Retour sur la journée 18 de RPL – Russie

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 12 mars 2015

Le mois de mars démarre, avec lui le printemps. La RPL elle redémarre et avec elle le retour des résumés sur notre site; un rendez-vous que l’on espère pérenne pour chaque mercredi et pour laquelle toute l’équipe « russe du site » s’est associée: Karim, Antoine, Xavier et moi-même. Nous revenons donc sur les premières joutes de 2015, et ce dans un format modifié, mais cependant amené à évoluer au fil des épisodes de cette saga.

 

Le match de la rédac’ :

 

Spartak Moskva 1-3 FK Krasnodar – Promes (87′) | Pereyra (61′), Ari (67′), Akhmedov (72′)

 

Spartak XI : Rebrov – Parshivlyuk, Tasci, Makeev, Kombarov – Källström, Romulo, Glushakov (Krotov 68′) – Jurado (Ananidze 80′), Promes, Movsisyan (Davydov 68′).

Krasnodar XI : Dikan – Kaleshin, Granqvist, Sigurdsson, Joaozinho – Gazinski, Akhmedov (Wanderson 78′) – Pereyra (Izmailov 76′), Shirokov, Mamaev – Ari (Bystrov 85′).

Le Spartak en grande difficulté dès la reprise

Le Spartak en grande difficulté dès la reprise

Comme c’est souvent arrivé lors des dernières confrontation entre les deux clubs (Krasnodar 4-0 Spartak x2) le Spartak n’a pas pu contenir une de Krasnodar en pleine réussite dans la continuité de ce qu’ils ont réalisé depuis le début de saison. En plus du score large, les visiteurs ont assuré le spectacle dans l’Otkrytie Arena. Les ex-neo-coéquipiers de Roman Shirokov (prêté à Krasnodar avant de rejoindre le Spartak puis re-prêté à Krasnodar), titulaire du coté de Krasnodar, n’ont eu aucune pitié pour les joueurs du Spartak qui ont complètement explosé en 2ème période alors que les 45 premières minutes étaient plutôt équilibré et ne laissait pas entrevoir une telle correction dans la seconde partie du match.
Il faudra cependant attendre l’heure de jeu pour voir un but, l’oeuvre de Mauricio Pereyra d’une frappe tendue des 20 mètres, Artem Rebrov le gardien du Spartak, masqué au moment du tir, ne peut rien faire. Ouverture du score logique et le break ne va pas attendre car 6 minutes plus tard, Ari un ancien du Spartak nous offre lui aussi un but fantastique, une superbe frappe a l’entrée de la surface qui va se loger dans la lucarne du gardien Moscovite: Le Spartak est à terre.
Enfin Akhmedov a la 72ème minute va lui aussi inscrire un 3ème but a la suite d’une action ratée de Krasnodar mais la passivité défensive dans les rangs moscovites permet au milieu Uzbek de placer une tête à bout portant face à un Rebrov impuissant.

Le Spartak va se contenter d’une timide réduction de l’écart en fin de match par Quincy Promes, parfaitement décalé par Davydov.

Krasnodar retrouve le chemin de la victoire et reste en 4ème position, a 3 points du CSKA et donc de la 2ème place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le Spartak doit se contenter d’une médiocre 7ème place avant la réception du Dinamo Moscou lors de la prochaine journée.

 

 

Le grand format :

 

Terek Grozny 1-2 CSKA Moskva – Lebedenko (61′) | Musa (45′, 76′)

 

Terek XI : Godzyur – Utsiev (c), Komorowski, Semenov, Kudryashov – Adilson (Kanu 82′), Mauricio (Kuzyaev 91′) – Lebedenko (Bokila 76′), Ivanov, Rybus – Ailton.

CSKA XI : Akinfeev – Fernandes, V. Berezutski, Ignashevich, Nababkin – Wernbloom, Natcho – Milanov, Eremenko, Dzagoev (Efremov 87′) – Musa.

