On a vécu FK Navigatoriai Vilnius vs. FK Pakruojis en coupe de Lituanie

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 4 juin 2016

De passage à Vilnius et alors que la sélection nationale est occupée, c’est semaine de coupe en Lituanie. Enfin, le deuxième tour de la coupe a commencé depuis longtemps et s’étend dans le temps. C’est surtout ici l’occasion de faire la fête dans tous les stades de Vilnius qui sont utilisés pour différents matchs entre équipes de divisions inférieures. En effet, tous les clubs entre la I. Lyga et la IV. Lyga (de la deuxième à la cinquième division) sont déjà engagés en Coupe. C’est ainsi que par un très beau jeudi soir à Vilnius, sous un mercure qui flirte avec les 30 degrés pour le premier jour du mois de juin, ce qui est très rare dans les Pays Baltes, même en août, le football prenait ses droits sur quatre terrains dans la capitale lituanienne.

© Adrien Laethier / Footballski

© Adrien Laethier / Footballski

J’ai donc choisi le LEU Stadionas. LEU qui signifie « Lietuvos Edukologijos Universitetas », le stade de l’Université Pédagogique Lituanienne. Il se trouve non loin du centre-ville, il suffit de prendre l’avenue Gediminas, l’avenue principale, jusqu’à sa fin, et peu après avoir traversé la Neris, le stade apparaît en même temps qu’une partie de l’histoire de la Lituanie moderne. En effet, nous nous retrouvons quasiment dans le Parc Vingio et apercevons l’imposante tour de télévision où l’indépendance lituanienne est devenue réalité. On peut d’ailleurs observer sur le chemin, en plus du musée du génocide dans l’ancien bâtiment central du KGB, plusieurs plaques commémorant les barricades de Vilnius. Mais ce soir, c’est football et le FK Navigatoriai Vilnius, promu au quatrième échelon (III. Lyga), reçoit le FK Pakruojis, qui a pris la suite du Kruoja exclu de l’élite l’an dernier, situé une division au-dessus.

© Adrien Laethier / Footballski

© Adrien Laethier / Footballski

Ce match est en quelque sorte un « choc », les deux équipes étant leaders de leur championnat respectif en ce début de saison. Le Navigatoriai, pourtant promu, a réussi un quasi-sans-faute avec cinq victoires et un nul en III. Lyga « Vilnius » alors que Pakruojis domine la II. Lyga zone ouest avec sensiblement le même bilan (4V 1N 0D). Le match promettait donc d’être assez intéressant, mais dès la première mi-temps, il était clair que la bataille n’était pas du tout équilibrée. Les Bleus de Pakruojis sont largement supérieurs techniquement et physiquement et ne laissent pas respirer les Verts fluo locaux. Ce n’est d’ailleurs pas une grande surprise quand on sait que l’effectif de cette équipe est constitué avec une base de joueurs ayant évolué dans l’élite pour encadrer des jeunes joueurs locaux. Pakruojis est une ville de foot et son équipe fanion a passé quelques saisons dans l’élite en arrivant à obtenir la troisième place en 2014 et lui permettant de faire ses débuts en Europa League, avec notamment une défaite 8-0 contre le Jagellonia Byalistok. C’est d’ailleurs cette défaite, ainsi que d’autres matchs suspects, qui vont favoriser la chute du Kruoja, exclu du championnat de Lituanie l’an dernier pour paris truqués, notamment en lien avec des parieurs venus de Hong-Kong.

Cette équipe du FK Pakruojis a dont été bâtie pour évoluer en I. Lyga, mais la fédération a refusé pour des raisons de réputation et le village d’un peu plus de 5 000 habitants doit se contenter du cinquième échelon et de la Coupe. Mais voilà, dans cette dernière, tout n’est pas rose, les attaquants ne cadrent pas en ce soir de match, le gardien local est là au cas où et la défense fait une grosse erreur dans les arrêts de jeu de la première mi-temps donnant l’avantage aux locaux qui n’avaient pourtant pas existé jusque-là. Difficile de donner avec précision un buteur mais je pencherai pour Modestas Bajoriunas qui est le meilleur du club en championnat. La deuxième mi-temps va donc pouvoir commencer alors qu’autour du terrain, les familles des joueurs ainsi que les enfants semblent plutôt enthousiastes. L’entraîneur de Pakruojis, une légende du club, lui, tente de remettre les choses en place, ce qui semble marcher. La deuxième mi-temps est dominée de la même façon que la première, les Bleus finissent par égaliser et donner l’impression de pouvoir se qualifier aisément pour les seizièmes de finale.

