant ivoirien Seydou Doumbia. Les joueurs de Leonid Slutsky ont rapidement pris le dessus sur une équipe de Saransk très naïve et incapable de véritablement trouver une solution face aux attaquants moscovites. L’ouverture du score intervient après seulement 4 minutes: Alan Dzagoev, bien servi par Georgi Milanov, ajuste Kochenkov d’un plat du pied a bout portant, imparable. Les choses ne vont pas s’arranger pour le Mordovia puisque Pavel Yakovlev, prêté par le Spartak Moscou, va prendre un carton rouge après 20 minutes, mettant ainsi fins aux espoirs d’égalisations. Roman Eremenko va faire le break a la  33ème minute et les deux équipes se quittent a la pause sur un avantage de 2 à 0 pour le CSKA.
La 2ème  mi-temps est à l’image de la première, a sens unique pour le CSKA qui va dérouler tranquillement, Eremenko va inscrire un nouveau but a la 64 ème minute et Kirill Nababkin en fin de match va se charcher de clôturer la rencontre avec un 4-0 net et sans accrocs, enfin si un seul: la sortie sur blessure du latéral droit brésilien Mario Fernandes après un choc tête contre tête contre Vassiliy Berezutskiy son coéquipier défenseur central. Ce match était aussi l’occasion d’assister aux grands débuts de l’attaquant suédois Carlos Strandberg, arrivé du BK Häcken avec pour ambition de remplacer a terme Seydou Doumbia dans l’effectif moscovite. Le CSKA qui enchaîne les succès sécurise sa seconde place ,et revient a 5 points du Zenit tenu en échec sur la pelouse du Torpedo.

 

Torpedo Moskva 1 – 1 Zenit Sankt-Peterburg

Le Zenit se présente sur la pelouse de Ramenskoe pour y affronter le Torpedo après avoir vu le CSKA se rapprocher au classement. Après une première demi-heure équilibrée et assez pauvre en occasion, le Torpedo est puni par un coup-franc direct de Hulk, Zhevnov fautif, gêné par le soleil ou les deux s’incline et le Torpedo est assez injustement mené à la pause. Ils sont coutumiers de cela en ayant déjà perdu beaucoup de moins au cours de matchs qu’ils semblaient maîtriser et c’est pour cela qu’ils vont tout faire pour égaliser en deuxième période, dominant territorialement les joueurs du Zenit mais en ayant beaucoup de mal à se montrer dangereux. Il faudra attendre la première entrée de l’islandais Smarason pour égaliser suite à un corner mal renvoyé, il exécute une reprise acrobatique sublime qui est d’ailleurs notre but de la semaine. Le Zenit perd donc des poins dans la course au titre alors que le Torpedo prend un point précieux, mais le club va être au centre de toutes les attentions suite à de nouvelles insultes racistes contre Hulk.

 

Rubin Kazan 2 – 1 Terek Grozny

Une rencontre alléchante sur le papier entre deux équipes produisant un jeu offensif et très technique depuis le début de la saison. Le Terek reste malgré tout sur une série de 5 matchs sans victoire et le Rubin reste sur 3 victoires consécutives. Le match démarre sur les chapeaux de roue et à la 15eme minute Dyadyun progresse sur son côté et adresse un centre en retrait et Kanunnikov seul au six mètres n’a plus qu’à pousser la balle au fond. Le Rubin ne s’arrête pas la et en toute fin de première mi temps sur un corner de Kuzmin le défenseur Portnyagin s’élève plus haut que la défense et propulse la balle au fond des filets. Et les malheurs du Terek ne s’arrête pas la car en deuxième mi temps Kudrjasov suite à un pied haut sur Dyadyun. Cette exclusion aura le mérite de réveiller les joueurs de Grozny qui réduiront le score à la 83eme minute par l’intermédiaire du défenseur central polonais Komorowski. Le score ne bougera plus et le Terek subit une nouvelle contre-perfomance. Au classement le Rubin passe à la 6eme place tandis que le Terek reste dans le milieu de tableau à la 9eme place. Le Rubin accueillera Rostov tandis que le Terek se déplacera à Krasnodar pour y affronter le Kuban la semaine prochaine. On joue alors la 71eme minute et une mésentente entre Dyakov et Pletikosa va profiter au nouvel entrant, l’inévitable Bucur qui s’arrache pour centrer et trouver la nouvelle recrue Hugo Almeida qui inscrit son premier but en RPL. Kuban va pousser pour arracher une victoire logique, mais cette fois ci Almeida est trop court et son club va se faire punir en contre à deux minutes de la fin par le grand espoir iranien prêté par Rubin, Sardar Azmoun qui ne laisse aucune chance a Belenov. Rostov s’impose et se relance dans la course au maintien, toujours dernier mais avec le même nombre de points que le 13eme.

 

FK Rostov-na-Donu 2 – 1 Kuban Krasnodar

Enfin dans le dernier match de la journée ce lundi, Rostov en grande difficulté recevait une équipe de Kuban également loin de son meilleur niveau. Mais la pression est clairement sur les locaux après la victoire de son concurrent direct d’Arsenal, et cette pression va se voir au cours d’une première mi-temps clairement dominée par Kuban qui se procurera quasiment une demi-douzaine d’occasion avec en point d’orgue une tête de Sunjic qui va s’écraser sur le poteau. Rostov semble être au fond du trou mais va être sauvé dès la reprise par le revenant Bukharov d’une superbe finition. Kuban, qui a des problèmes pour marquer cette saison se trouve donc en grande difficulté et va quasiment encaisser un deuxième but par Doumbia mais Belenov s’en sort miraculeusement.

