Retour sur la journée 18 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 5 décembre 2017

La 18ème journée d’UPL renvoie une nouvelle fois dos à dos le Shakhtar et le Dynamo vainqueurs respectifs des promus Rivne et Mariupol. Le Vorskla Poltava en profite quant à lui pour s’installer sur le podium. Retour sur ce 18ème week-end de compétition en Ukraine.

Les résumés du week-end

Chornomorets Odessa vs. Zarya Lugansk

Le Zarya pouvait confirmer sa victoire acquise la semaine dernière contre les Chornomorets Odessa. C’est raté. Malgré deux situations de supériorité numérique, Lugansk a concédé le match nul à la fin.

Malgré une domination au nombre d’occasions, le Zarya est tenu en échec pendant toute la première période. La partie s’est avérée assez hachée avec beaucoup de fautes et beaucoup d’avertissements. Vasin écope de deux cartons jaunes en deux minutes pour les Chornomorets, laissant l’équipe d’Odessa en infériorité numérique. Le Zarya n’en profite pas, Babenko étant expulsé à peine dix minutes après le remplacement prématuré d’Opanasenko. Les deux équipes terminent la première période à égalité, tant au score qu’au nombre de joueurs après que l’arbitre a distribué un total de neuf cartons.

En deuxième mi-temps, Lugansk procède à son deuxième changement dans l’immédiat en changeant Iury pour Lunyov. Après l’heure de jeu, Svatok finit par débloquer le score pour les visiteurs (0-1, 66′). L’avantage ne tient toutefois pas longtemps. Cinq minutes plus tard, Khoblenko remet les équipes à égalité (1-1, 71′). Le Zarya bénéficie de nouveau d’un avantage numérique cinq minutes plus tard avec l’expulsion de N’Diaye pour un deuxième carton jaune. Cela ne suffit néanmoins pas aux visiteurs dont le nul concédé résonne presque comme une défaite.

Une défaite que le Zarya n’a certes plus connu en UPL depuis dix matchs. Si cette belle série se poursuit, elle est presque essentiellement constituée de nuls frustrants. Pas l’idéal avant d’affronter l’Athletic Bilbao pour la rencontre décisive du milieu de semaine… comme en septembre ! Là où le Zarya avait concédé le nul au Vorskla Poltava avant de s’imposer en Espagne. L’espoir est donc permis et nul doute qu’un Lugansk à son niveau d’octobre peut réaliser des miracles pour montrer que l’Ukraine n’est plus uniquement constituée du Shakhtar Donetsk et du Dynamo Kiev. Les Chornomorets, eux, ont besoin de plus qu’une victoire pour être sûrs de se maintenir.

Shakhtar Donetsk vs. Veres Rivne

Avant un match crucial à disputer face à Manchester City en Ligue des Champions, le Shakhtar Donetsk recevait le Veres Rivne, troisième au moment du coup d’envoi. Malgré la proximité d’un match capital en coupe d’Europe, Paulo Fonseca alignait son équipe-type à l’exception de Viktor Kovalenko, titulaire en lieu et place d’un Taison blessé et de Petryak qui remplaçait Butko. Taras Stepanenko portait le brassard de capitaine.

Rapidement, le Shakhtar prend le contrôle du match et manque d’un rien d’ouvrir le score. Servi par Ismaily, Bernard reprend le ballon mais, piégé par le rebond, il voit sa reprise terminer juste au-dessus du but de Bandura (14′). Le gardien du Veres s’illustre ensuite en repoussant un coup franc puissant de Rakitskiy (18′) puis en captant tranquillement une tête de Ferreyra (29′). C’est à peu près tout pour cette première période qui s’achève sur un score nul et vierge.

Les bonnes intentions du Shakhtar sont enfin récompensées en début de seconde période. Ferreyra, en pivot, trouve Bernard qui est bousculé à l’entrée de la surface par l’ancien défenseur du Shakhtar Mykola Ishchenko. L’arbitre siffle un penalty en faveur du leader, transformé par Marlos avec l’aide du poteau (50′) pour son huitième but de la saison alors que Bandura était parti du bon côté. Peu avant l’entame du dernier quart d’heure, le Shakhtar Donetsk double la mise. Fred, depuis sa moitié de terrain, lance  Bernard qui décale dans la profondeur Facundo Ferreyra. L’attaquant argentin perd dans un premier temps son face-à-face avec Bandura avant de voir le ballon lui revenir : il n’a dès lors plus qu’à le pousser dans le but vide pour porter le score à 2-0 (75′). Le treizième but cette saison du meilleur buteur du championnat offre définitivement la victoire au Shakhtar.