 

Reprise du championnat après une trêve hivernale de 3 mois, le Terek Grozny accueille le champion en titre le CSKA Moscou vainqueur du Krylia Sovetov Samara en Quart de Finale de la coupe de Russie quelques jours plus tôt.
Le match est exceptionnellement déplacé du coté du Nehru Stadium S. Bilimhanov (a la place de l’Akhmat Arena) un stade de 10,300 places disposant d’une pelouse synthétique qui va d’ailleurs compliquer les choses pour les deux équipes tout au long de la rencontre.
Du coté Terek Grozny, la composition est classique, on retrouve la colonne brésilienne avec Ailton en pointe, la doublette Mauricio-Adilson devant la défense et le trio derrière l’attaquant : Rybus, Ivanov et Lebedenko.

Coté du CSKA, on doit composer sans Zoran Tosic et Georgi Schennikov, du coup on retrouve le bulgare Georgi Milanov sur l’aile et Kirill Nababkin en latéral gauche, pour le reste c’est du classique. La recrue Carlos Strandberg est sur le banc.

Si les premières minutes sont clairement a l’avantage du CSKA au niveau de la maîtrise, les moscovites vont se faire surprendre par l’incroyable impact physique déployé par les joueurs du Terek qui vont se montrer très agressif dans les duels. (Et pas toujours sanctionnés) Alors qu’on se dirige vers un 0-0 assez logique a la pause, Ahmed Musa profite d’une incompréhension entre Godzyur le gardien tchétchène et ses deux centraux Semenov et Komorowski, le portier rate complètement sa sortie et l’attaquant nigérian du CSKA glisse le ballon au fond des filets.

Au retour des vestiaires, on retrouve une équipe de Grozny plus dominatrice, les joueurs de Rashid Rakhimov vont mettre en difficulté la défense du CSKA grâce a des récupérations basses et des contres fulgurants menés par le quatuor offensif : Rybus, Ivanov, Lebedenko et Ailton.

Une nouvelle tactique payante puisque le Terek va réussir a égaliser a l’heure de jeu a la suite d’un super mouvement collectif, Lebedenko se charge de ramener les deux équipes a égalité et tout semble alors a l’avantage du Terek qui pense pouvoir prendre le dessus jusqu’à la 76 ème minute et l’action offensive de Mario Fernandes, le latéral droit du CSKA va réussir un fantastique débordement sur son coté, éliminé le gardien a l’aide d’un ballon piqué et offrir la balle de but a Ahmed Musa qui inscrit un doublé et permet au CSKA d’arracher une victoire importante car avec ces 3 points, le club moscovite conserve sa 2ème place a 7 points du Zenit.

Grozny de son coté reste sur une série de 5 matchs sans victoires et occupe la 9ème place du classement.

 

Les autres matchs du week-end (et du lundi) :

 

Zenit Sankt-Peterburg 3 – 0 FC Ural Ekaterinburg

Deux semaines après sa nette qualification en Europa League le leader de la Premier League recevait le Fk Ural 13e. Une rencontre déséquilibrée sur le papier avec d’un côté une équipe en pleine confiance après son carton 4-0 contre le PSV et de l’autre un club qui reste sur 4 défaites d’affilées. Deux petites sensations au coup d’envoi; le brésilien Hulk est préservé par André Villas Boas et la titularisation de l’arrière gauche Markov recrue hivernale du club d’Ekaterinbourg.
La première mi temps est très disputée, la défense d’Ural est très basse et effectue un pressing très agressif. Le Zenit se montre en plus assez maladroit, Rondon puis Shatov n’arrivent pas à tromper la vigilance du portier d’Ekaterinbourg Zabolytny. Le Zenit aurait pu se faire surprendre par une frappe anodine du zambien Chisamba Lungu mais Lodygin très attentif enrailla cette opportunité. Et en fin de première mi temps le Zenit profita d’un relâchement des oranges pour ouvrir le score par Salomon Rondon d’une très belle tête.
Ce fut un coup derrière la tête pour le 13e du championnat qui n’arrivera jamais à se relever et ce fut un festival du Venézuélien Rondon qui en deuxième mi temps inscrit deux nouveaux buts et signa par la même occasion son premier triplé avec le Zenit. Une rencontre donc parfaitement géré par les joueurs d’André Villas Boas qui permet d’aborder sereinement la rencontre contre le Torino jeudi en Europa League. A noter l’excellent prestation de Ryazantsev qui délivra les trois passes décisives pour Rondon. Au classement le Zenit reste toujours 1er et Ural à la 13e place.

