Prazské derby, le derby des S praguois

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 15 avril 2014

Ce week-end a eu lieu le 281e derby de l’histoire entre les deux clubs les plus célèbres du football tchèque, le Sparta Prague et le Slavia Prague. Véritable vitrine de la  Gambrinus Liga à travers le monde, ce 281e derby est marqué par l’écart entre les deux clubs. Jamais depuis la création du championnat tchèque l’écart entre les deux clubs n’avait été aussi important,  le Sparta, confortable leader du championnat, possédant 38 points d’avance avant cette rencontre sur son adversaire du jour luttant difficilement contre la relégation.
Footballski vous propose aujourd’hui de revenir sur la nette victoire du Sparta (3-0) en découvrant les origines des ces deux clubs historiques et ainsi pouvoir mieux comprendre l’histoire de ce derby.

Aujourd’hui club le plus populaire et plus titré du football tchèque,l’Athletic Club Královské Vinohrady fut fondé en 1893,un an après le Slavia, par Václav, Bohumil et Rudolf Rudl. Rapidement le club adopta le nom de Sparta (Athletic Club Sparta en 1894) rendant hommage à la culture antique et mythologie grecque.
D’origine modeste et sans réelles couleurs définies, le club attira rapidement la classe ouvrière de la ville comptant ainsi 62 membres à l’automne 94.

481px-Sparta_1896

L’une des premières équipes du Sparta en 1896. On peut voir les trois frères Rudl: Václav en haut à gauche, Bohumil en bas à gauche et Rudolf en bas au centre. (Sparta.cz)

Comme on peut le voir, le Sparta ne disposait alors que d’un simple maillot noir floqué d’un grand S sur le torse suivi d’un passage pendant deux années à un maillot blanc et noir. Ce n’est que durant le début du XXe siècle que le club adopta ses couleurs bleu, jaune et rouge ainsi que son fameux maillot rouge. Pour l’anecdote, ce maillot est inspiré de celui dArsenal: en 1906, Petřík, qui était alors président du club, voyagea en Angleterre et pu assister à un match d’Arsenal. Un match qui forgera l’une des traditions du club car suite à ce voyage, Petřík garda en souvenir un maillot du club anglais et instaura alors le maillot rouge que l’on connait maintenant au Sparta.

 

02-tym-v-roce-1905

Le Sparta et son maillot blanc et noir utilisé pendant deux saisons. (Sparta.cz)

Du côté du Slavia, on peut diviser son histoire en deux périodes; la première avec sa création en 1892 – faisant de lui le plus vieux club Tchécoslovaque – par Jaroslav Hausmann et ses amis Kratochvil et Schöbel, tous trois membres du groupe littéraire et oratoire Slavia qui voulaient associer l’intérêt sportif et culturel au sein d’un même club.
Cependant le groupe littéraire Slavia n’était pas entièrement d’accord et deux camps s’opposa; d’un côté les progressistes emmené par Čížek, membre important du groupe littéraire qui soutient l’initiative de Jaroslav Hausmann et ses amis, tandis que l’opposition affirmé que le sport ne pouvait faire partie de l’association littéraire et oratoire Slavia.
Le débat a été intense mais au moment du vote, Čížek sorti vainqueur et c’est ainsi qu’un service des sports fit son apparition dans cette association littéraire. Cependant le sport pratiqué en 1892 n’était pas encore le football mais le cyclisme.

slide-11

Première image des fondateurs du Slavia. On peut voir le premier président, Jaroslav Hausmann au mileu avec son béret. (Slavia.cz)

La seconde partie de l’histoire du club permet au football de faire son apparition. En effet, le groupe littéraire Slavia fut démantelé par la police au motif d’« activités répétées et incessantes contre l’Etat menées par la majorité de la jeunesse estudiantine ». Rien que ça!
Un démantèlement qui obligea Jaroslav Hausmann a fonder le SK Slavia qui se tourna vers le football en 1896.

foto-slavia-historie3

Premier match international pour le Slavia face à Berlin (0-0) (Slavia.cz)

Comme on peut le voir sur ces photos, le Slavia a très vite adoptés ses couleurs blanche rouge ainsi que sa légendaire étoile. La couleur blanche symbolise la pureté et l’idéal sportif tandis que le rouge symbolise l’engagement et la lutte sportif. Toujours placé dans la partie blanche du maillot, l’étoile représente l’espoir et une vision vers l’avenir que ce soit dans les périodes de succès ou d’échecs. Pour comprendre toute la symbolique de ces couleurs, je ne peux que vous encourager à lire CET article qui explique parfaitement les couleurs du club.

Ainsi, le derby des S pragois découle d’une opposition des classes entre le peuple intellectuel du Slavia et le peuple ouvrier du Sparta. Une opposition qui n’existe plus aujourd’hui, les deux camps ayant des supporters qui se ressemblent.

Côté terrain, les deux équipes se rencontrent pour la première fois le 29 mars 1896. Ce premier derby de l’histoire se déroule pour le compte du tournoi Národní zápasy mužstev kopaný míč cvičících devant un peu plus de 121 spectateurs selon le rapport du match, se termine sur un triste 0-0 malgré un but refusé pour le Sparta par l’arbitre, Josef Rössler-Ořovský. Une décision qui entraînera par la suite le retrait du Sparta de ce tournoi.
Selon certaines sources, le match se serait terminé par une bagarre générale sur le terrain, cependant la grande majorité d’entre elles s’accordent à dire que le match s’est terminé normalement.
Suite à ce premier derby mouvementé, il faudra attendre 11 longues années pour retrouver ce derby des S pragois.

slavia-historie-fotbal2

1896, premier derby de l’histoire. (Slavia.cz)

 

En bonus, une vidéo du derby de ce week-end :

Pierre Vuillemot

Prazské derby, le derby des S praguois
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le lourd héritage laissé par Nikopolidis

Antonis Nikopolidis, gardien champion d'Europe en 2004 avec la Grèce et véritable héros dans tout le pays (même s'il est...

Fermer