© Adrien Laethier / Footballski

© Adrien Laethier / Footballski

Mais il n’en est rien. C’est une séance de tirs au but qui va départager les deux équipes, très fatiguée, au crépuscule et sans éclairage… 5-4, c’est sur ce score que les locaux vont pouvoir fêter l’exploit dans la nuit, avec des accolades entre joueurs et familles qui nous rappellent le football qu’on aime. Alors que Pakruojis va se concentrer sur l’accession en I. Lyga, c’est le Navigatoriai qui continue l’aventure de la coupe de Lituanie. Cette équipe de Vilnius créée il y a une dizaine d’années y accède pour la première fois alors qu’elle connaît sa meilleure saison, après avoir passé le plus clair de son existence en IV. Lyga (D5). On attendra un peu pour le tirage au sort, le tableau doit encore nous livrer les résultats de quatre matchs à jouer. Quant à moi, je souhaite bonne chance au Navigatoriai dont je suivrai les résultats dans les tours suivants et me réjouis d’avoir choisi le terrain avec du suspense alors qu’à quelques hectomètres de là, j’aurai pu retrouver le match à spectacle. En effet, de l’autre côté du parc, au Vingio Stadionas, le Krusa Vilnius s’est imposé 8-3 contre l’Euforija, deux équipes de D5 !

Les notes de Footballski

Vilnius

Standing du stade (5/5) :

Rien à redire, je pense ? C’est quand même ça le foot qu’on aime et vous ne trouverez meilleur stade !

Disponibilité des billets (5/5) :

Peu de problèmes, pas de caisse, il suffit de venir et de s’asseoir sur les rambardes ou sur l’herbe. Billets disponibles à tout moment !

Tarifs (5/5) :

Gratuit ! Du foot, de la coupe nationale, et tout cela sans débourser le moindre Euro ou Litas ! Vous doutez encore de la note maximale ?

Ambiance (1/5) :

Là, par contre, ça pêche un peu. Il manquait un peu de public mais les remplaçants et les enfants ont fait ce qu’il fallait pour animer les à-côtés. J’ai peut-être été un peu dur du coup !

Risques (4/5) :

Tout à l’air tellement placide mais pas de présence sécuritaire ! Alors méfiez-vous de l’eau qui dort ! 4 étoiles !

Accessibilité & transports  (2/5) :

Ce n’est pas très loin du centre à pied, il vous suffit de remonter toute la Gedimino Prospektas, mais cela m’a semblé un peu compliqué de trouver un autobus direct du centre, et c’est un peu dommage pour une partie de la ville qui est assez intéressante et riche en histoire.

Boissons (0,5/5) :

Une fontaine d’eau fraîche sortant du sol (que j’ai oublié de photographier) et des bouteilles d’eau amenées par les femmes des joueurs ! C’est tout ! Même pas une Svyturys Baltas ! Une honte !

Quartier environnant (4/5) :

Le fleuve, un très joli parc qui est surtout très historique, la tour télé, l’avenue Gediminas. Beaucoup de verdure également et cela en fait un dès coins les plus agréables de la capitale lituanienne (hors vieille-ville) donc un quatre plus que mérité pour notre LEU Stadionas.

Adrien Laëthier

On a vécu FK Navigatoriai Vilnius vs. FK Pakruojis en coupe de Lituanie
3.7 (73.33%) 3 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
République Tchèque Euro 2016 : Daniel Kolár, un Euro pour le deuil

On l'oublie parfois, mais un footballeur, qu'importe son statut, reste un homme comme les autres. Avec ses forces, ses faiblesses,...

Fermer