Qui es-tu, Mladá Boleslav ?

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 31 juillet 2014
Cette semaine, l’Olympique Lyonnais rencontrera une nouvelle fois un club tchèque dans une compétition européenne. Après le Sparta Praha et le Viktoria Plzeň, c’est au tour du Mladá Boleslav de faire connaissance avec la jeunesse lyonnaise. Pour beaucoup de français, le FK Mladá Boleslav n’est qu’un club obscur ayant ridiculisé l’Olympique de Marseille et surtout Avi Assouly un soir de Septembre 2006. Footballski vous propose de revenir sur l’histoire du club et d’en apprendre plus sur cette équipe ambitieuse à la veille de l’affrontement avec les hommes d’Hubert Fournier.

La genèse

Le club vu le jour peu de temps après la formation de la fédération tchèque de football en 1901 par une association étudiante de la ville de Mladá Boleslav. À l’image du Sparta Praha, l’Angleterre eut une influence dans l’histoire du club. Dans un premier temps, des historiens tchèques parlent d’une rencontre organisée par le prince de la Famille Thurn und Taxis près du château de Loučeň en 1889. Ce prince invita un groupe de footballeurs anglais afin d’affronter un autre groupe composé de joueurs tchèques. Mais c’est surtout en 1919 après la Première Guerre Mondiale que l’influence des anglais se remarquera avec la création du Aston Villa Mladá Boleslav. Cette dernière vit le jour suite à des différents entre les membres fondateurs du Mladá Boleslav. Les premiers derbys historiques du  Mladá Boleslav eurent lieu en 1919 entre les verts et blancs du Aston Villa Mladá Boleslav et les bleus et blancs du Mladá Boleslav SK. Ainsi, durant des années, la ville de Mladá Boleslav fut divisée entre les supporters des deux clubs. Les derbys pouvaient attirer des milliers de fans au stade et dureront jusqu’à la fin des années 40 avec la fusion des deux grands clubs locaux.

Un peu d’histoire récente

Après la Révolution de velours, le FK Mladá Boleslav connut une grande crise. Une descente aux enfers qui l’emmena entre la quatrième division et la poétique Bohemian Football League (équivalent de la troisième division).  Pour y remédier, le club tenta de s’associer dans un premier temps avec le Slavia Prague en devenant le FK Slavia Mladá Boleslav. Cette collaboration ne durera que 222 jours, ce qui est déjà plus que celle réalisée avec le club pragois des Bohemians en 1994. Après ces échecs, le club commença une reconstruction progressive avec l’aide de la municipalité. Sous la houlette de Karel Stanner, le club atteignit la seconde division en 1998 et continua sa remontée avec l’aide du constructeur automobile Škoda.En 2004, le FK Mladá Boleslav fut promu pour la première fois de son histoire en Gambrinus Liga (Première division slovaque). Après une première saison difficile dans l’élite, le club réussit une seconde saison à une surprenante seconde place. Cette épopée incroyable permit au club de découvrir l’Europe et ce fameux match face à l’Olympique de Marseille. Après deux saisons successives dans le haut du classement (deuxième et troisième place), le club concrétisa sa renaissance avec une victoire dans la coupe nationale en 2011.
 
 
Le FK Mladá Boleslav n’est donc pas un club historique du football tchèque. Cependant, la dernière saison du club entraîné maintenant par l’expérimenté Karel Jarolím laisse présager de nouvelles ambitions pour un futur proche. Alors cinquième au classement l’hiver dernier, l’équipe a été métamorphosée par la venue de Jarolím en Janvier. S’appuyant sur un bloc équipe solide et un fabuleux tandem David Jarolím – Jasmin Šćuk,  Karel Jarolím concrétisa l’objectif du club en atteignant cette troisième place synonyme de retour dans une compétition européenne.

Le bosnien Jasmin Šćuk, révélation du championnat la saison passée !

Le bosnien Jasmin Šćuk, révélation du championnat la saison passée !

Après cette demi saison réussie, l’ancien coach du Slovan Bratislava continue son beau travail dans le club de Bohême central avec un mercato estival très réussi le plaçant comme véritable outsider pour la saison à venir. Ainsi, les arrivés de Michal Ďuriš et Tomáš Wágner en provenance du Viktoria Plzeň vont permettre de combler le manque qu’il pouvait exister sur le front de l’attaque l’année dernière. Le premier semble adhérer aux discours et aux attentes de Karel Jarolím avec déjà 3 buts en Europa League. Le slovaque amène toute sa polyvalence et sa technique devant mais surtout son expérience acquise sous les ordres du génie Pavel Vrba au Viktoria Plzeň. Tomáš Wágner, lui, apportera une alternative non négligeable à la pointe de l’attaque grâce à son gabarit de bûcheron.

Karel, David, Marek, Lukáš. La famille Jarolím a le football dans le sang.

Karel, David, Marek, Lukáš. La famille Jarolím a le football dans le sang.

On peut noter tout de même le départ en retraite suite à une blessure de Jarolím fils, pilier technique du milieu de terrain l’année dernière, qui a délivré douze passes décisives à ses coéquipiers. Ce départ en retraite laisse donc orphelin Jasmin Šćuk au milieu de terrain. À l’image du milieu de terrain du Sparta, Josef Hušbauer, le milieu bosnien a survolé le championnat l’année dernière en enquillant pas moins de 12 buts, un joli score pour un milieu défensif. Ce dernier aura donc la lourde tache de combler l’absence de David Jarolím mais en République-Tchèque, personne ne doute du talent de ce dernier qui est si sous estimé. Pour conclure, on vous laisse savourer le talent du bosnien avec un résumé de ses buts :

Qui es-tu, Mladá Boleslav ?
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Présentation de la saison d’UPL 2014/2015

Toujours aussi instable dans les régions de l’Est, l’Ukraine s’apprête cependant à reprendre le chemin des terrains de foot à...

Fermer