Retour sur la journée 14 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 31 octobre 2017

Quand l’un cale, l’autre aussi. Deux matchs différents et deux matchs nuls pour les deux mastodontes du championnat ukrainien, le Shakhtar et le Dynamo. De quoi rendre service au club de Donetsk et donner de nombreux regrets à celui de la capitale.

Les résumés du week-end

Shakhtar Donetsk vs. Stal Kamianske

Le Shakhtar Donetsk avait sans doute la tête à l’Europe avant de disputer ce choc des extrêmes face au Stal Kamianske, dernier au classement et incapable de l’emporter depuis sa série de deux victoires lors des deux premières journées. Le champion d’Ukraine jouera en effet ce mercredi face à Feyenoord et il fera, s’il s’impose, un pas vers les huitièmes de finale.

Pour cette raison, et aussi parce que sa confortable avance sur le Dynamo le lui permet, Paulo Fonseca a largement fait tourner son effectif. Mykyta Shevchenko dans les buts, Davit Khocholava et Márcio Azevedo en défense, Oleksandr Zubkov et Viktor Kovalenko au milieu étaient ainsi titularisés. Parmi les quelques titulaires habituels présents sur le terrain figuraient le capitaine Taison et l’avant-centre Facundo Ferreyra, meilleur buteur du championnat.
Le duo s’illustrera d’entrée et si l’attaquant argentin bute en début de rencontre sur Penkov à la suite d’une action initiée par le Brésilien, il ouvrira le score peu avant la fin du premier quart d’heure. Servi en retrait par Butko (décalé par… Taison), Ferreyra poussait le ballon au fond des filets en renard des surfaces pour son neuvième but de la saison. Sans se montrer particulièrement convaincant, le Shakhtar mène à la pause.
Le Shakhtar se procurera la première occasion de la deuxième période via Khocholava qui, à la suite d’un corner, trouvera le petit filet de Herman Penkov (59′). C’est ensuite l’entrant Marlos qui se procurera une occasion nette, touchant la transversale sur une tentative de lob (64′). Le club du Donbass paiera chèrement son manque d’efficacité puisque le Stal égalisera quasiment dans la foulée grâce à une superbe frappe du Serbe Nemanja Obradović (65′). Surpris par cette égalisation, le Shakhtar manquait d’un rien d’emporter la décision dans les arrêts de jeu mais Facundo Ferreyra verra sa tête être arrêtée de manière autoritaire par Penkov (90’+3).

Score final : 1-1. Un résultat surprenant qui est quasiment sans conséquence pour le Shakhtar, toujours leader du classement et qui aura fait reposer ses cadres à défaut d’avoir obtenu un résultat. Le Stal, malgré ce match nul, reste lanterne rouge.

Zarya Lugansk vs. Oleksandriya

Retrouvé et flamboyant depuis plusieurs semaines, le Zarya venait de connaître un coup d’arrêt en milieu de semaine en Coupe d’Ukraine face au Shakhtar Donetsk. Alors qu’il menait de deux longueurs (2-0), il s’était fait remonter dans le temps additionnel (2-2) pour s’incliner dans les dernières minutes de prolongations de façon cruelle (3-4). Coup d’arrêt sans conséquence ? Ce match de week-end contre le FK Oleksandriya pouvait statuer tout comme laisser la question ouverte.

La première mi-temps commença sur les chapeaux de roue pour le Zarya. Dominateur, il ne lui fallut que quelques minutes pour ouvrir le score. Après déjà deux occasions pour l’équipe « locale », Iury put débloquer le score à la conclusion d’un magnifique mouvement collectif auquel tout le secteur dut participer (1-0, 11′). Si Oleksandriya réagissait honorablement en se créant deux occasions sur coups de pied arrêtés, la domination restait du côté du Zarya qui doubla la mise d’un but de Hromov qui parvient à battre le défenseur Hitchenko (2-0, 34′). Oleksandriya passa tout près de concéder un penalty sur une main dans la surface de Bondarenko non vue par l’arbitre. On peut considérer a posteriori cette décision arbitrale comme le tournant du match.

