C’est reparti pour un an de football dans le plus grand pays au monde. Comme la saison dernière, nous vous ferons vivre, semaine après semaine, l’avancée du championnat. Voici ce qu’il faut retenir du premier week-end de compétition.

L’édito de la rédac’

Quel plaisir de retrouver la RPL ! Les matchs de préparation, c’est bien gentil mais rien ne vaut la compétition. Malgré tout, il est toujours bon de rester à l’écoute des infos car c’est souvent à cette période que les annonces de changement sortent. C’est un peu comme la politique, le gouvernement attend l’été pour passer des lois impopulaires que les citoyens découvrent seulement en septembre au retour des vacances !

Et du changement, il va y en avoir en Russie. La Fédération a publié sa décision le 26 juin dernier concernant la limite du nombre de légionnaires (terme désignant les joueurs étrangers évoluant dans le championnat russe) pour la saison 2020/21. Cette déclaration était très attendue en Russie, le sujet faisant débat.

Actuellement la situation est la suivante : chaque équipe a le droit d’aligner au maximum six étrangers et cinq russes sur le terrain. Mais la Fédération a décidé, avec l’accord des clubs (seul le Spartak a voté contre), de modifier la limite non pas sur le terrain, mais sur le groupe total des 25 joueurs sélectionnés pour la rencontre. Dans ce groupe, huit légionnaires seront autorisés soit un système 8+17. et chose étrange, le coach pourra aligner les 8 légionnaires sur le terrain en même temps !

L’objectif est simple, réduire la présence des étrangers et améliorer la concurrence au profit des Russes afin de leur donner la possibilité de s’illustrer en vue d’une sélection avec la Sbornaya. Il ne faut pas se tromper, l’intérêt de la Fédération ne concerne que la sélection nationale, celui des clubs étant secondaire. Ce système met les joueurs russes dans un peu plus de confort et les incitera encore moins à aller à l’étranger. Leur prix déjà élevé ne devrait pas connaitre de baisse dans ces conditions.

Ce système désavantage deux clubs actuellement : le Zenit, qui compte actuellement 13 légionnaires sous contrat dont 4 se terminant l’été prochain. Les Blanc et Bleu se préparent déjà à rentrer dans les clous en ayant laissé partir Claudio Marchisio et en recrutant Aleksander Sutormin. Le FK Krasnodar est lui aussi dans une situation inconfortable avec 9 légionnaires sous contrat pendant encore 2 ans. Il a cependant l’avantage de disposer d’un centre de formation performant avec de bons jeunes à sa disposition.

Bonne ou mauvaise idée, il faudra attendre quelques saisons pour faire le bilan. Mais la tentation sera forte pour les coachs de mettre un maximum de légionnaires d’entrée de jeu. Pas sûr que cela améliore le niveau du football russe en général et apporte des résultats en Coupe d’Europe, terrain de jeu essentiel dans le football aujourd’hui.

Les matchs du week-end

  • Premier nul pour le Dinamo. Nouveau projet, nouvelles recrues et premier match nul de la saison pour le Dinamo. Accrochés 1-1 sur la pelouse de l’Arsenal Tula, les Moscovites ont encore du boulot !
  • Ural commence bien. Grâce à un Bicfalvi une nouvelle fois décisif avec un doublé, le club d’Ekaterinbourg s’impose 3-2 face à Ufa. De quoi bien lancer sa saison.
  • Le Spartak dans la douleur. Que ce fut difficile contre le promu Sochi ! Il aura fallu attendre le temps additionnel pour voir Samuel Gigot délivrer l’Otkrytie Arena d’un coup de tête magistral. Sochi n’aura pas démérité pour sa première dans l’élite.
  • Rostov costaud. La réception d’Orenbourg n’aura pas été facile pour les joueurs du sud, mais finalement les Bleu et Jaune s’imposent 2-1.
  • Le CSKA craque d’entrée. Face au Krylja Sovetov Samara, le CSKA n’a quasiment pas existé. Défaite 2-0 des Moscovites qui commencent bien mal la saison.
  • Succès compliqué pour le Zenit. Décidément les gros ont eu du mal lors de cette première journée. Face au promu Tambov, le Zenit ne l’a emporté que d’un but sur le score de 2-1. Le championnat risque d’être serré cette saison
  • Krasnodar n’y arrive pas. Jamais facile de se déplacer à Grozny ! Krasnodar en a fait les frais et s’incline 1-0 pour sa première de la saison.
  • Du beau jeu à la RZD Arena. Le match de clôture entre le Lokomotiv et le Rubin fut somptueux ! De belles actions et au final un match nul logique 1-1 entre les deux équipes. Le Rubin semble bien mieux que la saison dernière.
©RPL

Le classement

Aucune description de photo disponible.

