Retour sur la journée 13 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 24 octobre 2017

Deuxième journée des matchs retours de cette UPL avec un match au sommet entre le Dynamo Kiev et le Shaktar Donetsk qui se neutralisent au stade Olympique de Kiev.

Les résumés du week-end

Mariupol vs. Zarya Lugansk

Un match intéressant sur le papier s’est déroulé ce dimanche à Marioupol et a tourné au spectaculaire. L’Illychiviets, qui a effectué un bon début de saison, a affronté un Zarya Lugansk en pleine bourre actuellement qui venait de triompher du Hertha Berlin en Europa League.

L’Illychiviets a ouvert le score très tôt par l’intermédiaire de Bily (1-0, 6′). Ce type de but rapide laisse souvent présager un match prolifique et animé. Ça n’a pas manqué ! Le Zarya a réagi et a fini par égaliser au bout d’une demi-heure de jeu. C’est Andrievsky qui a été à la finition (1-1, 30′). Mais le score de parité n’a pas tenu longtemps, l’Illychiviets reprenant l’avantage au bout d’une minute seulement grâce à Kozhanov (2-1, 31′). Après ce but, le Zarya a commencé à faire réellement vaciller une défense locale qui s’est alors montrée hésitante. Seulement quatre minutes plus tard, Grechyshkin a pu se lancer au point de pénalty et ne pas rater son duel (2-2, 35′). Tout s’est enchaîné à une vitesse ahurissante, Grechyshkin pouvant transformer un deuxième penalty au bout de trois minutes. Il a raté sa tentative, mais Andrievsky a pu reprendre derrière et rectifier le tir (2-3, 38′). Le Zarya rentrait aux vestiaires avec cet avantage acquis de façon folle.

La seconde période a débuté très mal pour l’Illychiviets. Vakulenko expulsé de façon précoce, il a en effet dû jouer presque toute sa deuxième mi-temps en infériorité numérique. Andrievsky (2-4, 63′) et Opasanenko (2-5, 90′) en ont profité pour donner de l’ampleur au score.

Le Zarya a confirmé son retour au premier plan, maintenant une dynamique qui pourrait s’avérer cruciale en Europe. Il a ainsi choppé une place dans la première moitié de tableau au détriment de son adversaire.

Dynamo Kiev vs. Shakhtar Donetsk

Dynamo XI : Koval/Kędziora – Khacheridi – Kádár – Pivarić/Morozyuk© (76′ Besyedin) – Korzun – Buyalskyi (55′ Júnior Moraes) – D. González/Harmash/Mbokani
Shakhtar XI : Pyatov/Butko – Ordets – Rakitskyi – Ismaily/Fred – Stepanenko/Marlos (85′ Alan Patrick) – Taison© – Bernard (22′ Dentinho)/Ferreyra

Vainqueur au match aller à Kharkiv (2-0), le Dynamo Kiev devait absolument remporter ce classique ukrainien face au Dynamo Kiev pour ne pas être décroché dans la course au titre. Le club de la capitale comptait en effet avant cette rencontre sept points de retard sur le champion en titre en ayant toutefois joué un match de moins. Les deux équipes avaient connu des fortunes diverses en coupe d’Europe durant la semaine : si le Shakhtar l’avait emporté sur le terrain de Feyenoord en Ligue des Champions (2-1), le Dynamo Kiev avait concédé le nul à domicile face aux Young Boys (2-2).
Les deux équipes évoluaient dans des systèmes assez similaires : un 4-4-1-1 pour Aleksandr Khatskevich, l’entraîneur biélorusse du Dynamo, dans lequel Mbokani évoluait en pointe, soutenu par Morozyuk, Harmash et Derlis González et un 4-2-3-1 pour le Shakhtar avec un trio brésilien (ou plutôt désormais ukraino-brésilien) Marlos – Taison – Bernard derrière le buteur Facundo Ferreyra.
Devant les 38 618 personnes du Stade olympique de Kiev, le début de rencontre est plutôt à l’avantage du Shakhtar qui subit toutefois un coup dur avec la sortie prématurée sur blessure de Bernard, double buteur en coupe d’Europe, remplacé par Dentinho (22′). Taison met notamment Koval à contribution à la suite d’un contre mené très rapidement (33′) tandis que le Dynamo répliquera timidement sur un coup franc de son capitaine Morozyuk dévié par le mur (43′). Le score est sans surprise de 0-0 à la pause au terme d’une première période peu animée.
Chaque équipe aura ses occasions en début de seconde période mais celles-ci ne seront pas vraiment franches. À un tir de Marlos qui fuyait assez largement le but de Koval (48′) répondait une frappe lointaine de Harmash sans vraiment de danger pour Pyatov (51′). Morozyuk s’essayera quand à lui à nouveau sur coup franc, l’une de ses spécialités, toujours sans inquiéter Pyatov qui se saisira du ballon (54′). La première vraie occasion franche de la partie sera à mettre à l’active du Dynamo et de l’entrant Júnior Moraes. Décalé par Morozyuk, Korzun centrait et trouvait la tête du Brésilien qui était repoussée par Pyatov (59′). Dans la foulée, Moraes aura une autre occasion de la tête mais Pyatov se saisira facilement d’un ballon dévié de la main par Butko sans que l’arbitre n’intervienne. Cet instant sera le seul véritable moment de frisson d’une rencontre assez insipide qui se terminera sur un score nul et vierge. Ce résultat fait surtout les affaires du Shakhtar Donetsk qui reste confortablement installé à la première place avec, donc, toujours sept points d’avance sur le Dynamo Kiev.

