Retour sur la journée 16 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 25 novembre 2015

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Vous pouvez donc commencer à lire le seizième opus de la saison de notre rubrique pour connaître les faits marquants de la dernière journée de RPL en date. Les matchs retour ont commencé et le CSKA perd de nouveau.

Les yeux de la rédac’ :

Certains de nos contributeurs sont, en plus d’être suiveurs du football russe en général, des fans de certains clubs historiques et ils vous font (re)vivre les matchs de leur club chaque week-end.

CSKA Moscou 0 vs. 2 Krylya Sovetov Samara – Jahovic (52′, 66′) par SovietXav.

Deuxième défaite consécutive pour le CSKA Moscou de Leonid Slutsky. Si le bilan en championnat reste tout de fois largement positif, l’approche de la trêve hivernale semble avoir provoqué un relâchement au sein de l’équipe moscovite qui s’est une nouvelle fois fait surprendre et cette fois-ci à domicile face au promu, le Krylia Sovetov Samara. La première période est à l’avantage du CSKA Moscou qui ne parvient cependant pas à trouver le cadre en 45 minutes. L’absence de Seydou Doumbia à la pointe de l’attaque se fait ressentir depuis quelques matchs et les attaquants moscovites ont beaucoup de mal à concrétiser leurs nombreuses occasions de buts.

Le Krylia Sovetov de Franky Vercauteren avait bien préparé son match et malgré une première mi-temps mouvementée, les promus tiennent le match nul à la pause grâce à système tactique défensif. Ils vont d’ailleurs créer la sensation au retour des vestiaires : sur un long ballon en profondeur, l’attaquant macédonien Adis Jahović va ouvrir le score à la 52ème minute, profitant une nouvelle fois des larges espaces dans la défense moscovites pour se retrouver en bonne position de frappe. Le CSKA se fait une nouvelle fois punir et son manque de réalisme se transforme en but adverse. Les Moscovites vont d’ailleurs plier une nouvelle fois a la 66ème minute quand Jahović va inscrire son doublé sur une action en tout point similaire au premier but, sur une longue ouverture d’Ibragim Tsallagov. Stupeur à Khimki, le CSKA est mené sur sa pelouse 2 à 0.

L’addition aurait même pu être plus lourde si Alan Chochiev n’avait pas manqué son penalty trois minutes plus tard. Un moment de flottement général fatal pour le CSKA Moscou, complètement à la ramasse face à un promu qui s’était déplacé sans ambition particulière mais qui repart à la surprise générale avec les trois points de la victoire. Au classement, le CSKA Moscou conserve sa première place avec un avantage de six points sur le second, Rostov, mais cette nouvelle défaite avant la réception de Wolfsburg en Ligue des Champions semble inquiéter les différents observateurs. Le Krylia Sovetov de son coté est 11ème du classement avec une avance de quatre points sur la zone de barrage.

Lokomotiv Moscou 0 vs. 2 Anzhi Makhachkala – Abdulavov (55′), Boli (70′) | par Adrien Morvan

Le Lokomotiv, en digne Robin des bois du championnat, prend des points aux riches pour les distribuer aux pauvres, surtout si lesdits gueux ont la bonne idée de jouer en jaune et vert. A ce compte-là, on peut se féliciter que ni Norwich, ni Nantes ne soient des adversaires potentiels en Ligue Europa.

Les cheminots avaient pourtant bien négocié la première période, poussant les Daguestanais à se retrancher en défense. Niasse, s’il avait été un peu plus en réussite, aurait pu marquer à plusieurs reprises. C’est pourtant bien l’Anzhi qui a pris l’avantage au retour des vestiaires, au bénéfice d’un contre éclair mené par Maksimov et conclu par Abdulavov (0-1). C’est avec la même réussite scandaleuse que Boli a réussi à tromper Guilherme un quart d’heure plus tard, alors que la défense centrale des rouges et verts était partie cueillir des fraises (0-2).

Le milieu de terrain n’est pas non plus exempt de tout reproche : le retour de Tarasov n’a pas aidé la défense outre mesure et Miranchuk a une fois de plus étalé son manque de concentration et d’engagement, malgré quelques passes bien inspirées. Espérons que l’énergie économisée lors de ce match soporifique permette d’assurer la qualification en 16e de Ligue Europa contre le Sporting.

