Retour sur la Journée 5 de Russian Premier League

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 25 août 2014

Le match de la rédac : FK Rubin Kazan – FK CSKA (Moskva)

rubin

Dans un week-end en mal de grosses affiches, la plus ronflante sur le papier était bien ce Rubin – CSKA. Les militaires voulaient se racheter de leur première défaite la semaine dernière, dans le (nouveau) stade du Rubin qui n’avait toujours pas gagné cette saison. Et ils ne vont pas réussir à se racheter : rapidement mené au score par un but de Portnyagin, le CSKA va pourtant dominer copieusement le match sans réellement se montrer dangereux. Il faudra un pénalty discutable pour que l’ancien joueur de Kazan, Natkho égalise juste avant la mi-temps. Au cours de la deuxième période, seul Musa se montrera dangereux en heurtant le poteau. Pour le reste les défenseurs tatars seront sereins, et notamment Cesar Navas auteur d’une très belle partie. En fin de match, le turc Karadeniz, oublié par la défense, donnera la victoire au Rubin. Battu une nouvelle fois, le CSKA ne s’est pas suffisamment montré dangereux comme le soulignera Leonid Slutski à la fin du match ; et paye la lenteur de sa défense très vieillissante. A noter également, les 35 000 spectateurs, ce qui est plus du double de la deuxième meilleure affluence russe ce week-end, dans un championnat en mal de popularité. FK Rubin Kazan 2-1 FK CSKA (Moskva).

 

Le grand format : FK Torpedo (Moskva) – FK Krasnodar

La bonne surprise du début de saison se présente à Ramenskoye (encore une équipe qui ne joue pas dans son stade en RPL) pour y affronter le plus petit budget du championnat, le Torpedo Moscou. La première mi-temps ne va pas être celle à laquelle on s’attendait, en effet les sudistes paraissent fatigués malgré les six changement effectués par rapport à l’équipe qui s’est déplacée en Espagne (Dykan, Ari et Joaozinho sont notamment sur le banc). Ce sont donc les blancs qui vont être les plus dangereux en début de match. Tout d’abord par une tête d’Aydov suite à un centre de Shevchenko, magnifiquement repoussée par Sinitsyn ; puis ensuite par une frappe de ce même Shevchenko. A la 36e minute, Sinitsyn sauvera encore les siens suite à une frappe de Salugin. Il sortira ensuite dans les pieds de Bagayev trop attentiste dans les arrêts de jeu.

A la mi-temps, le scénario n’est pas du tout celui attendu, et les joueurs de Krasnodar n’ont pas cadré un seul tir. On se dirige vers le même scénario dès le retour des vestiaires mais à la 61e une frappe de Bystrov viendra délivrer les favoris. Deux minutes plus tard, sur une passe de ce même Vladimir Bystrov, Wandeson trompe Zhevnov ! 2-0 ! En 2 minutes le Torpedo a craqué, et le match est joué. D’ailleurs un faux-rythme va s’installer et le but de Pereyra dans les arrêts de jeu est anecdotique.

En ayant cadré que trois tirs et sans convaincre, Krasnodar s’impose 3-0 sur la pelouse du Torpedo ; mais devra montrer un autre visage pour vaincre la Real Sociedad (battue à Eibar ce week-end) jeudi. FK Torpedo (Moskva) 0-3 FK Krasnodar.

 

Les moscovites :

Après les défaites du CSKA et du Torpedo, on va s’intéresser à la performance du Spartak qui se déplaçait à Perm pour y affronter Ufa. Et les rouges peuvent remercier leur attaquant Dzyuba auteur d’un doublé en première mi-temps permettant au Spartak de l’emporter. En effet, car il n’y a rien d’autre à retenir de la performance des moscovites qui arriveront même à se faire peur en encaissant un but en fin de match. FK Ufa 1-2 FK Spartak (Moskva).

Le Dinamo de son côté « recevait » à Khimki, une autre équipe assez faible en ce début de saison, l’Ural. Ces derniers ne se crééront aucune occasion franche, laissant à Ionov l’honneur de marquer un doublé, et à Valbuena d’être nommé homme du match, nous y reviendrons. Le Dinamo n’a tout de même pas impressionné malgré les poteaux trouvés par Noboa, et quelques gros ratés de Kokorin. FK Dinamo (Moskva) 2-0 FK Ural (Ekaterinburg).

Enfin le Lokomotiv se déplaçait sur la pelouse d’un Kuban décevant en ce début de saison. Néanmoins ce sont les coéquipiers de Charles Kaboré qui vont être les premiers à se montrer dangereux et leur domination sera récompensée par Melgalejo qui va marquer dans une défense apathique. Un quart d’heure plus tard, c’est Sunjic qui va doubler la mise sur corner alors qu’aucun défenseur ne saute pour l’en empêcher. En deuxième mi-temps le Loko va réduire le score par Fernandes sur penalty, suite à une faute stupide de Shandao. Les hôtes recevront même un carton rouge mais cela n’empêchera pas leur victoire face à un Loko décevant. FK Kuban (Krasnodar) 2-1 FK Lokomotiv (Moskva).

 

Les provinciaux :

Vendredi soir, en ouverture de la cinquième journée Arsenal se déplaçait sur la pelouse du Terek Grozny en bonne forme. Et cela ne va pas être démenti : les brésiliens Ailton et Mauricio vont marquer dans la première demi-heure avant que Komorowski profite d’une erreur de Filimonov pour marquer sur corner. Les choses ne s’arrangent pas pour les hommes d’Alenichev qui ne se montreront dangereux que par Kascelan, leur seul étranger, à la 75e minute. FK Terek (Grozny) 3-0 PFK Arsenal (Tula).

