Preview des matchs de barrages de promotion en Russie

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 2 juin 2015

Demain, les matchs de barrage allers d’accession/relégation vont se dérouler. Ces matchs ont longtemps été déséquilibrés en Russie mais depuis les deux victoires des « petits » l’an dernier, tout semble possible. D’autant plus que Tomsk, battu en barrages l’an dernier et relégué, sera revanchard alors que Tosno est très ambitieux et se voit comme l’alternative au Zenit dans la région de l’ex-Leningrad.

 

17:30 | FK Tosno vs. FK Rostov-na-Donu

Le FK Tosno, c’est un peu l’inconnu du grand public. Le club est inconnu mais la ville aussi. En effet Tosno est une petite ville de la région de Saint-Pétersbourg et le club est nouveau à ce niveau, tout juste promu mais très ambitieux. Même si le club n’a pas vraiment de stade (il joue à Tikhvin, ville voisine, mais prévoit déjà la construction d’un stade à plus de 50 millions d’euros) il a déjà tout du club oligarchique capricieux. Il appartient en effet à un fond d’investissement (FORT group) qui possède de nombreux centre commerciaux et le parc d’attractions « Angry Birds » notamment en Russie. Et ça dépense à tout va: au mercato, après avoir viré deux entraîneurs, les dirigeants font venir Grigoryan, de Luch, qui a emmené avec lui cinq joueurs, mais l’entraîneur ne verra pas la reprise et c’est Evegeniy Perevertaylo, ancien du Baltika, qui fait toute la deuxième partie de saison à la tête de cette équipe voulant s’imposer durablement dans le paysage footballistique de Saint-Pétersbourg. Nul doute qu’échouer aux portes de la RPL ne fait pas partie des plans et qu’un grand ménage serait de nouveau de mise (ce qui pourrait être le cas, même en cas de montée, dans la droite ligne du « modèle en la matière » Anzhi).

Le futur stade de Tosno promis après la victoire face au Spartak

Le futur stade de Tosno promis après la victoire face au Spartak

En face d’eux, se présente un Rostov à la saison paradoxale. Depuis l’indépendance, ce club n’a manqué que deux saisons de RPL mais cette année fut longue et douloureuse: européen en début de saison mais dernier à la trêve tout en connaissant des problèmes financiers. Gambula, le coach, est débarqué alors qu’il était lui-même arrivé à la place de Bozovic en milieu de saison. C’est donc Kurban Berdyev qui va devoir tenter de sauver le club avec notamment le retour de Dzyuba. Quatre victoires d’affilée avaient semblé sauver le club mais celui-ci ne va ensuite gagner aucun de ses six derniers matchs et ne doit sa place en barrage qu’à un règlement favorable en Russie alors que son goal-average était inférieur à celui du Torpedo. Il était pourtant maintenu jusqu’à la 90e minute du dernier match, et le but de Wernbloom envoyant le CSKA en C1! Une saison en forme de long ascenseur émotionnel pour les Jaunes qui pourrait se terminer par une mauvaise surprise chez les nouveaux riches de Tosno.

Equipes probables: Tosno: Narubin, Tetrashvili, Zaitsev, Kowalczyk, Smirnov, Romanenko, Prichinenko, Fatullaev, Khadartsev, Berkhamov et Sultonov. // Rostov: Pletikosa, Dyakov, Bastos, Bordachyov, Milic, Kalachyov, Torbinskiy, Gatkan, Kanga, Grigoryev et Bukharov.

 

18:00 | Tom Tomsk vs. Ural Ekaterinburg

Alina Abdulsalyamova portera t'elle chance aux siens ?

Alina Abdulsalyamova portera-t-elle chance aux siens ?