Zenit Saint-Pétersbourg 3 vs. 0 Ural Ekaterinburg – Garay (12′), Dzyuba (76′), Javi Garcia (89′) | par Karim Hameg.

Pour ne pas laisser échapper la Ligue des Champions, le Zenit Saint-Pétersbourg devait impérativement l’emporter face à l’Ural Ekaterinburg. La défaite concédée plus tôt dans la journée par le CSKA Moscou face au Krylya Sovetov Samara (0-2) lui donnait même l’occasion de croire à nouveau au titre en cas de succès. Le Zenit n’a pas eu à douter longtemps : à la douzième minute, Ezequiel Garay se chargeait de tirer un coup franc lointain. Son tir venait se loger dans la lucarne de Zhevnov, impuissant. Le champion en titre attendra le dernier quart d’heure et l’entrée en jeu de Hulk pour mettre fin au suspense. Le Brésilien tirait un corner sur que Dzyuba reprenait victorieusement de la tête pour son huitième but de la saison (76′). C’est encore à la suite d’un corner frappé par Hulk qu’arrivera le troisième but : le Brésilien trouvait Ryazantsev qui centrait pour Javi García dont le coup de tête terminait au fond des filets (89′).

Avec cette belle victoire (3-0), le Zenit est toujours quatrième mais il réalise une bonne opération au vu des résultats du week-end. Le podium n’est plus qu’à un point et Rostov, deuxième, n’est qu’à deux points. Le CSKA Moscou reste assez loin (sept points).

Spartak Moscou 3 vs. 2 FK Krasnodar –  Glushakov (27′, 53′), Promes (29′) | Ari (23′), Granqvist (81′) par Robin Bjalon.

Après cette trêve internationale et pour l’avant-dernier match avec l’hivernale, le Spartak, sixième avec 23 points, accueillait Krasnodar, cinquième avec 24 points. Le Spartak restait sur une défaite sans saveur 2-1 à l’extérieur face au Terek Grozny alors que l’équipe d’Oleg Kononov restait sur une très convaincante victoire à domicile face au leader, le CSKA (2-1). Du côté des compositions, le Spartak se présentait en 4-2-3-1 avec un trio offensif Zé Luis – Promes – Popov pourtant très décevant en ce mois de novembre. Mais la grosse information de ce dimanche soir restait la non-titularisation de Shirokov, annoncé sur le départ cet hiver, remplacé dans le onze de départ par Glushakov. Du côté de Krasnodar, l’équipe débutait en 4-3-3 avec en sentinelle une connaissance de la Ligue 1, Charles Kaboré et le Brésilien Ari en pointe.

Général Promes ! | © soccer.ru

Général Promes ! | © soccer.ru

Pour ce choc de première moitié de tableau, les Moscovites devaient faire sans une partie des Fratria, leurs ultras, puisqu’une partie de la tribune nord était fermée à la suite d’un fumigène lancé qui avait blessé un supporter lors du match face à Ural. Les supporters moscovites rendaient par ailleurs hommage à Otto Fisher, supporter légendaire du club, décédé à l’âge de 102 ans.  Sous une neige qui tombait en abondance, Zé Luis était repris par un superbe tacle de la part de de Strandberg dans la surface alors que le Cap-Verdien avait pris la profondeur (11e). Et encore une fois, le Spartak, à force de ne pas conclure, se faisait punir : Ari, bien servi par su un centre venu de la gauche, trompait Rebrov de la tête (0-1). Heureusement pour les Moscovites, Glashukov remettait les équipes à hauteur d’une belle frappe suite à une relance dans l’axe de la défense de Krasnodar quelques instants plus tard (1-1). Et quasiment sur le coup d’envoi, Promes donnait l’avantage au Spartak après une combinaison collective de toute beauté bien conclue (2-1). Le Spartak qui se libérait et obtenait un penalty suite à un tacle non contrôlé de Petrov… mais Dikan, le portier de Krasnodar, plongeait du bon côté et gardait son équipe à flot (35e) ! Les équipes rentraient donc au vestiaire sur ce score de 2 buts à 1 en faveur du Spartak après une première mi-temps très plaisante entre deux équipes particulièrement joueuses.