 

FK Rostov-na-Donu 0 – 1 Lokomotiv Moskva

Après une première partie de championnat totalement loupé le Fk Rostov se devait de refaire surface à domicile contre un adversaire de taille; le Lokomotiv Moscou invaincu depuis 9 matchs. Au coup d’envoi LA recrue hivernale Dzyuba prêté par le Spartak est sur le banc et c’est donc Poloz qui commence en pointe pour Rostov.

Un match bien ennuyeux avec seulement trois tirs cadrés et uniquement pour le Lokomotiv. Unique opportunité en première mi temps, un énorme loupé de Bukharov qui seul face au but ne cadre pas sa tête et se verra remplacé dès la deuxième mi-temps par Dzyuba. Une pression énorme est sur les épaules de l’international russe qui n’arrivera jamais à prendre le dessus physiquement et techniquement sur le défenseur croate du Lokomotiv Vedran Corluka. Et même pire, 2 minutes après son entrée le Lokomotiv ouvre le score. D’un sublime centre de Samedov le serbe Skuletic muet jusque là place une tête surpuissante au fond des filets de Pletikosa.
Seule action construite du match les joueurs moscovites n’avaient plus qu’à gérer tranquillement la fin du match. Un match donc assez décevant, le Lokomotiv poursuit sa série d’invincibilité à 10 matchs et pointe à la 5e place à seulement 1 point de Krasnodar. De son côté Rostov continue sa descente en enfer et tentera de réagir contre le Kuban à domicile encore la semaine prochaine. De son côté le Lokomotiv accueillera Tula.

 

Dinamo Moskva 3 – 1 FK Ufa

Pas de surprises dans les compositions d’équipes, ce sont bien Zhirkov et Ionov qui jouent du côté moscovite plutôt que Büttner et Yusupov. Du coté des bashkirs qui reprenaient la compétiton ce week-end, les deux recrues Stotskyi et Shevchenko sont titulaires.

Le match commence très fort avec une occasion dès la première minute pour Denisov. Les moscovites vont maîtriser l’entame de match, et suite à une frappe de Dzudszak par Yurchenko, Aleksey Ionov va pouvoir ouvrir le score dès la dixième minute; bientôt imité par Valbuena qui doublera donc la mise à la 19e minute. La domination va continuer avec encore quelques occasions mais les joueurs de la capitale vont finir par se relacher et Gabulov va devoir sauver son équipe par deux fois face au très remuant Hadzic ! A le demi-heure de jeu, Frimpong va obtenir un pénalty suite à une erreur de Denisov : Marcinho s’en charge et cette fois l’ancien portier d’Anzhi n’y pourra rien mais il va ensuite empêcher l’égalisation notamment en remportant son face à face contre ce même Marcinho. A la mi-temps, malgré une entame de match réussie le Dinamo inquiète.

Gabulov a sauvé les siens en première mi-temps

Gabulov a sauvé les siens en première mi-temps

Les choses vont rentrer dans l’ordre au cours d’une deuxième mi-temps beaucoup plus ennuyeuse, et il faudra attendre l’entrée de Kevin Kuranyi pour voir un peu de spectacle et c’est ce dernier qui va clore la marque après avoir déjà obtenu une occasion juste après son arrivée sur le terrain. Le Dinamo suit dont le train de ses rivaux moscovites pour la course à l’Europe alors qu’Ufa fait du surplace sans être encore menacé en bas de tableau.

 

Rubin Kazan 1 – 0 Arsenal Tula

Dans un stade complètement vide, les tatars recevaient Arsenal tout juste éliminés de la coupe par une formation de FNL (le Gazovik Orenburg). Côté visiteur trois recrues étaient titulaires : Khagush, le biélorusse Korytko et le portier slovaque Jan Mucha.