 

Le but de la semaine :

Pour sa première entrée en jeu sur la pelouse de Ramenskoe pour le Torpedo, Arnor Smarason marque les esprits par un but aussi beau qu’important; en effet la reprise acrobatique de l’Islandais offre un point du nul mérité aux moscovites face au leader du championnat.

La polémique de la semaine :

Sur la pelouse du Torpedo, Hulk s’est plaint de cris racistes à son encontre; auxquels il a répondu par un baiser envoyé aux fans « Comment réagir dans une telle situation ? Il vaut mieux le prendre avec le sourire, car je respecte tous les fans, et j’aimerai qu’ils me respectent aussi » a déclaré le brésilien assez amer en ajoutant que le football devait amener du plaisir aux gens. Son entraîneur Villas-Boas a été plus virulent en demandant des sanctions exemplaires, arguant que cela ne donnait pas une bonne image de la Russie en vue de la coupe du monde 2018 qui doit se dérouler sur son territoire. Rappelons que le Torpedo a déjà été sanctionné deux fois pour ce type d’événement cette saison (face au Dinamo et face à Rostov), ainsi le club risque gros, de nouveaux matchs à huis clos mais surtout un retrait de trois points qui serait très dommageable en pleine lutte pour le maintien. De sont côté le management du Torpedo a nié ces accusations arguant qu’il s’agissait de cris d’encouragement comme on les entend souvent au Brésil « Hulk, Hulk, Hulk » (il est vrai que ces cris peuvent ressembler fortement à des cris racistes ou a des huées, néanmoins on doute fortement du fait que les supporters du Torpedo aient pu vouloir saluer Hulk de cette façon). La présidence a rajouté que, oui il y avait eu des huées et des insultes, non-racistes, comme cela se passe sur tous les stades du pays comme à l’étranger, et que les supporters du Zenit ne s’étaient pas gênés pour faire la même chose durant le match. Affaire à suivre…

 

L’équipe type de la journée :

L'équipe type de la 19eme journée, avec trois joueurs du CSKA.

L’équipe type de la 19eme journée, avec trois joueurs du CSKA.

 

Quatre étrangers dans cette équipe type mais c’est le plus russe des légionnaires Roman Eremenko qui avec son doublé (après avoir reçu son trophée de joueur du mois de décembre) remporte la palme de légionnaire du week-end pour l’équipe de footballski même si on saluera les débuts et buts décisifs de Smarason et Azmoun. Pour ce qui est du Russe du week-end, la question ne s’est pas posé longtemps et logiquement le gardien Artyom Rebrov qui a rapporté à lui tout-seul les trois points pour les rouge et blancs a été le meilleur joueur local de cette dix-neuvième journée de championnat.

Rebrov impérial face à Kuranyi

Rebrov impérial face à Kuranyi

Le classement :

 

La lutte pour le maintien se resserre

La lutte pour le maintien se resserre

 

Le point FNL :

Le deuxième échelon en Russie, la FNL a repris ce week-end comme je vous le comptais cette semaine. Les deux gros ont assuré, notamment Anzhi vainqueur d’une équipe du Dinamo Peterburg en grande difficulté, avec notamment le 10eme but de Yannick Boli cette saison; de son côté Tosno s’est fait un peu peur mais a réussi à s’imposer 2-1 sur la pelouse de Khabarovsk. La plus grosse surprise nous vient de la défaite de Tomsk face au Khimik Dzerzhinsk qui se relance dans la course au maintien alors que je les voyais condamnés. Notons également les victoires du Krylya Sovetov, Yenisey, Volgar et Sokol. On finira pas la descente aux enfers qui continue pour le Baltika battu sur la pelouse du Gazovik Orenburg. Parmi les nouvelles recrues qui ont marqué ce week-end, on peut noter Prokofyev pour Tosno, Mullin pour Sokol, Nezhelev pour Tyumen et enfin Valikaev pour le Khimik contre Tomsk (a qui le joueur appartient toujours

FNL22

 

Antoine Jarrige, SovietXav & Adrien Laëthier.

Retour sur la journée 19 de RPL – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

  • Vu du stade, la déconfiture du Lokomotiv est encore plus nette. Certes, les rouges et verts se sont procurés quelques occasions intéressantes en début de première période, mais sans briller dans le jeu. Et dire que Smorodskaïa a viré Koutchouk pour voir du football samba… Résultat des courses, on se retrouve dans la même situation qu’il y a deux ans, avec un entraîneur sans idées qui va servir de fusible en fin de saison.

    En guise de consolation, on peut se dire qu’on a filé 3 points au relégable le plus sympathique du championnat. Le discours d’Alenitchev est une bouffée d’air frais par rapport à celui de ses collègues bétonneurs. Les supporteurs d’Arsenal font plaisir à voir eux aussi : ils ont fait le déplacement en masse et n’ont jamais cessé de chanter pour leur équipe. La comparaison avec l’apathie qui règne dans la tribune sud de Tcherkizovo est douloureuse.

    Vue également la défaite du Kouban de Koutchouk contre le Rostov de Berdyev. Les dirigeants du club de Krasnodar doivent se mordre les doigts d’avoir viré Gontcharenko. Un cas qui illustre encore une fois le grand n’importe quoi qui entoure la gestion des entraîneurs en Russie.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Ferenc Plattkó, l’Ours blond de Hongrie

Le FC Barcelone a vu passer  parmi ses rangs certains des meilleurs joueurs hongrois. Czibor, Kocsis ou Kubala ont ainsi...

Fermer