Les autres rencontres

  • L’Olimpik Donetsk s’installe sur le podium. Un but contre son camp inscrit à la fin du temps réglementaire par le joueur du Zirka Kropnyvystky, Pavlo Polehenko lui a permis de l’emporter 1-0 et donc de prendre la troisième place. Le Zirka est quant à lui dixième.
  • Pendant ce temps, le Vorskla Poltava s’est incliné à domicile (0-1) face au Karpaty Lviv. Serhiy Myakushko, d’un coup franc direct tout en puissance, a inscrit à la 83ème minute le but qui a permis au Karpaty d’obtenir sa première victoire depuis la quatrième journée. Le Vorskla, qui a concédé sa deuxième défaite de rang, cède sa place de troisième à l’Olimpik Donetsk alors que le Karpaty remonte à la huitième place.
  • Pas de vainqueur entre Oleksandriya et le Veres Rivne. Yevhen Morozenko a mis les visiteurs sur la bonne voie en ouvrant le score à la 63ème minute avant que Serhiy Stareknyi n’égalise moins d’un quart d’heure plus tard (77′), inscrivant son cinquième but de la saison. Le Veres reste solidement ancré dans la première moitié du classement avec une cinquième place tandis qu’Oleksandriya est neuvième.
  • Le duel de bas de tableau entre le Stal Kamianske et le Chornomorets Odessa s’est achevé sur un nul (1-1). Denys Vasin a ouvert le score pour le club d’Odessa (52′) tandis que l’Arménien Edgar Malakyan a égalisé dix minutes plus tard sur penalty. Avec la victoire du Karpaty, les deux équipes occupent les deux dernières place : l’avant-dernière pour les Chornomorets et la dernière pour le Stal.

Le classement

L’équipe-type du week-end

Le but du week-end

Sur coup franc direct ou dans le jeu, les frappeurs de loin se sont illustrés lors de cette 13ème journée. Mention spéciale à Oleksandr Andriyevskyi, le jeune milieu de terrain prêté au Zarya Lugansk par le Dynamo Kiev. Andriyevski s’est illustré lors de la victoire de son club sur le terrain de Marioupol (5-2) en inscrivant un triplé. Un but sur coup franc direct, un en renard des surfaces et, pour finir, ni plus ni moins qu’un lob du milieu de terrain sur lequel le malheureux Rustam Khudzhamov n’a rien pu faire.

Les tribunes du week-end

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © ultras.org.ua

Dynamo Kiev | © wbc.kiev.ua

Dynamo Kiev | © wbc.kiev.ua

Shakhtar Donetsk | © ultras.org.ua

Niva Ternopil (D3) | © ultras.org.ua

Krystal Kherson (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Krystal Kherson (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Rémy Garrel et Philippe Ray.


Image à la une : © ultras.org.ua

Retour sur la journée 13 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le football dans les RSS : #3 l’Ukraine – Retour sur le premier titre du Dynamo Kiev

A moins d’un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l’histoire du football soviétique des...

Fermer