L’événement de la semaine

Arshavin contre la naturalisation en Sbornaya

L’ancien joueur du Zenit Saint-Pétersbourg, désormais consultant pour la télévision russe, a eu des propos contre la naturalisation en équipe nationale : « Je suis contre la naturalisation. Si Fernandes est un bon joueur, il doit jouer pour le Brésil, tout comme Guilherme. » Une situation complexe dans le milieu du football russe. L’année dernière c’était Pogrebnyak, l’attaquant de l’Ural Ekaterinbourg qui critiquait ouvertement la naturalisation. Un débat qui est loin d’être terminé…

Le XI

Le but du week-end

Attention bijou ! Sublime coup franc de Miranchuk qui ouvre le score pour le Lokomotiv. La lucarne est nettoyée !

Qu’est-il devenu ?

Domenico Criscito

Après sept ans de bons et loyaux services pour le Zenit Saint-Pétersbourg dont il portait le maillot depuis 2011, Domenico Criscito a quitté la Russie l’été dernier et est reparti en Italie où il évolue désormais avec les couleurs de Genoa qui n’est autre que le club qui l’a formé.

Saison 2018-2019 relativement réussie pour le défenseur italien qui a été un cadre indispensable de son équipe. Il a totalisé 3 071 minutes de jeu en 35 matchs et a marqué deux buts en fin de match, notamment un en toute fin de match qui a permis au Genoa de venir à bout de la Lazio Rome (2-1) et un autre sur penalty à la fin du match contre Cagliari (1-1). En revanche, les supporters regretteront les nombreuses fautes du défenseur qui a été sanctionné d’un carton rouge et de douze cartons jaunes. Criscito devrait continuer avec Genoa pour cette saison 2019-2020.

L’instant foot amateur par @RUSNLF

Des matchs amicaux internationaux uniques

En juin 2019 à Moscou, les matches amicaux hors championnat ont été nombreux.

Le Sheffield FC, premier club de l’histoire du football mondial de la 8e division anglaise, a fait un voyage à Moscou dans la deuxième partie de juin. Malheureusement, il n’y avait que 3-4 vrais joueurs de Sheffield, l’équipe n’était donc pas vraiment représentative. Plus quelques joueurs amateurs russes célèbres. Et les résultats étaient compréhensibles : 5-0 à Moscou, 7-0 à Chertanovo, 2-1 à KF et 9-1 à Kazanka (deuxième équipe du Lokomotiv Moscou).

Le match avec KF – l’équipe de blogueurs YouTube – s’est déroulée au Saturn, à Ramenskoye. Et ce match amical n’est qu’un match totalement hors de la ligue, car la KF joue dans la division 1 à Saint-Pétersbourg. Sheffield était trop fatigué à ce moment-là, juste après le deuxième match, et l’équipe a été nommée « personnel et invités du Sheffield FC » sur le site officiel du Sheffield FC.

Quoi qu’il en soit, il y avait beaucoup de monde malgré le faible nombre de billets en vente (surtout de Chertanovo). C’était la fête dans les tribunes. La qualité des matchs n’a pas été altérée ; les deux buts de Sheffield ont été applaudis avec les émotions de tous les spectateurs – quelque chose de vraiment spécial.

Sheffield n’est pas la seule équipe venue en Russie. Le Phystech de Dolgoprudny a accueilli le 15 juin le FC Bierstadt II de la 9e division allemande. Le Phystech est l’équipe de l’Institut de physique et de technologie de Moscou, ligue C de l’oblast de Moscou (6e niveau). Résultat : 4-2. Les Allemands ont bu une bière juste avant le match et ont perdu. Trop naturel et trop amical. Pendant ce temps, l’équipe féminine U17 du Chertanovo a accueilli la même équipe d’Ingolstadt le 20 juin et a remporté la victoire 2-0.

Ararat Moscou (club des Arméniens de la capitale) a affronté le véritable Ararat d’Erevan à Moscou les 2 et 3 juillet.

Image
©RNLF

La FNL

La FNL a repris depuis deux semaines déjà et quelques clubs ont déjà tapé dans l’oeil des passionnés que nous sommes.

Le FK Khimki a démarré en fanfare avec un jeu offensif rapide et déjà huit buts en deux matchs. De son côté, le Rotor Volgograd a fait déjà mieux que la saison passée en démarrant bien la saison avec deux victoires. Club historique disposant d’un stade tout beau tout neuf, les fans de foot russe ne seraient pas contre le voir dans le top 4 en fin de saison. Il en est de même pour le Torpedo Moscou qui refait surface et qui espère bien tirer son épingle du jeu.

Cependant, une équipe continue d’impressionner dans le jeu, c’est Chertanovo. Technique, collectif, sa victoire 2-1 contre Yenisey est un régal pour les yeux. Défensivement, ce n’est pas parfait mais le jeu offensif mis en place par Osinjkin est un exemple à suivre.

Côté bas de tableau, on retrouve pour le moment des clubs du haut de tableau de la saison dernière comme Kursk. Il n’y a que le Baltika qui continue saison après saison à fleurter avec la relégation. Ce club fut par deux fois sauvé de la PFL grâce aux difficultés financières des uns ou du refus de monter des autres. A croire que le club de Kaliningrad se croit intouchable. Dommage pour un club qui dispose d’un stade digne de l’élite !

L’équipe Footballski Russie

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.