Retour sur la journée 15 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 9 novembre 2017

Des buts et un statu quo chez les gros, des 0-0 partout ailleurs. Retour sur une quinzième journée qui n’aura pas vraiment contribué à faire bouger les choses au classement.

Les résumés du week-end

Mariupol vs. Shakhtar Donetsk

Rarement depuis le début du conflit dans l’est de l’Ukraine le Shakhtar Donetsk n’avait eu l’occasion d’évoluer aussi près de ses bases. Mariupol, où se déplaçait le Shakhtar pour ce derby, n’est en effet située qu’à une centaine de kilomètres de Donetsk et à seulement une vingtaine de kilomètres de la zone de conflit.
Sur le terrain, le Shakhtar avait à faire à un adversaire à sa portée qui n’avait remporté aucun de ses cinq derniers matchs (3 nuls, 2 défaites) et qui semblait caler après un excellent début de saison.
Quatre jours après une précieuse victoire face au Feyenoord en Ligue des Champions, Paulo Fonseca faisait quelque peu tourner son effectif : Rakitskiy et Taison n’étaient même pas dans le groupe et Taras Stepanenko sur le banc. Kovalenko et Alan Patrick étaient titulaires tandis que la charnière Khocholava – Ordets était à nouveau reconduite en défense centrale.

C’est Mariupol qui se procurait sur corner la première occasion du match : Andriy Pyatov devait s’employer pour détourner la tête du capitaine Ruslan Fomin (3′). Un simple avertissement pour le Shakhtar qui finira par ouvrir le score à la demi-heure de jeu, sur une action initiée par un corner. Fred récupérait le ballon et servait Bernard qui trouvait Ismaily d’une ouverture lumineuse. Le centre de l’arrière gauche trouvait Ordets qui déviait le ballon pour Facundo Ferreyra dont la reprise, soudaine, ne laissait aucune chance à Yevhen Halchuk (30′). Le dixième but cette saison de l’attaquant argentin, meilleur buteur du championnat, permettait au Shakhtar de mener 1-0. C’est un premier tournant dans cette rencontre qui verra le suivant intervenir juste avant la pause. Coupable d’une faute sur Marlos à l’entrée de la surface, le Sénégalais Roger Gomis (passé par Louhans-Cuiseaux) écopait de son deuxième carton jaune de la partie, laissant donc Mariupol à dix. Quasiment dans la foulée, à la suite d’une action marquée par une série d’erreurs de la défense de Mariupol, le même Marlos profitait d’une remise involontaire de Nasonov pour se retrouver en position favorable. Son tir du gauche ne laissait aucune chance à Halchuk (45’+1). Le septième but du nouvel international ukrainien permettait au Shakhtar Donetsk de regagner les vestiaires avec un avantage de deux buts.

Mariupol reviendra des vestiaires avec de meilleures intentions et réduira rapidement le score. Profitant d’un long ballon de Neplyakh, Tyshchenko trouvait Ruslan Fomin qui, en une touche, déviait le ballon juste ce qu’il fallait pour battre Pyatov et relancer la rencontre (49′). L’espoir pour Mariupol sera d’assez courte durée : Bernard, servi en retrait par un Ferreyra à la limite du hors-jeu, expédiait un bijou de frappe enveloppée depuis l’entrée de la surface qui trouvait le poteau avant de terminer sa course au fond des filets (57′). À 3-1, c’en était terminé des espoirs de Mariupol qui aurait toutefois pu réduire le score par celui qui a été son meilleur joueur durant la partie : Ruslan Fomin. Celui qui était capitaine en l’absence du gardien Rustam Khudzhamov verra son puissant tir du pied gauche atterrir sur la barre transversale de Pyatov (87′).

Le Shakhtar Donetsk revient de ce déplacement non loin de ses terres avec une belle victoire (3-1) face à une équipe de Mariupol dans une mauvaise passe mais qui n’aura pas démérité pour autant. Les Mineurs conservent leur première place tandis que Mariupol reste septième, en embuscade pour une place en première partie de tableau.

Dynamo Kiev vs. Vorskla Poltava

Après un début tendu et pas mal de fautes au milieu de terrain, le Dynamo s’installera peu à peu dans le camp du Vorskla. Junior Moraes trouvera le cadre avant la demi heure de jeu pour inscrire le premier but de la rencontre au terme d’une combinaison sur coup franc travaillée entre Morozyuk, Mbokani et Buyalskiy. Déjà buteur cette semaine en Ligue Europa, Vitaly Buyalskiy remettra ça trois minutes après l’ouverture du score sur une belle tête croisée à la réception d’un centre de Denys Garmash.
Poltava réduira le score au retour des vestiaires grâce à Chesnakov d’une tête sur corner.
Le troisième but sera manqué de manière magistral par un Deris Gonzalez face au but quasiment vide mais qui verra sa frappe heurter la barre transversale. Quelques frappes lointaines des deux côtés viendront marquer cette fin de match sans toute fois en changer le résultat. Le Dynamo s’imposera sur le score de 2 à 1, se donnant un petit matelas d’avance sur ses poursuivants.