Ce succès (2-0) permet au Shakhtar Donetsk de laisser le Dynamo Kiev à distance. Le club du Donbass prépare au mieux la réception de Manchester City en Ligue des Champions. Pour rappel, le champion d’Ukraine en titre se qualifiera pour les huitièmes de finale s’il fait au minimum un match nul face à une équipe en pleine forme mais qui a déjà assuré tout à la fois sa qualification et la première place du groupe ou si Naples ne l’emporte pas sur le terrain de Feyenoord. De son côté, le Veres Rivne n’est plus sur le podium.

Dynamo Kiev vs. Mariupol

Le Dynamo entame bille en tête cette rencontre et c’est sous une pluie diluvienne que Vitaly Buyalskiy se procure la première occasion du match sur une superbe frappe enroulée mais sortie de justesse par le portier de Mariupol, Rustam Khudzhamov. Dans la foulée de cette frappe repoussée, c’est Dieumerci Mbokani qui hérite du ballon pour voir son tire renvoyer par la poitrine d’un défenseur bien placé dans le but pourtant vide. Toutes les maladresses des Kiéviens finissent par leur coûter avec l’ouverture du score de Sergiy Bolbat, totalement oublié sur un centre au second poteau. Le Dynamo réagit dès l’engagement avec un long ballon de Morozyuk dévié dans la course de Denys Garmash qui reprend de volée sans se poser de questions. Garmash toujours, est passeur cette fois-ci juste avant la pause pour le 2-1 avec Viktor Tsygankov à la finition.

Sergey Yarovskiy, auteur d’un vilain tacle sur Mbokani en première période, réitère en deuxième mi-temps et récolte logiquement un second carton jaune synonyme d’expulsion. Le Dynamo enfonce le clou peu après avec un super travail de Tsygankov sur la gauche, repiquant dans l’axe pour servir Junior Moraes qui ajoute le troisième but d’une frappe limpide dans la lucarne. Le Brésilien se paie même un doublé en fin de match avec un corner de Tsygankov repris de la tête. Le Paraguayen Derlis Gonzalez vient parachever l’agonie du promu avec un cinquième but, dans les arrêts de jeu, à la suite d’une belle percée individuelle dans la défense de Mariupol.

Les autres rencontres

L’hiver approche et, en Ukraine, il est rude et synonyme de fortes chutes de neige. Pour cette raison, le match entre le Karpaty Lviv et l’Olimpik Donetsk a été reporté à une date ultérieure. Il n’y a donc eu que cinq matchs en UPL ce week-end.

  • Profitant de ce report et de la défaite du Veres Rivne, le Vorskla Poltava a pris place sur le podium avec une deuxième victoire de rang obtenue face à une équipe d’Oleksandriya qui restait sur deux victoires d’affilée (3-1). Vladyslav Kulach a ouvert le score à la 20ème minute avant que Yuriy Kolomoyets n’inscrive peu avant la mi-temps son sixième but de la saison (42′). Le Géorgien Kobakhidze y va lui aussi de son but en début de seconde période (49′). C’est dans les arrêts de jeu qu’Oleksandriya réduit le score, grâce à Hitchenko (90’+2). Le Vorskla monte donc sur le podium tandis qu’Oleksandriya, huitième, s’éloigne un peu plus du top six.
  • Dans l’autre rencontre, qui concernait la deuxième partie du classement, un but d’Ivan Tsyupa (78′) a permis au Zirka Kropyvnytsky de battre le Stal Kamianske (1-0). La rencontre s’est terminée à dix contre dix après les expulsions du Français Arnaud Guedj pour le Zirka (31′) et d’Anatoliy Ulyanov pour le Stal (76′). Le Zirka est neuvième et le Stal toujours lanterne rouge.

Le classement

Hebergeur d'image

Le point coupe d’Ukraine

Sans surprise, le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev seront au rendez-vous des demi-finales. En quarts, les deux géants ont disposé facilement respectivement du Veres Rivne (4-0) et du Desna Chernihiv (2-0). La troisième équipe de l’élite qualifiée est Mariupol qui l’a emporté (2-1) sur le terrain du Vorskla Poltava. Enfin, le SK Dnipro-1, crée en début d’année et qui a repris la gestion de l’académie du FK Dnipro, a remporté le duel des pensionnaires de la troisième division en s’imposant au bout des prolongations chez le FK Lviv (2-1).

L’équipe-type du week-end

Hebergeur d'image

Le but du week-end

Un pétard au milieu du brouillard. Un débordement côté droit, un repiquage dans l’axe et une frappe pied gauche qui termine dans la lucarne : voilà comment l’ailier géorgien Aleksandre Kobakhidze a inscrit le troisième but du Vorskla Poltava face à Oleksandriya. Grâce à ce succès (3-1), le Vorskla monte sur le podium.

Les tribunes du week-end

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © http://patrioty.org.ua

Retour sur la journée 18 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd’hui dans l’informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Balade sur le Dniestr et ses cités perdues (partie 1)

Footballski vous avait déjà fait voguer sur le Dniepr et la Volga, il est maintenant temps d’embarquer sur un autre...

Fermer