Le match reprenait sur le même rythme avec Zotov qui trouvait la base du monteau droit de Dikan sur une belle frappe de loin du droit (47e) puis c’est Glushakov qui inscrivait le troisième but pour creuser l’écart d’une frappe flottante de loin qui trompait le gardien adverse (3-1). Que de différences avec le début du match et les dernières prestations du club moscovite ! On retrouvait le Spartak du début de saison : séduisant et très bon en contre-attaque. Avec une possession de 60%, les joueurs de Krasnodar se heurtaient à une bonne défense du Spartak, solide et organisée, jusqu’à la 80e et un coup-franc de Joazinho bien remisé par Ari pour Granqvist qui concluait d’un plat du pied en puissance (3-2). Krasnodar poussait pour obtenir le nul, mais le Spartak s’en sortait bien et préservait les trois points.  Grâce à cette victoire au bout d’un match intense et ouvert, le Spartak se replace et chipe la cinquième place à Krasnodar. La semaine prochaine, le Spartak se déplacera à Kazan pour y affronter le Rubin puis recevra le Krylia Sovetov pour son dernier match en 2015, alors que Krasnodar accueillera Rostov avant le derby face au Kuban.

Le reste de la RPL :

  • Kazan passe la troisième. Fini le début de saison catastrophique, le Rubin est désormais bien lancé dans sa remontada sur la première moitié de classement. L’Amkar n’a rien pu faire face à un Devic en feu avec deux nouveaux buts et un penalty manqué. Sashaev a réduit le score pour les locaux mais insuffisant pour le club de Perm qui n’a plus que deux points d’avance sur la zone rouge !
  • Le Dinamo ne confirme pas. On pensait que le Dinamo allait mieux après son succès contre le Kuban mais ce ne fut pas le cas à Saransk contre le Mordovia. Tashaev avait pourtant bien lancé les Moscovites avec un but en première période mais le Français Le Tallec a sauvé le Mordovia avec un but en fin de match. Le Mordovia reste relégable mais commence tout doucement à sortir la tête de l’eau. Le Dinamo quant à lui est dixième.
  • Pluie de buts à Krasnodar. Quatre buts entre le Kuban et le Terek, c’est un beau match offensif auquel nous avons eu le droit ce dimanche. Le Kuban menait de deux buts à la pause grâce à un doublé de Baldé mais n’a pas pu tenir ce résultat. En effet, Utsiev et Rybus ont permis au Terek de ramener un point important de ce déplacement à Krasnodar. Le Kuban est relégable tandis que le Terek est 7e.
  • Coup d’arrêt pour Rostov. La bonne série de quatre victoires du surprenant second s’arrête ce week-end contre Ufa. Malgré un but de Poloz sur penalty, Ufa a été solide défensivement et s’est même offert le luxe d’égaliser par Marcinho en deuxième période. Un point extrêmement important pour Ufa dans la course au maintien. De son côté, Rostov reste second.

La polémique du week-end : un malaise Shirokov au Spartak ?

L’information n’a pas été confirmée du coté du Spartak Moscou mais il semblerait bien que Roman Shirokov soit (re)devenu indésirable du coté du Spartak Moscou. Son entourage a d’ailleurs sondé plusieurs clubs afin de lui trouver un nouveau point de chute et, si aucune déclaration n’a été faite d’un coté comme de l’autre, le président/propriétaire du Spartak, Leonid Fedun, aurait suggéré à son entraîneur, Dimitri Alenichev, de ne plus aligner Roman Shirokov lors des prochains matchs afin de ne pas activer la clause de renouvellement automatique de son contrat après quinze matchs.

Véritable chef d’orchestre et joueur au talent incroyable, la greffe Shirokov au Spartak n’aura jamais vraiment prise. Prêté du coté de Krasnodar la saison dernière, il semblerait bien que le milieu de terrain de 34 ans ne finira pas la saison avec les Rouge et Blanc.