Olimpik Donetsk vs. Zarya Lugansk

L’actuel troisième d’Ukraine contre le précédent troisième d’Ukraine. L’affiche entre l’Olimpik Donetsk et le Zarya Lugansk avait tout de la belle confrontation et ça n’y a pas manqué entre deux équipes qui restaient pourtant sur des faux-pas après plusieurs semaines de beaux résultats !

Le score n’a mis qu’à peine dix minutes à se débloquer. C’est Kravchenko qui a planté le ballon au fond des filets sur un ballon mal renvoyé après un coup-franc de l’Olimpik (1-0, 11′). Dans la foulée, après un tir contré de Sukhotskyi à la réception d’une touche, le ballon revient sur Karavayev qui rate l’immanquable pour le Zarya sur un tir aux six mètres placé au-dessus de la barre. Au retour des vestiaires, l’Olimpik bénéficie d’un nouveau coup-franc. Celui-ci est repris de la tête par Kravchenko le buteur qui peut servir Bilenkiy lequel trouve le poteau rentrant (2-0, 48′). Sur une belle action collective impliquant six joueurs, Lunyov relance le suspense en se servant de Hromov comme point d’appui et en armant une frappe croisée (2-1, 62′). Malheureusement pour Lugansk, l’avantage ne tient pas longtemps puisque Bogdanov rétablit l’écart sur une frappe spectaculaire seulement quatre minutes après (3-1, 66′). Alors qu’il ne reste qu’une vingtaine de minutes, la situation semble tourner à la mission impossible pour le Zarya Lugansk car Andrievsky, auteur d’un horrible pied en l’air sur la tête de Tsymbalyuk, est expulsé logiquement, laissant les siens en infériorité numérique. Pourtant, le Zarya va surmonter la difficulté. Lors d’un centre venu du côté gauche, la défense de l’Olimpik dégage le ballon sur Opanasenko qui place un tir magnifique dans le coin de la lucarne, relançant le suspense pour les dernières minutes (3-2, 83′). Il ne reste que vingt secondes de jeu avant la fin du temps additionnel. Hromov s’infiltre dans la surface et un long ballon lui est destiné. Servant comme point d’appui, il offre le ballon de la tête à Kharatin. Ce-dernier arme une frappe qui ne laisse aucune chance à Makharadze (90+4′).

Ce match spectaculaire retentit comme une défaite pour l’Olimpik qui avait deux longueurs d’avance et était en supériorité numérique, mais le Zarya, malgré la fin de dynamique, n’avait pas dit son dernier mot et a arraché un point bien mérité. Un match avec son lot de positif dans le jeu pour les deux équipes qui devront confirmer par la suite.

Les autres rencontres

Et un, et deux, et trois 0-0.

  • Pas de but entre le Veres Rivne et le Zirka Kropyvnytsky. Le Veres réalise néanmoins une bonne opération puisqu’il profite de la défaite du Vorskla pour prendre la quatrième place à la différence de buts. Le Zirka est huitième mais reste assez loin des six premières places.
  • 0-0 entre Oleksandriya et les Chornomorets Odessa. Rien ne bouge au classement pour les deux équipes, respectivement dixième et onzième.
  • Enfin, la rencontre entre le Stal Kamianske et le Karpaty Lviv s’est elle aussi terminée sur un score nul et vierge. Les positions des deux équipes ne changent pas au classement : le Karpaty est toujours neuvième tandis que Stal reste lanterne rouge.

Le classement

Hebergeur d'image

L’équipe-type du week-end

Hebergeur d'image

Le but du week-end

Les frappes de loin ont été à l’honneur ce week-end, notamment lors du match fou entre l’Olimpik Donetsk et le Zarya Lugansk. C’est toutefois un but inscrit lors du match Mariupol – Shakhtar qui va être choisi, en privilégiant la finesse plutôt que la force. Cette frappe délicate de Bernard a permis au leader du championnat d’enterrer définitivement les espoirs de Mariupol, battu 1-3 sur sa pelouse.

Les tribunes du week-end

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © AFP PHOTO / YURI CORTEZ

Retour sur la journée 15 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Russie 2018 : La Grèce revient de loin

180 minutes, voire plus. C'est ce qui sépare la Grèce d'une qualification au Mondial 2018, en Russie. Seul obstacle, de...

Fermer