Avant de parler sportif et de présenter ce match crucial, nous allons vous parler filles et plus particulièrement « miss. » Le club de Tomsk a reçu un nombre record de demandes pour élire sa représentante mais seulement 100 d’entre elles ont été sélectionnées. Pire, seules 40 chanceuses ont pu avoir le privilège de participer au défilé où les attendaient joueurs et membres du staff de Tom qui devaient sélectionner les huit finalistes. Pour la grande finale, le PDG Artem Fomenko, le coach Valery Nepomnyashchii et d’autres membres haut placés du club ont pu assister au concours de danse et au défilé en tenue de soirée avant d’élire à l’unanimité l’heureuse gagnante. Celle-ci a reçu le grand prix : une couronne et un ruban avec le titre honorifique de Miss Tom Tomsk 2015. Au cours de la saison prochaine, elle aura pour charge de participer à des activités sociales du club, promouvoir un mode de vie sain chez les jeunes pousses de l’académie, et représentera dignement Tom dans le concours de beauté des clubs russes. Lors de ce dernier, chaque club envoie sa miss et un jury d’expert est chargé d’élire une gagnante qui participera à des opérations de la ligue en plus de celles de leur club. Nul doute que Footballski vous présentera en exclusivité ce concours très apprécié à la rédaction. DAVAI ALINA !! (Pour voir les photos de l’élection c’est par ici).

Côté sportif et après être passé sur le paillasson Dinamo St-Petersburg, le Tom Tomsk va finir une saison ponctuée de hauts et de bas en barrage contre un adversaire qui a montré de belles qualités en RPL. Le premier match se disputera à domicile et aura l’occasion de mettre Tom en confiance puisque les Verts n’ont perdu que trois fois à domicile cette saison et sont particulièrement redoutables dans leur Sibérie inhospitalière pour les adversaires. Cependant, l’Ural sera favori en raison de la petite forme des joueurs de Tom en cette fin de saison : seulement deux victoires lors des six derniers matchs et une défaite 6-0 contre l’Anzhi qui fait tâche. De plus l’adversaire est redoutable, ce qui fait dire au coach Nepomnyashchii que « l’Ural était le pire adversaire possible. » Tout le monde ici se souvient du 5-1 encaissé lors du premier match de barrage contre Ufa. Il faudra tout faire pour débuter d’une manière bien différente. Pour cela, nous pouvons compter sur le formidable capitaine Evgeny Bashkirov qui emmènera ses troupes vers l’accession.

En face d’eux se dresse Ural: pour sa deuxième saison dans l’élite, le club d’Ekaterinbourg a eu toutes les peines du monde pour éviter la relégation directe. Auteur d’un début de saison catastrophique (1 point en 5 matchs) les Oranges ont réalisé une saison mitigée dans les résultats et les performances. Des défaites contre des équipes inférieures avec notamment une défaite 3-0 à domicile contre le Torpedo Moscou contrastent avec des victoires de prestige contre les clubs moscovites du Dinamo (2-1), Lokomotiv (2-0) et Spartak (2-0). Le club a également la spécificité d’avoir utilisé 3 différentes enceintes… à domicile! Ural comptera sur son avant-centre vedette Smolov, auteur de sept buts cette saison, ainsi que sur ses bons résultats contre Tomsk, équipe contre qui les Oranges sont invaincus depuis plus de 3 ans!

En attendant Tom casse les prix pour vous inciter à vous déplacer en Sibérie:

Equipes probables:  Tom: Solosin, Bendz, Milanov, Temnikov, Sabitov, Nemov, Bashkirov, Sharipov, Nekhaychik, Golyshev et Pogrebnyak. // Ural: Arapov, Khozin, Fontanello, Novikov, Markov, Emelyanov, Sapeta, Lungu, Acevedo, Yaroshenko et Smolov.

 

Damien Goulagovitch, Antoine Jarrige et Adrien Laëthier.

Preview des matchs de barrages de promotion en Russie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l’Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l’Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J’essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d’ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,…) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Bon, Tosno – Rostov, j’ai peur que ce vieux shaman de Berdyev soit trop malin pour se planter en barrages. On a vraiment envie de voir une alternative crédible au Zénit dans l’oblast, mais ce projet délirant et mal géré à Tosno ressemble plus à un nouvel Anji qu’à un nouveau Krasnodar.

    Ekaterinbourg – Tomsk, c’est vraiment dommage de devoir en laisser un en FNL. Petit préférence pour Ekaterinenbourg, qui a vraiment un beau public. Tomsk c’est pas mal non plus, les déplacements sont toujours folkloriques.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
FootballskiTrip Ukaine: On a discuté avec Oleksiy Semenenko, vice-président du Dynamo Kiev

Souriant et décontracté, c'est un vice-président du Dynamo Kiev enthousiaste que nous avons eu la chance de rencontrer au Lobanovski...

Fermer