On a vécu Red Bull Salzburg vs. SK Sturm Graz

Invité - Publié le 29 mars 2015

Lors d’un déplacement à caractère familial je me suis retrouvé dans la fort jolie ville de Salzbourg. Résidant à Munich, le trajet n’est pas bien long et une visite au stade local s’impose. De plus, je commence à avoir pas mal de stades allemands (23 sur les 36 clubs de première et deuxième divisions) et une ouverture vers les stades d’Europe de l’Est se fait de plus en plus pressante. L’Autriche fait partie d’innombrables pays que je souhaiterais visiter dans un futur assez proche.
Ce n’était pas ma première tentative d’aller au Red Bull Arena de Salzbourg (il y en a aussi une à Leipzig – que j’ai déjà visitée). L’année dernière, le club était sur une bonne dynamique en Europa League et le tirage au sort les avait confrontés à l’Ajax Amsterdam. Le stade est de taille correcte (un peu plus de 30 000 places) mais les billets partent trop vite pour les non-abonnés comme moi. Immense déception mais ce n’est que partie remise. Avant de partir pour Salzbourg, je m’informe des matches du weekend en Bundesliga autrichienne et il s’avère que le Red Bull accueille Sturm Graz. C’est pas le derby de l’année mais c’est pas non plus un petit. Sturm Graz est actuellement 4ème du championnat.

Mais d’abord un peu d’histoire

Le RB Salzburg a connu beaucoup de changements depuis sa naissance un beau jour de Septembre 1933. Son nom était alors le SV Austria Salzburg, issu d’une fusion entre le FC Rapid Salzburg (club de classe moyenne) et le FC Hertha Salzburg (club des classes aisées de la ville). Le club fera une autre fusion par la suite juste après la 2ème guerre mondiale.Assez critiqué pour inclure le nom d’une entreprise dans le nom du club, Salzbourg a une histoire d’inclure une entité commerciale dans sa dénomination.
• 1973-à 1976 : le club s’appelle le SV Gerngroβ A. Salzbourg (Gerngroβ est un promoteur immobilier, un des plus grands du pays au jour d’aujourd’hui) ;
• 1976-1978 : SV SparkasseAustria Salzbourg (Sparkasse est une banque de détail nationale en Allemagne et en Autriche) ;
• 1978-1997 : SV Casino Salzbourg ;
• 1997-2005 : SV Wüstenrot (grand groupe de services financiers dont le siège est à Salzbourg) Salzbourg ;
• Depuis 2005 : Red Bull Salzburg.

Une fois que Red Bull devient l’actionnaire majoritaire du club,les supporters historiques quittent le club non pas parce que le club intègre Red Bull dans son nom mais parce que le club change de couleurs. Historiquement, la couleur du club est le violet mais le nouveau propriétaire le change en maillot blanc et bas rouges, les couleurs de Red Bull. Les supporters créent leur propre club en Juin 2005, le SportvereinAustria Salzburg qui est actuellement 1er de D3 avec 6 points d’avance sur le deuxième. Un derby entre ces deux-là devrait être particulièrement chaud…
Bref, en dépit de la manne financière de Red Bull, Salzbourg ne défonce pas tout sur son passage. Même si les trophées s’accumulent. Ils gagnent le championnat en 2007, 2009, 2010, 2012 et 2014 et la coupe d’Autriche en 2012 et 2014.

En face, nous avons le SK Sturm Graz. Club situé dans le centre de ce pays longiligne qu’est l’Autriche au passé un peu moins glorieux avec 3 titres de champion national. J’avais de bons souvenirs de Sturm Graz cela dit. En 1999/00, ils étaient en Ligue des Champions dans le groupe de Manchester United. Ils ne pouvaient pas rivaliser bien sûr mais c’est la dernière fois qu’on a vu un club autrichien en LDC jusqu’à l’Austria Vienne l’année dernière.

Au stade maintenant

La Red Bull Arena fut agrandie pour l’Euro 2008 et, malgré les promesses de l’entreprise de réduire le nombre de places une fois la compétition achevée, le stade reste trop grand pour une ville qui ne respire pas vraiment le football (moins d’un tiers des places sont prises pour le match en question). Les Ultras sont situés dans la tribune Nord alors que la totalité de la tribune Sud est réservée aux visiteurs.

Voici le parcage de Graz :

Sturm Graz RB Salzburg 1

Et voici les pyrotechniques de Salzburg lors de l’entrée des deux équipes sur le terrain :

Sturm Graz RB Salzburg 2

Pour le jeu et les joueurs, Salzburg a malheureusement été victime d’un exode de joueurs prometteurs. Kévin Kampl, ailier gauche très créatif, a quitté l’Autriche pour rejoindre une équipe du Borussia Dortmund en manque d’inspiration cette saison alors que Allan est parti pour la Chine pour des raisons qu’on devine.

On observe alors un manque de créativité chez Salzbourg malgré l’acquisition du remplacement de Kampl, le Japonais Takumi Minamino qui s’adapte bien à l’équipe. Cependant, le joueur m’ayant fait la plus forte impression est la sentinelle Naby Keïta. Il joue pratiquement 3ème défenseur central lorsque Sturm Graz attaque et a vraiment poussé lorsque son équipe avait besoin d’un but.

Le match est de bonne qualité et surtout contesté (j’avais peur d’un match à sens unique). Les premiers échanges sont timides mais les hôtes sont aidés par une passe en retrait trop molle d’un défenseur de Sturm Graz qui mène au premier but du match par Djuricin pour Salzbourg à la 12ème minute.
Cependant, les visiteurs mettent la pression et égalisent sur corner après un arrêt du gardien 10 minutes plus tard. S’en suit une période de très bon football de la part de Graz et les Ultras autour de moi commencent à s’exaspérer. Salzbourg reprend peu à peu le contrôle du match et devient dangereux dans les derniers échanges de la première mi-temps mais le score reste de parité.

Sturm Graz RB Salzburg 3

La deuxième mi-temps est par contre un attaque-défense. Sturm Graz ne voit pas le ballon mais défend très bien et les espaces sont trop serrés pour Salzbourg. Malgré de bons enchaînements, il y a toujours un pied, une tête, un contre défavorable qui empêche les occasions de se suivre. L’issue du match est cruelle pour Graz car c’est sur une frappe de Keïta légèrement détournée par Soriano (le buteur maison) qui prend Gratzei (le gardien de Graz) à contre-pied. Il reste 14 minutes. Les visiteurs ne s’en relèveront pas.

Sturm Graz RB Salzburg 4

Ce résultat conserve le statu quo en championnat avec Salzbourg qui garde 9 points d’avance sur le deuxième et troisième (Rapid Vienne et RheindorfAltach) mais avec une différence de buts largement supérieure (+20 en la faveur de Salzbourg).

L’issue du championnat ne laisse pas de place pour le doute. Salzbourg devrait très vraisemblablement garder son titre de champion d’Autriche. En espérant qu’il passe les barrages pour les voir en poules de la LDC.

Philip Bargiel

On a vécu Red Bull Salzburg vs. SK Sturm Graz
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Invité

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur les incidents du match Monténégro vs. Russie

Ah qu'elle est belle l'image du foot de l' Est... Après le Serbie- Albanie qui avait dégénéré, c'est au tour...

Fermer