L’ancien de la semaine : Sacres à l’est et à l’ouest

Passé par le Zenit Saint-Pétersbourg (2007-2009 puis 2013-2015), Anatoliy Tymoshchuk est venu garnir encore un peu plus son impressionnant palmarès ce week-end. Exilé au Kairat Almaty, au Kazakhstan, le capitaine de la sélection ukrainienne a remporté la coupe du Kazakhstan face au FC Astana (2-1).

Au Brésil, l’ancien du CSKA Moscou, Vágner Love, revenu au pays après un bref exil en Chine, a remporté le championnat avec le Corinthians. Ces derniers ont été sacrés après leur carton (6-1) face au FC São Paulo dans le derby de la plus grande ville brésilienne.

Le but du week-end :

Dans une parti qui avait tout du match piège pour le Zenit, Ezequiel Garay se charge du coup-franc, profitant de l’absence d’Hulk au coup d’envoi. Résultat magnifique et le score est ouvert pour les Péterbourgeois qui ne seront plus rejoints.

L’équipe-type du week-end :

Malgré la présence de Dzagoev, victime du week-end; les joueurs du KS Samara ont envahi l’équipe-type.

Le classement :

Rostov se rapproche à cinq points alors que c’est le Zenit qui fait la bonne affaire du week-end.

Le point FNL :

Deux journées de FNL ont eu lieu depuis notre dernier rendez-vous, et le Gazovik a gagné ses deux matchs (2-1 à Voronezh et 2-0 face au Baïkal) et en a profité pour faire le trou face au Tom, tenu en échec 0-0 sur la pelouse de la réserve du Zenit. Autre carton plein pour Arsenal Tula qui s’est, ce week-end, imposé à Tosno (3-2 avec un doublé de l’inévitable Kutin) après avoir déjà battu une autre équipe en difficulté, le Torpedo Armavir. Du coup, le Fakel, bien que vainqueur à Yaroslavl grâce au doublé de Rylov (2-1), a perdu du terrain suite à sa défaite face au leader. Ils ne comptent plus que trois points d’avance sur l’incroyable équipe du Volgar-Gazprom Astrakhan qui reste sur cinq victoires de rang, la dernière face au Spartak-2 avec un autre doublé, celui d’Oleg Aleynik.

Le Sibir, vainqueur 3-0 à Vladivostok (qui s’enfonce encore), a de ce fait perdu une place mais s’est bien remis de son humiliation à domicile face à Tyumen. Les pensionnaires du Stadion Geolog sont d’ailleurs très en forme, déjà huitièmes alors que leur match du week-end à domicile face au Baltika a été reporté à cause de l’hiver naissant en Sibérie Occidentale. En milieu de tableau, on peut noter que le Sokol est désormais invaincu depuis quatre matchs mais a connu un coup d’arrêt en ne faisant que 0-0 face au Torpedo qui grappille un point (il fut un temps où les 0-0 étaient monnaie courante pour les hommes de Karpin, mais c’est désormais loin…). Le Volga a également profité d’adversaires extrême-orientaux pour se refaire une mini-santé avec un match nul 1-1 face à Khabarovsk, une semaine après leur victoire sur Vladivostok.

En bas, le Zenit-2 a profité de sa victoire dans le derby face à Tosno, la semaine dernière pour sortir de la zone rouge, et y renvoyer le Baïkal qui reste sur trois défaites d’affilée après une plutôt bonne série. Il devance un Luch-Energiya Vladivostok à l’agonie et un Tosno qui n’arrive décidément pas à enchaîner après leurs victoires. Le KAMAZ est toujours distancé, après une défaite 2-0 à Krasnoyarsk. Signalons le but de l’Argentin, Juan Eduardo Lescano. Enfin, le Torpedo est toujours bon dernier.

Vingt-troisième journée aujourd’hui avec en point d’orgue Arsenal – Tom ! Nous l’analyserons la semaine prochaine ainsi que la vingt-quatrième et dernière avant la trêve.

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 16 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#56 Les images de la semaine

Moldavie : lourde sanction pour un arbitre Comme chaque week-end, les terrains de Divizia Naţională sont le théâtre d'innombrables erreurs...

Fermer