Le Zenit de son côté recevait la lanterne rouge, l’Amkar Perm ; et le match connaîtra le même scénario que les autres : une victoire logique du favori, mais sans emballer le match du tout. On retiendra, encore une fois, le très bon match de Shatov auteur d’un joli but et d’une passe décisive pour Hulk. 5 matchs et 5 victoires pour les joueurs de la capitale impériale. FK Zenit (Sankt-Peterburg) 2-0 FK Amkar (Perm).

Enfin Rostov, après 5 défaites en 6 matchs toutes compétitions confondues, était attendu par son public contre Saransk. Un match assez calme pendant une heure avec une légère domination des locaux, qui vont d’ailleurs se faire surprendre à la 61e par un but de Donald. Les jaunes et bleus sont une nouvelle fois très peu convaincants ce soir ; mais tout va changer en deux minutes avec les buts de Grigoriev et Kanga aux 79e et 80e minutes (le deuxième étant entaché d’une faute de main grossière de la part de Kochenkov). A noter, côté mordve, la prestation insipide d’Anthony Le Tallec. FK Rostov-na-Donu 2-1 FK Mordovia (Saransk).

 

Le russe du week-end : Artyom Dzyuba

Même s’il s’en défend, toute la Russie parle aujourd’hui de Dzyubadépendance pour le Spartak. Auteur d’un doublé au cœur d’un match sans relief. Il permet à lui seul aux moscovites de rapporter les 3 points de leur déplacement à Ufa. Aleksandr Mostovoy a d’ailleurs confirmé le fait que même si selon lui Artyom devrait inscrire 20 buts cette saison pour être un grand attaquant, aujourd’hui le Spartak ne gagnerait pas sans lui.

 

Le légionnaire du week-end : Mathieu Valbuena

Il a convaincu le public du Dinamo ainsi que les journalistes russes, en étant déjà le meilleur passeur du championnat. Ce week-end, à cause notamment des ratés de Kokorin, il n’a pas augmenté son total mais il a encore été nommé homme du match devant Aleksey Ionov pourtant auteur d’un doublé. Il a déclaré après le match n’être pourtant qu’à 75% physiquement ; mais également que le devoir du Dinamo était d’être champion, ce à quoi certains supporters taquins ont ajouté que pour ce faire, il faudrait quelques Valbuena de plus dans l’équipe.

 

Le but du week-end : Aleksey Ionov

Aleksei Ionov, auteur d’un double nous gratifie d’une superbe frappe après un « une-deux » avec Artur Yusupov contre Ekaterinburg.

 

Le fait du week-end :

En 1996, sous le maillot de Baltika

En 1996, sous le maillot de Baltika

C’est la première titularisation de Ruslan Adzhindzhal pour son nouveau club du FK Krasnodar. Agé de 40 ans et international soviétique espoir, le transfuge du Krylya Sovetov est le dernier joueur en activité à avoir evolué en championnat d’URSS avec le Dinamo Sukhumi en 1991 ; j’essaierai de vous présenter plus en détail ce joueur qui fut d’ailleurs aujourd’hui auteur d’une prestation très intéressante.

 

La polémique du week-end :

Suite au déplacement du Spartak la semaine dernière sur la pelouse du Rubin ; le premier président du Tatarstan Mintimer Shaymiev a lancé une polémique inutile sur le racisme des fans du Spartak, coupables selon lui d’avoir chanté « Russkie vpered ! ». « Russki » en russe signifie « russe » mais la nationalité, et non la citoyenneté ; c’est ce qui pourrait déranger au Tatarstan, dont la capitale est Kazan. Même si la bêtise de certains fans du Spartak n’est plus à établir, cette fois la polémique n’a pas trouvé beaucoup d’échos, sachant que ce chant est utilisé avant tout pour la sélection russe.

 

Le classement :

classement russe 1

 

Le candidat du week end :

La jolie bourgade de Tosno

La jolie bourgade de Tosno

Le nouveau leader de la FNL est le FK Tosno, ce club de la région de Saint-Petersbourg a profité de la première défaite du Gazovik Orenburg pour s’emparer de la tête du classement à la faveur de leur victoire contre le Sokol Saratov 2-1 grâce au but vainqueur de Radchenko. Ce club d’une bourgade de 40 000 habitants qui n’est connue que pour abriter le plus grand cimetière militaire allemand du monde, n’a d’ailleurs même pas de stade et est obligé de jouer à Tikhvin. Avec un recrutement ambitieux dont le portugais Rodrigo arrivé d’Arouca (et formé à Porto), ils paraissent bien armés. Mais après tout juste un an d’existence (le club a été créé l’an dernier pour commencer sa vie en D2 groupe «Ouest »), si le club venait à monter, cela représenterait tout de même une grosse surprise au vu de la concurrence.

 

Le reste de l’antichambre :

Dans le haut du tableau le Gazovik et le Krylya Sovetov ont connu des défaites respectivement contre le Volgar-Gazprom et l’Anzhi Makhachkala, la première pour le club d’Orenbourg et ont donc reculé dans le classement. La bonne opération est pour le Tom Tomsk, vainqueur 4-0 sur la pelouse du Sakhalin (où peu viendront s’imposer en raison du décalage horaire). Le club de Tomsk est maintenant deuxième. A noter également la victoire de Tyumen sur Dzerzhinsk, et quatre matchs nuls.

classement russe 2

Adrien Laëthier

Retour sur la Journée 5 de Russian Premier League
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#11 Les images de la semaine

Albanie: imposant mur de supporters à Tirana Le championnat albanais reprenait ce week-end. Outre les victoires des favoris Skenderbeu et...

Fermer