Car, au retour des vestiaires, le Zarya, peut-être pénalisé par ce match éprouvant du milieu de semaine face au Shakhtar (dont les 30 minutes de prolongations), tremblait fort. Oleksandriya commença à enchaîner les actions offensives et à y croire. Il réduisit l’écart sur un but de Starenkyi en profitant du marquage approximatif de la défense de Lugansk (2-1, 53′). Même pas une heure de jeu, le match est totalement relancé. Oleksandriya poursuivit sur sa lancée contre un Zarya visiblement fatigué. Il obtint gain de cause à l’approche des vingt dernières minutes sur une belle frappe lointaine mais puissante de Bondarenko (2-2, 70′). Deuxième fois en une semaine que le Zarya laissait filer un avantage de deux buts. À la 80e, Ponomar se fit expulser pour un deuxième avertissement. Le Zarya put en profiter pour se procurer ses dernières actions. Karavayev eut une énorme occasion dans la surface sur un pied élevé qui frappa de plein fouet la barre transversale, mais le Zarya concéda malgré tout le match nul.

Un match qui laisse des regrets pour le Zarya qui se voit marquer le pas après plusieurs semaines de belle dynamique, bien que la mauvaise deuxième mi-temps puisse être attribuée à la fatigue. Il lui faudra bien tourner la page avant le voyage en Allemagne de Ligue Europa, une rencontre où il sera attendu au tournant pour confirmer les bonnes prestations de l’aller. Pour Oleksandriya, ce nul est insuffisant pour se détacher du bas de tableau. Ce point est la courte avance qu’il détient sur la lanterne rouge.

Karpaty Lviv vs. Dynamo Kiev

Après quelques balbutiements en début de rencontre, la connexion croate débloque le score pour le Dynamo à la 12e minute avec un coup franc de Josip Pivaric conclu de la tête par Domagoj Vida. Le Karpaty manque l’occasion de revenir dans la foulée avec un face à face perdu par Sergiy Myakushko (prêté par le Dynamo) face à Maksym Koval.

Même situation au retour des vestiaires et même résultat avec un nouveau duel remporté par le portier du Dynamo face au Colombien Jorge Carrascal cette fois-ci. Le Karpaty, qui exploitait parfaitement les espaces en contre-attaque, finit par égaliser sur un sublime coup franc direct de Sergiy Myakushko. Le score d’un partout ne changera plus. Malgré le jeu produit, Kiev n’a pu empêcher Lviv de se procurer les meilleures occasions. Les deux équipes se quittent donc sur un score nul assez logique. Une bien mauvaise opération pour le Dynamo qui ne profite pas du faux pas du Shakhtar.

Les autres rencontres

  • Encore une mauvaise opération pour le Vorskla Poltava, battu (0-1) sur le terrain du Zirka Kropyvnytsky. Oleksiy Chychykov a inscrit l’unique but de la rencontre à la 19e minute. Le Vorskla Poltava est quatrième et le Zirka huitième.
  • Statu quo dans le haut de tableau entre le Veres Rivne et l’Olimpik Donetsk (1-1). Mikhaylo Serhiychuk a ouvert le score sur penalty à la 10e minute avant que Moha n’égalise (51′). L’Olimpik Donetsk reste troisième et creuse l’écart avec le Vorskla Poltava tandis que le Veres est cinquième, à un petit point de la quatrième place.
  • Nul sans but entre les Chornomorets Odessa et Mariupol. Ce résultat n’arrange aucune des équipes engagées, toutes deux dans la deuxième moitié de tableau : Mariupol est septième et le club d’Odessa avant-dernier.

Le classement

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

C’est le coup franc tout en puissance de Serhiy Myakushko (Karpaty Lviv) qui est élu but du week-end. Ce boulet de canon a du reste permis au Karpaty d’obtenir un point inattendu face au Dynamo Kiev.

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Veres Rivne | © ultras.org.ua

Dnipro (D3) | © Ultras Dnipro

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © ultras.org.ua

Retour sur la journée 14 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
La Russie, ce sera sans eux #2 : La Moldavie

La phase de groupes des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 est arrivée à son terme. Alors que la...

Fermer