Mais cela ne suffira pas et Portnyagin ouvrira très rapidement le score pour le Rubin; laissant ensuite place à une première mi-temps ennuyeuse qui sera suivie par une deuxième partie de match beaucoup plus enlevée. Si Arsenal parviendra enfin à se créer des occasions, les locaux, eux, se montreront très maladroits, notamment par Dyadyun alors que Georgiev sera mis en échec par le nouveau gardien de Tula. Le score n’évoluera pas et le Rubin se maintient près du haut de classement alors qu’Arsenal va devoir retourner à la chasse aux points s’ils veulent continuer la belle histoire qu’ils écrivent depuis maintenant trois ans.

 

Dans les autres matchs de ce lundi, Kuban et Mordovia, ainsi que Amkar et Torpedo vont se neutraliser sur le triste score de 0 – 0. On notera cependant la présence de six recrues (trois de chaque côté) au coup d’envoi sur la pelouse du Kuban Stadion et la plus connue d’entre-elles, Hugo Almeida sera à créditer d’une occasion et d’un carton jaune. Le match en lui-même fut d’ailleurs assez pauvre en occasions.

A Perm, seulement 7 tirs dont 2 cadrés par les joueurs locaux nous suffisent à définir le score; nous avons remarqué le nouveau visage de l’Amkar emmené par Gadzhiev: l’équipe ayant été bouleversée cet hiver, on notera le retour en grâce de Kolomeytsev et la titularisation de nombreuses recrues comme Prudnikov. Côté moscovite l’attaquant estonien Zenev n’a pas fait parlé de lui pour son premier match en remplacement d’Igor Shevchenko.

 

Le but de la semaine :

C’est le brésilien Ari qui marque (encore !) contre son ancien club qui a emporté nos suffrages cette semaine et contribué à la belle et importante victoire des siens contre le Spartak. Jugez vous-même !

L’équipe type de la journée :

Équipe type de la 18e journée

Équipe type de la 18e journée

Le vénézuélien fête son triplé

Le vénézuélien fête son triplé

Une équipe diversifiée, bien que très offensive avec des joueurs venant des principaux vainqueurs du week-end, mais seulement trois russes parmi lesquels on a élu Aleksandr Ryazantsev joueur russe du week-end (de peu face à Gabulov) pour ses passes décisives et son match aboutit face à Ekaterinburg. Le légionnaire du week-end est lui, Salomon Rondon, tout naturellement pour son hat-trick permettant à son club de maintenir son matelas d’avance. A noter que nous avons choisi les deux seuls joueurs du Zenit présent dans cette équipe qui est dominée par les joueurs du FK Krasnodar (Ahmedov, Pereyra et Ari).

 

Le classement :

Classement de la RPL (Journée 18)

Classement de la RPL (Journée 18)

 

Antoine Jarrige, SovietXav & Adrien Laëthier.

Retour sur la journée 18 de RPL – Russie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

  • Merci pour le résumé ! C’est super de pouvoir lire des articles aussi complets sur le championnat russe en français.

    Effectivement, un match bien moche du Lokomotiv. Le principal intérêt de la rencontre, c’était de jauger les possibilité de Škuletić et Dziouba. Le premier a marqué juste avant de se faire remplacer par super Pav’, un bon point pour son adaptation. Le second semble suivre la trajectoire habituelle des attaquants russes de ces dernières années : une année exceptionnelle puis le grand n’importe quoi. On verra ce que ça donne au Zénit l’an prochain, il évolue quand même dans un rôle très différent de Kerjakov.

    Petite erreur dans le résumé du Loko, c’est Samedov qui adresse le centre décisif à Škuletić, et non Akhmedov. J’en connais qui sont encore sous le charme de la dérouillée infligée au Spartak !

  • Merci Loscoff pour ton commentaire. Effectivement on essaye d’être le plus complet possible et de suivre tout cela, même si c’est pas forcément facile.
    Pour Dzyuba, c’est clair que sans départ majeur au Zenit cet été, et réorganisation tactique, j’ai du mal à le voir trouver facilement sa place devant, sur les bords de la Neva.
    On va corriger ce soir pour Samedov; mais c’est vrai qu’une telle défaite du Spartak, ça ne s’oublie pas si facilement.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Kubarev - Dacia Tiraspol
Le FC Dacia dérape sans sortie de route

Hier après-midi, le FC Dacia a arraché une précieuse victoire 0-1, à Ceadîr-Lunga face au FC Saxan. Bien que le...

Fermer